Bouchées de tomates noires

Grâce à la récente réédition du roman de Fanny Flagg « Beignets de tomates vertes » ( sorti initialement en 1985), j’ai découvert cette histoire touchante qui se passe en Alabama dans les années 30 au Whistle Café, lieu de vie où tout le monde se retrouve d’où qu’il vienne, et où l’on peut déguster la spécialité de la maison, à savoir, les beignets de tomates vertes! En parallèle nous sommes en 1985 et écoutons le récit passionnant d’une octogénaire ayant vécu ces histoires au travers d’une quinquagénaire qui a un peu perdu goût à la vie et va aller de l’avant grâce à ce beau partage… je n’en dit pas plus sur l’histoire, qui se lit facilement et mets du baume au coeur. Dans ce roman généreux, les recettes du livre nous sont offertes et m’ont ainsi donné l’envie de m’en inspiré. Une manière pour moi de rester un peu plus dans l’histoire, en y participant d’une certaine façon, et l’occasion de vous partager une lecture plaisante et une recette originale, saine et gourmande à la fois.

Tomates noires de Crimée

Vous vous en doutez, il n’est pas question pour moi de faire de la friture, que je déconseille constamment dans mes articles, mais restant gourmande on peut toujours s’inspirer d’une recette et l’explorer à sa manière.

La recette que je vous présente sera sans gluten, vegan, sans huile et nécessite très peu d’ingrédients. Pour cette proposition je me suis inspirée de la spécialité Azerbaïdjane que je vous avez présenté dan mon calendrier de l’avent 2020, le kuku que vous pouvez retrouver ici et donc des fameux beignets de tomates vertes du même titre de l’oeuvre de Fanny Flagg.

Voici donc ma recette:

Les ingrédients:

  • 7 tomates noires de Crimée
  • 100g de farine de pois-chiche
  • 12cl d’eau de source
  • 2 c à s d’ail des ours séché ou frais
  • sel, poivre

Commencez par couper vos tomates en rondelles et étalez-les sur un papier sulfurisé avec un peu de sel pour les faire dégorger. Dans un récipient mélangez l’eau de source, la farine de pois-chiches et l’ail des ours ainsi qu’un tour de moulin à poivre afin d’obtenir un mélange homogène. La farine de pois-chiche étant un excellent liant, elle remplace à merveille les oeufs. Dans un plat à gratin, préalablement huilé avec un peu d’huile d’olive, présentez vos rondelles de tomates que vous viendrez couvrir avec le mélange à base de farine de pois-chiches. Enfournez pour 20minutes à 180c°( thermostat 6).

Une fois la cuisson terminée, sortez le plat du four et découpez en rectangles d’environ 3 par 4 cm. C’est prêt, servez avec une salade d’endives, avocats,concombres, graines de courge et imaginez-vous en Alabama au Whistle Stop café, dans une chouette ambiance que vous pouvez vous créer, un moyen de voyager et manger au restaurant en ce moment ;). J’allais oublié, pour ceux qui se laissent porter par cette histoire, une suite est parût cette année ( je ne l’ai pas lu) sous le nom de « Retour à Whistle Stop ». Belles lectures.

Je vous souhaite un bon appétit et une douce soirée.

Chloé

KUKU

Il y a des endroits dans le monde dont on entend pas assez parler au niveau culinaire, et celui de ce 19 décembre en fait partie, puisqu’il s’agit de l’Azerbaïdjan et son fameux Kuku (se prononce kyukyu et pas cucu :)). Le kuku est plutôt considéré comme une entrée ou un apéritif, ce qui peut être intéressant pour une alternative originale et plutôt saine pour les repas de fêtes qui arrivent si vite! Le kuku se compose principalement d’herbes fraiches et d’oeufs, et comme vous vous en doutez bien, je ne vais absolument pas utiliser d’oeufs ( que je mange pourtant mais juste mollé, à la coque ou au plat, mais dans des recettes « transformées », je préfère utiliser des alternatives vegan).Je déroge à une autre règle, car je fais cuire mon kuku au four et non à la poêle. Pour les herbes, vous pouvez en utiliser des congelés surtout en cette saison où il n’est pas si aisé de tout trouver en frais bio. Je vous présente donc mon kuku revisité avec de la farine de pois chiche pour remplacer les oeufs et qui a aussi le mérite d’apporter de la protéine. C’est pas beautiful 😉 ?

Kuku vegan

Les ingrédients pour un petit plat ( 2/3 personnes pour une entrée):

  • 1/2 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 100g de farine de pois chiche
  • sel
  • poivre
  • huile d’olive
  • 150ml d’eau
  • 1/2 bouquet de de coriandre
  • 1/2 bouquet de persil
  • 1 poignée de menthe
  • 100g d’épinards frais

Dans une poêle faites revenir l’oignon coupé en petit dés et l’ail pressé dans un peu d’huile d’olive. Ajoutez-y les herbes finement ciselées ainsi que les épinards frais et laissez cuire en remuant le tout 2/3 minutes à feu moyen. Réservez.

Dans un saladier mélangez la farine de pois chiche, le sel, le poivre et ajoutez-y l’eau progressivement en mélangeant bien. Une fois le mélange homogène, ajoutez-y votre préparation verte et transvasez le tout dans un plat huilé et enfournez pour 20minutes à 180C°.

Une fois prêt, découpez en carré et présentez soit en apéritif sous forme de bouchées soit en entrez, disposez-en 3 ou 4 dans une assiette. Personnellement, j’aime beaucoup le déguster avec de la crème de raifort, c’est délicieux, mais attention si vous ne connaissez pas ça monte encore plus vite au nez que la moutarde, je ne voudrais pas vous énerver :).

Beau weekend, le dernier de l’avent déjà 😮

Chloé