Petite cure d’automne

Chaque saison possède ses spécificités et est propice à une forme de renouveau sur tous les plans. Le passage à l’équinoxe d’automne qui aura lieu ce dimanche 23 septembre, invite à ralentir la cadence, se recentrer sur soi-même et préparer doucement mais surement  le corps à affronter l’hiver qui arrivera d’ici 3mois.

L’automne dernier j’avais fais un article sur la cure de sève de bouleau, qui bien qu’elle soit surtout préconisée avant le printemps ( période où la récolte se fait et permet donc d’avoir de la sève fraiche) peut aussi se faire à l’entrée de l’automne ( vous pouvez retrouver le lien de l’article ici). 

Aujourd’hui je vous propose de faire une cure très douce, facile à suivre et peu couteuse. Il s’agit de la cure d’Aubier de Tilleul.

IMG_9201.JPG

 

L’aubier de tilleul

Tout le monde connait au moins de nom le tilleul, qui est une des infusions ( avec la verveine) les plus couramment utilisées. Ici, il sera question d’une utilisation  différente et surtout concernera une autre partie de l’arbre de tilleul.

Dans l’arbre de tilleul on peut consommer les fleurs pour leurs propriétés sédatives ( la fameuse infusion pour se détendre le soir) mais aussi l’aubier.

L’aubier correspond à la deuxième écorce du tilleul, il se trouve en dessous de l’écorce et est plus tendre que celle-ci.

A la différence des fleurs ( qui restent très intéressantes aussi), l’aubier sera utilisé pour ses propriétés drainantes.

En naturopathie, vous le savez probablement si vous suivez mes articles ou d’autres naturopathes, il est important de nettoyer ses émonctoires ( article à retrouver ici), afin d’avoir une bonne énergie vitale. Les deux saisons idéales pour réaliser ces nettoyages sont le printemps et l’automne, d’où l’arrivée de cet article aujourd’hui!

Un des gros avantages de l’aubier de tilleul est qu’il va drainer en douceur notamment le foie et les reins grâce a ses actions dépuratives ( meilleur métabolisme des dechets) et diurétiques (augmentation de la sécrétion urinaire, permettant notamment d’éliminer l’acide urique), sans pour autant causer d’effets secondaires, comme ça peut être le cas avec l’artichaut par exemple.  Un autre avantage de l’aubier de tilleul est qu’il est antispasmodique et permet un confort digestif.

 

L’aubier de tilleul étant doux, il peut aussi être utilisé dans d’autres périodes pour lutter contre les excès alimentaires, la goutte, les coliques néphrétiques. 

IMG_0502.jpg

Comment le consommer?

Il peut se consommer en ampoules que vous retrouverez en magasin bio, ou bien en copeaux pour en faire des décoctions, ce que je préfère conseiller car permet de s’hydrater.

Recette pour faire la décoction d’aubier de tilleul: Faites bouillir environ 40grammes d’aubier de tilleul dans un litre d’eau pendant 20min. Vous pouvez la boire chaude ou froide, à boire au long de la journée sur 10 jours pour une cure que vous pourrez renouveler si besoin est.

 

Les copeaux se trouvent très facilement en magasins bio ou herboristeries.

 

Ceci est une première étape, si vous souhaitez un accompagnement personnalisé et complet afin de passer un hiver en forme et en évitant les tracas saisonniers, vous pouvez prendre rendez-vous ici.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bel automne et de prendre soin de vous.

Chloé

 

 

 

 

Un brin de phyto estival

Cet été j’ai eu la chance de profiter d’un peu de fraicheur en montagne dans les alpes. Outre le bonheur que procure les diverses activités en nature, il était aussi très intéressant de rencontrer et découvrir plusieurs plantes. L’occasion pour moi de faire de jolies photographies et de partager ici quelques indications et vertus thérapeutiques concernants ces plantes que l’on trouve facilement en se promenant en montagne.

J’ai donc fait une petite sélection de plantes ( il y en avait tellement, difficile de se décider, mais ce serait vraiment trop long de tout mettre ici 🙂 ) que l’on trouve dans les alpes en Savoie en été.

 

L’épervière orangée ou Piloselle orangée

 

Cette fleur sauvage fait partie de la famille des Astéracées mesure entre 10 et 30 cm. On la trouve essentiellement dans les régions tempérées de l’Europe à partir de 900m d’altitude et fleuri entre juin et septembre.

Ses propriétés:  Elle est diurétique et favorise l’élimination de l’urée. Elle a également une action cholérétique ( stimule la sécrétion de la bile) et cholagogue  ( facilite l’évacuation de celle-ci). Elle est également expectorante, en stimulant la toux et freinant la production de mucus. Elle est utile contre la rétention d’eau et est également anti-diarrhéique.

On l’a trouve sous différentes formes: infusions, gélules, teintures mères.

 

Conseil naturo: Contre les cystites, se faire des infusions de piloselle.

AfterlightImage.jpg

 

Le Chardon Marie:

 

On le trouve assez facilement en Europe, le Chardon Marie fait partie de la famille des astéracées également. Elle mesure environ 1m.

 

Ses propriétés:  c’est une plante hépato protectrice, elle protège donc le foie et est utile en cas d’hépatite et de cirrhoses. Elle soulage les effets secondaires des chimiothérapies.  Elle diminue le cholestérol et réduit la glycémie. Elle favoriserait la lactation, comme le laisse sous-entendre la légende, qui raconte que le nom de cette plante viendrait du fait que la vierge Marie aurait tachée les feuilles de quelques gouttes de lait tombées en donnant le sein à Jésus.

Elle se consomme en gélule ou teinture mère

 

Conseil naturo:

Pour protéger son foie en cas d’excès alimentaire ( trop de graisses, trop de viandes, trop d’alcool,  par exemple après les fêtes), mais aussi si il y a eu une forte consommation d’antidouleurs, il va être bon de faire une cure de chardon marie.  En extrait de plante standardisées, 2 cuillères à cafés avant les repas du matin et du soir.

IMG_9553 (1).jpg

 

La Gentiane jaune ou Gratte-ciel végétal

Elle se trouve dans les prairies de montagne entre 700 et 2400 m d’altitude, et fait partie de la famille des gentianacées. C’est sa racine qui est utilisée en phytothérapie. Cette plante qui mesure plus d’un mètre( et peut même aller jusque 2 mètres) , nous laisse découvrir ses magnifiques fleurs jaunes en été.

 

Ses propriétés: elle est fébrifuge ( lutte contre la fièvre), elle facilite la digestion. Elle à une action tonique sur le foie et la vésicule biliaire et accroit les défenses de l’organisme. Elle est également recommandée en cas d’anxiété,de découragement.

Contre-indications: en cas d’ulcère gastro-duodénal, ou prise d’antidépresseurs.

Conseil naturo: après un repas trop riche,  mettre une cuillère à soupe de racines de Gentiane  à faire bouillir pendant 4/5 min pour une tasse puis laisser infuser 5min.

IMG_0095.jpg

 

Ceci ne représente qu’un petit échantillon des merveilles botaniques que j’ai pu croiser cet été, j’ai sélectionné ici, les plantes les plus faciles à trouver et à utiliser. Je pense faire d’autres focus sur des plantes en phytothérapie dans de futurs articles.

Portez-vous bien,

Chloé

 

La naturopathie: pourquoi, pour qui?

Suite à de nombreuses questions que l’on m’a posé, je m’aperçois que beaucoup de personnes connaissent la naturopathie de nom ou dans les grandes lignes, mais sans pour autant comprendre exactement de quoi il s’agit.

Pour commencer, si vous ne l’avez pas déjà lu, je vous invite à découvrir ou   redécouvrir  l’article que j’avais fait sur ce qu’est la naturopathie ( ici)  .

Je vais compléter cet article, notamment en présentant les cinq concepts fondamentaux utilisés en naturopathie, ainsi que le champs d’applications possibles de cette médecine traditionnelle.

 

 

206319_1027179552468_1843_n

 

Les cinq concepts fondamentaux

 

La naturopathie s’appuie sur cinq concept fondamentaux qui sont:

  • le vitalisme: la capacité de chacun à s’auto-réparer ou se réguler

 

  • le causalisme:  rechercher les causes et non traiter un symptôme

 

  • l’humorisme: il s’agit de l’ensemble de liquides biologiques sang, lymphe, liquide interstitiel qui influent sur notre santé

 

  • l’hygienisme: vivre sainement en harmonie avec la nature

 

  • l’holisme  la personne est prise en charge dans sa globalité incluant les divers plans de l’être

 

 

Ces cinq concepts pourront être mis en oeuvre grâce aux dix techniques aussi appelées les piliers de la santé que j’avais donc cité dans mon premier article

Les trois premiers sont fondamentaux il s’agit de:

• L’alimentation: « Que ton aliment soit ta première médecine » Hippocrate

Il est primordial de manger sainement et de manière équilibrée pour rester en bonne santé.

• La psychologie: gestion du stress et des émotions ( sophrologie, relaxation, méditation…)

• L’exercice physique: ( gymnastique, yoga, stretching, marche, course à pieds,…)

7 autres piliers vont pouvoir venir soutenir ces fondamentaux :

 

L’hydrologie: thalassothérapie, thermalisme, argiles, … !

Les techniques manuelles ou chirologie: massages non médicaux ( californien, suédois, hawaien…)

La réflexologie: pieds, dos, oreilles, nez…

Les techniques respiratoires ou pneumologie: méthodes de Plent, de Jacquier, techniques de respiration en yoga (pranayama),…

Les plantes ou la phytologie: phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, tisanothérapie,…

• Les techniques énergétiques: magnétisme, reiki…

• Les techniques vibratoires ou actinologie: utilisation des couleurs, la musicothérapie,…

 

Le naturopathe cherchera toujours à trouver des solutions les plus naturelles et les plus adapter au consultant, afin d’améliorer le quotidien de celui-ci.

 

Pour qui et pourquoi?

 

AfterlightImage (2).jpg

 

Tout le monde peut venir consulter un naturopathe, en revanche il ne faut pas substituer un naturopathe à son médecin. En effet, le naturopathe ne remplace en aucun cas la médecine allopathique, et il peut même refuser certaines consultations s’il juge qu’il n’est pas la personne adéquate et vous diriger vers le professionnel de santé adapté à votre cas.

La naturopathie peut être utilisé à titre préventif, par exemple une fois par an on peut venir voir un naturopathe pour faire un point sur son état général, sa vitalité, et mettre en place les réajustements nécessaires pour améliorer la qualité de vie.

Il peut aussi s’agir de demandes plus spécifiques, comme perdre du poids, améliorer ses capacités sportives,  de concentration, un accompagnement pour arrêter de fumer, pour pallier à des soucis digestifs, ORL, une fatigue chronique, des troubles hormonaux, aider à gérer son stress, des soucis articulaires, musculaires, de peau,… la liste est non exhaustive.

Elle peut aussi être utilisée en accompagnement d’un suivi en médecine allopathique, le naturopathe pourra soutenir en parallèle grâce à des méthodes de relaxations par exemple, ou toutes autres techniques selon le cas et la pathologie de la personne.

Le naturopathe a pour but de rendre le consultant autonome en lui donnant des conseils liées à son cas personnel. Le premier rendez-vous qui dure entre 1H30 et 2H ( compter 2h avec moi le plus souvent 🙂 ), va permettre par un questionnement complet de dresser un bilan d’hygiène et de vitalité. Il s’agira de questions d’ordres générales sur vos antécédents, mais aussi sur votre environnement, sur votre hygiène de vie, et selon votre demande, d’autres questions seront plus ciblées. Suite à cela le naturopathe pourra discuter avec vous et vous donner les recommandations à mettre en place si vous êtes d’accord.

En général, il faut compter 3 rendez-vous pour que les résultats soient présents et que la personne ai le recul nécessaire sur les modifications qui ont été opéré et ai adopté ces nouvelles habitudes. Les séances suivantes sont moins longues, il faut compter 1h, et permettent éventuellement de réajuster s’il le faut, et de voir où vous en êtes. Ces séances peuvent aussi donner lieu à d’autres techniques selon les « spécialités » du naturopathe. Pour moi par exemple, il pourra s’agir de méditations guidées, de relaxations, de massages… Mais ce n’est pas systématique.

En espérant vous avoir éclairé sur le sujet, si vous avez des questions où que cet article vous a  fait ressentir le besoin de consulter un naturopathe,  vous pouvez me contacter directement soit sur mes réseaux, soit par mail ou téléphone ( lien direct ici).

 » Ce n’est pas dans ses effets qu’on attaque un mal, c’est dans sa cause. »- François Guizot

 

Prenez soin de vous,

 

Chloé

 

Le brossage à sec

Suite à mon dernier article sur le nettoyage des émonctoires ici, j’ai évoqué une technique très utile concernant le nettoyage de la peau: le brossage à sec. Je vous encourage à lire l’article sur les émonctoires avant de lire celui-ci, afin de mieux comprendre le mécanisme de chacun de ces « grands nettoyeurs naturels » et plus particulèrement celui de la peau dont il sera question dans cet article.

Qu’est-ce que le brossage à sec? Comment le pratiquer? Quels sont ses vertus sur notre corps et notre santé? Toutes les réponses à ces questions sont ci-dessous!

IMG_8169.jpg

La peau évacue les déchets de deux manières. Les déchets cristaloïdaux sont évacués par la sueur ( glandes sudoripares) et les déchets colloïdaux sont éliminés par le sebum ( glande sébacées). Aussi il est important que cet émonctoire soit « disponible » afin de fonctionner correctement. Des cellules mortes peuvent rendre l’évacuation des déchets difficile et donner lieu à des problèmes de peau tel que psoriasis, acné, eczéma,…) mais aussi favoriser stockage de graisse sous forme de cellulite. En étant obstrué, et donc pas opérationnel, cet émonctoire va d’autant plus solliciter et encrasser les autres émonctoires qui seront en surcharge de toxines.

Aussi le brossage à sec est une technique qui va grandement contribuer au nettoyage de l’émonctoire de la peau. Cette technique va:

  • éliminer les peaux mortes
  • faciliter le renouvellement cellulaire
  • rendre la peau douce et éclatante
  • tonifier et vivifier
  • diminuer significativement la cellulite
  • stimuler la circulation sanguine
  • stimuler le système lymphatique ( pour drainer et évacuer les toxines)
  • renforcer le système immunitaire

C’est une routine simple et efficace à mettre en place qui à l’avantage d’être peu couteuse, rapide (5 minutes suffisent) et de prouver son efficacité plutôt rapidement ( dès le 1er mois).

Comment et quand se brosser?

Idéalement il faut se brosser le matin et le soir , mais déjà si vous mettez en pratique cette technique le matin ou le soir, ce sera bénéfique.

Le matin va être énergisant, juste avant la douche et le soir paradoxalement procurera un moment de détente avant une douche chaude.

La technique: il en existe plusieurs mais une chose ne change pas il faut toujours partir du bas vers le haut, donc des pieds vers le coeur. Attention à ne pas pratiquer le brossage à sec sur des plaies, varices, ou une peau irritée.

De bas en haut, vous pouvez passer la brosse en mouvements circulaires ou de manière verticale ( à votre convenance, personnellement je pratique le brossage simplement à la verticale au niveau des jambes et des bras). On brossera les jambes de bas en haut , le ventre de manière circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre, les bras toujours de bas en haut, le dos de manière circulaire. Ci-dessous un petit dessin explicatif qui était fournit avec ma brosse.

IMG_8178.jpg

Il est normal d’avoir un léger échauffement de la peau lors du brossage, sans pour autant que cela vous mette en souffrance. En outre, on évitera de brosser les seins.

Après votre brossage une bonne douche suivi d’un massage du corps avec une huile végétale pour hydrater, parferont ce moment de bien-être et sublimeront la peau.

Concernant le choix de la brosse, il vaut mieux la prendre en poils naturels et en bois. La mienne vient de la marque Anaé  et est un mélange de crin de cheval et de fibres d’agave pour les poils et est en bois de hêtre. Il y a une lanière en tissus pour faciliter la prise en main ( il s’agit de la brosse sur la photo du haut). Vous pouvez la trouver sur internet ou en magasins bio. Il en existe beaucoup, mais favorisez la qualité du poil , même s’il parait un peu dru au départ, il s’assouplira à force de massages et vous pourrait garder une brosse en bon état pendant plus longtemps. Pour compléter votre geste de beauté, il existe aussi des brosses plus petites et plus douces  spécialement conçues pour le visage, elles seront utiles notamment en cas d’acné.

Pour avoir une peau rayonnante et qui joue pleinement son rôle d’émonctoire ( ce qui permet de ne pas surcharger les autres), il est donc important d’avoir une activité physique régulière, de boire suffisamment et de se brosser chaque jour. Les résultats seront rapidement visibles et cette routine est facile à mettre en place au quotidien ( si si je vous assure).

Bon brossage 😉