Dhansak

Je vous entends d’ici… »dhan… quoi? » :). Si hier nous étions encore en occident, en ce 2 décembre nous partons presque à l’opposé, tout du moins culturellement, puisque nous voici en Inde. Avec la recette du Dhansak revisitée dont le nom signifie en sanskrit « riche en légumes », vous comprenez mon choix sur ce plat, mais dans sa version originale il se cuisine avec du poulet, que je n’utiliserai pas, bien entendu. Ce plat est notamment consommé par les parsis ( descendants directs des Perses résidants en Inde). Néanmoins, dans ma version du Dhansak, je vais remplacer le poulet par un mets particulier, le fruit du Jacquier ou JackFruit qui est originaire d’Inde mais on en trouve aussi au Sri Lanka et au Bangladesh, vous pouvez le trouver en boîtes en magasin bio sous la marque de Base Organic, il y en a peut-être d’autres, mais je vous donne celui que j’utilise. Il s’agit d’un énorme fruit ( il peut peser jusqu’à 30kilos!). Pourquoi j’utilise le Fruit du jacquier en remplacement du poulet? Tout simplement car son aspect fibreux rappelle celui du blanc de poulet mais aussi son goût lorsqu’il est cuisiner chaud et assaisonné ( sinon le fruit frais est comestible et s’apparenterait à la mangue au niveau du goût, je ne peux vous l’affirmer car je n’en n’ai jamais gouté sous cette forme). En revanche, l’argument de la protéine n’y est pas vraiment, mais je rappelle que la protéine représente seulement 15% de nos besoins journalier, donc ça va aller, d’autant que la préparation de ce plat contient des lentilles, source de protéines végétales;). En revanche le fruit du jacquier est riche en sucre lents et en fibres.

Voici donc la principale modification que j’ai effectué sur ce plat dont voici la recette, celle-ci étant vegan et sans gluten donc.

Dhan= riche et sak= légumes, LE DHANSAK

Les ingrédients pour 2/3 personnes:

  • 1 Jackfruit
  • 1 aubergine
  • 1 courgette
  • 1 boîte de tomates concassées
  • 1 gousse d’ail
  • la moitié d’un oignon
  • 1 filet d’huile d’olive pour le fond de la poêle
  • 1 c à c de garam masala ( mélange d’épice indiennes)
  • 1/2 c à c de piment en poudre
  • 1 c à s de coriandre
  • 80g de lentilles belluga ou corail
  • 100g d’épinards frais
  • sel

Dans une assiette écrasez le jackfruit à la fourchette afin de l’émietter, réservez.

Puis poursuivez en faisant cuire vos lentilles dans une casserole d’eau 30 minutes. Après les avoir égouttez écrasez-les avec une fourchette également. Dans un wok, mettez un fond d’huile d’olive avec l’ail écrasé, l’oignon coupé, l’émietté de jackfruit ainsi que le garam masala, faîtes revenir quelques minutes. Puis ajoutez l’aubergine coupée en rondelles, la courgette en petits dés, les tomates concassées, les épinards,et laissez mijoter environ 20 minutes. Ajoutez à la fin la coriandre et salez.

Servez avec un riz basmati semi-complet et profitez du voyage.

Bon appétit,

Chloé

Tarte au potimarron

Le 1er décembre est déjà là, la fête de Thanksgiving vient tout juste d’être célébrée pour beaucoup de personnes anglosaxones, aussi je vous propose d’ouvrir cette première case du calendrier de l’avent en partant aux Etats-Unis afin de s’inspirer d’un met traditionnel de Thanksgiving: la tarte à la citrouille ou « pumpkin pie ».

A l’origine thanksgiving avait été organisé par les colons en remerciements aux natifs américains (amérindiens) qui les avaient aidé l’année précédente suite à une mauvaise récolte. La citrouille étant originaire d’Amérique du Nord, il est assez logique que l’origine de la recette de la Pumpkin Pie lui soit attribuée, bien qu’en réalité il s’agissait au départ d’une citrouille creusée et remplie d’épices et de lait, les origines de la tarte seraient européennes, mais peu importe, il s’agissait de se mettre dans l’ambiance car il existe pas mal de légendes différentes sur le sujet des origines de cette tarte. Sans plus tarder je vous dévoile ma version de cette tarte sans bords qui sera végétalienne ( pas d’oeuf, pas de lait d’origine animal), plus légère et avec un index glycémique plus bas grâce à l’utilisation du sucre de coco, mais aussi une diminution des quantités de sucre, le potimarron étant assez sucré naturellement. Rassurez-vous on reste tout de même sur une vraie bonne gourmandise, aux saveurs épicées et d’une extrême douceur à la fois, je ne saurez décrire cela, le mieux est de tester cela par vous même et de m’en dire des nouvelles :), en principe c’est moment cocooning assuré!

La tarte avant

Dans un souci pratique j’élabore des recettes en petites quantité, puisque tout est dégusté et que je refuse tout gaspillage, donc là nous sommes sur une petite tarte 4/6 personnes, selon le niveau de gourmandise.

C’est parti pour les ingrédients que vous trouverez tous facilement en magasin bio:

Pour la pâte:

  • 100 grammes de farine de petit epeautre
  • 50 grammes de farine de riz semi-complet
  • 80 grammes de purée de noisette pur
  • 15 grammes de pate de dattes
  • 40ml d’eau de source
  • Huile de coco pour graisser le moule

Pour l’appareil:

  • un petit potimarron
  • 1 c à s de graines de chia
  • 60 grammes de sucre de coco
  • 1 c à c d’arrow root
  • 1 pincée de sel de guérande
  • 1/2 c à c gingembre
  • 1/2 c à c cannelle
  • 1/2 c à c de noix de muscade rapée
  • 150 ml de lait de coco ( je vous recommande ceux de chez Base organic)

La tarte après démoulage et première dégustation 😉

Le plus fastidieux couper votre potimarron, le couper grossièrement en dés et le faire cuire à la vapeur 20 minutes. Après quoi vous l’écraserez en purée et le mélangerez aux ingrédients de l’appareil ( épices, graines de chia, sel, arrow root, sucre de coco, lait de coco) et mélangez le tout.

En parallèle de la cuisson de votre potimarron, préparez votre pâte en mélangeant les ingrédients et ajoutez petit à petit l’eau afin d’obtenir une pâte lisse qu’on mettra dans notre moule à manquer huilé au préalable à l’huile de coco. Mettez du poids ( billes en céramiques,…) sur le fond de tarte étalé dans le moule et faîtes cuire le fond de tarte 10 minutes à 180 C° ( four préchauffé au préalable).

Ensuite étalez votre appareil sur le fonds de tartes et enfournez à nouveau pour 20 minutes.

Et maintenant que ça sent bon, laissez refroidir et réservez ce délice au réfrigérateur pendant au moins 3H. Je sais c’est cruel, mais vous la savourerez d’autant plus ;). Pour le décor, j’ai mis de la badiane, des fleurs de camomille et une petite branche d’Achillé.

De quoi facilement patienter jusqu’à Noël, et ce n’est que le début ;).

Belle journée,

Chloé

L’essentiel calendrier de l’avent 2020

Nous y voilà, le dimanche 29 novembre est le 4ème dimanche avant Noël et lance donc la période de l’Avent jusqu’au 24 décembre. En cette année tellement particulière qui marquera de grands changements c’est certains, la période de Noël est d’autant plus importante pour retrouver un peu de magie, de partage, de douceur et de joie. C’est ce que j’ai envie de véhiculer ici pendant cette période, j’ai d’ailleurs complètement changé la thématique que j’avais initialement prévue pour ce calendrier de l’avent 2020 afin de partager légèreté, douceur et saveurs autour de choses essentielles, ça vous parle non cette histoire de choses essentielles et non essentielles ;)?

J’ai fais le constat que partager des recettes simples et ludiques étaient plutôt bien accueillit ici, aussi je propose cette année un calendrier convivial qui invitera au voyage et à la gourmandise, puisque nous allons revisiter des spécialités inspirées du monde en accord avec ce que la saison nous offre.

Il s’agira de découvrir une spécialité d’un pays chaque jour, histoire de s’évader et de la revisiter à ma manière, donc souvent végétarienne ou même végétalienne le plus possible, car cela s’inscrit aussi dans une démarche de bien-être et plus respectueuse de la nature, sachant que je le précise vous ne trouverez aucune recette à base de soja ou dérivé sur mon blog, ce dernier étant à la fois très controversé au niveau de la santé mais aussi de son mode de production. Je compte en revanche utiliser un maximum d’autres végétaux bienfaisants et plus proches de nous quand cela est possible. Je ne suis pas une immense cuisinière, ce que j’aime c’est expérimenter des choses, découvrir des saveurs, me faire plaisir en étant attentive aux qualités nutritionnelles de ce que j’utilise et aussi cuisiner des choses plutôt simples, les recettes seront donc accessibles à tout un chacun :).

Pour animer ce calendrier , je relayerai quotidiennement en storie video chaque jour la recette accompagné de mon calendrier 2020 physique toujours différent au fil des années. Bien sûr les aliments utilisés seront tous de qualité biologiques et le plus possible locaux ( en fonction des pays). Certains pays étant plus inspirants que d’autres, ils se peut que certains reviennent au cours de notre voyage culinaire. J’espère que cela vous apportera de la joie et s’inscrira ainsi dans l’esprit de Noël.

Je vous dis donc à très vite pour le 1er voyage du calendrier de l’avent 2020 qui aura lieu mardi 1er décembre pour cette 5 ème édition et n’oubliez pas que les plus belles choses arrivent en lâchant prise.

Chloé

Menu Autour du combava

Il y a peu j’ai eu l’agréable surprise de recevoir des combavas de la part de mes voisins. Ce fruit que j’avais déjà vu mais jamais gouté, m’a tout de suite donné l’envie d’en savoir plus et d’expérimenter diverses recettes. Les recettes que j’ai crée autour du combava s’étant révélées savoureuses, je vous propose aujourd’hui, un menu végétalien autour du combava après avoir fait plus ample connaissance avec ce petit agrume délicieux.

Le combava ( Citrus hystrix) ou combawa appartient à la famille des Rutacées et est donc un petit agrume au goût puissant, proche de la citronnelle et du gingembre, donc ça parfume bien! D’aspect, il ressemble a un petit citron vert froissé. Il est originaire d’Indonésie et se consomme actuellement en octobre et novembre. Encore une fois, on ne le répétera jamais assez, la nature est bien faite, puisque celui-ci renforce les défenses immunitaires grâce à sa richesse en vitamine C, idéal juste avant de rentrer dans l’hiver et aider à en prévenir les petits maux. Il a ainsi des propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes mais aussi sédatives et je dois dire que sur ce dernier point, j’ai personnellement ressentie cet effet en le cuisinant grâce a son odeur si forte et agréable ainsi qu’en le dégustant.

Sans plus tarder, voici le menu autour du combava qui comprend un jus, un plat et un gâteau. Ces 3 recettes sont vegan et plutôt simple à réaliser, mais un pur moment de douceur.

Le jus antioxydant réconfortant

Pour ce jus douceur, il vous faudra pour 2 verres:

  • 1 belle betterave crue
  • 1 combava ( on mettra seulement les zestes)
  • une belle poignée de jeunes pousses d’épinards
  • 1cm d’une racine de gingembre
  • 4cl de lait de coco ( ecomil)

Dans un extracteur de jus mettez tout vos ingrédients sauf le lait de coco. Une fois le jus préparé et servis dans des verres ajoutez 2 cl de lait de coco dans chaque verre et mélangez-le au jus avec un petit fouet électrique. C’est prêt, régalez vous!

Une fois ce jus cru plein de mincronutriments dégusté, poursuivons avec le plat.

Poêlé combava/coco:

Pour ce plat très simple mais riche en saveur, il vous faudra pour deux personnes:

  • 2/3 carottes de couleurs selon la taille, j’ai choisi volontairement des violettes mais libre à vous
  • 1 beau fenouil
  • Zestes de combava ( optionnel arroser avec le jus à la fin, mais attention le combava est fort en goût)
  • 1 c à c d »huile de coco
  • 10cl de lait de coco
  • 1cm de racine de curcuma
  • 1cm de racine de gingembre

Découpez vos légumes en lamelles et votre gingembre et votre curcuma en petits dés. Dans une poêle, huilée à l’huile de coco ( qui résiste le mieux à la chaleur, et qui mettra un petit gout subtil fort agréable) ajoutez vos légumes ainsi que le gingembre et le curcuma, faites revenir rapidement puis ajoutez le lait de coco et couvrez, la cuisson doit être à feu doux sur une dizaine de minutes. Ajoutez à la fin vos zestes de combava et servez. Vous pouvez une fois dans l’assiette rajouter du jus de combava, si vous voulez un goût puissant. Un plat aux saveurs sucrés et acidulés.

Enfin, le dessert gourmand arrive! Il s’agit d’un gâteau végan au combava. Celui-ci est un délice, si si vraiment, bien que peu sucré et très digeste. Voici ma recette:

Gateau coco/combava:

Il vous faudra:

  • 1 combava jus+ zeste
  • 40cl de lait de coco
  • 50 gramme de sucre de coco
  • 20 gramme de noix de coco paillettes
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 30 gramme de graines de chia
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 150 gramme de farine de petit épeautre
  • 50 gramme de farine de lupin

Dans un saladier, mélangez le lait de coco, les graines de chia, le jus de combava ainsi que les zestes, l’huile d’olive. Incorporez le sucre de coco, les paillettes de noix de coco, les 2 types de farine, la poudre à lever. Mélangez, jusqu’à obtenir un mélange homogène. Dans un moule huilé, versez le contenu du saladier et enfournez pour 40minutes, à 180C°, parfum d’ambiance dans la maison en prime ;).

Le dénominateur commun de ces recettes est biensûr le combava mais aussi la noix de coco, notamment le lait de coco, qui vient adoucir le côté épicé et acidulé du combava. Je vous souhaite un très bon appétit.

Chloé