Couronne des rois et vœux

Le 1er article des 2023 fait enfin surface et il surfe sur l’ambiance royale qui accompagne chaque mois de janvier. Bien que tardif, il est encore temps de fêter l’épiphanie qui dure sur tout le mois de janvier ( et pourquoi pas après) et célébrer ainsi dignement la lumière journalière grandissante chaque jour. La date du 6 janvier correspond d’ailleurs au fait que la durée du jour commence à augmenter plus significativement ( d’après la tradition romaine) que celle du 21 décembre où certes les jours recommencent à rallonger mais très peu. Aujourd’hui je vous propose une recette inspirée de notre tradition provençale pour accueillir Balthazar, Gaspard et Melchior ☺️ (d’après la tradition chrétienne) . Ajoutons à ces traditions, la couronne des rois 🤴 à la fleur d’oranger, tradition de Provence, qui m’a inspiré. J’ai donc revisité une couronne (ou brioche des rois), plus légère et surtout sans gluten et sans lactose ( de plus en plus de personnes ayant des difficultés avec ces deux là).

Bien sûr, je respecte la tradition provençale en prévoyant une vraie fève (légume) à mettre dans ma couronne 👑 et un sujet, j’ai choisi un petit hérisson 🦔 symbole de protection , de victoire sur le mal et de sagesse avec une grande capacité adaptative,… un tas de légendes passionnantes existent autour de ce petit animal et j’ai personnellement une affection envers celui-ci, qui me renvoie à de beaux souvenirs d’enfance et de jeunesse. Voilà pour les petites histoires qui accompagnent ainsi mes vœux les plus sincères, chaleureux , joyeux et les plus bénéfiques envers chacun pour cette année 2023, dont le premier mois s’achève déjà.

Maintenant faisons place à la gourmandise avec cette recette revisitée encore de saison, oui oui 👍.

Couronne des rois 👑 sans gluten, sans lactose

Ingrédients:

– 125g de farine de riz semi-complet

– 2 c à s de fécule de pommes de terre

– 30g de farine de millet

– 30 g de farine de souchet

– 10g de mix gum ( a retrouver en magasin bio avec le sans gluten)

– 50g de sucre complet muscovado

– 1 oeuf 🥚

– 1 c à s d’huile d’olive

– 1 sachet de levure de boulanger sèche sans gluten ( j’ai utilisé celle de chez Rapunzel) + eau tiède

– 1 pincée de sel

– 2 c à s d’eau de fleur d’oranger

– 2 c à s d’oranges confites

Il n’y a plus qu’à mélanger tous les ingrédients secs ensembles, ajoutez ensuite la levure que vous aurez préalablement dilué dans 10cl d’eau tiède. Incorporez l’œuf et l’huile d’olive et pétrir pendant 5 minutes. Ajoutez les écorces confites en pétrissant à nouveaux en essayant de bien les disperser. Il ne reste plus qu’à former une boule que vous laisserez gonfler au moins 2h30 à couvert dans un four maintenu aux alentours de 50 degrés ( après l’avoir préchauffé puis éteint). Placez une petite coupelle d’eau a l’intérieur du four, pour éviter que la pâte soit trop sèche.

Une fois le temps écoulé et la pâte levée, formez un pâton et façonnez le, de manière à faire un cercle ⭕️ pour la couronne. Et surtout n’oubliez pas de glisser votre fève et votre sujet par dessous avant de la dorer avec de l’eau et du sucre et d’enfourner à 170C pour 20 minutes.

Après refroidissement, il est temps de déguster une délicieuse couronne 👑 entouré des gens avec qui on a envie de vivre cette nouvelle année et de partager un moment convivial. Bien sûr pas de triche pour les fèves, le plus jeune doit dire à qui va chaque part sans les voir 😃 ( on vous vois les gourmands et les intéressés de la fève 😂).

Sur ce je vous souhaite une joyeuse et heureuse année, teintée d’un peu de douce folie.

Chloé

Scones pommes/cannelle

La période où toutes les gourmandises qui m’attirent sont à base de pommes🍎 et de cannelle est à son apogée! Ce 22 décembre, j’avais très envie d’expérimenter une recette de scones, sûrement lié au fait qu’hier j’ai mangé dans un salon de thé anglais bien connu sur Avignon. Aussi je voulais donc des scones mais à base de pommes et de cannelle, d’autant que j’avais des pommes qui allaient se perdre. Du coup voilà comment j’ai aboutis à cette recette de scones sans gluten et sans lactose, et faiblement sucrée dont je suis archi fan. Ce célèbre gâteau so British est traditionnellement préparé à base de farine de blé ou d’orge, de sucre, de levure, de sel, de beurre et de lait, autant vous dire que je n’ai que le sucre et le sel en commun 😅. Et pourtant on retrouve cette texture assez dense du scone et même le souvenir de l’expérience gustative je trouve. Mais bon trêve de bavardages, voici la recette.

Scones pommes/cannelle

Les ingrédients pour environ 9 scones:

– 150g de farine de riz demi-complet

– 50g de farine de teff

– 50g de fécule de pomme de terre

– 40g de poudre d’amandes

– 1 c à s de cannelle en poudre

– 30g de sucre complet

– 1 pincée de sel

– 1 sachet de poudre à lever sans gluten

– 2 c à s de purée d’oléagineux ( j’ai utilisé le mélange de chez go nuts x Naturalia qui est un mélange d’amandes toastés et de noix de cajou avec les 4 épices) mais vous pouvez utilisé de la purée d’amandes ou de noix de cajou ou faire moitié moitié, vous voyez l’idée

– 2 œufs

– 80cl de lait d’amandes

– 1 ou 2 pommes selon que vous vouliez beaucoup de pommes ou pas

Commençons par faire préchauffer le four à 180C . Épluchez les pommes 🍎, ôtez les trognons, et coupez en petits dés, réservez. Dans un récipient ajoutez les farines, la fécule de pomme de terre, la poudre d’amande, le sucre, la cannelle, le sel, la poudre à lever. Dans un cul de poule battez les œufs avec la purée d’oléagineux et le lait d’amande. Puis ajoutez-y les ingrédients sec en pétrissant pendant quelques minutes. La pâte doit être assez compacte mais aérée. Ajoutez-y les morceaux de pommes en mélangeant bien pour qu’il y en ai de partout. Sur un plaque revêtue d’un papier sulfurisé, étalez la pâte à la main et découpez à l’aide d’une spatule ou d’un emporte pièce soit en triangles ( ce que j’ai fais) soit en carrés soit en ronds puis enfournez pour 25 minutes. Dégustez encore tiède, avec une bonne boisson chaude. Bon appétit!

On en abusera pas tout de même le scone étant assez consistant, mais pourquoi pas le proposer sur votre table de Noël pour changer un peu. Même s’il est dépourvu de gluten on retrouve cette consistance, bien que beaucoup moins lourd que la recette traditionnelle.

Belle journée et de bons Tea Time en perspective.

Chloé

Douceur de chou

Encore du chou 🥬 Que voulez-vous c’est la belle saison pour les choux 🥬 et il en existe tellement qu’en ce moment j’ai toujours quelque chose à cuisiner avec et surtout j’adore cela. Après le chou romanesco, en ce dimanche 11 décembre je vous propose une recette très simple et rapide à base de chou rouge. Avec une saveur un peu sucrée le chou rouge est très doux et un peu plus adouci encore dans cette recette. En outre il a de nombreux atouts à commencer par sa faible teneur calorique ( environ 38 calories pour 100g) , il est riche en fibres, en vitamines C, en vitamine K et vitamines B1 et B6, ainsi qu’en fer et en manganèse. Sa jolie couleur pourpre est liée à un flavonoïde (la cyanidine) qui lui confère des vertus antioxydantes. Même si on le trouve plus ou moins tout au long de l’année, c’est la meilleure saison pour le consommer, celui-ci grâce à la vitamine C qu’il contient stimulant le système immunitaire. Qui plus est comme cette recette va le prouver, il est très simple à cuisiner. On peut le manger cru ou cuit, mais il est évident que j’opte pour une recette cuite en cette période Kapha 😉 ( voir article du 7 décembre ici).

Dans cette recette, j’associe le chou rouge au croquant de la noisette de saison aussi et qui apportera de la vitamine E, de la protéine végétale, la noisette ayant l’avantage d’être alcaline qui plus est.

Plutôt rassasiante, cette recette peut se suffit à elle-même, sinon vous pouvez l’accompagner d’un peu de quinoa en gardant les mêmes épices. La recette est totalement végétale et sans gluten.

Voici la liste d’ingrédients dont vous aurez besoin pour 2 personnes:

Ingrédients biologiques:

– la moitié d’un chou rouge bio 🥬

– la moitié d’un oignon rose 🧅

– 1/2 c à c d’ huile de coco

– quelques feuilles de coriandres fraîches 🌿 ou surgelés si vous n’en trouvez pas

– 1 c à c de poudre de cumin

– une vingtaine de noisettes

– sel

Coupez votre chou en fines lamelles ainsi que l’oignon. Mettez l’huile de coco dans une grande poêle ajoutez l’oignon et faites revenir rapidement. Ajoutez votre chou en le mélangeant bien et ajoutez 40cl d’eau. Ajoutez le cumin, le sel et la coriandre fraîche ciselée. Couvrez et laissez cuire pendant 15min en remuant de temps en temps. Il n’y a besoin de rien de plus, la texture est fondante le petit goût doux et sucré naturel du chou est accentué grâce à l’huile de coco, les épices viennent relever délicatement le plat, et la noisette apporte croquant et équilibre. Quand à la beauté de la couleur dans l’assiette 💜, c’est un cadeau de la nature.

En vous souhaitant un très bon appétit et un beau dimanche.

Chloé

Que faire de ses fanes de radis?

Pour tout vous dire, j’ai un article en court d’écriture qui n’est pas celui-ci, mais étant assez éparpiller en ce moment et ayant eu pas mal de radis au jardin 🪴 dont pleins de jolies fanes, je me suis dis que ça serait sympa de partager ici ce que l’on peut faire avec, puisque rien ne se jette et de vous proposer une petite recette anti-gaspillage au passage, car il est évident que c’est comestible et elles contiennent pleins de bonnes choses en plus.

Fanes de radis

Dans une époque où tout se recycle et s’utilise, en 2022 il est hors de question de jeter ses fanes. Leur composition est plus qu’intéressante qui plus est, puisqu’elles contiennent de la vitamine A, bonne pour la vue et pour la peau, de la vitamine B9 ( acide folique essentiel à notre système nerveux et immunitaire), de la vitamine C ( contre là fatigue, renforce le système immunitaire,…) mais aussi du fer, du cuivre et du calcium. Ce serait vraiment dommage de les jeter avec tout cela. Le goût est un peu acide mais il est intéressant justement à associer en cuisine à des saveurs aux notes plus douces. Vous pouvez les consommer de diverses manières: en poêlées, en soupe, en jus bien sûr, en salades, en pesto,… Il n’y a plus qu’à faire preuve d’imagination culinaire.

Étant donné les températures élevées de ce mois d’octobre, je mange encore pas mal de salades, j’ai donc choisi de rehausser rapidement ma salade automnale de midi avec un pesto de fanes de radis. Le gros avantage est que nous garderons bien tous les micronutriments intacts, puisqu’il n’y a pas de cuisson. Pour en revenir à ma salade, je n’ai donc pas eu à l’assaisonner avec de l’huile, j’ai simplement agrémenté les endives d’un filet de condiment blanc pour équilibrer le goût. Mais le sujet étant le pesto de fanes, je cesse les digressions et vous fournis ma recette improviser ci-dessous.

Pesto de fanes de radis

Ingrédients:

– Une belle poignée de fanes de radis fraîchement cueillis

– 2 c à s d’huile d’olive

– une demi-poignée de noix de cajoux (ou de cerneaux de noix)

– une branche de fleur de basilic thaï( pour la déco; en outre le basilic thaï a un goût plus citronné)

– 1 gousse d’ail

– une pincée de sumac en poudre ( c’est une épice orientale, si vous n’en n’avez pas vous pouvez remplacer par un trait de jus de citron et une pincée de sel, le sumac a naturellement un goût salé ce qui permet de ne pas saler)

Choisissez vos belles fanes bien vertes et rincez les à l’eau. Dans un blender ajoutez vos fanes, la gousse d’ail, l’huile d’olive, les noix et le sumac, mixez jusqu’à obtenir une texture purée grossière. Présentez dans un récipient et pour la déco placez une branche de basilic thaï en fleurs si vous en avez. Les fleurs sont comestibles et tout aussi délicieuses. Un mélange acidulé qui devrait plaire à beaucoup et qui accompagne parfaitement une belle salade ou qui peut être servi pour un apéritif plus sain.

Cette petite recette très simple, me permet de reprendre un peu du service par ici, ce qui m’avait énormément manqué. J’espère pouvoir être plus régulière comme je l’étais sur le blog, je le souhaite en tout cas.

Belle soirée,

Chloé