Moelleux à la farine de patates douces et butternut

Les recettes gourmandes d’automne sont de retour et celle-ci, si elle ne paye pas de mine est un vrai délice à la fois léger et riche en saveurs.

Pour cette recette, je vais faire un focus sur la farine de patate douce 🍠 que j’ai utilisé exclusivement. En effet, sans gluten elle est tout à fait digeste et conviendra ainsi même aux personnes intolérantes au gluten ou celles qui veulent le diminuer. Mais ce n’est pas son seul atout, en effet cette farine est riche en fibres et à un index glycémique faible ( environ 60) malgré son goût légèrement sucré ( voir mon article sur le sucre ici ). C’est une farine très intéressante lorsqu’on est sportif car elle ne provoque pas de pic d’insuline. Si personnellement j’utilise celle de chez Matahi, sachez que vous pouvez aussi vous amuser à la faire vous même si vous avez des patates douces bio ( et du temps aussi 😅). Après les avoir soigneusement lavées et épluchées, puis coupées en fine tranches, il suffit de déshydrater vos patates douces au four ou au deshydrateur pendant 7/8h à 60 degrés. Une fois vos patates douces bien déshydratées, il faut les broyer soit dans un robot ou un moulin à café. Vous comprenez mieux pourquoi je ne me suis pas amusée à le faire car c’est assez long et energivore :).

Pour accompagner cette farine aux notes sucrées j’ai également utilisé du butternut qui avec sa note de noisette se marie parfaitement bien à la farine de patates douces et va apporter du moelleux à la recette. On est dans la bonne saison autant en profiter :).

C’est donc une recette sans gluten et vegan que je vous propose mais rassurez-vous il y a quand même une note de chocolat et d’épices, un vrai bon moment cosy à savourer avec un bon thé.

Ingrédients (pour environ 12 petits moelleux):

– une petite courge butternut ( environ 120g)

– 50g de purée d’amandes complètes

– 30g de sucre muscovado

– 125g de farine de patates douces

– 50g de chocolat noir à minimum 72%

– 30g de graines de courges

– 1 sachet de poudre à laver sans gluten

– 1 à 2 c à c de mélanges pains d’épices

– 1pincée de sel

Après avoir épluché votre butternut et coupé grossièrement en morceaux, faites le cuire à la vapeur une vingtaine de minutes. Pendant ce temps, préchauffez votre four à 180 degrés ( thermostat 6), puis dans un saladier mélangez la purée d’amande et le sucre. Après avoir bien égoutté votre butternut, ajoutez-le dans ce même saladier en l’écrasant. Ajoutez-y la farine de patates douces, la poudre à lever, le sel et les épices. Mélangez bien et ajoutez le chocolat 🍫, soit concassé soit en pépites si vous en avez, et les graines de courges.

Présentez la pâte obtenue dans de petites caissettes en papier sulfurisé allant au four et enfournez à 180 degrés pour 25 minutes. Une fois la cuisson terminée, laissez refroidir avant de déguster ces petits moelleux épicés tellement de saison.

Bon appétit,

Chloé

Douceur d’automne

Récemment j’ai publié une photo d’un plat automnal qui a suscité pas mal d’intérêt et dont certaines m’ont demandé la recette. Aussi chose promise, chose due, la voici, sachant, que je privilégie au maximum les publications sur mon site, c’est à dire ici, pour des raisons qui me sont propres, je diminue ma présence sur les réseaux. Pour les personnes intéressées par mon contenue, je vous encourage à vous abonner à ma newsletter ici, qui vous informera simplement de l’arrivée d’un nouvel article lorsque j’en publie un. Ceci étant dit, passons aux choses sérieuses, la délicieuse recette d’automne vegan et sans gluten, qui résonne comme une ode à cette si belle saison et parfume l’intérieur d’une douce odeur de sous-bois, tout en nous mettant du baume au coeur en ces temps inédits.

Pour cette recette que je nomme simplement « Douceur d’automne », il vous faudra pour 2/3 personnes (je mets 3 car, le plat est consistant et nous avons eu des restes :)):

  • 1 belle courge, ou 2 ou 3 petites courges
  • 200g de quinoa
  • 20cl de lait de coco
  • 30g de chanterelles fraiches ou séchées à réhydrater
  • 3/4 belles feuilles de choux kale
  • une pincée de sel, un tour de moulin à poivre
  • 1 feuilles de laurier
  • 1 c à c d’huile de coco

Dans une premier temps, découpez un chapeau à votre courge et creusez-la, en ôtant les pépins et en gardant la partie de chair que vous pouvez remettre à l’intérieur découpé en petits dés. Badigeonnez d’huile de coco toute la courge et mettez la dans un plat avec un fond d’eau allant au four ( préchauffé avant), pendant 25 minutes à 180C°. En parallèle, faites chauffer votre quinoa 20min dans une eau salée dans laquelle vous aurez ajouté au préalable une feuille de laurier.

Pour les chanterelles si elles sont séchées, il faudra penser à les avoir réhydratées 1H30 avant dans de l’eau tiède.Si elles sont fraiches cette étape n’est biensur pas nécessaire et vous pouvez directement les utiliser après rinçage. Quoi qu’il en soit on les coupera dans la longueur et on les mettra dans une poêle huilée avec de l’huile de coco. Quand au chou kale après l’avoir rincé et finement coupé vous l’ajouterez aux chanterelles dans la poêle en les faisant revenir dans l’huile quelques minutes, avant d’y ajouter le lait de coco. Laissez chauffez une dizaine de minutes à couvert et à feu doux.

Une fois le quinoa prêt filtrez l’eau restante si nécessaire et mélangez le avec les chanterelles et le chou kale au lait de coco, salez, poivrez et transvasez le contenu dans votre courge.

Puis découpez la courge pour servir, si c’est une grande, ou si ce sont des petites chacun garde la sienne, les 2 options sont possibles, je vous mets ci-dessous la photo de la courge partagée pour donner une idée de la présentation.

Très douce soirée et un bon appétit.

Chloé

Kasha/coco et légumes d’automne

C’est repartit pour un tour, la période est chargée, et elle peut être éprouvante mais dans le même temps, elle pousse à aller vers l’intérieur, d’autant que la saison s’y prête davantage cette fois-ci, ce qui ne signifie pas que cela est plus facile. Je ne suis d’ailleurs pas encore prête à partager autour de cela, mais je me propose aujourd’hui en toute simplicité de partager avec vous une recette réconfortante, délicieuse et saine, pour passer un moment cocooning chez soi.

En effet, nous sommes dans la saison où la nature nous offre encore une fois énormément de choix et de couleurs au niveaux des aliments, et pour en profiter au mieux, il est toujours intéressant de retenir, que le contraste des couleurs dans l’assiette, vous apportera un maximum de choses bénéfiques tant nutritivement qu’esthétiquement.De quoi tout de suite se mettre en joie :).

Je vais donc vous proposer un plat complet, qui se suffit à lui même que j’ai nommé « Kasha/coco et légumes d’automne ».

Pour ceux qui ne connaitraient pas le kasha,il désigne des graines de sarrasin décortiquées et torréfiées. Il est originaire d’Asie, mais est désormais cultivé un peu partout, celui que j’utilise ici est d’ailleurs cultivée en France et bio il va sans dire :). Il fait partie de la famille des polygonacées, qui est une famille de plantes dont fait partie l’oseille par exemple. Le kasha possède le grand avantage d’être sans gluten, riche en protéines végétales contenants des acides aminés essentiels, avec un apport de 15grammes pour 100grammes de Kasha, ce qui est pas mal. Il apporte aussi du fer, du potassium, du magnesium, du phosphore et des vitamines du groupe B.Vous pouvez vous le procurer tel quel ou le faire vous même avec des graines de sarrasin décortiquées que vous torréfierez à la poêle. On peut le manger de différentes manières, ce dernier étant extrêmement simple et rapide à cuisiner. Il peut être utiliser en porridge, en soupe, en bouillie, juste cuit à l’eau …

Outre cet ingrédient, très intéressant, nous retrouvons les blettes et le butternut qui sont des légumes que j’affectionne énormément et dont je vous laisse découvrir les bienfaits sur d’autres recettes que j’avais déjà publiés, dont voici les liens:

Les blettes

Le butternut

Sans plus tarder, je vous propose ma recette vegan et sans gluten:

Les ingrédients bio: ( pour 2 personnes, temps total environ 35 minutes)

  • 1 butternut de petite taille, sinon n’en utiliser que la moitié
  • 1 botte de blettes
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à café d’huile de coco première pression à froid ( chez Base)
  • 250ml de lait de coco bio ( chez Base)
  • 100g de kasha
  • 2 petites branches de romarin fraichement cueillit
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de noix de muscade
  • sel aux herbes, poivre

Le plus long à préparer étant le butternut, je vous conseille de commencer par celui-ci ( pas comme moi ;). Coupez le en deux, en ôtant les graines ( que vous pouvez garder pour une autre utilisation) badigeonnez le d’huile de coco, de l’ail passé au presse-ail, ajoutez y le paprika, la noix de muscade et une branche de romarin. Dans un plat mettez, un fond d’eau sur lequel vous déposerez délicatement chaque moitié de butternut préparé, à enfourner à 150degrès pour 35 minutes.

Pendant ce temps coupez vos blettes, en commençant par les côtes que vous détaillerez en tronçons, puis les feuilles en lanières et mettez les à cuire dans un peu d’eau bouillante dans une poêle pendant 15minutes puis ajoutez 125ml de lait de coco et laissez chauffer encore 10 minutes. En parallèle faites bouillir de l’eau salée aux herbes, et ajoutez le kasha que vous laisserez cuire 8 minutes. Egouttez le et ajoutez le reste de lait de coco en laissant chauffer 2 minutes de plus dans la casserole.

Une fois le butternut rôti, garnissez le du jus de blettes à la noix de coco, et des blettes et servez a coté votre kasha. Une pincée, de sel, une pincée de poivre, une grande dose d’amour, et c’est le bonheur.

Je vous souhaite un bon appétit et une soirée douce et chaleureuse.

Chloé