L’hysope

Ce n’est pas encore sa saison, mais justement pour anticiper les éventuelles cueillettes de cet été et penser à la taille qui se fait en ce moment, mieux vaut en parler dès maintenant, sachant que sous sa forme séchée, il n’y a plus de saison qui tiennent évidemment 😊. L’herbe sacrée chez les Hébreux que l’on retrouve dans la bible mettant en lumière les propriétés purificatrice de l’hysope, est une plante qui pousse dans les milieux arides. On la trouve beaucoup dans les hautes Alpes de Hautes provence et les Hautes Alpes ( d’où provient mon hysope d’ailleurs). En été on peut profiter pleinement de ces jolies fleurs violettes aux notes épicées.

L’hysope, Hyssopus officinalis, appartient à la famille des Lamiacées ( même famille que la menthe poivrée par exemple), elle contient des flavonoïdes, de la marrubine de marribiine, du pinocamphone et du thuyone ( huile essentielle). On utilise principalement ses sommités fleuries.

L’hysope séchée

Cette plante médicinale ancestrale dont on admire les épis fleuris en été , serait utilisée depuis toujours, puisqu’elle figure dans la bible où l’on peut lire qu’elle était utilisée par le roi Salomon comme purifiante et notamment contre la lèpre… bon je ne m’aventurerai pas sur ce sujet mais aujourd’hui de nombreuses autres propriétés font leurs preuves. En effet l’hysope est très utile en cas d’affection des bronches, elle aide à apaiser la toux et a aussi des vertus expectorantes. Elle est utile en cas d’asthme et de baisse de tonus. Elle possède en prime des propriétés digestives.

On peut l’utiliser de diverses façons, dont en voici quelques unes:

  • En gargarisme en cas de maux de gorges
  • En cataplasme en cas de bleus, de blessures
  • En sirop à se préparer pour calmer la toux
  • En infusion pour se réchauffer, en cas d’infection des bronches, pour retrouver un peu de tonus
  • Sous forme d’huile essentielle, c’est une des huiles essentielles les plus puissantes, notamment anti bactérienne, anti virale et anti fongique, mais sa vente nécessite une ordonnance, compte tenu du risque de toxicité de celle-ci et des nombreuses contres-indications qu’elle a
  • Sous forme de liqueur pour se faire plaisir
  • Sous forme d’eau florale pour purifier la peau, calmer la toux,….
  • Et bien d’autres encore…

Une fleur qui me fait penser au romarin, du fait qu’elle n’a besoin que de peu d’eau, supporte le froid, les terrains arides,… et qui en fin de compte de par sa grande résistance, nous offre un panel de bienfaits incalculables et inestimables. Pensez-y cet été si vous en voyez, elle vous offrira le meilleur d’elle même.

Belle soirée,

Chloé

21 decembre: De la couleur dans nos vies

En ce premier jour de l’hiver, il n’est pas question d’être d’humeur morose et de se laisser aller à broyer du noir. C’est pourquoi aujourd’hui j’avais envie de parler du pouvoir des couleurs, de leurs énergies, et comment en tirer le meilleur partie pour avoir une vie plus joyeuse et sereine. Je ne suis pas experte, mais ce sujet m’a toujours interpellé, que ce soit dans la mode, en décoration, dans l’assiette, dans l’art,… il est indéniable que la couleur joue un rôle important dans nos choix au quotidien et peut même aider.

L’œil de Dieu, symbole de protection

La couleur est constituée d’atomes qui ont une vibration depuis la lumière et d’où émane des rayons de couleurs, que l’on voit dans l’arc en ciel 🌈. C’est notre système nerveux qui accueille le message lumineux que l’on voit ainsi comme telle ou telle couleur. Mais nous ne percevons qu’une partie du « message » coloré, notre vibration étant trop basse pour percevoir tout les « codes » qui en émanent.

Souvent lorsqu’on porte un vêtement d’une certaine couleur, on se sent plus ou moins bien et elle peut renvoyer une certaine image que l’on en soit conscient ou non. Notons d’ailleurs qu’ en cette période de fêtes 🎉 , le noir est souvent à l’honneur, smokings, petite robe noire,… la société en a fait une couleur chic, or le noir est pourtant la couleur de la peur, de la dissimulation, du deuil ( ce qui peut devenir positif pour un nouveau départ ensuite),… aussi est-il plus important de se fier à son ressenti profond lorsqu’on porte un vêtement plutôt qu’aux codes dictés par la société ( dans la mesure du possible bien sûr, la tenue de clown 🤡 peut poser problème je vous l’accorde 😅). Néanmoins pour rebondir sur la notion du deuil, je vous partage cette citation:

« La clarté ne nait pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur. »C.G. Jung — L’Âme et la vie

Il existe des thérapies par les couleurs proposées par des chromathérapeutes mais aussi par certains médecins qui par l’utilisation de couleurs visent à harmoniser le corps et l’esprit et aident dans le traitement de certaines affections. Je n’ai pas ces compétences mais nous allons faire un tour d’horizon sur le pouvoir des couleurs notamment en étant au plus proche de la nature.

En effet, la nature nous offre tout un panel de couleurs même en hiver ❄️ et c’est aussi l’une des raisons qui fait que nous nous sentons mieux au grand air. En effet, on retrouve les couleurs froides notamment le bleu ( ciel, lacs,…) , qui apporte de la sérénité et de l’apaisement . Il symbolise le calme, la paix. Selon ses nuances les bienfaits diffèrent, en effet le bleu clair aide à la relaxation, un peu plus soutenu c’est plutôt l’intuition ( bleu lapis-lazuli représente d’ailleurs le 3ème œil). Le vert très présent dans la nature est quand à lui source de concentration, d’apaisement également, de calme et de recentrage. Quand au violet que l’on aperçoit dans le ciel entre chien et loup, il est synonyme d’intuition, de spiritualité, d’élévation.

Les couleurs chaudes sont aussi présentes dans la nature. Que ce soit le jaune, l’orange ou le rouge. Le jaune revitalise, évidemment le soleil ☀️ est source de vitalité, d’énergie. Le orange lui incite à la créativité et à la joie, un soleil couchant est toujours très stimulant. Le rouge lui va de la passion à la colère en passant par le pouvoir et le plaisir, c’est une couleur qui a beaucoup de symboliques de la rose rouge 🌹 au sang 🩸, voilà qui image bien la particularité de cette couleur a dompter.

Le sujet est très vaste, la couleur étant présente et influente dans tous les domaines de notre vie. Tout d’abord nos vêtements, notre décoration et ce que nous mangeons aussi. Je dis souvent qu’il faut du vert à chaque repas, mais si celui-ci est accompagné de jaune, d’orange, de rouge, de violet,… vous aurez alors l’assurance d’avoir une assiette avec un maximum de micro nutriments et ainsi avoir le bon indicateur pour créer une assiette joyeuse qui vous nourrisse le corps et l’esprit.

En cette saison, que l’on qualifie à tort de triste, l’hiver est le temps pour se reposer, pour recharger ses batteries, faire le point mais aussi pour partager de bons moments chaleureux autours de belles tables colorés, faire preuve de créativité, prendre soin de son intérieur pour s’y sentir bien. Ainsi profitez de cette saison pour colorer même par petites touches votre vie et soyez vigilant aux effets que vous procurent chaque couleur, parfois on réalise qu’une couleur que l’on porte ne nous convient pas ou plus.

Je vous souhaite un bel hiver, haut en couleurs et en bonheurs.

Chloé

Le pin

Les températures qui descendent petit à petit et offrent ainsi un environnement plus propice au développement des maladies dites « hivernales », les arbres qui commencent à perdre leur feuillage flamboyant doucement, les jours qui se raccourcissent et qui peuvent affecter le moral de certains,.., bref le temps de parler des plantes 🌱 de la fraîche saison est arrivé, et je commence ce chapitre de l’automne/hiver 2021 avec le très connu pin 🌲 et plus particulièrement le pin sylvestre.

Le Pin Sylvestre, Pinus sylvestris, appartient à la grande famille des pinacées. Je parle principalement du pin sylvestre dans cet article mais tout les pins peuvent être utilisés, simplement concernant les bourgeons, il semblerait que ceux du pin sylvestre soient les plus volumineux. On utilise tant les bourgeons que les aiguilles en phytothérapie et en aromathérapie. Je parlerai ici surtout de l’utilisation des bourgeons que j’utilise personnellement. En général, la récolte se fait début mars, si vous avez des pins chez vous pensez à faire votre récolte pour la saison suivante :). Les recherches sur le pin sont nombreuses et récemment une étude ( Plants- juin 2021) aurait notamment prouvé qu’il maximiserait l’effet antioxydant en ajout dans les jus frais mais qu’il serait aussi un excellent conservateur naturel, affaire à suivre donc, mais en attendant voici les usages et propriétés connus depuis très longtemps que ce conifère nous offre.

Bourgeons de pin sylvestre

Pourquoi est-il si intéressant en automne 🍂 hiver ❄️ ? C’est parce qu’il est est très utile en cas d’inflammation des muqueuses avec écoulement et toux grasse. En effet, celui-ci possède 3 grandes propriétés, à savoir, il est: antiseptique et permet donc de désinfecter, c’est un fluidifiant bronchique et il est expectorant. Très intéressant donc pour les affections pulmonaires, bronchiques, la grippe, le rhume,…

Mais ce n’est pas tout les bourgeons de pin ont un autre grand intérêt, car étant également diurétique, il est intéressant d’en utiliser en cas d’inflammation de la vessie, comme la cystite ( voir aussi mon article sur la bruyère qui est de saison et est en lien avec ce sujet ici), mais aussi pour la goutte, et même en externe en cas de rhumatismes.

Comment utiliser les bourgeons et les aiguilles de pin🌲 ?

Pour une utilisation en externe il faut utiliser les bourgeons afin d’obtenir un maximum de résine, vous pouvez créer votre macérât huileux en faisant macérer pendant environ 5 semaines dans une huile de tournesol 🌻 par exemple vos bourgeons de pin 🌲 que vous pourrez ensuite utiliser en application locale notamment en cas de douleurs musculaires et rhumatismales.

En interne, une infusion de 25g de bourgeons par litre d’eau de source pour tout ce qui concerne donc la sphère ORL, ainsi que les inflammations de la vessie. Encore mieux en décoction, en faisant bouillir l’eau et les bourgeons 5 minutes puis en les laissant infuser 10minutes ensuite, vous pouvez tout à fait y ajouter un peu de miel 🍯 pour atténuer l’amertume et adoucir la gorge, même si malheureusement cet usage fait perdre les propriétés du miel .

Vous pouvez aussi utiliser un tout petit peu d’alcool fort comme le rhum ( l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération) et laisser macérer les bourgeons quelques heures avant de faire infuser vos bourgeons imbibés dans de l’eau chaude 10minutes, cela aura pour effet de maximiser le potentiel de vos bourgeons.

Huile essentielle de pin sylvestre

Bien sûr, l’huile essentielle de pin sylvestre sera tout aussi intéressante, avec ses propriétés expectorantes et mucolytiques. Elle est également tonique, notamment grace à l’alpha- pinene qu’elle contient ( qui est cortisone like). Je l’utilise plutôt en diffusion car elle est très bien pour assainir une pièce grâce à son action antiseptique. Mais comme souvent avec les huiles essentielles il y a les précautions suivantes à prendre:

Attention il y a des risques d’irritation pour la peau, cette huile est dermocaustique à l’état pure , et agit comme de la cortisone ( attention donc si vous avez certaines pathologies) , elle ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6ans.

Aussi mon conseil avec le pin 🌲 est d’utiliser les bourgeons ou les aiguilles en interne qui ont moins de contre indications et sont très efficaces, le tout associé à son huile essentielle en diffusion afin d’assainir l’air et ainsi maximiser les effets du pin.

Ces conseils ne remplacent pas une consultation médicale et ne se substituent pas à un traitement. En cas de doutes, n’hésitez pas à vous faire accompagner.

Enfin choisissez des plantes 🌱 et huiles essentielles de qualités c’est à dire biologiques ou non traités si c’est dans votre jardin pour les aiguilles et bourgeons et biologique et chemotypées pour les huiles essentielles.

Enfin, comme le dit Sylvain Tesson: « L’énergie déborde des êtres comme les larmes de résine perlent du tronc d’un pin »… voilà une belle parabole qui corrobore les bienfaits cités plus haut de ce bel arbre :).

Je vous souhaite une douce soirée.

Chloé

Le pollen

A l’approche du changement de saison, et notamment avec l’arrivée de la saison automnale très bientôt, il est toujours intéressant de se tourner vers les produits de la ruche 🐝 . Je pense que chacun a déjà au moins une fois dans sa vie pris du miel ne serait-ce que pour adoucir sa gorge ( a ce sujet je vous remets l’article sur le miel de Manuka juste ici) , certains ont déjà dû tester la propolis ou encore la gelée royale 👑, mais avez-vous déjà utilisé le pollen? Ses bienfaits sont nombreux et remarquables et c’est un tout aussi grand plaisir gustatif que le miel, si ce n’est plus, à mon goût. Alors qu’est-ce que le pollen, quels sont ses bienfaits, quand et comment le consommer?

C’est partie!

Le pollen:

Le pollen est produit par les étamines ( éléments reproducteur mâle de la fleur), et représente donc la semence mâle de la fleur. Ces micro grains sont alors transportés par nos chères abeilles 🐝 pour que la reproduction puisse se faire ( la pollinisation). Le pollen transporté par les abeilles est entomophile, contrairement à celui transporté par l’air et qui peut susciter des allergies qui lui est anémophile; le premier destiné à la consommation n’est pas allergisant contrairement au second qui par voix respiratoire peut s’avérer l’être. En cas de doute, car des réactions allergiques peuvent arriver, même si elles sont rares, mettez un ou deux grains de pollen sur la langue pour tester, s’il n’y a pas de réaction, ces que tout va bien et vous pouvez attaquer votre cure :). Mais pourquoi au fait?

Les bienfaits du pollen

Les abeilles s’en nourrissent et elles ont bien raison ( toujours regarder ce que font les abeilles 🐝). C’est un fortifiant, qui renforce le système immunitaire, car très riche en glucides et en protéines mais aussi en acides aminés essentiels ( 20 sur 27) , en magnésium, phosphore, selenium, vitamines ( notamment du groupe B) , fibres,… un vrai cadeau de la nature. Grâce à cette composition de haut niveau le pollen est d’une grande aide pour lutter contre la fatigue physique et intellectuelle, contre les désordres intestinaux, c’est bien sûr un antioxydant, il est bénéfique pour avoir de beaux cheveux et une belle peau, il stimule l’appétit ( idéal en cas de convalescence) et est bien sûr hautement recommandé pour les sportifs. Chaque pollen aura plus ou moins d’effets, par exemple le pollen de cerisier sera particulièrement efficace sur la beauté de la peau et des cheveux en raison du zinc qu’il contient. Quoi qu’il en soit pour faire une cure je vous conseille de choisir du pollen local et bio si possible, mais surtout pas provenant de Chine, ce serait contre-productif. Vous trouverez facilement votre bonheur en magasin biologique.

Vous pouvez faire une cure d’un mois à raison d’une grosse cuillère à soupe par jour que ce soit sous forme de pollen sec en bocal ou frais à garder au congélateur. Sinon vous pouvez en trouver en gélules si vous n’appréciez pas le goût. Personnellement, je l’adore, et le mets dans des salades sucrés/salés, dans des smoothies bowl, des compotes,… car idéalement pour profiter pleinement du potentiel du pollen il faut le consommer avec des fruits. Ça tombe bien en ce moment il y a de bonnes grenades par exemple, je trouve que l’association des deux est divine!

Enfin sachez que vous pouvez aussi le consommer sans faire une cure simplement en vous faisant plaisir au quotidien.

Je vous souhaite une belle fin d’été, pensez à vous équiper au naturel pour vous renforcer et passer un automne 🍂 hiver ❄️ en forme et de bonne humeur.

Belle soirée,

Chloé