La naturopathie: pourquoi, pour qui?

Suite à de nombreuses questions que l’on m’a posé, je m’aperçois que beaucoup de personnes connaissent la naturopathie de nom ou dans les grandes lignes, mais sans pour autant comprendre exactement de quoi il s’agit.

Pour commencer, si vous ne l’avez pas déjà lu, je vous invite à découvrir ou   redécouvrir  l’article que j’avais fait sur ce qu’est la naturopathie ( ici)  .

Je vais compléter cet article, notamment en présentant les cinq concepts fondamentaux utilisés en naturopathie, ainsi que le champs d’applications possibles de cette médecine traditionnelle.

 

 

206319_1027179552468_1843_n

 

Les cinq concepts fondamentaux

 

La naturopathie s’appuie sur cinq concept fondamentaux qui sont:

  • le vitalisme: la capacité de chacun à s’auto-réparer ou se réguler

 

  • le causalisme:  rechercher les causes et non traiter un symptôme

 

  • l’humorisme: il s’agit de l’ensemble de liquides biologiques sang, lymphe, liquide interstitiel qui influent sur notre santé

 

  • l’hygienisme: vivre sainement en harmonie avec la nature

 

  • l’holisme  la personne est prise en charge dans sa globalité incluant les divers plans de l’être

 

 

Ces cinq concepts pourront être mis en oeuvre grâce aux dix techniques aussi appelées les piliers de la santé que j’avais donc cité dans mon premier article

Les trois premiers sont fondamentaux il s’agit de:

• L’alimentation: « Que ton aliment soit ta première médecine » Hippocrate

Il est primordial de manger sainement et de manière équilibrée pour rester en bonne santé.

• La psychologie: gestion du stress et des émotions ( sophrologie, relaxation, méditation…)

• L’exercice physique: ( gymnastique, yoga, stretching, marche, course à pieds,…)

7 autres piliers vont pouvoir venir soutenir ces fondamentaux :

 

L’hydrologie: thalassothérapie, thermalisme, argiles, … !

Les techniques manuelles ou chirologie: massages non médicaux ( californien, suédois, hawaien…)

La réflexologie: pieds, dos, oreilles, nez…

Les techniques respiratoires ou pneumologie: méthodes de Plent, de Jacquier, techniques de respiration en yoga (pranayama),…

Les plantes ou la phytologie: phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, tisanothérapie,…

• Les techniques énergétiques: magnétisme, reiki…

• Les techniques vibratoires ou actinologie: utilisation des couleurs, la musicothérapie,…

 

Le naturopathe cherchera toujours à trouver des solutions les plus naturelles et les plus adapter au consultant, afin d’améliorer le quotidien de celui-ci.

 

Pour qui et pourquoi?

 

AfterlightImage (2).jpg

 

Tout le monde peut venir consulter un naturopathe, en revanche il ne faut pas substituer un naturopathe à son médecin. En effet, le naturopathe ne remplace en aucun cas la médecine allopathique, et il peut même refuser certaines consultations s’il juge qu’il n’est pas la personne adéquate et vous diriger vers le professionnel de santé adapté à votre cas.

La naturopathie peut être utilisé à titre préventif, par exemple une fois par an on peut venir voir un naturopathe pour faire un point sur son état général, sa vitalité, et mettre en place les réajustements nécessaires pour améliorer la qualité de vie.

Il peut aussi s’agir de demandes plus spécifiques, comme perdre du poids, améliorer ses capacités sportives,  de concentration, un accompagnement pour arrêter de fumer, pour pallier à des soucis digestifs, ORL, une fatigue chronique, des troubles hormonaux, aider à gérer son stress, des soucis articulaires, musculaires, de peau,… la liste est non exhaustive.

Elle peut aussi être utilisée en accompagnement d’un suivi en médecine allopathique, le naturopathe pourra soutenir en parallèle grâce à des méthodes de relaxations par exemple, ou toutes autres techniques selon le cas et la pathologie de la personne.

Le naturopathe a pour but de rendre le consultant autonome en lui donnant des conseils liées à son cas personnel. Le premier rendez-vous qui dure entre 1H30 et 2H ( compter 2h avec moi le plus souvent 🙂 ), va permettre par un questionnement complet de dresser un bilan d’hygiène et de vitalité. Il s’agira de questions d’ordres générales sur vos antécédents, mais aussi sur votre environnement, sur votre hygiène de vie, et selon votre demande, d’autres questions seront plus ciblées. Suite à cela le naturopathe pourra discuter avec vous et vous donner les recommandations à mettre en place si vous êtes d’accord.

En général, il faut compter 3 rendez-vous pour que les résultats soient présents et que la personne ai le recul nécessaire sur les modifications qui ont été opéré et ai adopté ces nouvelles habitudes. Les séances suivantes sont moins longues, il faut compter 1h, et permettent éventuellement de réajuster s’il le faut, et de voir où vous en êtes. Ces séances peuvent aussi donner lieu à d’autres techniques selon les « spécialités » du naturopathe. Pour moi par exemple, il pourra s’agir de méditations guidées, de relaxations, de massages… Mais ce n’est pas systématique.

En espérant vous avoir éclairé sur le sujet, si vous avez des questions où que cet article vous a  fait ressentir le besoin de consulter un naturopathe,  vous pouvez me contacter directement soit sur mes réseaux, soit par mail ou téléphone ( lien direct ici).

 » Ce n’est pas dans ses effets qu’on attaque un mal, c’est dans sa cause. »- François Guizot

 

Prenez soin de vous,

 

Chloé

 

Les 5 tibétains

Il existe bien des techniques pour aider à lutter contre le stress. L’une d’entre elle très efficace, a été gardé secrète pendant longtemps dans des monastères de l’Himalaya. Des moines bouddhistes ont mis au point 5 exercices visant à réactiver l’énergie du corps, ces exercices sont appelés les 5 tibétains. La méthode  nous a été rapporté en occident en 1939 par Peter Kelder grâce à son ouvrage  » The eye of révélation ».

Ce rituel, si il est pratiqué quotidiennement  permet de gérer le stress, de revitaliser, d’apporter un bien-être physique et mental et d’augmenter la longévité. Les 5 tibétains associent la respiration à des exercices physiques simples. Les 5 exercices que je vais vous présenter sont à pratiquer chacun entre 3 et 21 fois ( selon votre niveau, vous pouvez commencer graduellement), dans un endroit où vous vous sentez bien, en portant attention à votre respiration. On inspire par le nez et on expire doucement par la  bouche. A la fin de chaque exercice, on pratique 3 respirations profondes, avant de passer à l’exercice suivant.

 

Premier tibétain

Tenez-vous debout les pieds écartés de la largeur du bassin, les bras écartés, paumes de mains vers le sol, tournez dans le sens des aiguilles d’une montre en inspirant et expirant sur chaque tour. Répétez entre 3 et 21 fois cet exercice. A la fin effectuez les 3 respirations profondes, en restant debout les mains sur les hanches.

Cet exercice permet d’évacuer l’énergie négative, de se réaligner et améliore l’équilibre. Au début de cette pratique, la sensation de vertige à la fin est normal, pour la limiter fixez un point.

 

EWAYE9293.jpg

 

Second tibétain

Allonger sur le dos, les bras le long du corps, les paumes de mains sur le sol. A l’inspiration levez la tête, puis relevez les jambes droites à la verticale, puis redescendez les jambes droites à l’expiration. Pratiquez cet exercice entre 3 et 21 fois, puis faites 3 respirations profondes allongé sur le dos.

Le second tibétain renforce les abdominaux ( vous le sentirez je pense :)) et la nuque. Il tonifie la thyroïde et le pancréas et renforce le chakras du plexus solaire ( le point situé à la naissance de la poitrine, au milieu).

 

IMG_E8409.jpg

 

QFJME7872.jpg

Troisième tibétain

 

 

Mettez-vous à genoux, le corps droit, bras le long du corps, les orteils flex sur le sol. A l’expiration, inclinez la tête, le menton vers la poitrine puis à l’inspiration penchez la tête en arrière le plus possible, en positionnant les mains en bas des reins. Après avoir pratiqué entre 3 et 21 cycles, revenez à genoux le corps droit, et pratiquez 3 respirations profondes.

Cette exercice étire les abdominaux, la colonne vertébrale, le cou, il envoie l’énergie au coeur depuis le plexus solaire, tonifie le thymus, la thyroïde et les surrénales.

 
IMG_E8412.jpg

 

Quatrième tibétain

 

Assis, jambes écartées de la largeur des épaules, allongées devant vous, le dos bien droit, les mains à plat sur le sol. Rentrez le menton dans la poitrine, puis en inspirant penchez la tête en arrière le plus loin possible. Dans le même temps, pliez les genoux et levez le corps à l’horizontal, en veillant à avoir le dos le plus droit possible. A l’expiration revenez à la posture assise de départ. Répétez l’exercice entre 3 et 21 fois, puis terminez dans la position assise de base par les 3 respirations profondes.

Cette pratique renforcera les épaules, le bas du dos, les fessiers ainsi que les chakras racine ( le point entre l’anus et les parties génitales), et du nombril.

 

CMAME3948.jpg

 

UIZHE3699.jpg

 

Cinquième tibétain

 

Positionnez-vous sur la face est du corps ( buste face au tapis) mains sur le sol, les bras tendus, les jambes allongées, les orteils flex sur le tapis. Le ventre ne doit pas toucher le sol. A l’inspiration, levez les hanches et les fesses en gardant appui sur les bras et les pieds, et rentrez le menton vers la poitrine. A l’expiration descendez en étirant la colonne et levant la tête vers  le haut. Après avoir répétez cet exercice entre 3 et 21 fois, allongez-vous sur le dos et respirez profondément 3 fois.

Cet enchainement, renforce les épaules, étire l’arrière des jambes, tonifie le thymus, la thyroïde et les surrénales. Il active tout nos centres d’énergie.

KHIIE2467.jpg

 

BLOCE8914.jpg

 

Cette pratique est très puissante, et vous en ressentirez rapidement les bienfaits. Vous l’aurez compris, c’est une routine à intégrer à son quotidien pour en récolter tout les fruits et maximiser les effets de ceux-ci. Pourquoi pas commencer par 3 respirations de chaque, puis augmentez d’une respiration chaque jour jusqu’à pouvoir mettre à l’oeuvre les 21 respirations au quotidien?

 

Prenez soin de vous,