Délice de fleurs de courgettes

Issue de la délicieuse cuisine italienne , on commence à la trouver sur quelques étals en ce moment, autant dire qu’on a de belles recettes à tester en perspective. Comme le titre de l’article l’indique, je parle bien sûr de la fleur de courgette, qui égaie n’importe quel potager avec sa belle couleur doré. Si vous en avez dans votre jardin, cueillez là dès le matin quand elle est bien ouverte et préparez-là pour le midi, elle sera plus facile à manipuler, car le soir, les fleurs se referment et nécessitent plus de délicatesse.

Il existe des fleurs mâle et des fleurs femelles. Les fleurs mâle se consomment exclusivement cuites tandis que les fleurs femelles peuvent être consommées des deux manières, crues ou cuites. On les reconnait très facilement. En effet, la fleur mâle pousse sur une tige, alors que la fleurs femelle, et sur une mini courgette, qui si on la laisse, perdra sa fleur et donnera une courgette si elle est pollinisée ( que vous pouvez faire vous-même ). Au niveau du goût la fleur de courgette femelle a une saveur subtilement sucrée, alors que la fleur de courgette mâle aura un peu plus d’amertume, c’est d’ailleurs pour cela qu’il est préconisé d’ôter le pistil, qui est très amer sur la fleur mâle, mais reste quoi qu’il en soit comestible. Le dilemme est entier, car la fleur femelle offre beaucoup plus de possibilités, mais en la cueillant on se prive de la future courgette ;). Aussi il est souvent préférable de cueillir les fleurs mâles. Ceci étant, il ne s’agit pas ici de mes propres courgettes, mais de fleurs femelles que je me suis procurée en magasin bio, donc pas de dilemme dans ce cas.

La recette la plus connue avec la fleur de courgette est celle « du beignet de fleurs de courgettes » mais si vous connaissez un peu ma ligne éditoriale, je ne suis pas très copine avec la friture. Aussi je vous propose une recette simple de fleurs de courgettes femelles farcies à la fois végétaliennes et sans gluten, qui seront parfaites accompagnées de riz de Camargue semi-complet. Sans plus tarder, la voici.

Fleurs de courgettes farcies

Les ingrédients:

  • 4 fleurs de courgettes femelles
  • 1 courgette
  • 1 gousse d’ail
  • 4/5 olives vertes dénoyautées
  • 1 tomate noire de crimée
  • 2 c à s de poudre d’amandes
  • 2 c à s de tomates concassées
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • sel, poivre,herbes de provence
  • Quelques amandes effilées

Coupez votre ail en ôtant le germe, et faite le revenir dans un peu d’huile d’olive dans une grande poêle . Coupez vos olives en fines rondelles, votre courgette et votre tomate en petits dés, et ajoutez-les dans la poêle en y ajoutant les 2 cuillères à soupe de tomates concassées. Ajoutez en fin de cuisson la poudre d’amandes.Faites chauffer à feu doux 6/7 minutes. En parallèle, ôtez délicatement le pistil de vos fleurs de courgettes et une fois votre mixture prête, insérez délicatement dans chaque fleurs. Placez le tout dans un plat à gratin et mettez une cuillère à soupe d’huile d’olive dessus avec un peu d’herbes de provence, une pincée de sel et quelques amandes effilés pour le croquant. Enfournez pour 20minutes à 180C°. C’est prêt, ça sent le sud c’est évident. Petite note, la petite courgette se mange ( si elle n’est pas abîmée) et elle est délicieuse.

Bon appétit,

Chloé

L’ail des ours

C’est sa saison en ce moment, et je regrette profondément de ne pas en trouver à ramasser dans la nature ( tellement satisfaisant), d’autant que le périmètre de recherche étant désormais restreint à 10km, ce n’est pas gagné.Néanmoins, il y a du mieux par rapport à l’année dernière où je n’avait absolument pas réussi à m’en procurer en frais; il semblerait que cette année on en trouve un peu plus facilement en boutique bio. Voilà pourquoi, d’une part je viens vous parler de lui, l’ail des ours (Allium ursinum) et d’autre part vous proposer une petite recette le mettant en scène qui est vegan, crue, ultra rapide et savoureuse.

Tout d’abord, présentation!

L’ail des ours appartient à la famille des Lilliacées, on le rencontre à l’état sauvage plutôt dans les sous-bois, il apprécie donc plutôt les sols humides, voilà pourquoi je peine à en trouver prêt de chez moi, ici c’est plutôt les cactus :). On consomme en ce moment les feuilles, la fleur arrive courant avril et mai.

L’ail des ours aussi appelé ail sauvage est un cousin de l’ail, et son nom viendrait du fait que les ours en soient très friands ( ils ont bien raison).

Les fleurs en étoiles blanches de l’ail des ours n’enlèvent rien à l’attrait et la magie de cette plante qui est connue depuis des siècles pour ses propriétés médicinales ainsi qu’en cuisine pour ravir les papilles de chacun (nous verrons cela un peu plus loin:)).

Les propriétés

L’ail des ours contient de l’allicine ( beaucoup plus que l’ail cultivé, d’où de plus grands effets avec l’ail des ours) qui est considéré comme un antibiotique naturel, il a des propriétés vermifuge, nettoie l’intestin et soulage les maux d’estomac. Il est riche en vitamine C, c’est d’ailleurs une des plantes qui en est le plus pourvue et est donc un très bon antioxydant.

Il est ainsi connu pour diminuer la pression artérielle, fluidifier le sang et avoir un effet sur le cholestérol.

En cuisine

Le moment tant attendu,parlons de son utilisation en cuisine. Finement ciselé il offre ses bienfaits et son goût puissant pour finir en beauté n’importe quel salade ou plat de légumes. Idéalement, on le consomme crue, pourquoi pas en saupoudrer sur une omelette après sa cuisson pour garder tout ses bienfaits, quand à ses fleurs comestibles, elles décoreront vos plats à la perfection. Et en pesto, je vous propose ma recette vegan et crue toute simple, à tartiner comme une vraie gourmandise pleine de bienfaits ( on veillera tout de même à ne pas en abuser, sous peine de crampes d’estomac) ou à utiliser en sauce pour vos plats.

Pesto à l’ail des ours:

Les ingrédients:

  • 2c à s d’amandes
  • 1c à s d’huile d’olive
  • 1 citron pressé
  • 1 tour de moulin à poivre
  • Une belle botte d’ail des ours fraiche

Jetez le tout dans un bon blender et mixez jusqu’à l’obtention d’un bel écrasé type pesto.

C’est prêt, l’heure de se faire plaisir est arrivée, en revanche, je rappelle que cela s’appelle bien « Ail », donc ça laisse quelques souvenirs en bouche :).

Dernière chose, si vous pensez en trouver dans la nature soyez vigilant à ce que ce soit bien la bonne plante, car certaines lui ressemblent mais ne sont pas comestibles. Aussi, assurez-vous que ça sente bien l’ail si vous pensez l’avoir reconnu, l’odeur ne trompe pas ;). Cueillir ses propres plantes est toujours plaisant, mais n’est pas sans risque, aussi vérifiez toujours bien chaque détail de la plante et/ou demandez plusieurs avis afin d’être sur.

Belle soirée,

Chloé

22 décembre: La Mauve

On dit de la Mauve qu’il s’agissait autrefois d’une des plantes médicinales les plus importante. Elle était aussi utilisée en tant que légume. Elle peut être utilisée comme l’épinard et ses jolies fleurs comestibles offrent un goût délicatement sucrée et enchantent les préparations culinaires en apportant une jolie touche colorée.

Elle a bien des secrets à nous dévoiler et nous allons les découvrir tout de suite.

 

Sa carte d’identité:

La Mauve, malva sylvestris, appartient à la famille des malvacées. On la connaît sous les noms de mauve sauvage, grande mauve et mauve sylvestre. Elle est commune, on la trouve dans des champs, des terrains vagues, en bords de routes… et est originaire d’Asie et d’Europe. Elle contient des flavonoïdes et est riche en mucilages, ses fleurs contiennent des anthocyanes ( antioxydants).

En phytothérapie, on utilise surtout ses fleurs et ses feuilles, sa racine peut l’être également, mais en général c’est plutôt la racine de  guimauve qui est utilisée, et qui a des propriétés similaires.

DVJBE8189.jpg

Ses actions: 

La mauve est adoucissante et est bénéfique en cas de bronchite, toux sèche, maux de gorge,…

Elle est connue depuis longtemps pour ses propriétés laxatives, et est utile dans les constipations chroniques. Elle atténue l’inflammation de l’intestin.

Elle a aussi une action calmante sur les peaux sensibles et/ou irritées notamment chez les bébés ( en externe bien sûr). Elle calme les irritations du visage ( couperose) également. Elle est aussi utile en cas d’aphtes, à prendre en bain de bouche.

Son utilisation: 

Une infusion de fleurs de mauve, à raison de 15 grammes de fleurs pour un litre d’eau à faire infuser 10 minutes.

En cuisine dans des buddha bowl, n’hésitais pas à ajouter des jolies fleurs de mauve, d’une part pour l’esthétisme qu’elle apporteront à vos plats et d’autres part pour leur petits goût sucrée.

En externe, vous pouvez utiliser la mauve en décoction en faisant bouillir les fleurs 2 minutes, puis infuser 10 minutes. A utiliser en gargarisme, en bain de bouche, en bain de siège à appliquer à l’aide d’une compresse sur la peau.

 

L’avantage de cette belle et douce plante c’est qu’elle peut être utilisée par tous, sa seule contre-indication étant la diarrhée. Hyppocrate la conseillait déjà à l’époque. La mauve traverse les époques sans perdre son excellente réputation et heureusement car elle est vraiment exceptionnelle, et pourrait bien vous être utile.

Bon dimanche,

 

Chloé

 

Salade de chou chinois/mandarine

Une recette ultra simple, rapide, saine, crudivore, vegan et gourmande à réaliser aujourd’hui.

 

Je vous propose une recette sucrée/salée autour de trois végétaux de saison: le chou chinois, la mandarine et la pomme.

Le chou chinois se consomme cru ou cuit ( où il aura d’autres propriétés interessante) et est très faible en calories ( environ 12calories au 100g). C’est un antioxydant ( protège les cellules du corps des radicaux libres), en médecine chinoise il est utilisé pour lutter contre les inflammations du poumon et de la vessie .  Il est riche en calcium biodisponible ( plus facilement assimilable par l’organisme) , en potassium et en vitamines ( notamment  A et C). Son goût légèrement piquant se marie  parfaitement à des saveurs un peu sucrées, d’où l’association que je vous propose aujourd’hui, avec une vinaigrette à la mandarine qui apportera une noté acidulée et des pommes pour rajouter du croquant à cette préparation.

 

Qui plus est  la mandarine apporte aussi sont lot de vitamines  ( C et B) idéale en ce moment. Elle est également riche en fibres et anti-oxydants, le tout pour une cinquantaine de calories. Quand à la pomme ( avec la peau et bien-sur tout est biologique) elle est riche en pectine qui pourrait aider à diminuer le cholestérol.

Une recette ultra vitaminée qui est plus que la bienvenue en cette saison, comme quoi la nature fait bien les choses.

 

AfterlightImage (8).jpg

Pour 5/6 personnes, il vous faudra:

  • Un chou chinois
  • 2 mandarines
  • 2 pommes
  • un cm de racine de curcuma
  • une cuillère à café de moutarde à l’ancienne
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 5/6 noix
  • sel, poivre
  • quelques fleurs comestibles ( ici de la mauve et de la bleuet)

 

Après avoir laver votre chou chinois, coupez le en fines lanières.  En parallèle, découpez les pommes en dés.

Pour la sauce, pressez les clémentines et mettez les dans un récipient où vous ajouterez en mélangeant l’huile d’olive, la moutarde, le sel et le poivre.

Après avoir assaisonné les lanières de chou et les dés de pommes avec la sauce mandarine, ajoutez les cerneaux de noix,  râpez un peu de curcuma et ajoutez quelques fleurs comestibles.

Une recette saine, haute en saveurs et en couleurs apportés notamment par les fleurs. D’ailleurs, concernant la fleur de bleuet elle a ( entre autre) des propriétés diurétiques, quand à la mauve elle est légèrement laxative et améliore la digestion.

Bon appétit,