La farine de bananes vertes

J’ai partagé récemment une photo de muffins vegan et sans gluten que j’avais fait dans le but de passer 2 pommes qui étaient un peu abimées et d’éviter le gaspillage. Apres une bonne dégustation, je vous livre aujourd’hui la recette de ces muffins très digestes et j’en profites pour faire un focus sur un des ingrédients clés de la recette, à savoir la farine de bananes vertes.

 

Les bananes vertes utilisées proviennent de l’équateur, elles sont séchées avant d’être broyées sous forme de farine.

Le grand intérêt de cette farine est qu’il s’agit d’une autre alternative sans gluten bien-sûr mais aussi de nombreux autres bienfaits apportés par la banane verte. Grâce à son amidon résistant, elle est riche en prébiotiques et participe donc à un bon équilibre de la flore intestinale.

Elle s’utilise aussi bien dans des recettes salées que sucrées et est très digeste tout en augmentant la satiété.

Elle est riche en potassium ( celui-ci permet notamment la contraction du muscle du coeur) et en fibres.

Elle possède un index glycémique bas puisqu’il est de 35 , mais attention plus une banane murie, plus l’indice augmente, aussi si vous contrôlez votre glycémie ( diabète, régime amincissant,…) favorisez les bananes vertes au détriment des autres ( jaunes, noires ou plantain, qui ont un indice glycémique bien plue élevé! Pour en savoir plus sur l’index glycémique, je vous invite à lire cet article: Un grand ennemi!

 

Autre précision sur cette farine tout terrain, on en utilise environ 25% de moins qu’une farine habituelle. Concernant le goût, il est très subtil et pour l’avoir testé auprès de mes gouteurs professionnels ;), si on ne le sait pas on ne pense pas forcément à la banane.

 

La farine en action, dans cette recette légère, à faible index glycémique, sans gluten, vegan et surtout délicieuses. J’ai utilisé ici des pommes mais un autre fruit peut tout aussi bien aller.
AfterlightImage (6).jpg

La recette, pour environ 10 muffins, il vous faudra:

  • 200g de farine de bananes vertes ( en magasin bio)
  • 1 c à s de graines de lin
  • 1c à s de graines de chia
  • 50g de sucre complet
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 80g de purée d’amandes
  • 20cl de lait d’amandes
  • Une gousse de vanille grattée
  • 2 pommes ariane
  • Quelques graines de courges et/ou de lin ( j’ai opté pour un muffin de chaque chacun)
  •  Des petits moules à muffins

Préchauffez votre four à 180C°.

Dans un récipient mélangez la farine de bananes vertes, les graines de lin, les graines de chia, le sucre, la poudre à lever et la gousse de vanille. Puis incorporez la purée d’amandes, et le lait d’amandes,  afin d’obtenir une page homogène.

Une fois le mélange obtenu versez-le dans les petits moules à muffins.

Découpez vos pommes en tranches et placez en une dans chaque moule au centre de la pâte. Saupoudrez de graines de courges.

Enfournez pour 20min.

AfterlightImage (4)

Douce soirée aux douces saveurs.

 

Publicités

Tarte aux légumes sans pâte

Afin de limiter l’apport de céréales et de glucides et convenir au mieux aux personnes intolérantes au gluten, je vous propose une tarte à réaliser sans farine.

Je continue dans la lignée des choux, la base de cette tarte étant le chou-fleur, aliment de saison regorgeant de bienfaits pour la santé.

En effet, le chou fleur peu calorique, apporte vitamine C, vitamines B6 et B9, sélénium et magnesium.

Cette pâte contient également de la poudre d’amande avec les vertus  qu’on lui connait, notamment : riche en oméga 3, en magnesium, en protéines végétales.

Rien qu’à eux deux ces deux aliments sont très nutritifs et apportent rapidement la satiété. Or il ne s’agit que de la pâte, cette tarte est très complète et peut se suffire à elle-même .

Cette recette est sans gluten, sans lactose et végétarienne, mais elle n’est pas vegan, car elle contient un oeuf, l’option vegan est possible mais ne l’ayant pas testé je ne m’avancerai pas sur le sujet.

 

IMG_0977.jpg

Pour réaliser cette tarte, il vous faudra les ingrédients biologiques suivants:

-Pour la pâte:

  • 1 chou fleur
  • 50 g d’amandes réduites en poudre
  • 1 oeuf
  • sel, poivre

-Pour la garniture:

  • 1 fenouil
  • 2 carottes
  • 1 panais
  • 1 feuille de chou kale
  • 1 conserve de tomates concassées
  • 10g de poudre d’amande supplémentaire
  • 1 feuille de laurier sauce
  • sel poivre
  • 1 filet d’huile d’olive

 

Après avoir découpé votre chou fleur en bouquet et l’avoir lavé, mixez le. Ensuite faites le chauffer dans de l’eau 12 min puis ôtez le maximum d’eau de celui-ci en le pressant. Une fois que vous avez bien égoutté  le chou fleur, mélangez le avec la poudre d’amandes, l’oeuf, une pincé de sel et de poivre.

Pour la garniture, faites chauffer à la vapeur,  les carottes, le fenouil, le panais, le chou kale, préalablement lavés et coupés ( pour le chou kale faites de fines lanières),  avec la feuille de laurier sauce 15min. Egouttez les.

Etalez la pâte de chou fleur, puis présentez-là dans un plat à tarte recouvert de papier sulfurisé. Nappez la pâte avec les tomates concassés, puis disposez les légumes dessus. Saupoudrez de poudre d’amandes et arrosez d’un filer d’huile d’olive. Enfournez pour 30 min à 180 °C.

Une explosion de saveurs vous attends. Bon appétit!

Houmous de betterave jaune

La période des fêtes est d’autant plus propice aux apéritifs et donc à certains excès. Je vous propose aujourd’hui  un mets à la fois économique, sain et nutritif qui fera en principe l’unanimité auprès de vos convives.

Il s’agit d’un houmous à la betterave jaune qui est vegan et sans gluten.

Cette recette à base de pois chiches, est riche en protéines végétales, en manganèse, en cuivre ( tout deux protecteurs contre les radicaux libres) et en vitamine B9. Bien que les pois chiches soient assez caloriques ( environ 180 calories au 100grammes), il est intéressant d’en consommer car ils favorisent la satiété et ont un faible index glycémique. Donc mêmes si vous contrôlez votre poids, ne vous en privez pas.

La betterave jaune, un légume oublié moins connue que la betterave rouge n’en est pas moins interessante d’un point de vue nutritif. Elle est moins sucrée que la betterave rouge mais plus tendre ( notamment dans un houmous, son goût plus doux se marie mieux aux pois chiches). Elle est notamment riche en fibres, en vitamines C et B9, ainsi qu’en magnésium.

La purée de sésame aussi appelée « tahin » ou « tahini » qui entre dans la composition de ce mets est notamment très riche en protéines et en fibres.

C’est facultatif, mais j’ajoute quelques graines de chanvre en présentation sur ce houmous qui sont particulèrement riches en omega-3 et en oméga-6 ( réputés entre-autre pour faire baisser le taux de cholestérol).

Cette recette riche et saine permet de déguster un aliment très nutritif lors d’un apéritif ( et d’éviter tout ce qui est nutritivement pauvre comme les chips et autres biscuits apéritifs) qui apportera rapidement le sentiment de satiété.
AfterlightImage (19).jpg

Pour 300g de houmous:

  • 2 betteraves jaunes
  • 200g de pois chiches
  • 2 cuillèrse à soupe de purée de sésame
  • 1 gousse d’ail ( petite la gousse, sinon une demi)
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Jus d’un demi citron
  • Quelques feuilles de coriandres
  • sel/poivre
  • Facultatif: quelques graines de chanvres

Les pois chiches, s’ils sont secs, devront être trempés 12heures dans de l’eau avant de les faire cuire à la vapeur 45min. Sinon si vous les utilisez en boîte ( si vous êtes pressés et n’avez pas anticipé à l’avance), vous pouvez les mettre tel quel dans un mixeur.

La betterave jaune, une fois épluchée et coupée en morceaux est à faire cuire dans de l’eau salée 20min.

Dans le mixeur, déposez en plus des pois chiches, les betteraves cuites, l’ail, la purée de sésame, l’huile d’olive, le jus de citron, la coriandre, le sel et le poivre.

Mixez le tout en commençant doucement puis plus rapidement. Quand la texture est lissée, récupérez votre préparation que vous pourrez présenter à votre guise, en l’arrosant d’un filé d’huile d’olive. Ma suggestion de présentation ici, avec quelques graines de chanvres et du cresson tout autour, que chacun pourra mettre sur sa tartine de houmous.

Bon appétit

Flan de Blettes à l’amande

La blette, je vous avez dit que j’en reparlerai plus précisément dans une future recette. Ce jour est donc arrivé, puisqu’il s’agit de l’ingrédient principal de ce flan vegan et sans gluten.

Ce légume à feuilles, faible en calories ( 25 calories au 100g), est très riche en potassium, en fer, en magnesium ainsi qu’en calcium. Source de vitamines C ( immunité) et K ( propriétés coagulantes) elle est aussi riche en fibres et a un effet diurétique .

Elle permettrait de réguler la tension artérielle, notamment grâce au potassium qu’elle contient.

Pour cette recette, j’utilise de la crème d’amandes à la place de la crème fraiche classique. La crème d’amande apporte un goût léger qui se marie parfaitement tant aux préparations sucrées que salées, elle convient aux intolérants au lactose et aux végans.

Pour remplacer les oeufs j’utilise de l’arrow-root ( ou Maranta Arundinaea) qui est une fécule que produit le Maranta, une plante tropicale, qui apportera du liant à ma recette. L’avantage de l’arrow-root étant qu’il facilite la digestion.

AfterlightImage (18).jpg

Il vous faudra donc pour ce flan ( 4 personnes):

  • Un botte de blettes moyenne
  • 20cl de crème d’amandes
  • 2 cuillères à soupe d’arrow root
  • 1 cuillère à café d’épices Cajun ( oignon, ail, curcuma, moutarde, thym, origan, piment)
  • sel, poivre

Après avoir couper la botte de blettes, faîtes cuire les cardons de blettes dans de l’eau salée ( 15min) puis ajoutez-y les feuilles de blettes ( 15min aussi, donc 30 min au total pour les cardons).

Dans un récipient, mélangez la crème d’amande, l’arrow root le mélange de cajun, une pincée de sel et de poivre.

Enfournez pour 35 min à 180°C ( thermostat 6).

Bon appétit,

Perles du Japon aux Kiwis jaunes

Pour ce dixième jour de décembre, je vous propose la recette d’un dessert léger, à faible index glycémique, sans gluten et  vegan.

Ce dessert contient notamment du manioc riche en glucides ( amidon), sans gluten, digeste et rassasiant. Le manioc à une bonne teneur en magnesium, en potassium et en vitamine C. J’ai utilisé ici du manioc sous forme de perle mais le tapioca fait tout aussi bien l’affaire.

Il est associé ici au kiwi jaune qui est riche en vitamine C ( il en contient plus que le kiwi vert qui en est déjà une bonne source), en potassium et en fibres.

Un dessert au mariage de goûts subtils dont le goût est sublimé par le lait de coco sans sucre que j’utilise dans cette recette.

J’ajoute également de la poudre d’açaï à la fin. L’açäi  ( retrouvez toute ses vertus ici) qui est antioxydant.

Le combo de ces trois ingrédients, vous assurera donc énergie, légèreté, un bon transit intestinale, exotisme et douceur des papilles.

IMG_0742.jpg

Pour 6 verrines, il vous faudra:

  • 60g de perles du Japon
  • 60cl de lait de coco
  • 1 cuillère à soupe de sucre de coco
  • 1 gousse de vanille
  • 3 kiwis jaunes
  • 1 cuillère à soupe de poudre d’açaï
  • 1cuillère à soupe de noix de coco rapée

Dans une casserole, portez à ébullition le lait de coco et la gousse de vanille grattée. Ajoutez-y les perles du Japon, baissez le feu et remuez de temps en temps pendant 20min.

Ajoutez le sucre de coco et remuez.

Après avoir épluché et coupé en 2 vos kiwis, versez le contenu de la casserole dans chaque verrine individuelle. Coupez vos kiwis en tranches ou en cubes, chaque demi kiwi correspondant à une verrine.

Enfin saupoudrez chaque portion de poudre de coco et de poudre d’açaï. Servez bien frais.

Je vous laisse vous délecter et apprécier le voyage culinaire.

Gaufres à la châtaignes et à la fève tonka

Pour continuer avec les gourmandises, aujourd’hui je vous propose une recette de gaufres énergétique, très digeste sans gluten et vegan. Outre ces spécificités, j’y incorpore de la fève tonka râpée qui apporte une saveur rappelant l’amande amère, la vanille, le musc,.. assez surprenant en bouche, vous me direz ce que vous en pensez. Si vous connaissez des parfums à base de tonka ça vous donnera une idée de tout ce qu’elle peut évoquer comme odeur et vous laisse imaginer ce que ça peut donner en bouche.

Outre sa surprenante saveur, la fève tonka à des effets tonique et antispasmodique, elle est aussi reconnue comme ayant un effet anticoagulant léger. Néanmoins, en raison de la présence de coumarine , qui est une substance aromatique naturelle ( qui donne d’ailleurs ces notes vanillés à la fève tonka), il ne faut pas en abuser car elle pourrait être toxique pour le foie et les reins, donc on garde la main légère.

Je l’associe ici à de la farine de châtaignes qui est très intéressante, d’une part parce qu’elle est sans gluten mais aussi car elle est riche en nutriments.

Entre autre, elle contient une bonne quantité de fibres, est riche en magnésium, en cuivre, en potassium  ainsi qu’en vitamines B9 et B6 qui participent  à la fabrication des cellules. Elle est énergétique ( idéale avant un effort physique)  et naturellement sucrée, donc on hésitera pas à réduire la quantité de sucre utilisée dans une recette.

 

 

IMG_E0851.jpg

 

Pour 8 petites gaufres en coeur, ce qui doit correspondre à 5/6 gaufres classiques, il vous faudra:

  • 2 bananes
  • 150g de farine de châtaignes
  • 200ml de lait végétal ( j’ai utilisé du lait de riz)
  • 30g de sucre de coco
  • 50g d’huile de coco
  • 1 sachet de poudre à lever
  • fève tonka à raper ( très peu, on l’utilise comme de la noix de muscade)

Dans un récipient, mélangez les bananes écrasées avec le lait végétal. Au bain marie, faites fondre l’huile de coco et incorporez là au mélange. Ajoutez la farine de châtaignes, le sucre de coco, la poudre à lever et la fève tonka. Mélangez , puis faites les cuire dans un gaufrier.

AfterlightImage (16).jpg

Ces gaufres se suffisent à elles mêmes.

Bonne dégustation, vous voilà prêt pour aller vous dépenser ce week-end 😉

 

 

 

Petits Bonhommes Nocciolata Bianca et Cramberries

En ce 6 décembre, je me devais de faire un petit clin d’oeil à la Saint Nicolas avec une des figures traditionnellement utilisée pour l’occasion: le bonhomme en pain d’épices. J’ai gardé le bonhomme mais pas le pain d’épices pour cette recette.

Vous connaissez surement la célèbre pâte à tartiner au chocolat et à la noisette, la Nocciolata de Rigoni di Asiago. Il se trouve qu’ils ont lancé une version uniquement à la noisette, et c’est précisément celle que je vais utiliser pour cette recette en guise de matière grasse.

AfterlightImage (14)

La « Nocciolata Bianca » contient 30% de noisettes, mais elle contient également du sucre et de l’inuline ( un glucide présent dans la chicorée, le topinambour,…qui n’élève pas la glycémie et à un effet prébiotique), ce qui fait que je n’en rajouterai pas dans cette recette. Elle contient aussi du lait écrémé en poudre, qui adoucit le goût de la noisette, ce qui signifie que cette recette ne sera pas vegan.

L’interêt nutritionnel de cette pâte à tartiner est qu’elle contient peu d’acides gras saturés et à un taux de protéines intéressant ( 13g au 100g), pour un taux de sucre qui reste raisonnable pour une pâte à tartiner. Mais surtout que le gout de noisette est a la fois doux et intense et se marie parfaitement aux cramberries ( canneberges) qui sont antioxydantes et peu caloriques.

Concernant la farine, j’utilise dans cette recette de la farine de bananes vertes qui comportent également de nombreux atouts.

Elle apporte du potassium et des fibres. Grâce à son pouvoir épaississant, il n’y a pas besoin d’autant de quantité qu’une farine classique ( réduire les quantités de 25%,  si vous voulez la substituer à une autre farine dans une de vos recettes), elle a un index glycémique faible qui permet de réguler la satiété. En prime, elle est sans gluten et offre un petit goût très subtil.

 

Cette recette sera donc encore une fois gourmande,  tout en limitant le sentiment de culpabilité.

AfterlightImage (13).jpg

 

Pour 6 petits bonhommes ( d’environ 15/20g) , il vous faudra:

  • 100g de farine de bananes vertes
  • 1 oeuf
  • 80g de Nocciolata Bianca
  • 30g de Cramberries
  • 10cl de lait de riz
  • 1 sachet de poudre à lever

Dans un bol, mélangez la nocciolata avec la farine, la poudre à lever. Puis ajoutez l’oeuf, le lait, le riz, puis les cramberries.

Mettez la pate ( qui est assez compacte) dans les moules de votre choix, puis enfournez pour 20min à 180°C ( thermostat 6).

Je vous souhaite une bonne dégustation et une belle Saint Nicolas.