Gâteau au Cédrat

Vous l’avez peut-être vu passer sur mes réseaux récemment puisque c’est un gâteau que j’ai cuisiné avec beaucoup d’amour, il va s’en dire 🥰, pour la Saint-Valentin. Évidemment, le moule en cœur est tout à fait optionnel, mais comme je voulais un gâteau d’amour, fait avec amour, il était indispensable pour moi 😊. D’autant qu’en publiant cette recette aujourd’hui, le cœur ♥️ reste toujours d’actualité mais pour une tout autre raison 🙏.

Je souhaitais faire un gâteau peu sucrée et aux notes d’agrumes sans trop d’amertume, et en regardant dans mon panier de fruits, j’avais récemment pris un beau Cédrat, l’ingrédient parfait pour ce que je voulais faire 😊. Voici sa petite présentation avant de vous donner la recette d’amour!

Le cédrat vient du cédratier que l’on nomme en latin Citrus Medica, ce qui laisse présager d’intéressantes propriétés que je nommerai un peu plus bas. Son nom de Cédrat est lié à l’odeur de l’écorce de l’arbre qui fait penser au Cèdre. Il est originaire de l’Himalaya et est cultivé sur le pourtour méditerranéen, car il nécessite un climat doux et ensoleillé, il est d’ailleurs le premier agrume qui a été cultivé en Europe. Il a une place très importante dans la religion juive où on le nomme également Etrog, il symbolise la beauté. Ce gros citron 🍋 bosselé peut devenir très gros ( jusque 3 kilo 😲) et à la particularité d’avoir une chair épaisse donnant peu de jus, mais offre de nombreux micronutriments. En effet, riche en vitamines A, B1, B2, B3, et C il stimule le système immunitaire et aide à retrouver vitalité lors de la saison hivernale, il contient également du silicium, du calcium, du cuivre, du phosphore et du manganèse. Il aide ainsi à prévenir des maladies hivernales. Il est alcalinisant et aide en cas de brûlures d’estomac.

On peut l’utiliser de nombreuses manières, et la gourmande que je suis, vous propose donc une recette de gâteau 😋 où j’associe le Cédrat avec de la cardamome 😋. Il est vegan et sans gluten et plutôt rapide à réaliser.

Le cédrat

Les ingrédients:

  • 80g de sucre de coco
  • 1 c à c de graines de basilic 🌿 ( ou de graines de chia)
  • 250g de farine de Teff
  • 1 Cédrat frais bio ( si il est gros une moitié suffira)
  • 1 à 2 graines de cardamome écrasée ( sans la coque)
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 2 c à s d’huile de coco fondue
  • De l’eau de source

Préchauffez votre four à 180 degrés. Dans un petit bol, mettez de l’eau de source avec vos graines de basilic ( ou chia) et laissez-les gonfler. Dans un récipient plus grand mélangez la farine de teff, le sucre de coco, et la poudre à lever ajoutez-y, l’huile de coco fondue au bain marie, les graines de basilic 🌿 gonflées, la cardamome. Enfin râpez au-dessus de votre récipient les zestes de votre cédrat et ajoutez-y le jus. Huilez avec de l’huile de coco un moule à gâteau ❤️ et versez-une la pâte obtenu, qui doit être assez épaisse. Enfournez pour 30minutes. Partagez un bon moment 😊.

Une recette peu sucrée où la saveur du Cédrat est sublimée par une pointe de cardamome, à déguster avec une bonne infusion ou un bon thé et il y a de fortes chances d’avoir la même tête que le gâteau 🤤.

Douce soirée,

Cake aux myrtilles

Parce que le temps n’est pas des plus festif, parce que se faire plaisir fait aussi partie de prendre soin de soi et parce que se créer des moments réconfortants apporte tellement, je vous propose une petite recette gourmande aujourd’hui. On peut toujours y trouver un petit atout bien-être notamment grâce aux myrtilles que l’on viendra mettre en toping à la fin de la recette, mais ne nous mentons pas, entre-nous, il s’agit vraiment d’une gourmandise que j’avais envie de partager.

Cette recette reste tout de même légère et peu sucrée, elle ne contient que des ingrédients issu du règne végétal et est dépourvue de gluten. Aussi ce petit plaisir coupable s’en trouve ainsi plus digeste et conviendra à un maximum de personnes, sachant qu’il faut tout de même être friand de myrtilles et de noix de coco tout deux bien présents dans la recette.

Comme souvent pour moi en cuisine, ce qui m’a motivé a faire ce gâteau était avant tout pour éviter un gaspillage d’aliment, en l’occurence ce jour là, 2 bananes bien mures que j’avais commencé à ouvrir sans le faire exprès ( oui oui c’est possible :)).

Bref, je ne vous ennuis pas plus avec mes anecdotes culinaires, d’autant que les bananes sont souvent concernées!

Enfin, comme évoqué plus haut et pour se donner bonne conscience ;), voyons les bienfaits que la myrtille nous apporte, je n’aborderai la que ce qui concerne le fruit et non ses feuilles. La myrtille est riche en antioxydants sous forme de flavonoïdes, qui permet de lutter contre les radicaux libres les fameux responsables du vieilliessement. Elle est aussi riche en fibres et à ainsi un léger effet laxatif ( sauf si on en abuse, ce n’est plus si léger) qui peut offrir un certains confort digestif même en cas d’intestin irritable. Elle est riche en vitamines C et E et a un bon apport en manganèse. Enfin elle est peu calorique, voilà qui nous rassure grandement pour notre recette de gâteau 🍰 ;), dont voici (enfin) la recette.

Juste avant, je précise tout de même que les myrtilles surgelées bio conservent leurs bienfaits ( c’est ce que j’ai utilisé ici pour tout vous dire) et que j’utilise aussi dans cette recette de la myrtille séchée en poudre mais qui n’est pas indispensable à la réalisation de la recette ( ni les fleurs de bleuets, qui sont simplement décoratives et que j’utilise pour mes infusions :)).

Cake à la myrtille

Les ingredients:

– 130g de farine de riz semi complet

– 10g de poudre de myrtille ( arctic berries) ( facultatif)

– 1 gousse de vanille

– 30g de sucre de fleurs de coco

– 1 sachet de poudre à lever sans gluten

– 1 c à s de bicarbonate de soude alimentaire

– 8 cl de lait de riz

– 2 bananes mûres

– 60 g de myrtilles fraîches ou surgelées

– 1 cl de jus de citron

– 2 c à c d’huile de coco fondue

Pour le glaçage 🧁 :

– 8cl de lait de coco

– 2 c à s de sucre glace

– 1 c à s de poudre de myrtille pour la couleur ( facultatif)

Avant tout, faites préchauffer votre four à 180 C• et préparez votre moule en le graissant avec de l’huile de coco.

Mélangez dans un récipient la farine de riz semi complet, la poudre de myrtilles, la gousse de vanille grattée, le sucre de coco, la poudre à lever et le bicarbonate de soude. En parallèle, écrasez les bananes et mélangez les avec le lait de riz, l’huile de coco que vous aurez faites fondre au préalable et le jus de citron. Ajoutez ce mélange au mélange d’ingrédients sec et incorporez-y ensuite les myrtilles ( gardes-en un peu pour le toping final sur le glaçage) en remuant délicatement.

Versez le tout dans votre moule et enfourner pour 30 minutes. Pendant ce temps préparez votre glaçage en fouettant énergiquement pendant 3/4 minutes votre lait de coco et le sucre glace et ajoutez à la fin la poudre de myrtille. Une fois le cake cuit, sortez le du four et tartinez-le avec le glaçage dessus en y ajoutant ce qu’il vous reste de myrtilles dessus. Placez au frais pendant 1h au moins avant dégustation et bon appétit.

Belle soirée

Chloé

Autour du chou kale

J’aime partager certains aliments que j’utilise régulièrement et qui possèdent de nombreuses vertus pour notre organisme. Il est aussi important de faire un focus sur des aliments de saison, surtout lorsque, comme en ce moment, les étals ne sont pas des plus fournit. En revanche il y a une famille de légumes qui est largement représentée en hiver, il s’agit bien sûr des choux. Je vous propose aujourd’hui de nous arrêter sur un des membres de cette grande famille qui arrive en fin de cursus en mars, aussi est-ce le moment de profiter de ses bienfaits et de partager avec vous une recette toute simple pour des apéritifs plus « green » ;).

Le chou kale 

Bien que très à la mode ces dernières années, le chou kale, n’est absolument pas une découverte récente, il serait connu depuis très longtemps mais oublié. Il a été remis sur le devant de la scène grâce à des stars américaines ( merci à elles) qui s’interessent au bien-etre en général.  Voilà donc une dizaine d’années, que cet aliment dévoile au grand public tous ses secrets et qu’il est surtout beaucoup plus facile de se le procurer désormais.

Pour être en adéquation avec la saison du kale, on le consommera entre le mois d’octobre et le mois de mars, une belle partie de l’année tout de même.

Enfin, parlons de ses nombreuses vertus, puisqu’il est tout de même qualifié de super aliment! Déjà commençons par parler de sa charge calorique qui est extrêmement faible puisque le kale ne contient que 50 calories pour 100 grammes. Il est malgré cela très riche en vitamines, notamment en provitamine A bonne pour l’acuité visuelle et le système immunitaire, en vitamine C antioxydante qui aide à l’absorption du fer non hémique, et en vitamine K bonne pour la coagulation du sang et que l’on retrouve dans les légumes verts en général.

Il est également très riche en calcium reminéralisant , en potassium qui permet notamment un bon équilibre acido-basique ( voir mon article à ce sujet ici) et lutéine qui est un pigment naturel bon pour la vue. Il est bien sûr riche en fibres. Cet aliment est un véritable soutient pour le système immunitaire et ça tombe bien, la nature étant toujours bien faites, il est présent à la bonne saison pour soutenir nos défenses naturelles.

Il se mange aussi bien cuit que cru, je vous propose ici une recette cru très rapide à réaliser et savoureuse c’est promis ;).

IMG_5790.jpg

 

Petite recette pour un apéritif green 

Pour cette recette il vous faudra:

  • une botte de kale, pour être clair, j’ai utilisé ici environ 6 grandes feuilles de kale
  • une cuillère à soupe d’huile d’olive
  • une cuillère à soupe de jus de citron
  • 40 grammes de pignons
  • la moitié d’un petit bouquet de persil frais
  • une pincée de sel ( au céleri ou légumes si vous avez, mais ce n’est pas fondamental)
  • un peu de poivre à votre guise

Une fois le chou kale et le persil lavés, ils vous suffit de tout mixer dans un blinder. Vous obtenez une pâte que vous pouvez utiliser pour faire des tartines, toasts, … mais qui peut aussi servir d’assaisonnement dans un plat de spaghettis par exemple.

 

Je vous souhaite un très bon appétit et à bientôt pour de nouvelles recettes simples, saines et savoureuses ;).

Chloé

 

Galette des rois revisitée

Le calendrier de l’avent me manquait, et comme l’heure est encore festive puisque nous arrivons déjà à l’épiphanie, je vous propose une recette traditionnelle revisitée.

Qui dit épiphanie, dit calories ( encore 😉 ), et ce que vous soyez plutôt adepte de la brioche ou de la galette. Néanmoins, on peut toujours limiter le combo gras, sucre et lourd. C’est pourquoi j’ai eu envie de partager une recette de galette à la frangipane ( que j’adore) plus légère, à l’index glycémique mesuré et sans beurre.

En effet, une des principale modifications que j’apporte dans l’appareil à frangipane, est le remplacement du beurre par de la purée d’amande, idéale dans cette préparation et qui apporte davantage de protéines ( 26g), mais aussi du fer, du magnesium, du potassium, du phosphore,de la vitamine E. Un remplaçant qui ne dénature pas le goût de la frangipane, au contraire, il va le renforcer et nutritionnellement beaucoup plus intéressant. Quand au sucre, je le remplace par du sucre de coco, et en utilise une bien plus faible quantité qu’habituellement.

En outre, j’utilise seulement 6 feuilles de briques badigeonnées à l’huile de coco en guise de feuilletage.

Sans plus tarder, je vous donne la recette de cette frangipane ci-dessous.

 

AfterlightImage (4).jpg

Ingrédients:

Pour l’appareil à frangipane:

  • 100G de purée d’amande blanche
  • 100G de poudre d’amande
  • 30G de sucre de coco
  • 1 cuillère à soupe de rhum
  • 1 fève

Pour le feuilletage:

  • 6 feuilles de brick
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco ramollie au bain marie
  • 1 filet de sirop d’érable
  • 7/8 amandes concassées pour le décor

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Dans un premier temps, préparez l’appareil à frangipane en mélangeant la purée d’amande, la poudre d’amande, le sucre de coco, et le rhum. Réservez.

Badigeonnez chaque feuilles de brick avec l’huile de coco. Dans un plat à tarte de la dimension correspondant à vos feuilles de brick, placez un papier cuisson sur lequel vous positionnerez 3 feuilles de brick superposées ( préalablement badigeonnez). Etalez votre frangipane dessus et placez-y votre fève. Recouvrez des 3 feuilles de brick restantes.

Pour le décor, mettez une filet de sirop d’érable en zigzag sur lequel vous disposerez vos amandes concassées en décor.

Enfournez pour 10/12 min à 180°C.

Je vous souhaite une belle année 2019 ainsi qu’une épiphanie gourmande. On se retrouve bientôt, pour les articles d’après-fêtes, après toutes ces recettes ;).

Prenez-soin de vous.