Bowl de blettes

Récemment j’ai partagé sur Instagram une photo avec de belles feuilles de blettes très colorées, très jolies à voir, mais aussi très faciles à cuisiner. Les blettes, longtemps délaissées, sont depuis quelques années à nouveaux sur le devant de la scène, et offrent une possibilités de recettes innombrables ( ce n’est d’ailleurs pas la première fois que j’en parle ici, et pour cause je suis une grande fan). Mais tant qu’à faire je voulais profiter de cet article pour parler des bénéfices qu’apporte ce légume et en maximiser les effets grâce à une recette totalement crue qui permet ainsi de garder les nutriments intacts et les belles couleurs annonciatrices des beaux jours. Je vous propose une recette savoureuse, vegan,sans gluten, sans aucune huile, le tout permettant de profiter pleinement des saveurs dégagées par chacun des aliments sans que cela soit dénaturé par l’ajout d’une huile.

Avant cela, je vous propose le petit focus sur la blette tout de même, car il s’agit d’un légume dont les bienfaits sont nombreux et méritent d’être connus.

La blette

Elle appartient à la famille des Amaranthacées ( comme la betterave)et est aussi appelée bette ou poirée, elle est originaire du bassin méditeranéen. Elle se décline en plusieurs couleurs: orange, jaune, rose, blanc,rouge. Elle est faible en calories ( 21 calories au 100g) mais riche en vitamines A et C, en potassium et en magnesium. Sa richesse en fibres facilite bien sûr le transit intestinal, elle est aussi diurétique et son apport en polyphenols protège nos cellules des radicaux libres. Elle contient un acide aminé, le glutamine, qui aide à la récupération musculaire et aide le corps à se régénérer. Bref elle a tout bon et en plus, colorée elle donne vraiment des notes de printemps dans nos assiettes!

C’est partie pour la recette crue de la blette, car oui j’ai toujours partagé des recettes cuites sur celle-ci, mais pour garder tout ses précieux bienfaits intacts, il vaut mieux privilégier le cru. Faites-moi confiance sur cette recette intuitive, le goût est là, le plat est nourrissant et vous aurez la forme.

Bowl de blettes

Les ingrédients pour 2 personnes:

  • 6 belles branches de blettes colorées
  • 1 avocat mûr
  • 1/2 racine de curcuma fraiche
  • 1 pincée de sel de guérande
  • 1 petite poignée d’épines vinettes (facultatif, c’est pour la note acidulée)
  • 3 tiges d’ail des incas
  • 1 c à s de jus de citron au gingembre ( sinon juste du jus de citron)

Et c’est tout 😉

Après avoir lavé vos blettes, coupez les côtes en petits dés et les feuilles en fines lanières. Placez les dans un récipients où vous ajouterez une pincée de sel de guérande. Et là, l’étape importante, c’est de bien malaxer à la main les blettes et le sel. Essorez bien le tout et videz le surplus d’eau et de sel qui s’en dégagent. Réservez.

Après avoir ôté la peau et le noyau de votre avocat, coupez le en petits dés et ajoutez le à vos blettes en le mélangeant délicatement à la main avec le reste.

Rapez par dessus votre racine de curcuma et ajoutez-y les tiges d’ail des incas finement ciselées. Terminez par la cuillère à soupe de jus de citron au gingembre et régalez-vous.

Chaque ingrédient apporte juste ce qu’il faut en goût pour que chacun soit reconnaissable au palais sans qu’il soit masqué par un autre aliment, un délice. Assurément ma recette qui annonce le printemps 2021.

Bon appétit

Chloé

Porkkanalaatikko

En ce premier jour d’hiver, quoi de mieux que de savourer un bon plat de Finlande, le Porkkanalaatikko, qui signifie « Boîte de carottes ». Et pour cause derrière ce plat savoureux se cache un excellent moyen de faire aimer les carottes au plus grand nombre d’entre nous, petits et grands. Ce plat est un accompagnement souvent servit pendant la période des fêtes de Noël en Finlande. C’est une sorte de porridge gratinée qui ne contient pas de fromage, et nécessite très peu d’ingrédients, ce qui il me semble à son importance, surtout quand les placards sont presque vides ou que l’on a pas envie de passer autant de temps ( si ce n’est plus) à trouver les ingrédients qu’à les cuisiner. Il contient initialement des oeufs que j’ai remplacé par des graines de lin moulu additionnées d’un petit peu d’eau et le résultat est plus qu’excellent, et n’altère en rien le côté gratiné qui est attendu, il en va de même pour le riz que je remplace par du quinoa en flocons pour un apport en protéines végétales. Sans plus tarder, partons nous rapprocher du Père Noël avec ce mets à la fois nourrissant et pas trop lourd ( tout dépend de vos accompagnements évidemment).

Porkkanalaatikko

Les ingrédients pour 2 personnes:

  • 100g de flocons de quinoa
  • 40cl de lait d’amande
  • 6 belles carottes
  • 2 c à c de graines de lin moulues au préalable dans 3 c à s d’eau
  • sel, poivre

Après avoir épluché et coupé en 2 les carottes, faites les cuire dans de l’eau bouillante 20minutes, après quoi vous les rapperez. En parallèle faites bouillir de l’eau dans une casserole dans laquelle vous ajouterez votre quinoa, n’en mettez pas trop, le but est que le quinoa absorbe un maximum l’eau, donc juste 30cl devrait suffire pour 100g. Une fois l’eau absorbée, ajoutez le lait d’amande en mélangeant et que vous obteniez un porridge.

Mélangez les graines de lin moulues à l’eau que vous ajouterez à votre quinoa ainsi que les carottes, le sel et le poivre et mélangez le tout. Mettez ce mélange dans un plat à gratin et enfournez pour 35 minutes à 200C°. Le rendue doit ressembler à un gratin. Dégustez ce plat aussi surprenant que délicieux qui par sa richesse en carottes permettra de passer les fêtes dans la plus grande joie ( elles sont réputées pour rendre plus aimable non?;)), tout en ayant une super mine ;).

Très belle semaine de Noël.

Chloé

Curry vert

On reste au vert en ce dernier dimanche de l’avent avec le Curry vert qui nous viens de la Thaïlande. On est là dans une recette plutôt connue, mais je constate que bien souvent on retrouve le curry madras jaune un peu partout et beaucoup moins le vert, sachant qu’il existe des tas de curry, comme le curry violet, le curry noir,… Quoi qu’il en soit la couleur varie en fonction des aliments utilisés pour le préparer, de l’hibiscus pour le curry violet par exemple. En outre, ce classique permet d’infini variantes et s’inscrit dans un registre plutôt sain, n’oubliez pas que je déguste tout les plats, je ne peux pas m’envoyer du stollen ou de la tarte haupia tout le mois de décembre ;). La base est de préparer une pâte, le curry n’étant que l’assaisonnement dirons nous qui change tout dans un plat et qui est le plus souvent accompagné de riz. En plus de jouer sur le coté vert de la pâte de curry, qui se compose notamment de gingembre, j’opte pour tout un tas de légumes de saison vert, de quoi faire un repas bien riches en fibres, pas mal pour les fêtes,car assez simple à faire et complet vous pouvez l’accorder parfaitement avec une viande blanche, ils se consomme d’ailleurs souvent avec du poulet. Pour ma part il sera comme toujours végétalien et sans gluten. Dernière chose, utilisez du riz semi-complet toujours mieux pour un index glycémique plus bas.

Les ingrédients pour 2 personnes:

  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 1/2 bouquet de basilic thaï ou à défaut du basilic tout court
  • 1 tige de citronnelle
  • 10 cm de racine de gingembre
  • 40cl de lait de coco
  • 1 citron vert
  • 1 poignée d’épinards frais
  • 1 branche de céleri
  • 1 courgette
  • Piment en poudre à votre guise ( si vous avez du piment vert frais, c’est parfait, car c’est ce qui colore le curry dans la recette traditionnelle, il vous suffit de le hacher et le mélanger à la pâte dans ce cas là, ce sera beaucoup plus épicé)
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 c à c huile de coco
  • sel, poivre

Après avoir effeuillez les herbes aromatiques, retirez la première peau de la citronnelle, mettez les dans un mixeur en y ajoutant le zeste de citron vert et son jus. Après cette première étape, rapez votre racine de gingembre pelée au préalable puis ajoutez là au mélange pour obtenir une pâte.

A côté de cela dans une poêle mettez vos épinards,votre céleri et votre courgette coupés dans un fond d’huile de coco 2/3 minutes, puis ajoutez-y votre curry et le lait de coco, laissez cuire pendant 15/20 minutes. En fin de cuisson, terminez par un trait de jus du citron restant, la poudre de piment, sel et poivre.

Servez avec un excellent riz thaï demi-complet et régalez vous avec cette version soft du curry vert qui conviendra en principe au plus grand nombre.

A demain, avec une recette dont je ne sais même pas si je pourrai prononcer le nom :).

Chloé

Pesto aux brocolis

En ce 11 décembre, direction l’un des pays dont les spécialités sont mondialement connus et que la plupart d’entre nous affectionnent beaucoup, j’ai nommé l’Italie! J’aurais pu choisir 1000 recettes pour représenter l’Italie, le choix fût difficile, tant il y a de délices à revisiter et puis j’ai finalement opté pour un plat qui était à l’époque l’unique plat que je savais faire ( enfin en version industrielle j’entend, quelle époque!)et dont je disposais chez moi: le Pesto alla Genovese. Parce que oui, il fût un temps où la cuisine et moi nous n’étions vraiment pas copines, ceux qui me connaissent depuis longtemps le savent, et venir manger chez moi, signifiait déguster des pâtes au pesto, mais on partageait tout de même de très bons moments,la belle époque du partage entre amis même si on ne mangeait pas très bien;). J’ai tout de même garder une chose de ce temps là, il ne faut pas que ce soit trop long, et c’est le cas pour cette recette saine qui est très rapide à réaliser!

Donc ça c’était la version 2009, en 2020,je vous partage une recette très naturo,la plus naturo du calendrier de l’avent je pense, car il s’agit d’une totale réinterprétation en version crue, végétalienne et sans gluten, mais tout aussi délicieuse, si si je vous assure ;).

Le pesto alla Genovèse, servit traditionnellement avec des pâtes comme les trofies, les linguines,…nous vient donc de Gênes, capitale de la Ligurie en Italie, une région que j’aime tout particulièrement avec les magnifiques  » Cinque Terre » à découvrir et la recette traditionnelle contient du basilic, du parmesan,… je pense que vous le connaissez tous. Ici je revisite en tout point cette recette, que j’affectionne.

Gros avantages vous garderez tous les micronutriments intacts car il n’y a aucune cuisson et le brocoli qui est l’aliment phare de cette recette n’embaume pas votre intérieur lors de la cuisson ;). En revanche, ce dernier vous offre son potassium et le plein de vitamines B9, C ET K. Quand à la courgette consommée crue elle aussi et qui lui est associée dans cette recette, elle vous apportera aussi de nombreux micro nutriments notamment du beta-carotène précurseur de la vitamine A.

Bref de toutes façons mangez des légumes bio et crus vous apportera toujours une grande vitalité et bien cuisinés un goût exquis et inimitable dans la cuisine cuite, de quoi se faire du bien. Sans plus tarder, partons à Gênes;).

Tagliatelles de courgettes et pesto aux brocolis

Les ingrédients pour 2 personnes:

  • 2 petits bouquets de brocolis
  • 1 gousse d’ail
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 2 courgettes
  • le jus d’un demi citron
  • 25g de feuilles de persils
  • une poignée de noix de cajou
  • sel, poivre

Après avoir lavé et détaillé les bouquets de brocolis, mettez-les dans un blinder avec la gousse d’ail, l’huile d’olive, le jus de citron, le persil, les noix de cajou ( mais gardez en quelques-unes pour servir ensuite), le sel et le poivre. Mixez le tout afin d’obtenir une belle pâte.

Ensuite détaillez vos courgettes en spaghettis avec un éplucheur à juliennes. Présentez dans une assiette, ajoutez le pesto de brocolis et quelques noix de cajou pour le croquant. C’est prêt, et je pense qu’il vous restera pas mal de pesto de brocoli, à manger en tartines pour se faire plaisir ;).

A très vite,

Chloé