La Grenade

C’est de saison! Je n’avais pas prévu d’écrire cet article aujourd’hui mais sur un sujet tout autre qui lui n’a pas de saison, donc, par ordre de priorité et parce que mes papilles s’en souviennent encore, j’intervertis les deux articles et vient vous parler de la délicieuse grenade et ses vertus, avec bien sûr une recette la mettant en scène. Je le précise déjà, la recette est simple, rapide, vegan, sans gluten et 100% crue, de quoi faire le plein de nutriments.

La grenade qui apporte immédiatement de la couleur à nos assiettes est faible en calories mais riche en vitamine C et vitamine K, ainsi qu’en potassium. Elle est un excellent antioxydant grâce aux punicilagines ( un polyphenol) et acide punicique ( acide linoléique)qu’elle contient. Elle est aussi anti-inflammatoire, antibactérienne et antifongique… on comprend pourquoi c’est un fruit d’automne/hiver, la nature faisant toujours très bien les choses.

Aussi pour jouir pleinement de ces nutriments et profiter de ce que cette fin d’été met pleinement à notre disposition, je vous propose de l’inclure dans une recette sucrée/salée totalement crue afin de garder intactes tous les bienfaits de chaque aliments et déguster une assiette qui mets en joie et donne la pêche!

Recette de jouvence 😉

Il vous faudra pour une assiette ( choisir des produits de qualité biologique):

  • Une belle grenade
  • Une courgette
  • Une tomate
  • Quelques feuilles de basilic frais
  • Un filet d’huile d’olive
  • 1/4 de citron
  • Poivre
  • Poudre d’hysope ( facultatif)

Tout est très simple, sauf peut-être l’ouverture de la grenade qui peut être un peu fastidieux. Pour l’ouvrir au plus simple ( il existe surement d’autres techniques), il faut découper le haut avec un couteau pour ensuite la compartimenter en plusieurs « fromages », avant de détailler chaque baie. Je conseille vivement de porter un tablier ou un vieux tee shirt, car ça tâche ( c’est du vécu, vous vous en doutez 😉 ).

Pour la courgette, il faut simplement en faire des tagliatelles avec une mandoline ou un économe. Ensuite couper votre tomate, mélangez le tout avec un filet d’huile d’olive, le jus du quart de citron, parsemez de basilic frais ( éventuellement un peu d’hysope en plus) et un coup de moulin à poivre pour finir. C’est frais, nourrissant, revitalisant et gourmand.

Une recette rapide à faire et à transporter qui peut tout à fait se consommer au bureau, en pic-nic,… et qui évitera les coups de pompes de l’après-midi. Profitez-en la grenade est à son début de saison, et elle nous accompagne pour quelques mois, si vous n’étiez pas habitué à en consommer, j’ai envie de dire qu’elle vous sera d’un grand soutient pour traverser cet automne 2020, on se comprend…

Il n’y a pas de petit pas pour commencer à prendre soin de soi, chaque acte en ce sens compte.

Je vous souhaite une très bonne soirée,

Le café vert

Parce qu’il n’y a pas que le café torréfié et le thé comme boisson énergisante non sucrée, je tenais à parler du café, oui mais vert. Certains, le connaissent probablement pour aider à la perte de poids, certes, mais cela est bien réducteur quand aux nombreux bienfaits qu’offrent ce café non torréfié. IMG_1080.jpg

Comme vous pouvez le voir sur la photo, le café est à l’origine vert ( vert gris), et non marron comme on a l’habitude de le voir. C’est la torréfaction qui provoque ce changement de couleur, du fait de la haute température nécessaire dans ce processus, et qui a pour but d’exacerber les arômes du café. Evidemment, qui dit haute température, dit perte d’une partie des principes actifs, tel que la caféine. Ainsi le café vert est donc plus stimulant, et permet de brûler un peu plus de calories,  voilà pourquoi il aide à la perte de poids ( perte de poids modérée et dans le cadre d’une bonne hygiène de vie, ne nous emballons pas 😉 ). Grâce à cela, il est également plus efficace, que le café torréfié pour rester éveillé et mieux se concentrer. Donc on évitera vraiment le café vert en fin de journée, à plus forte raison! Il contient également des polyphénols ( acides chlorogéniques, caféiques, quiniques) dont on sait qu’ils sont antioxydants et donc protecteurs et aussi anti-inflammatoires.

 

Le café vert est également riche en cafestol et en kahweol,  deux substances qui lui confèrent des effets protecteurs pour le foie, notamment en prévention de la stéatose du foie, souvent connu sous le nom de foie gras, qui est liée à l’alimentation moderne trop riche en sucres. Ce n’est bien sûr absolument pas un médicament, mais en prévention sous forme de cure il vous aidera à détoxifier le foie

 

Comment le consommer?

Je ne vais pas vous mentir, le goût n’est pas terrible et très amer, ceci étant tous les goûts étant dans la nature, ça peut plaire à certains :).

En cure de 10 jours, vous pouvez faire macérer 10grammes de café vert dans 10cl d’eau de source froide ( attention à votre eau du robinet, sauf si vous êtes bien équipé pour la filtrer) pendant une nuit. Consommer la boisson le matin à jeun.

 

IMG_1079.jpg

Voilà une cure un peu moins agréable au goût que certaines, mais qui vous donnera du tonus et de la concentration pour la journée.

Belle soirée,

 

Chloé

Le fenouil

Persuadée de lui avoir déjà consacré un article, j’ai partagé  récemment sur Instagram une recette de cuisine  à base de fenouil en précisant que je remettais l’article sur celui-ci en lien par erreur. En effet, après vérification, il s’avère que je n’ai  jamais écris d’article sur le fenouil. C’est donc le moment d’y remédier, d’autant que nous sommes dans la saison de celui-ci, qu’il possède de nombreuses propriétés et que j’en suis une très grande fan. Trois bonnes raisons pour lui faire honneur et avec une recette à la clé.

Le fenouil ( Foeniculum vulgare), grande plante vivace que l’on trouve facilement par chez nous, dans le sud de la France est utilisé depuis l’antiquité. Outre ses grandes feuilles fines, on le reconnaît aussi grâce à son odeur anisée très caractéristique.En effet, la plante contient une essence aromatique riche en anéthol ( œstrogène like) , en estragol et en fenchone. On utilise aussi bien ses feuilles que son fruit ou ses graines. Le fenouil est riche en provitamine A ainsi qu’en vitamine C et B9. Il est également riche en fibres.

On reconnaît au fenouil des propriétés digestives, il stimule l’appareil digestif, il est également carminatif puisqu’il permet de lutter contre les flatulences, les coliques et l’aérophagie. Il est aussi expectorant. Sa racine est diurétique. Il favorise également la lactation et s’avère intéressant donc pour favoriser la montée de lait.

En ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, le fenouil est considéré comme une saveur amer et donc idéal pour rééquiibrer Kapha, si cela ne vous parle pas, je vous remet le lien de l’article sur les Doshas, ici: Les Doshas 

Il se consomme aussi bien cru que cuit, mais aussi en infusion et décoction, en huile essentielle,… Je partage ci-dessous une recette simple et estivale, qui a en plus l’avantage de conserver tout les nutriments du des aliments, puisqu’il n’y a pas de cuisson.

Processed with VSCO with m5 preset

 

Fresh Fenouil Bowl

Les ingrédients Bio Pour 2/3:

  • 1 gros fenouil ou 2 moyens
  • 1 pomme Ariane
  • 1 avocat
  • 1/2 citron
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive  première pression à froid
  • 1 pincée d’Aneth
  • 1 pincée de poivre

 

Cette recette ressemble à celle que j’avais postée sur Instagram avec de l’ananas ( je vous remets la photo), mais elle  est plus riche.

Coupez votre pomme et votre avocat en dés, votre fenouil  ou vos fenouils en fines lamelles. Dans un saladier mélangez les ingrédients ci-dessus avec votre 1/2 citron pressé et l’huile d’olive, saupoudrez d’aneth et poivrez. Laissez reposer 1/2 heure au frigo. Bon appétit.

IMG_E7591

Vous pouvez aussi  faire une décoction de racine de fenouil à prendre avant un repas pour un effet apéritif ou une infusion après le repas pour aider à la digestion. Les Indiens consomment des grains de fenouil en fin de repas pour aider à la digestion mais aussi pour l’haleine.

Je vous souhaite une belle soirée et un bon appétit.

Chloé

 

Nouveau départ

Voilà quelques jours que nous retrouvons une pseudo « liberté », mais que quelque chose cloche tout de même. Je ne vais pas parler de la distancation sociale, des masques et autres mesures dîtes « barrières » dans le contexte actuel mais de l’état mental qui fait suite à ces 55jours de confinement. Que l’on soit content de reprendre une vie dîtes à peu près « normale » ( bien que cela soit illusoire, que la normalité est subjective et que le monde d’avant n’était déjà pas très « safe »,… bref une parenthèse bien longue pour finalement dire, revenir au travail ou le continuer avec plus de monde,… vous m’aurez compris), ou justement angoissé par ce qui nous attend après. En effet, si certains, on repris apparemment le court de leur vie, ce n’est pas le cas de beaucoup qui gardent certaines séquelles de ce qui vient d’être amorcé. Il y a plusieurs possibilités, cela peut-être dû à la peur de ce nouveau protagoniste invisible, à l’angoisse de toutes ces mesures restrictives qui en fin de compte ne donnent plus envie, de la peur de l’autre dans son jugement ( l’isolation sociale n’ayant pas forcément amélioré les rapports humains, et la peur de quelques choses engendrant la haine, merci Maître Yoda!), … bref quoi qu’il en soit il y a forcement eu un avant et un après confinement, et même si on entend beaucoup de critiques sur le fait que les gens ont repris comme avant, pas sûre que ce soit pour une grande majorité.

Bref, cessons de ruminer le mauvais, ce n’est pas le but de l’article, au contraire, je dirai que le but est de trouver ou retrouver du sens, de reprendre un bon départ quelque soit notre situation, l’essentiel étant vraiment de se sentir bien dans le moment présent et de continuer à avancer, il est vrai avec moins de projections sur l’avenir. C’est justement, ce point clé que je souhaite aborder, la notion de moment présent dont on parle souvent et qui pouvait sembler alors difficile à palper, peu désormais par la force des choses être beaucoup plus simple à appréhender. Même si la vie à « repris son cours  » il y a tout de même beaucoup moins de distractions possibles, l’organisation des éventuelles vacances, n’est pas possible à l’heure actuelle compte tenue des restrictions liées à la fin du confinement. Aussi est-ce un moment idéal pour commencer à revenir à soi, ici et maintenant, à apprécier ce que l’on est.

 

Si au départ cela peut être difficile, et c’est parfaitement normal, commencer à apprécier simplement, les détails de votre quotidien, cela peut simplement être faire son ménage ( oui oui d’après des études scientifiques grâce à la libération d’endorphines, le ménage a des vertus anti-stress et donne un sentiment de satisfaction, donc messieurs pourquoi vous en priver? ;))  et apprécier ce soin apporter à son logis, cuisiner plus, même des gourmandises, histoire de retrouver l’essentiel des choses faites avec amour, en famille, ou seul, à partager ou pas,.. bref redonner du temps et de l’amour à chaque chose que l’on fait. Voilà une bonne amorce pour revenir à l’instant présent. Outre, cela c’est un bon moment pour se mettre à une activité artistique dont on a toujours rêvé mais qu’on procrastinait à l’infini, par manque de temps ( notion purement subjective, car c’est nous qui accordons la valeur du temps à chaque action selon nos priorités… à nous de bien choisir), manque de motivation,… l’avantage quand on appui sur un bouton « Reset », c’est qu’on peut commencer une partie de manière différente, donc oubliez vos échecs, et allez de l’avant, créez, dansez, chantez, jouez, peignez, écrivez, dessinez, … tout cela reste possible, et qui dit moins de distractions de l’esprit, dit plus de concentration et donc de créativité.

 

Néanmoins, je peux comprendre, que mettre la première pierre puisse être difficile, lorsque le mental est sans dessus dessous, aussi si vous vous sentez fatigué, avez du mal à vous motiver à faire les choses et souffrez d’anxiété, vous pouvez utiliser les oligoéléments en cure avec l’association Cuivre, Or, Argent à retrouver en magasin biologique. Bien sûr, cela va de paire avec un régime alimentaire équilibré riche en fruits et légumes frais bio de qualité  et des aliments riche en oméga3 comme les petits poissons, vitamine B9 ( acide folique) que vous trouverez principalement dans les légumes verts ( épinard, cresson, persil, petits pois,…) mais aussi dans les oeufs, les noix,…

IMG_5781

 

Bien sûr quand on parle de moment présent, on ne peut omettre de parler de la méditation, qui est l’illustration même du moment présent. Certes, la méditation va demander un effort au mental au départ, mais plus vous la pratiquerez, plus les choses deviendront limpides et simples, et plus vous serez connectez au moment présent et ne pourrez plus vous en passer, une bonne addiction si je puis dire :). Je vous remet l’article sur la méditation ici: La méditation 

IMG_6409

En outre, pour donner du sens, reprendre confiance en la vie, être présent plus fort à soi et aux autres amène le bonheur, et cette notion de présence réelle sans son nez sur le téléphone, ou l’instant d’après, ou même l’instant d’encore après et la clé de la beauté de la vie. Vivre des moments plus simples mais plus intenses, voilà ce qui est au programme.

Bien sûr, la présence à cette nature qui a souffler pendant deux mois, est extrêmement bénéfique, d’ailleurs l’avantage du déconfinement, c’est qu’on peut pratiquer sport, méditation, yoga, randonnée, auprès d’elle et dans son respect toujours. Sortir d’une vie à cent à l’heure, remplie de futilités aussi illusoires que fatigantes et revenir à la connexion aux choses simples de la vie et de la nature, à soi, à ses proches, échanger autour de vraies choses, renaître à soi, découvrir de nouveaux talents ( nous en avons pleins), dormir mieux, vivre en vrai. Alors oui je sais que cela parait utopique et pourtant il est important de penser qu’il n’y a pas que les maladies ou les mauvaises choses qui sont contagieuses. Visez les étoiles pour au moins atterrir sur la lune, est une bonne façon d’entreprendre ce chemin. Donc pour cet après, vivons mieux et diffusons de belles ondes.

 

A bientôt,

 

Chloé