2018 à plein poumons

Tout d’abord je vous souhaite une belle et douce année 2018, qu’elle soit porteuse de lumière, d’amour, de prospérité et de bonheur.

En ce début d’année, je vais vous épargner un énième article sur la detox après les fêtes ( je réserve ça pour plus tard ;)) . Néanmoins, on va rester sur la vague des bonnes résolutions, et parler d’un sujet auquel j’ai moi-même était confronté il y a quelques années (en 2011 précisément ), il s’agit de l’arrêt du tabac. C’est une résolution souvent prise en début d’année, mais qui peut s’avérer difficile à tenir ( je parle en connaissance de cause…).  Je vous propose quelques clefs totalement naturelles pour vous accompagner sereinement dans l’arrêt du tabac.

 

 

IMG_5955 (1).jpg

 

En premier lieu

La chose la plus importante pour arrêter le tabac est d’en avoir vraiment envie. Cela parait anodin, mais cette décision, compliquée à prendre, doit être motivée par nous-même avant tout et non par un tiers à qui l’on veut faire plaisir sans que nous en ayons l’envie profonde ou sous la contrainte ( conjoint, parents,…).

Quelques pistes pour vous conforter dans ce choix: retrouver le goût des aliments, mieux respirer, retrouver un teint lumineux, ne pas sentir mauvais ( si si les odeurs de tabac, on ne vous le dit pas, mais c’est pas terrible!), faire des économies, prendre soin de sa santé évidemment, et encore bien d’autres.

 

Côté phytothérapie 

Les plantes pourront être d’un grand soutient à différents niveaux.

Tout d’abord le millepertuis aidera pour se sevrer du tabac, tout en ayant une action anti-dépressive, les premiers jours pouvant êtres difficiles de par le manque de nicotine mais aussi à cause des habitudes qu’il faudra changer ( la cigarette après le repas, le soir, en cas de stress,…). En revanche avec le millepertuis, il faudra faire attention au risque de photosensibilisation ( donc pas d’exposition au soleil) et de certaines interactions possibles avec la prises de certains médicaments et contraceptifs.

Pour lutter contre la dépendance, le Kudzu ( aussi appelé Pueraria Montana) sera tout à fait approprié grâce à son action sur les neurotransmetteurs. Cette plante est réputée pour limiter la sensation de manque et équilibrer les fonctions nerveuses. (Vous pouvez le retrouver associé à de la spiruline bio ici et bénéficier de 20% de remise avec le code CHLOE20 sur ce site).

 

Côté nutrition 

Une des principales peurs dans l’arrêt du tabac peut être la prise de poids. Pour pallier à cette prise de poids, évidemment, il ne faudra pas compenser la sensation de manque par de la nourriture et aussi peut être revoir son alimentation ( c’est une bonne occasion), sachant que l’un des gros avantages de l’arrêt du tabac est de retrouver les saveurs et par conséquent diminuer les assaisonnements peut-être envisagé.

Dans les grandes lignes ( mais un accompagnement personnalisé en naturopathie, peut être d’une grande aide pour faire un point précis sur vos habitudes alimentaires et les modifier de manière à ce que ce ne soit pas trop difficile, le but n’étant en aucun cas de mettre en place un régime hypocalorique ), on diminuera les laitages, les produits avec un fort index glycémique, les excitants, la friture, les protéines d’origines animales ( notamment la viande rouge) et on veillera à ne pas augmenter les portions pour pallier au manque.

 

Côté micronutrition 

La cigarette diminue le taux de vitamine C dans le sang, il est donc intéressant de se supplémenter de celle-ci. Pour éviter la fatigue, l’irritabilité ou même l’insomnie, on peut également se supplémenter en magnesium.

 

Enfin

S’aérer, marcher, courir, faire du sport,… Le tout en respirant pleinement et en constatant que l’on respire mieux, sera bien-sûr l’une des grandes récompenses de l’arrêt du tabac. L’exercice physique sera également d’un grand soutient dans cette nouvelle vie sans tabac, et permettra en plus d’éviter une éventuelle prise de poids. Qui plus est, grâce à l’exercice physique vous aurez un meilleur moral et serez en pleine forme. L’arrêt du tabac permet vraiment de s’enrichir au sens propre comme au figuré ;).

Si vous pensez à arrêter de fumer mais n’y arrivez pas seul, l’accompagnement en naturopathie peut vous y aider.

 

Belle soirée,

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Joyeux Noël

Je ne pouvais pas arrêter ce calendrier de l’avent sans citer une huile essentielle qui évoque tout de suite Noël lorsqu’on la sent. Il s’agit de l‘huile essentielle de Sapin Baumier ( Abies balsamea) aussi appelée baume du Canada.

 

IMG_5565.jpg

 

 

Le Sapin Baumier

Il appartient à la famille botanique des abiétacées et est originaire du Canada. Ce sont ses aiguilles qui sont distillées pour extraire son huile essentielle qui contient principalement des monoterpènes  ( pinènes, delta-3-carène, camphène, limonène).

Cette huile est antiseptique, décongestionnante, mucolytique et expectorante, antispasmodique.

 

Evidemment, sa première utilisation sera en diffusion, surtout en ce beau mois de décembre où elle va, d’une part assainir l’air mais aussi lutter contre les infections respiratoires et réduire la fatigue tout en laissant une douce odeur de sapin de noël.

Contre les infections respiratoires, particulièrement la bronchite, 1 goutte dans une cuillère à café de miel 2/3 fois par jour.

Diluer 40 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier dans 100ml d’huile végétale, à utiliser en massage sur le thorax pour lutter également contre la bronchite. 

 

Précautions d’emploi:

L’huile essentielle de Sapin Baumier est déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse. Elle peut être dermocaustique à l’état pur, il faut toujours la diluer dans une huile végétale pour une application cutanée.

Les huiles essentielles sont très puissantes et efficaces, l’aromathérapie n’étant pas une « médecine douce », elles peuvent se révéler toxiques en cas de surdosage. Prudence donc.

 

JOUR J: J’ai pris beaucoup de plaisir à partager ce calendrier de l’avent aromatique avec vous. Ces 25 huiles essentielles sont un bref aperçu du monde de l’aromathérapie, mais constituent néanmoins une bonne petite trousse pour expérimenter le monde merveilleux et passionnant qu’est l’aromathérapie. Je vous souhaite un très beau Noël, et peut-être certains d’entre vous auront eu quelques huiles au pied du sapin ;).

Prenez soin de vous!

Chloé

 

 

 

24 décembre 2017

Pour cette dernière ligne droite avant le jour de Noël, c’est l’huile essentielle de Pin Sylvestre ( Pinus sylvestris) qui est en lumière, une huile d’un grand secours pour passer un bel hiver.

 

IMG_5518 (1).jpg

 

Le Pin Sylvestre

Il appartient à a famille botanique des abiétacées et provient d’Europe. Ce sont ses aiguilles qui sont distillées pour produire son huile essentielle qui contient principalement des monoterpènes (pinènes, limonène, delta-3-carène).

 

Cette huile essentielle est expectorante, décongestionnante lymphatique et ovarienne, cortisone mimétique et hormone mimétique, antiseptique aérienne, hypertensive.

 

En cas de rhinite, sinusite, grippe, bronchite, 2 gouttesd’huile essentielle de pin sylvestre dans un bol d’eau bouillante en inhalation. En parallèle, on peut en diluer 40 gouttes dans 100ml d’huile végétale et masser le thorax et le haut du dos pour dégager les voies respiratoires. Cette même préparation pourra être utile en cas de rhumatisme, sciatique, lumbago, mal de dos,… 

 

En cas d’infections urinaires ou des voies respiratoires, 1 goutte dans une cuillère à café de miel, 2 à 3 fois par jour.

 

En cas d’hypotension, diluer avec une huile végétale en massage sur la colonne vertébrale, ainsi qu’en diffusion ou olfaction.

 

Synergie d’huiles essentielles pour décongestionner la sphère ORL:

  • 3 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre
  • 3 gouttes d’huile essentielle de ravintsara
  • 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivré

A respirer profondément dans un inhalateur en se protégeant bien les yeux ( la menthe poivrée ça pique! )

 

Précautions d’emploi:

Cette huile essentielle est déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes de moins de 3 mois. Attention c’est une huile dermocaustique, il faut donc toujours la diluer en application cutanée.

Les huiles essentielles sont très puissantes et efficaces, l’aromathérapie n’étant pas une « médecine douce », elles peuvent se révéler toxiques en cas de surdosage. Prudence donc.

 

Je vous souhaite un très beau réveillon de Noël, dans la joie et l’amour!

 

 

 

 

23 décembre 2017

En cet avant-dernier jour avant Noël, c’est la mystique huile essentielle d’encens ( Boswellia carteri) aussi appelée Oliban qui est à l’honneur.

 

IMG_5521.jpg

 

L’encens 

 

Issu d’un arbre, le Boswellia qui appartient à la famille botanique des burséracées , l’encens arrive principalement de Somalie et du Yémen. C’est la résine de cet arbre qui est distillée pour en extraire son huile essentielle qui contient principalement des monoterpènes ( limonène, a-pinène, b-myrcène) et des sesquiterpènes (b-caryophyllène).

Cette huile essentielle est antifongique, cicatrisante, antidépressive, relaxante.

 

En cas de dépression, en diffusion mais aussi 2 gouttes dans un peu d’huile végétale en massage sur le thorax.

Contre les infections cutanées ( champignon, mycose,…), appaires 2 gouttes dans de l’huile végétale sur la zone ( hors muqueuses).

Cette huile essentielle à un fort pouvoir spirituel, elle sera utile pour la méditation, 3 gouttes d’huile essentielle d’encens mélanger dans de l’huile végétale en massage  sur le plexus solaire, accompagner de quelques gouttes en diffusion.

 

C’est une huile essentielle qui est également utilisée dans l’accompagnement d’une personne en fin de vie.

 

Précaution d’emploi:

Elle est déconseillée dans les 3 premiers mois de grossesse. Attention à trop forte dose, elle peut s’avérer psychotrope.

Les huiles essentielles sont très puissantes et efficaces, l’aromathérapie n’étant pas une « médecine douce », elles peuvent se révéler toxiques en cas de surdosage. Prudence donc.

Bon dernier week-end avant Noël, déjà j-2

21 décembre 2017

Nous entrons aujourd’hui dans l’hiver avec la douce huile essentielle de Bois de Rose ( Aniba Rosaedora). 

 

IMG_5519.jpg

 

Le Bois de Rose 

Il est originaire d’Amazonie et est désormais une espèce protégée ( de plus en plus difficile à se procurer donc, si vous n’en trouvez pas vous pouvez remplacer l’huile essentielle de Bois de Rose  par celle de bois de Hô qui est très ressemblante). Il appartient à la famille des Lauracées et ce sont ses feuilles ( mais ça peut-être son bois) qui sont distillées pour en extraire son huile essentielle qui contient principalement des alcools terpéniques ( linalol, a-terpinéol).

Cette huile essentielle est antiseptique, antibactérienne, antifongique, antivirale, tonique et astringente cutanée.

En cas d’infection respiratoire, 2 gouttes d’huile essentielle de bois de rose dans une cuillère de miel , 3 fois par jour. Possible aussi de diluer 15 gouttes dans le bain avec un effet réconfortant en prime et une délicate odeur

En cas d’affections cutanées ( vergetures, rides, acné, mycoses,…), 3 gouttes dans un peu d’huile végétale en application locale.

 

Astuces beauté:

Pour les peau sèches, 2 gouttes d’huile essentielle de bois de rose dans une huile végétale ( noyau d’abricot ou avocat,  par exemple) en massage sur le visage.

Aussi contre l’acné et pour préparer la peau à un soin on peut mélanger dans un bol d’eau bouillante 3 gouttes d’huile essentielle de citron et 3 gouttes d’huile essentielle de bois de rose et placer la tête  recouverte d’une serviette au-dessus du bol  3 minutes( effet glamour garantie ;)). Terminer par l’application de votre masque habituel.

Pour prévenir les rides 1 goutte d’huile essentielle de bois de rose additionnée d’une goutte d’huile essentielle de rose de damas dans un peu de crème hydratante.

 

Précautions d’emploi

Cette huile est plutôt bien tolérée, néanmoins prudence les 3 premiers mois de grossesse.

Les huiles essentielles sont très puissantes et efficaces, l’aromathérapie n’étant pas une « médecine douce », elles peuvent se révéler toxiques en cas de surdosage. Prudence donc.

 

Je vous souhaite une belle journée et un bel hiver, nous sommes à j-4

 

20 décembre 2017

En ce vingtième jour de décembre, c’est une huile plutôt féminine qui est en mise en lumière. Il s’agit de l’huile essentielle de Sauge Sclarée ( Salvia sclarea L.).

 

IMG_5522.jpg

 

La Sauge sclarée

On la trouve au sud de l’Europe , Russie et en Asie occidentale. Elle appartient à la famille des lamiacées. Ce sont ses feuilles qui sont distillées pour produire son huile essentielle qui contient principalement des monoterpénols (linalol), des esters terpéniques ( acétate de linalyle) et des diterpénols (scléraéol).

Elle est oestrogen-like, régulatrice circulatoire, anticholesterol, antimycosique, antispasmodique, neurotonique.

Contre les déséquilibres hormonaux (troubles du cycle menstruel, douleurs menstruelles, spasmes,…) diluer quelques gouttes dans une huile végétale et masser le bas ventre.

Contre les bouffées de chaleur de la ménopause et pré-ménopause ,1 goutte d’huile essentielle de sauge sclarée dans une cuillère de miel ou huile d’olive, 2 fois par jour (pas plus de 3 semaines consécutives).

En cas de troubles circulatoires, 1 goutte dans une huile végétale en massage des chevilles vers les cuisses.

En cas de transpiration excessive,  appliquer 2 gouttes sous les aisselles ou la plante des pieds.

Précautions d’emploi:

 

L’huile essentielle de sauge sclarée est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante, et chez les enfants. Etant oestrogen-like elle est aussi a éviter en cas de mastose, fibrome et toute pathologie cancéreuse hormonodépendante.

Les huiles essentielles sont très puissantes et efficaces, l’aromathérapie n’étant pas une « médecine douce », elles peuvent se révéler toxiques en cas de surdosage. Prudence donc.

Belle journée, nous sommes à j-5

19 décembre 2017

Aujourd’hui, c’est l’apaisante huile essentielle d’orange douce (citrus sinensis) qui est à l’honneur à quelques jours de Noël.

 

IMG_5516.jpg

 

L’orange douce

On la trouve sur le bassin méditerranéen, la Chine, l’Afrique du Sud, l’Australie,… elle appartient à la famille botanique des rutacées. C’est son zeste qui est distillé pour produire son huile essentielle qui contient principalement des monoterpènes (limonène).

Elle est calmante, sédative, antiseptique, tonique digestive.

Sa première utilisation est bien-sûr la diffusion, avec son odeur chaleureuse et fruitée, elle sera idéale notamment dans une chambre pour assainir et favoriser l’endormissement et l’apaisement.

On peut également, après le diner prendre une tisane de camomille dans laquelle on ajoutera une cuillère à café de miel avec une goutte d’huile essentielle d’orange douce pour lutter contre le stress et l’insomnie. Egalement en olfaction contre le stress. 

Pour les troubles digestifs, prendre 1 goutte d’huile essentielle d’orange douce dans une cuillerée de miel.

Astuces culinaire:

Bien-sûr elle est idéale en cuisine. On peut ajouter une goutte d’huile essentielle d’orange douce  pour parfumer 500grammes de compote.

Elle sera également savoureuse, ajouter dans une pâte à crêpe à raison de 4 gouttes pour 500grammes de pâte.

 

Précautions d’emploi:

On peut l’utiliser par voie cutanée mais toujours diluée, car elle est photosensibilisante et allergisante. Elle peut être utilisée par tous ( mais pas par voie orale chez l’enfant de moins de 6 ans).

Les huiles essentielles sont très puissantes et efficaces, l’aromathérapie n’étant pas une « médecine douce », elles peuvent se révéler toxiques en cas de surdosage. Prudence donc.

Belle journée, nous sommes à j-6