Fan de fanes

La carotte, ce légume que l’on consomme toute l’année, un incontournable riche en bétacarotène qui nous donne un si beau teint, probablement le légume le plus apprécié même chez les enfants grâce à son petit goût sucré qui permet de l’incorporer à tout un tas de recettes. Mais l’autre gros avantage de la carotte, c’est qu’elle contient une partie verte, le dessus de l’iceberg et pas des moindres, puisqu’il s’agit de ses fanes que je vous invite vivement à ne pas jeter. Et pour cause, les fanes regorgent de vitamines et minéraux et permettent d’élaborer de délicieuses recettes. Néanmoins, pour les consommer je vous conseille de les choisir impérativement de qualité biologique, on évitera ainsi toute contre productivité pour notre vitalité, et je rappelle par la même occasion, qu’idéalement tout vos produits frais devraient être bio, surtout par les temps qui courent… sachant que lorsque l’on consomme de saison et local il n’y a que très peu d’incidence sur le prix, quand à la carotte, il n’y a pas trop d’excuse, je crois que c’est le légume le plus accessible.

Les fanes de carottes sont riches en vitamines A (vision, peau, cicatrisation,…) ,C (défenses de l’organisme, métabolisme des acides aminés,…) et K (coagulation du sang,…).Elles sont également riches en minéraux tel que le magnesium (Mg)( fonctions nerveuses et musculaires, lutte contre stress,…), le potassium (K) ( métabolisme des glucides,maintient du rythme cardiaque, contraction musculaire,…) , le calcium (Ca) ( solidité os et dents, métabolisme du fer,…)

Contrairement aux idées reçues elles ne sont pas toxiques et se révèlent même être délicieuses, ce qui me pousse à vous proposer une recette que j’affectionne particulièrement, qui est très simple et rapide, qui ne nécessite aucune cuisson, est totalement végétalienne, sans gluten et contient seulement 4 ingrédients. Il s’agit d’une pâte de fanes style « pesto » que vous pouvez ajouter à une belle assiette de légumes, comme une sauce, à incorporer dans des rouleaux de printemps, à tartiner en apéritif sur du pain des fleurs par exemple, ou même pour garnir des lamelles de courgettes,… Bref, de multiples possibilités pour cette recette anti-gaspillage. Sans plus tarder la recette:

Ingrédients:

  • Un bouquet de fanes de carottes fraiches bio
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • Une poignée de noix de cajou
  • Une gousse d’ail sans le bulbe

Otez le bulbe de votre gousse d’ail, toujours mieux pour la digestion. Détachez les fanes de votre botte de carottes et mettez les dans un blender, avec l’ail, l’huile d’olive et les noix de cajou. Mixez afin d’obtenir une pâte assez homogène. Si vous le souhaitez, il est possible d’y ajouter des pignons, je le précise car j’avais prévu de le faire, voilà pourquoi vous voyez un bocal de pignons sur la photo, mais n’arrivant pas à ouvrir celui-ci, j’ai capitulé, et au final sans regret puisque c’était tout à fait délicieux même sans ;). Le plus important est de bien choisir sa botte de carottes avec de belles fanes vertes et fraiches pour éviter l’amertume et bénéficier au mieux des micronutriments.

Je vous souhaite une bonne dégustation et une belle soirée.

Chloé

Porkkanalaatikko

En ce premier jour d’hiver, quoi de mieux que de savourer un bon plat de Finlande, le Porkkanalaatikko, qui signifie « Boîte de carottes ». Et pour cause derrière ce plat savoureux se cache un excellent moyen de faire aimer les carottes au plus grand nombre d’entre nous, petits et grands. Ce plat est un accompagnement souvent servit pendant la période des fêtes de Noël en Finlande. C’est une sorte de porridge gratinée qui ne contient pas de fromage, et nécessite très peu d’ingrédients, ce qui il me semble à son importance, surtout quand les placards sont presque vides ou que l’on a pas envie de passer autant de temps ( si ce n’est plus) à trouver les ingrédients qu’à les cuisiner. Il contient initialement des oeufs que j’ai remplacé par des graines de lin moulu additionnées d’un petit peu d’eau et le résultat est plus qu’excellent, et n’altère en rien le côté gratiné qui est attendu, il en va de même pour le riz que je remplace par du quinoa en flocons pour un apport en protéines végétales. Sans plus tarder, partons nous rapprocher du Père Noël avec ce mets à la fois nourrissant et pas trop lourd ( tout dépend de vos accompagnements évidemment).

Porkkanalaatikko

Les ingrédients pour 2 personnes:

  • 100g de flocons de quinoa
  • 40cl de lait d’amande
  • 6 belles carottes
  • 2 c à c de graines de lin moulues au préalable dans 3 c à s d’eau
  • sel, poivre

Après avoir épluché et coupé en 2 les carottes, faites les cuire dans de l’eau bouillante 20minutes, après quoi vous les rapperez. En parallèle faites bouillir de l’eau dans une casserole dans laquelle vous ajouterez votre quinoa, n’en mettez pas trop, le but est que le quinoa absorbe un maximum l’eau, donc juste 30cl devrait suffire pour 100g. Une fois l’eau absorbée, ajoutez le lait d’amande en mélangeant et que vous obteniez un porridge.

Mélangez les graines de lin moulues à l’eau que vous ajouterez à votre quinoa ainsi que les carottes, le sel et le poivre et mélangez le tout. Mettez ce mélange dans un plat à gratin et enfournez pour 35 minutes à 200C°. Le rendue doit ressembler à un gratin. Dégustez ce plat aussi surprenant que délicieux qui par sa richesse en carottes permettra de passer les fêtes dans la plus grande joie ( elles sont réputées pour rendre plus aimable non?;)), tout en ayant une super mine ;).

Très belle semaine de Noël.

Chloé

Curry vert

On reste au vert en ce dernier dimanche de l’avent avec le Curry vert qui nous viens de la Thaïlande. On est là dans une recette plutôt connue, mais je constate que bien souvent on retrouve le curry madras jaune un peu partout et beaucoup moins le vert, sachant qu’il existe des tas de curry, comme le curry violet, le curry noir,… Quoi qu’il en soit la couleur varie en fonction des aliments utilisés pour le préparer, de l’hibiscus pour le curry violet par exemple. En outre, ce classique permet d’infini variantes et s’inscrit dans un registre plutôt sain, n’oubliez pas que je déguste tout les plats, je ne peux pas m’envoyer du stollen ou de la tarte haupia tout le mois de décembre ;). La base est de préparer une pâte, le curry n’étant que l’assaisonnement dirons nous qui change tout dans un plat et qui est le plus souvent accompagné de riz. En plus de jouer sur le coté vert de la pâte de curry, qui se compose notamment de gingembre, j’opte pour tout un tas de légumes de saison vert, de quoi faire un repas bien riches en fibres, pas mal pour les fêtes,car assez simple à faire et complet vous pouvez l’accorder parfaitement avec une viande blanche, ils se consomme d’ailleurs souvent avec du poulet. Pour ma part il sera comme toujours végétalien et sans gluten. Dernière chose, utilisez du riz semi-complet toujours mieux pour un index glycémique plus bas.

Les ingrédients pour 2 personnes:

  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 1/2 bouquet de basilic thaï ou à défaut du basilic tout court
  • 1 tige de citronnelle
  • 10 cm de racine de gingembre
  • 40cl de lait de coco
  • 1 citron vert
  • 1 poignée d’épinards frais
  • 1 branche de céleri
  • 1 courgette
  • Piment en poudre à votre guise ( si vous avez du piment vert frais, c’est parfait, car c’est ce qui colore le curry dans la recette traditionnelle, il vous suffit de le hacher et le mélanger à la pâte dans ce cas là, ce sera beaucoup plus épicé)
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 c à c huile de coco
  • sel, poivre

Après avoir effeuillez les herbes aromatiques, retirez la première peau de la citronnelle, mettez les dans un mixeur en y ajoutant le zeste de citron vert et son jus. Après cette première étape, rapez votre racine de gingembre pelée au préalable puis ajoutez là au mélange pour obtenir une pâte.

A côté de cela dans une poêle mettez vos épinards,votre céleri et votre courgette coupés dans un fond d’huile de coco 2/3 minutes, puis ajoutez-y votre curry et le lait de coco, laissez cuire pendant 15/20 minutes. En fin de cuisson, terminez par un trait de jus du citron restant, la poudre de piment, sel et poivre.

Servez avec un excellent riz thaï demi-complet et régalez vous avec cette version soft du curry vert qui conviendra en principe au plus grand nombre.

A demain, avec une recette dont je ne sais même pas si je pourrai prononcer le nom :).

Chloé

LE Bortsch

En ce 15 décembre, allons faire un tour du côté des pays de l’est avec ce potage très populaire en Russie qui est en revanche serait originaire d’Ukraine, mais là aussi tout le monde n’est pas d’accord et l’origine du Bortsch reste assez floue . On va tout de même garder le voyage en Russie, car il est énormément consommé là-bas et que je me suis inspirée d’une recette Russe. Traditionnellement, c’est un potage à base de betteraves crues et d’Aneth qui contient de la viande mais qui se décline de plus en plus de façon totalement végétarienne et peut inclure divers autres légumes comme le chou qui revient souvent. Pour ma part, il sera carrément végétalien, vous vous en doutiez, bien que je le rappelle je ne suis pas vegan, mais j’aime expérimenter divers ingrédients que je trouve souvent bien meilleur et en goût et pour la santé tout en éduquant le palais à des saveurs plus subtils sans avoir à utiliser l’animal. Cette saveur est vraiment nouvelle, je suis pourtant assez friande des mets d’ailleurs tant qu’ils ne contiennent pas de viandes, mais ce goût est vraiment surprenant et je vous invite grandement à vous pencher sur la cuisine des pays de l’est qui regorgent de recettes originales et délicieuses ( j’ai pû en expérimenter pas mal ces derniers temps ;)). Le plein d’antioxydants avec la betterave en prime, c’est partie!

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 1 grosse betterave crue ou 2 moyennes
  • 1 branche de céleri
  • 1/2 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c à c d’huile de coco ou olive
  • 20 cl Lait de coco
  • 20 cl crème de coco
  • 3 branches de chou kale ( A défaut du chou vert, conviendra parfaitement)
  • Jus d’1/2 citron
  • Aneth, sel, poivre

Dans une grande poêle faites fondre l’huile de coco, ajoutez votre oignon coupé en dés ainsi que votre ail pressé en ayant pris soin d’ôter le germe. Faites-les un peu revenir puis ajoutez la ou les betteraves coupés en dés, la branche de céleri, le chou kale finement coupés et arrosez les de jus de citron. Laissez à feu moyen en remuant quelques minutes, puis ajoutez 50cl d’eau en laissant cuire 15minutes. Ajoutez le lait de coco et laissez encore cuire une quinzaine de minutes en remuant. A la fin salez, ajoutez l’aneth à votre guise et un peu de crème de coco pour servir. Je ne sais comment exprimer la saveur exquise de ce mélange, je vous laisse en juger.

Le bortsch est traditionnellement servit au réveillon de Noël en Pologne, si vous souhaitez surprendre ça peut être une belle entrée à présenter, d’autant que sa couleur égayera un peu plus votre table de fête.

Belle journée,

Chloé