21 decembre: De la couleur dans nos vies

En ce premier jour de l’hiver, il n’est pas question d’être d’humeur morose et de se laisser aller à broyer du noir. C’est pourquoi aujourd’hui j’avais envie de parler du pouvoir des couleurs, de leurs énergies, et comment en tirer le meilleur partie pour avoir une vie plus joyeuse et sereine. Je ne suis pas experte, mais ce sujet m’a toujours interpellé, que ce soit dans la mode, en décoration, dans l’assiette, dans l’art,… il est indéniable que la couleur joue un rôle important dans nos choix au quotidien et peut même aider.

L’œil de Dieu, symbole de protection

La couleur est constituée d’atomes qui ont une vibration depuis la lumière et d’où émane des rayons de couleurs, que l’on voit dans l’arc en ciel 🌈. C’est notre système nerveux qui accueille le message lumineux que l’on voit ainsi comme telle ou telle couleur. Mais nous ne percevons qu’une partie du « message » coloré, notre vibration étant trop basse pour percevoir tout les « codes » qui en émanent.

Souvent lorsqu’on porte un vêtement d’une certaine couleur, on se sent plus ou moins bien et elle peut renvoyer une certaine image que l’on en soit conscient ou non. Notons d’ailleurs qu’ en cette période de fêtes 🎉 , le noir est souvent à l’honneur, smokings, petite robe noire,… la société en a fait une couleur chic, or le noir est pourtant la couleur de la peur, de la dissimulation, du deuil ( ce qui peut devenir positif pour un nouveau départ ensuite),… aussi est-il plus important de se fier à son ressenti profond lorsqu’on porte un vêtement plutôt qu’aux codes dictés par la société ( dans la mesure du possible bien sûr, la tenue de clown 🤡 peut poser problème je vous l’accorde 😅). Néanmoins pour rebondir sur la notion du deuil, je vous partage cette citation:

« La clarté ne nait pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur. »C.G. Jung — L’Âme et la vie

Il existe des thérapies par les couleurs proposées par des chromathérapeutes mais aussi par certains médecins qui par l’utilisation de couleurs visent à harmoniser le corps et l’esprit et aident dans le traitement de certaines affections. Je n’ai pas ces compétences mais nous allons faire un tour d’horizon sur le pouvoir des couleurs notamment en étant au plus proche de la nature.

En effet, la nature nous offre tout un panel de couleurs même en hiver ❄️ et c’est aussi l’une des raisons qui fait que nous nous sentons mieux au grand air. En effet, on retrouve les couleurs froides notamment le bleu ( ciel, lacs,…) , qui apporte de la sérénité et de l’apaisement . Il symbolise le calme, la paix. Selon ses nuances les bienfaits diffèrent, en effet le bleu clair aide à la relaxation, un peu plus soutenu c’est plutôt l’intuition ( bleu lapis-lazuli représente d’ailleurs le 3ème œil). Le vert très présent dans la nature est quand à lui source de concentration, d’apaisement également, de calme et de recentrage. Quand au violet que l’on aperçoit dans le ciel entre chien et loup, il est synonyme d’intuition, de spiritualité, d’élévation.

Les couleurs chaudes sont aussi présentes dans la nature. Que ce soit le jaune, l’orange ou le rouge. Le jaune revitalise, évidemment le soleil ☀️ est source de vitalité, d’énergie. Le orange lui incite à la créativité et à la joie, un soleil couchant est toujours très stimulant. Le rouge lui va de la passion à la colère en passant par le pouvoir et le plaisir, c’est une couleur qui a beaucoup de symboliques de la rose rouge 🌹 au sang 🩸, voilà qui image bien la particularité de cette couleur a dompter.

Le sujet est très vaste, la couleur étant présente et influente dans tous les domaines de notre vie. Tout d’abord nos vêtements, notre décoration et ce que nous mangeons aussi. Je dis souvent qu’il faut du vert à chaque repas, mais si celui-ci est accompagné de jaune, d’orange, de rouge, de violet,… vous aurez alors l’assurance d’avoir une assiette avec un maximum de micro nutriments et ainsi avoir le bon indicateur pour créer une assiette joyeuse qui vous nourrisse le corps et l’esprit.

En cette saison, que l’on qualifie à tort de triste, l’hiver est le temps pour se reposer, pour recharger ses batteries, faire le point mais aussi pour partager de bons moments chaleureux autours de belles tables colorés, faire preuve de créativité, prendre soin de son intérieur pour s’y sentir bien. Ainsi profitez de cette saison pour colorer même par petites touches votre vie et soyez vigilant aux effets que vous procurent chaque couleur, parfois on réalise qu’une couleur que l’on porte ne nous convient pas ou plus.

Je vous souhaite un bel hiver, haut en couleurs et en bonheurs.

Chloé

12 décembre: La marche

Même si l’envie du canapé, plaid, livre/film est séduisante en ce moment, elle est encore plus agréable après une bonne balade à l’air frais vivifiant au plus près de la nature. Du coup aujourd’hui je vous emmène en ballade avec moi 😉. On va parler de la marche 🥾, cette chose qu’on fait tous les jours sans même s’en apercevoir, et qui si on était incapable de la pratiquer nous manquerait terriblement. Et pour cause, l’humain a toujours tout fait à pieds avant l’arrivée des divers moyens de locomotions, et s’en trouvait en bien meilleure santé.

Bien sûr, je crois que tout le monde le sait, marcher au moins 5 ou 6 km minimum ( les fameux 10000 pas) chaque jour est bon pour la santé, tant au niveau cardio-vasculaire, que pour les problèmes de diabète, pour surveiller son poids de forme, être plus tonique, pour prévenir les problèmes d’ostéoporose… mais j’aimerai plutôt aborder la partie des effets sur notre mental, notre approche de la vie ainsi que des différentes manières d’aborder la marche selon ses objectifs.

En effet, la marche englobe diverses intensités dirais-je. Tout d’abord il y a la balade, à allure plutôt lente, de courte durée ( 1h environ) elle permet de s’aérer, de tout de même faire un tout petit peu d’exercice. C’est celle que l’on peut pratiquer le plus aisément, car elle demande peu de temps et un effort moindre.

Ensuite on va parler de marche active ou marche rapide, elle aussi est plutôt de courte durée entre 1 h et 2 h, mais à allure plus soutenue aux alentours des 7km/h. Ainsi cette marche plus sportive va permettre de brûler plus de gras, souvent les coach anglo-saxon emploient le terme « liss » pour la nommer. Idéalement pour voir l’efficacité de celle-ci, il faut la pratiquer 3 fois par semaine en parallèle d’un peu de renforcement musculaire. Dans le même style il y a la marche nordique qui elle nécessite des bâtons particuliers qui sont inclinés vers l’arrière et aide à avoir une meilleure propulsion pour ainsi pousser à marcher plus vite. Au niveau de la durée et de la vitesse, c’est assez équivalent à la marche active, les bâtons étant un vrai plus. Une activité à la fois tonifiante et cardio, très complète donc.

Enfin, ma chouchoute, la randonnée 🥾. Plutôt en montagne ou campagne, on nomme randonnée une sortie d’au moins 4h. Elle se pratique avec ou sans bâtons, j’ai longtemps était adepte du sans bâton mais après avoir tenté une belle randonnée au lac Sainte Anne à Ceillac avec et avoir fait le parcours en un temps record, j’ai vite changé d’avis 😊. En effet, la propulsion avec les bâtons ( même s’ils ne sont pas inclinés vers l’arrière comme pour la marche nordique) est d’une grande aide et permet de faire travailler le haut du corps en prime, tout en aidant dans les endroits plus périlleux notamment en descente. Bref, quoi qu’il en soit avec ou sans bâtons, la randonnée peut être plus ou moins intense en fonction des dénivelés et des distances parcourue évidemment. Avec du dénivelé les fessiers et les cuisses sont très sollicités en montée, et en descente ce sont les cuisses et les genoux qui peuvent parfois être vraiment mis à mal selon le degrés des pentes empruntées. Mais le gros plus de la randonnée est l’évasion qu’elle procure, le sentiment de liberté et de proximité avec la nature. Attention on devient vite accro 😅.

J’aime beaucoup lire des livres d’aventures en nature ( nature writting) et notamment les ouvrages de périples personnel en montagne ou en milieu plus hostiles ( Sarah Marquis, Cheryl Strayed, David Henry Thoreau, Tomas Espedal,…), toujours très enrichissants. Tous ont en commun l’impact que la marche a eu sur leur vie, bien au-delà du corps, du muscle ou même de la difficulté de la vie en milieu hostile. Tous en ressortent grandit, plus serein, ils se connaissent mieux, la vie prend une toute autre saveur. C’est bien là que je veut en venir, car c’est là, le plus beau cadeau de la marche, et en fin de compte peu importe sous quelle forme.

Et pour cause, la marche libère des endorphines ( hop un petit retour sur l’article des hormones du bonheur par ici « Retrouvez sa lumière ) , l’impact sur le stress et l’anxiété est indéniable. Mais au-delà de ça, c’est un moment privilégié ou l’on peut se recentrer, retrouver sa créativité , souvent les idées sont plus claires et des projets peuvent germées,… On se reconnecte à la nature aussi, la créativité jaillit, l’esprit est plus libre, on sort de nos chaînes invisibles,…

Bref, je me devais de faire un article sur une de mes plus grande passion, sûrement née du fait que petite (2/3ans) quand je ne voulais pas faire la sieste, ma tante me faisait marcher pour que je me fatigue, je ne sais pas si ça marchait mais en tout cas j’ai toujours aimé marcher 😉. Peu importe comment, l’essentiel est de commencer à marcher et de se rapprocher toujours plus de soi et en hiver, l’impact est encore plus grand, car il faut plus de volonté et de détermination pour aller marcher dans le froid, mais la satisfaction n’en sera que plus grande.

David Henry Thoreau, qui est un auteur que j’affectionne beaucoup, à écrit un tout petit ouvrage qui s’appelle « De la marche », il y fait une vraie éloge de la marche en tant que très grand marcheur. Je vous conseille de le lire lors d’une belle balade 😊

Je terminerai par cette citation tirée du livre de l’inspirant David Henry Thoreau:

« À quoi bon emprunter sans cesse le même vieux sentier ? Vous devez tracer des sentiers vers l’inconnu. Si je ne suis pas moi, qui le sera ? »

Beau dimanche, et pourquoi pas une belle marche aujourd’hui 👍✨😉

Chloé

25 décembre: La tisane des 4 fleurs

 

IMG_E3308.jpg

Petit bonus de Noël, car je ne pouvais pas m’arrêter comme cela concernant le calendrier de l’avent, aussi si vous avez été attentif sur chacune des plantes présentées, j’ai parlé de la tisane des 4 fleurs ou tisane pectorale à plusieurs reprises. En effet, certaines plantes de mon calendrier de l’avent 2019 entrent dans la composition de cette tisane efficace contre les inflammations des voies respiratoires. On le sait en réalité cette tisane comporte 7 fleurs, mais sera tout aussi efficace avec 4. Sans plus tarder voici sa composition.

 

IMG_E3838.jpg

 

Sa composition:

 

La composition de la tisane des 4 fleurs comprend à parts égales un mélange de fleurs séchées, qui notamment grâce au mussilage qu’elles contiennent  auront une action adoucissante et calmante. C’est la tisane de  saison pour calmer la toux et favoriser l’expectoration des mucosités. Chacune des plantes utilisée possède bien sûr ces propriétés, mais le mélange de celles-ci, les rendent encore plus efficaces.

Ce mélange contient essentiellement les 4 fleurs qui sont: le coquelicot, la mauve,  le bouillon-blanc et la violette. La violette qui ne faisait pas partie des fleurs présentées dans ce calendrier de l’avent, est notamment connue pour être utilisée en infusion associée à une eau de vie qui serait redoutable contre la bronchite. Elle favorise l’expectoration et calme l’irritation, mais elle est également sudorifique et permet de faire diminuer la fièvre en favorisant la transpiration.

Néanmoins, même si la tisane des 4 fleurs est très complète vous pouvez la renforcer avec les 3 plantes suivantes:

  • le tussilage ( à utiliser ponctuellement en cure seulement si besoin)
  • le pied-de-chat ( moins facile à trouver)
  • la guimauve ( propriétés assez semblable à la mauve)

 

IMG_3885 (1).jpg

 

La préparation

A parts égales, mettez les fleurs séchées citées et laissez infuser le mélange une dizaine de minutes. 2 à 3 tasses par jour vous feront le plus grand bien.

 

IMG_4004.JPG

 

Cette tisane douce et réconfortante vous aidera à passer un hiver plus doux en cas d’affection des voies respiratoires. Je vous souhaite de passer une saison d’hiver en forme, et de finir l’année brillamment avant de se retrouver pour une nouvelle décennie riches en promesses et projets… A suivre…

Pour l’heure, très Joyeux Noël et très belle soirée.

A très vite,

 

Chloé

21 décembre: Le Pissenlit

En ce dernier samedi avant Noël et en prévision des (petits) abus qui vont bien souvent avec, je trouvais judicieux de parler du commun pissenlit. Cette fleur si habituelle possède de grandes vertus et pourrait être bien utile notamment en période de fêtes. En outre, elle est le symbole de l’affrontement des défis de la vie, celle-ci s’adaptant très bien de partout, et est aussi associé au soleil, en raison de son jaune éclatant. Voilà un beau clin d’oeil en ce premier jour d’hiver.

 

Sa carte d’identité:

 

Le pissenlit, taraxacum officinale, appartient à la famille des astéracées. Il est aussi appelé dent-de-lion ( on retrouve cette connotation dans la traduction anglaise « dandelion »), salade-de-taupe, florin-d’or ou encore couronne-de-moine. Plutôt inspirant donc le pissenlit, sachant que son nom donnerait une indication sur sa vertu diurétique ( pisse au lit). Sa racine contient de l’inuline, du potassium et du fructose. Le pissenlit contient aussi des lactones sesquiterpéniques (d’où son amertume), des stérols, des flavonoïdes, et contient de la  provitamine A, de la vitamine C, de la vitamine B9, ainsi que du calcium et des protéines. En phytothérapie, on utilise principalement la racine, mais les fleurs et les feuilles sont également propres à la consommation.

IMG_1106.jpg

 

Ses actions: 

Le pissenlit est un dépuratif ( permet d’éliminer les toxines de l’organisme). Il est salidiurétique, c’est à dire qu’il permet d’augmenter l’élimination par l’urine du sodium et du potassium, très utile en cas de rétention d’eau ( son nom en dit long, et c’est un excellent moyen mémo-technique quand à sa vertu diurétique 😉 ) . Il a également des propriétés cholérétique, il augmente la sécrétion de la bile par le foie et favorise l’évacuation de la bile vers l’intestin. En décoction, il peut doubler la sécrétion biliaire! Il prévient les calculs biliaires.

Grâce à ses actions d’élimination, le pissenlit permet naturellement de donner meilleur teint, rappelons-le tout est lié.

Son utilisation:

La racine est la partie la plus efficace, mais les feuilles ont tout de même des effets similaires et sont donc les bienvenue en salade et peuvent aussi être cuites, comme l’épinard.

En décoction, mettez 20 grammes de racines de pissenlit pour un litre d’eau et faîtes bouillir 5 minutes. Laissez infuser 10 minutes. Idéalement avant le repas, mais après c’est bien aussi. 2 à 3  fois par jour.

Vous pouvez aussi utilisez le pissenlit en teinture mère ou en extrait de plante standardisée.

 

Voilà encore une « mauvaise herbe », comme l’ortie qui cache très bien son jeu. En plus d’offrir de jolis parterre de prairies, le pissenlit égaie nos assiettes avec ses fleurs et nous offre un nettoyage naturel simple et efficace.

 

Belle journée (ensoleillée je l’espère),

A demain,

 

Chloé