La vitamine A

L’article vitaminé du 3 décembre est ici, et pour une fois on ne parlera ni de la vitamine C ni de la vitamine D, que l’on voit un peu partout surtout ces derniers temps, mais de la vitamine A beaucoup plus discrète n’est-ce pas? Et pourtant, elle vaut aussi son pesant d’or et nous allons donc en parler aujourd’hui, car elle aussi participe à notre bon équilibre.

Sources de bêta carotène et de rétinol

Qui est-elle?

La vitamine A est la première à avoir été découverte, d’où la lettre A. On l’appelle aussi rétinol, peut-être ce terme vous est plus familier dans le monde de la cosmétique, car en effet le rétinol est un actif aux vertus anti-âge qui permet de ralentir la destruction du collagène et de rendre la peau plus épaisse et ferme, d’où l’effet antirides. Pour notre organisme elle est aussi essentielle pour la vue, le développement fœtal, pour métaboliser le fer et bien sûr l’immunité. On différencie bien le rétinol qui est la vitamine A du bêta carotène ( dont on entend beaucoup plus parler d’ailleurs) qui est précurseur de la vitamine A qu’on nomme provitamine A.

Les symptômes en cas de déficit en vitamine A sont notamment une baisse de la vision nocturne, des inflammations, une baisse du système immunitaire,…

Sources de bêta carotène

Ou la trouver?

Comme pour la vitamine D, la vitamine A se trouve dans l’huile de foie de morue, le foie, poissons gras notamment le thon rouge , les abats, l’anguille, les jaunes d’œufs, le beurre, la crème fraîche,…. on la trouve donc dans des produits d’origine animale, plus difficile si vous êtes vegan. Il existe des compléments alimentaires mais plutôt rares, ce sont ceux à base d’acétate de rétinyle qui sont adaptés pour les personnes vegan ou qui ne tolèrent pas l’huile de foie de morue. A surveiller donc. La provitamine A elle se trouve dans les légumes colorés 🥕 , les piments 🌶, l’abricot, les patates douces, le potiron,… beaucoup plus simple à trouver donc. L’apport recommandé en vitamine A se situe entre 2100 et 2500 UI par jour selon le sexe.

Comme toujours je rappelle que ces conseils n’on aucunes visées médicales et ne se substituent pas à la consultation d’un médecin. En cas de supplémentation demandez toujours l’avis d’un professionnel de santé.

Cette vitamine trop souvent oubliée ou confondue avec le bêta carotène est essentielle comme toutes les autres, pensez-y quand vous préparez vos repas, l’œuf à la coque c’est pas mal et plutôt rapide à faire (3 min quand l’eau bout) 😉.

Belle journée,

Chloé

16 décembre: la déshydratation

Je ne vais pas parler de déshydratation nous concernant qu’on cherche à éviter, mais de la déshydratation des aliments qui elle s’avère bien utile en revanche.

En effet, cette technique ancienne et revenue sur le devant de la scène grâce notamment à l’alimentation sans cuisson et autres naturopathes, dont je fais partie, qui partagent pas mal autour de cela et c’est tant mieux. Mais à quoi cela sert-il? Pourquoi et comment déshydrater ses aliments? Avec ou sans déshydrateur?

La première chose interessante concernant la déshydratation est que celle-ci permet de conserver plus longtemps des fruits et légumes qui risquent de se perdre. Ainsi si vous voyez que des aliments ne seront pas mangés à temps, c’est une super astuce anti gaspillage. Vous pouvez conserver vos aliments plusieurs mois en veillant à bien les conserver, dans des bocaux en verre par exemple ( ce que je fais).

Vous l’avez sûrement déjà vu, on peut même déshydrater de la viande ou du poisson, je ne l’ai personnellement jamais fait, car ce n’est pas mon type d’alimentation , mais si cela vous tente soyez très vigilant à ce que ce soit bien déshydrater pour éviter tout risques de germes ou autres et conservez les maximum 3 mois.

Un autre intérêt à déshydrater des aliments et notamment des fruits est qu’ils peuvent constituer un encas sain pour les enfants ( et même les grands), et remplacer les bonbons et autres sucreries. C’est à la fois économique, écologique, sans aucun additif et meilleur pour la santé.

Comment déshydrater ses aliments?

On commence par laver et sécher son aliment et idéalement on vient couper de fines tranches à la mandoline les plus fines possibles pour écourter le temps de séchage. Pour les pommes et les poires vous pouvez utiliser un vide-pomme, mais si vous n’en avez pas, simplement veillez à bien ôter les pépins. Quand un fruit ou un légume est bien mûr, il sèche plus rapidement. Cette information à son importance, car les temps de déshydratation peuvent être long ( jusque 12h, cela varie en fonction des aliments).

On peut déshydrater sans appareil spécifique mais l’utilisation d’un déshydrateur est toujours plus confortable, que ce soit pour l’installation de ses aliments, il y a souvent beaucoup de plateaux, mais aussi pour la gestion de la température, de la visibilité des aliments,… En effet en dessous de 46 degrés vos aliments gardent tous leurs nutriments et vitamines, ce qui n’est pas un détail. Pour choisir un déshydrateur je vous conseille surtout de ne pas le prendre en plastique et avec une puissance aux alentours des 500watts, et vous verrez que c’est bien souvent là que l’on trouve la différence de prix ( entre 50 et 300euros). Sinon il nous reste la bonne vieille méthode du four. Pour se faire on installe une feuille de papier cuisson sur une plaque où l’on va venir disposer des aliments finement coupés, sans qu’elles se touchent. Au niveau de la température on jauge entre 40 et 50 degrés maximum ( à peine plus que le thermostat 1) et au niveau du temps tout dépend des aliments, cela peut aller de 5h à 12h ( oui il vaut mieux faire ça un dimanche à la maison, je vous l’accorde 😊). Si un fruit a tendance à noircir au contact de l’air, ajoutez-y un peu de jus de citron 🍋

A vos pommes 🍏 , poires 🍐,mangues 🥭 , oranges 🍊kiwis🥝,… dont c’est la saison. On peut profiter de les déguster séchés mais aussi les utiliser en décoration, notamment avec les oranges qu’on peut mettre en guirlande, dans une couronne ou suspendre dans le sapin individuellement. Les idée sont infinies quand on déshydrate ses aliments. Sachant qu’ensuite il est possible de les réhydrater par exemple pour faire une tarte au pommes. Et cet été pensez à faire vos propres tomates 🍅 séchées, en les mettant au soleil ☀️ par temps bien sec, le four naturel 😊.

Enfin de nombreuses recettes sont possibles avec des aliments séchés, on en reparlera sûrement par ici.

Très belle journée ☀️

Chloé

Tarte aux légumes sans pâte

Afin de limiter l’apport de céréales et de glucides et convenir au mieux aux personnes intolérantes au gluten, je vous propose une tarte à réaliser sans farine.

Je continue dans la lignée des choux, la base de cette tarte étant le chou-fleur, aliment de saison regorgeant de bienfaits pour la santé.

En effet, le chou fleur peu calorique, apporte vitamine C, vitamines B6 et B9, sélénium et magnesium.

Cette pâte contient également de la poudre d’amande avec les vertus  qu’on lui connait, notamment : riche en oméga 3, en magnesium, en protéines végétales.

Rien qu’à eux deux ces deux aliments sont très nutritifs et apportent rapidement la satiété. Or il ne s’agit que de la pâte, cette tarte est très complète et peut se suffire à elle-même .

Cette recette est sans gluten, sans lactose et végétarienne, mais elle n’est pas vegan, car elle contient un oeuf, l’option vegan est possible mais ne l’ayant pas testé je ne m’avancerai pas sur le sujet.

 

IMG_0977.jpg

Pour réaliser cette tarte, il vous faudra les ingrédients biologiques suivants:

-Pour la pâte:

  • 1 chou fleur
  • 50 g d’amandes réduites en poudre
  • 1 oeuf
  • sel, poivre

-Pour la garniture:

  • 1 fenouil
  • 2 carottes
  • 1 panais
  • 1 feuille de chou kale
  • 1 conserve de tomates concassées
  • 10g de poudre d’amande supplémentaire
  • 1 feuille de laurier sauce
  • sel poivre
  • 1 filet d’huile d’olive

 

Après avoir découpé votre chou fleur en bouquet et l’avoir lavé, mixez le. Ensuite faites le chauffer dans de l’eau 12 min puis ôtez le maximum d’eau de celui-ci en le pressant. Une fois que vous avez bien égoutté  le chou fleur, mélangez le avec la poudre d’amandes, l’oeuf, une pincé de sel et de poivre.

Pour la garniture, faites chauffer à la vapeur,  les carottes, le fenouil, le panais, le chou kale, préalablement lavés et coupés ( pour le chou kale faites de fines lanières),  avec la feuille de laurier sauce 15min. Egouttez les.

Etalez la pâte de chou fleur, puis présentez-là dans un plat à tarte recouvert de papier sulfurisé. Nappez la pâte avec les tomates concassés, puis disposez les légumes dessus. Saupoudrez de poudre d’amandes et arrosez d’un filer d’huile d’olive. Enfournez pour 30 min à 180 °C.

Une explosion de saveurs vous attends. Bon appétit!