L’élément feu

En ce 1er décembre, le froid est bien là et le besoin de se réchauffer l’accompagne bien sûr. Aussi pour bien commencer le mois qui accueille l’hiver, je vous propose d’améliorer la qualité de votre terrain qui est la base pour renforcer son immunité et prévenir plutôt que guérir. Pour se faire tournons-nous du côté d’Agni qui est issu de la philosophie ayurvédique et qui signifie « feu » en sanskrit.

Agni est très important dans l’ayurveda notamment pour équilibrer les Doshas ( dont l’article sur le sujet est ici: Les doshas ) et qui repose sur un bon feu digestif, un Agni qui brûle bien. A l’inverse si Agni est faible, c’est Ama qui s’installe et ouvre la porte à divers maux à cause des déchets qui restent dans le corps car non métabolisés si nous avons un feu trop faible. Il est donc important de veiller à avoir un Agni fort pour éviter Ama. Voyons comment y parvenir et quels sont les signes d’alerte lorsqu’Ama se manifeste.

Agni se porte mal et laisse la place à Ama lorsque nous avons peu d’appétit, que la digestion est mauvaise ( lourdeurs, ballonnement, reflux, gaz, crampes, brûlures,…) que nous manquons d’énergie, que des douleurs inexpliquées surviennent soudainement, que les selles ne sont pas régulières, nauséabondes, difficiles ,… idéalement il faut que tout soit impeccable à ces niveaux, pas si commun donc mais la bonne nouvelle c’est que des moyens simples existent pour améliorer Agni 😉.

Comment améliorer Agni?

Souvent l’une des premières choses à faire est de diminuer les quantités de nourritures absorbées, idéalement un repas doit être complètement digéré avant de s’alimenter à nouveau ce qui signifie souvent avoir pas mal de temps entre un repas et un autre sans aucune alimentation solide entre. Un moyen simple de limiter sa prise alimentaire est de supprimer le dessert, je ne parle même pas du fromage qui n’est évidemment pas conseillé 😅. Pourquoi pas même faire un jeûne d’une journée si vous le pouvez ou un jeûne intermittent de temps à autres pour relancer Agni ( une sorte de petit reset). Il est également important de ne pas manger des restes au-delà de 24h, qui deviennent plus lourds et moins digestes, de manger au maximum des produits frais surtout les fruits et légumes et de diminuer les protéines animales. Attention également aux aliments froids surtout le matin qui éteignent le feu, à l’inverse des épices qui l’attisent 🔥.

Ce sont de bons moyens de renforcer son immunité, puisque très basifiants mais ils doivent être agrémentés d’un mode de vie holistique. En effet, Agni concerne aussi le feu de l’intelligence, le spirituel, la conscience,… il en est la source. Donc pour bien prendre soin de son feu intérieur en parallèle d’une attention particulière à son alimentation, on veillera à aller dans la nature le plus souvent possible respirer un air pur ( vous comprenez mon engouement pour la rando en montagne, c’est thérapeutique ☺️) , faire une activité physique quotidienne tel que la marche, mais aussi veiller à avoir des pensées positives et créatives en portant attention à des choses qui ne nous prennent pas notre énergie ( bye bye les infos anxiogènes), en partageant de la joie, en étant dans la compréhension plutôt que dans le jugement,… bref en se tournant vers l’amour et la félicitée je crois qu’on appelle ça comme ça ☺️.

Cette approche ayurvedique non exhaustive est très intéressant, je trouve, pour intégrer la notion de terrain dont on parle souvent en naturo mais de manière plus complexe il me semble parfois. Quoi qu’il en soit tout se rejoint, car comme le disait le professeur Antoine Bechamp déjà au XIXème siècle: « Le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Je rappelle toutefois que ces conseils ne remplacent en aucun cas la consultation d’un médecin.

De quoi bien préparer son terrain dès le 1er décembre pour les fêtes et s’y remettre après 😉.

Belle journée,

Chloé

L’Avent 2022

Est-ce que je me lance dans cette 7eme édition du calendrier de l’avent sur le blog? Je dois avouer que jusqu’à la dernière minute quasiment je me suis questionnée, après cette année très remuante pour moi. Mais à la veille du mois de décembre, je ne peux abandonner cette tradition que j’affectionne particulièrement et qui fête l’anniversaire du blog par la même occasion, puisque mon tout premier article était la présentation du calendrier de l’avent autour du yoga en 2016. Ce blog que j’ai créé pendant que j’étais étudiante en naturopathie, m’a permis de partager énormément de choses tout en me permettant d’apprendre encore et encore. Aussi même si cela implique toujours beaucoup de travail sur le mois de décembre, ce que m’apporte ce partage est inestimable et je décide donc d’ouvrir cette 7eme éditions.

Comme l’année dernière, il n’y aura pas de thème défini mais chaque jour un article autour du bien-être et de la nature qui est un puis infini à explorer, et où l’intérêt sera de passer un mois de décembre cosy ensemble avec des partages pour être bien dans sa tête et dans son corps et donc avec les autres ( ça peut être pas mal en cette saison de retrouvailles 😉). Cette période de fêtes qui peut être une grande source de bonheur pour les uns peut aussi être plus difficile à vivre pour les autres. Dans la tradition de l’image offerte chaque jour avant Noël aux enfants, humblement je vous propose des petits articles chaque jour avec peut-être quelques surprises aussi 😉. Pour le matérialiser, cette année j’ai créé un calendrier circulaire que j’ai agrémenté de branches d’oliviers 🌿 du jardin, l’olivier symbolisant la paix ☮️ et serait le don le plus utile à l’humanité d’après une légende grecque, voilà qui devrait être de bon augure pour nous accompagné durant cette période ✨.

Ce que je sais, c’est que je ressens toujours une immense joie à partager autour des thèmes qui me tiennent à cœur ici♥️ et l’impression d’être avec vous pendant presque tout le mois de décembre est très stimulante et me permet d’approfondir certaines questions au quotidien. En espérant que ce mois s’annonce doux et paisible, je vous donne rendez-vous dès demain ici, pour le premier article de cette édition 2022 du calendrier de l’avent.

« Le pardon, la paix, la joie et la justice: l’expression des 4 bougies 🕯 de l’avent. »

À très vite,

Chloé

2 décembre: Tea Time

Quoi de plus cocooning que de prendre un bon thé 🍵 chaud dans une jolie tasse seul ou en bonne compagnie avec un temps automnale, voire hivernale à l’extérieur. C’est toujours un moment ultra réconfortant et source de bonheur. Mais qu’en est-il de ses effets sur notre organisme? Quel thé vaut-il mieux consommer? Sur quels points faut-il être vigilant lorsqu’on choisi son thé?

Doux moment en perspective

Commençons par le début, en présentant les 5 grande catégories des thés ( d’autres classement existent, avec les parfumées, les roiboos, etc,..) . Il y a les thés blancs dont la confection se limite au flétrissage et séchage des feuilles fraîches. On l’appelle thé blanc car ses feuilles tirent sur le blanc argenté avec un petit duvet. Il vient de Chine. Ensuite il y a le fameux thé vert 🍵 qui n’est pas oxydé et qui est soit séché à sec ( méthode chinoise) soit à la vapeur ( méthode japonaise, c’est le cas du thé Sencha). Poursuivons avec le thé noir, probablement le plus connu qui lui en revanche est oxydé. Moins commun, le thé jaune est très rare , il est fabriqué à partir de bourgeons légèrement fermentés par un processus qui offrira alors un goût plus doux. Et enfin, il y a le thé bleu, le fameux Oolong qui est peu oxydé ( surtout s’il vient de Chine) il se situe entre le thé noir et le thé vert. Les thés bleus ont ainsi la douceur du thé vert et l’arôme du thé noir, un bel équilibre.

Voilà pour les petites présentations, bien que je ne sois pas une spécialiste du thé , il est toujours intéressant d’avoir quelques repères sur ce que l’on consomme.

Thé vert perles de Jasmin

Il existe diverses légendes autour du thé 🍵, chacun ( comme sur beaucoup de sujet) s’approprie cette découverte, néanmoins on s’accorde à dire que ce serait la boisson la plus ancienne du monde, environ 5000ans! Quoi qu’il en soit, nous concernant, en France, ce serait Louis XIV qui l’utilisait grâce à ses médecins pour mieux digérer… mais diverses controverses ont existé même chez nous, comme quoi ce n’est pas que sur internet au 21ème siècle que l’on trouve tout et son contraire 😉.

Mais est-il bon pour la santé? Le thé vert a des propriétés anti oxydantes . Non oxydé, il conserve la plupart des catéchines, un antioxydant remarquable qui est réputé pour protéger de certaines pathologies chroniques (diabète, ostéoporose). Associé à des plantes comme la menthe🌿, le jasmin 🌸le citron 🍋 ,…) les effets du thé vert sont maximisés, notamment au niveau de la digestion, et du soulagement de douleurs comme les maux de têtes. Mais attention on ne consomme pas de thé lors du repas, toujours à distance de ceux-ci, car le thé empêche la bonne absorption des micronutriments ( le fer notamment, attention en cas d’anémie à ne pas trop en consommer et toujours à distance des repas). Le thé noir lui aide notamment à réguler la glycémie, il fluidifie le sang, il limite le cholestérol et aiderait à la perte de poids en ce sens. Le thé bleu aura ainsi l’équilibre des thés verts et thés noirs. Le thé jaune, aura des bienfaits similaires au thé vert 🍵 mais avec moins de tanins, donc encore plus doux.Quand au thé blanc il a des propriétés anti stress et antioxydantes et a le grand avantage de pouvoir se consommer même le soir pour se détendre car il contient peu de théine . Le thé est en général diurétique, alcalin et stimulant. Ses feuilles apportent certaines vitamines, mais aussi calcium, potassium, manganèse entre autre mais aussi attention ⚠️ du fluor ( voir mon article sur le sujet ici). Il est stimulant grâce aux tanins et à la théine qu’il contient mais ce n’est pas pas un excitant, d’ailleurs il aide en ce sens à se concentrer, quoi de mieux qu’une bonne tasse de thé quand on travaille devant un écran ( j’en bois souvent en écrivant mes articles 😉). Donc en résumer, ce n’est pas un produit miracle mais même si on entend beaucoup de choses autour du thé, mon conseil est de le consommer en dehors des repas, en raison de l’apport de fluor pas plus de 3 tasses par jour, alternez en favorisant plutôt le thé vert, blanc et bleu. Soyez attentif à la provenance de votre thé 🍵 il doit être biologique, car les feuilles de thé sont sensibles à ce qu’il y a dans l’air, privilégiez le thé en vrac plus qualitatif, renseignez-vous sur le mode de production, respectez les températures et temps d’infusion indiqués pour chaque thé 🍵. Il est important de toujours être attentif à ce que l’on consomme et je dirai que pour le thé qui vient souvent de loin, c’est encore plus important, car les normes diffèrent. Je ne dis pas qu’on peut tout contrôler mais les thés en sachets à deux euros en grandes surfaces, on oublie clairement. Le thé est un produit noble, impériale si je puis dire. Si vous aimez le thé 🍵 et souhaitez en apprendre plus sur le sujet ( si vaste et passionnant) je vous invite à aller sur le site de J’adore le thé (ici ) et découvrir des thés remarquables, rares et qualitatifs avec une équipe à l’écoute. En prime si vous voulez vous faire plaisir pour savourer un bon thé au coin du feu 🔥 cet hiver ou pour offrir un thé de qualité à Noël 🎁 🎄 vous bénéficiez de -15% sur tout leur site jusqu’au 31/12/21 avec ce code promotionnel: CLOLENAEJLT

Site ici: J’adore le thé

Je suis loin d’avoir tout dit autour du thé 🍵 mais ce que je sais c’est que je vais pas mal en boire pendant ce calendrier de l’avent 😊. Douce soirée ✨

Rendez-vous demain…

Chloé

Nettoyer les émonctoires

Chose promise, chose due! Je vous parlais lors de mon dernier article ici d’un des cinq principaux émonctoires ( les organes qui éliminent les toxines) qui était la peau. On dit qu’ils sont principaux car il existe également 4 émonctoires secondaires , qui sont:les glandes salivaires, l’utérus, les glandes lacrymales et les amygdales.

En naturopathie, il est indispensable de nettoyer ses organes pour rester en forme et disposer de suffisamment d’énergie vitale,  notamment lors des changements de saisons et surtout lors des équinoxes: printemps et automne! Je vais vous présenter ici les différents émonctoires,  pourquoi et comment les nettoyer grâce à des cures mais aussi avec d’autres techniques qui pourront venir accompagner ces fameuses cures.

Les cinq organes principaux que l’on appelle émonctoires sont les poumons, le foie, les intestins, les reins et la peau.

Les poumons, le foie et l’intestin éliminent « les colles » qui sont des déchets colloïdaux provenant d’une alimentation trop riche en glucides ( notamment en céréales, en pain) et en lipides et peuvent causer bronchites, sinusites, asthme, acné,.

Les reins éliminent les cristaux tel que l’acide urique et proviennent d’aliments riches en protéines et en sucres et d’une alimentation trop acide. Ils  peuvent causer rhumatismes, calculs,…

La peau, elle,  élimine l’un et l’autre ( d’où l’importance d’en prendre grand soin).

 

Les poumons

Ils éliminent l’excès de gaz carbonique, et s’encrassent si l’on ne pratique aucune activité physique et qu’on ne s’oxygène pas assez, car le dioxyde de carbone n’est pas totalement éliminé. La suralimentation encrasse également cet émonctoire. Il est intéressant de le nettoyer en cas de sensibilité aux pollens, pour les fumeurs, en cas de difficultés respiratoires, de glaires, de rhinites, sinusites, bronchites à répétions,…

Pour les nettoyer, notamment en cas de mucosités et glaires, on pourra utiliser en parallèle d’une alimentation adaptée en réduisant notamment ses apports en céréales. En phytothérapie, le thym, l’eucalyptus, le radis noir et l’échinacée seront vos alliés pour drainer cet émonctoires grâces à leurs vertus expectorantes, fluidifiantes et stimulantes. Le plantain aura également une action remarquable et purifiante sur les poumons, à prendre en infusion ou en gélule.

Evidemment, aller marcher et s’aérer en pleine nature  le plus souvent possible est essentiel.

 

IMG_6951.JPG

 

Le foie

Le foie est chargé d’éliminer les déchets et de neutraliser les toxines. C’est l’émonctoire le plus sollicité par l’organisme, c’est d’ailleurs lui qui filtre entre autres les pesticides, les médicaments, les conservateurs,… Il est étroitement lié à la vésicule biliaire qui se charge d’éliminer les déchets filtrés par le foie. Aussi il sera important de le drainer pour éviter la formation de calculs biliaires. Les signes indiquants que le foie nécessite d’être nettoyé sont nombreux, comme des troubles de l’appareil digestif ( diarrhée et/ou constipation), maux de tête, douleurs digestives, urticaire, vertiges, augmentation du taux d’acide urique, mauvaise haleine,…

Pour le nettoyer, bien-sûr, on favorisera une alimentation riche en fruits et légumes de saisons, en évitant tout les excitants polluants comme le café et l’alcool et en favorisant des aliments issus de l’agriculture biologique ( d’autant plus dans le cadre d’une cure de détoxication du foie). Il sera nécessaire aussi de diminuer la viande rouge et les laitages ainsi que le sucre. Ce sont des conseils classiques pour un bon équilibre alimentaire, mais sur une cure de 20jours il peut-être plus facile de s’y tenir dans ce but précis et pourquoi pas même aboutir à un « sevrage » du sucre (voir mon article ici), cela peut en être l’amorce :). En complément vous pouvez mettre en place une monodiète à base de fruits sur un repas ou un jour de jeun par semaine par exemple. J’avais écris un article avec une recette de jus détox à base de fenouil qui sera idéale en accompagnement de cette cure ( ici).

Pour compléter ce nettoyage on pensera  à la phytothérapie et notamment au Desmodium ou au Chardon Marie qui sont hépato protecteurs ( protègent les fonctions du foie). L’artichaut ( les feuilles donc pas la partie que l’on mange en vinaigrette 🙂 ) est également hépato-protecteur et est un draineur qui facilitera l’assimilation des graisses.

En aromathérapie les huiles essentielles de Citron et de Romarin à Verbénone seront un excellent complément pour détoxifier le foie. Sur un comprimé neutre ou une petit cuillère de miel, mettre 2 gouttes d’HE de romarin à Verbénone et une goutte d’HE de citron ( comme toujours avec les huiles essentielles, respectez bien les contre-indications. Dans ce cas précis, cette association est réservée à l’adulte de plus de 15ans et contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes et les personnes épileptiques).

L’activité physique, bien sur, sera toujours conseillée pour accroître le processus de détoxication, mais aussi pour permettre d’évacuer stress, colère… qui jouent également un rôle dans l’encrassement du foie. La méditation pourra aussi être utile dans cette période de cure.

Une petite astuce: tant qu’il ne fait pas trop chaud, le soir vous pouvez mettre une bouillotte chaude sur le foie pendant une vingtaine de minutes.

IMG_7866 (1).jpg

 

 

Les intestins

Les intestins sont une étape clef de la digestion. Si la flore intestinale ( bactéries qui vivent dans nos intestins) est perturbée, des toxines vont venir encrasser les intestins et nuire au système immunitaire.

La flore intestinale peut être perturbée par de nombreux éléments tel qu’une surconsommation de sucres, de céréales, de « mauvais gras » ( charcuteries, fritures,…) mais aussi des éléments émotionnels tel que le stress. Un déséquilibre intestinale peut provoquer des constipations, des diarrhées, une alternance des deux, des douleurs, des saignements, des flatulences, des mycoses vaginales, de la fatigue,… la liste est longue. Dans les grandes lignes une flore intestinale équilibrée, nécessite d’aller à la selle au moins une fois par jour ( sans diarrhée)  mais il ne s’agit là que d’un indicateur.

Pour en prendre soin il faudra dans un premier temps supprimer ou au moins limiter les aliments raffinés, l’excès de pain et de céréales, le sucre (qui va fermenter), les graisses animales, les boissons gazeuses, les aliments acides ( voir ici).

En revanche, une alimentation riche en fruits et légumes de saisons ( crus si vous les supporter) sera comme toujours recommandé. Ce sera aussi le bon moment de commencer une cure de sève de bouleau pour faciliter la digestion ( plus d’infos ici). En phytothérapie, le pissenlit pour stimuler le drainage de l’intestin, le fenouil et la mélisse  pour faciliter la digestion seront aussi de bons compléments.Vous pouvez également prendre du jus d’herbe de blé pour favoriser la detoxication

Boire beaucoup d’eau faiblement minéraliser sera important aussi. Vous pouvez comme pour le foie, ajouter une journée de jeûne par semaine ou une monodiète, pendant le temps de votre cure, voire plus longtemps. L’activité physique est toujours recommandée, d’autant plus en période de cure.

IMG_5169.jpg

 

Les reins

Ils purifient le sang en filtrant et évacuant ses déchets  ( cristaloïdaux) par l’urine. Les reins peuvent être surcharger et déséquilibrer également. Les principaux signaux sont une urine trop foncée, une soif trop fréquente, des douleurs lors de la miction, un besoin trop fréquent d’uriner notamment la nuit, ne pas assez uriner, avoir des hématomes sans raisons, des douleurs dans le bas du dos,… la liste est longue. Ces symptômes peuvent alerter sur l’état d’encrassement de nos reins et un drainage sera alors plus que recommandé pour permettre d’évacuer les résidus tel que l’acide urique.

Pour les nettoyer il sera bien sûr indispensable de boire suffisamment et de choisir une eau faiblement minéralisé. Je vous explique ci-dessous  comment choisir votre eau.

Comment choisir son eau?

 

Les précédents conseils alimentaires s’appliqueront également, en veillant à limiter le sel, le sucre, l’alcool, le café, les protéines animales.  Le persil est un aliment remarquable pour nettoyer les reins de part ses vertus diurétiques.

Les plantes qui aideront au drainage des reins:

  • le Frêne diurétique et favorisant l’élimination de l’acide urique
  • les feuilles de Cassis drainent et favorisent l’élimination de l’acide urique
  • la Piloselle diurétique et détoxifiante
  • la Prêle à la fois diurétique et reminéralisante (pour compenser les pertes de minéraux)

 

IMG_7868.jpg

 

La peau 

La peau de par sa surface imposante est un émonctoire à ne pas négliger non plus. Elle élimine à la fois les déchets cristaloïdaux par la sueur et les déchets colloïdaux par le sébum. Lorsque le foie et les reins n’éliminent pas correctement les toxines, c’est la peau qui prend le relais, en éliminant le surplus. Une transpiration excessive peut donc alerter sur l’état de ces émonctoires, mais aussi des boutons, de l’urticaire, des rougeurs,… des problèmes de peaux dont on n’ignore la cause.

Un très bon moyen d’éliminer nos substances toxiques est l’exercice physique grâce à la transpiration. En complément, les bains chauds, sauna, hammam, cataplasmes, … favoriseront l’évacuation des déchets cristalloïdaux par la sueur.

La bardane aura une action dépurative et purifiante sur la peau.

Enfin le brossage à sec sera une habitude à adopter au quotidien.  En plus de débarrasser la peau de ses cellules mortes, il apportera en prime un drainage lymphatique et bien d’autres bienfaits pour le corps ( j’en parlerai dans un prochain article).

 

IMG_7832.jpg

 

 

Comme toujours les 3 piliers principaux de la naturopathie sont indispensables à la bonne santé de notre corps et nos émonctoires n’échappent pas à cette règle. En effet, alimentation saine, exercice physique et esprit sain sont les principaux acteurs d’une bonne énergie vitale.

Ces conseils ne sont que sommaires, le sujet étant vaste et chaque individu étant unique. Pour un suivi plus approfondi, un bilan d’hygiène vitale avec un naturopathe sera nécessaire. Néanmoins ces quelques conseils peuvent tout de même améliorer considérablement votre énergie vitale.

 

Belle soirée,