Les Prànàyàma-s

Pour entrer dans le sujet des prànàyàma-s, il est bon de commencer par « définir » ce qu’est le yoga.

Le yoga est une philosophie visant à relier le corps et l’esprit par le biais de techniques corporelles et respiratoires. Il est en réalité difficile de le définir, car il englobe également une dimension spirituelle importante. Le mot sanskrit yoga signifie « relier »,  » unir », ce qui permet de mieux le définir, car la pratique du yoga vise à nous relier a nous même mais aussi à tout ce qui nous entoure en révélant notre capacité à Être ( et non à avoir). Le yoga est composé de 8 membres, qui ont pour but l’épanouissement, l’accomplissement.

IMG_E0562.jpg

 

Ces membres sont:

  • Yama,  la maîtrise de la relation avec les autres
  • Niyama, la maîtrise de la relation à soi
  • Asana, la pratique posturale
  • Prànàyàma, les techniques de respiration
  • Pratyàra, le retrait des sens
  • Dhàranà, la concentration
  • Dhyàna, la méditation ( implique une dimension spirituelle, contrairement à Dhàranà)
  • Samàdhi, l’état d’unité

Tous constituent ce que l’on appelle le Ashtanga Yoga, à ne pas confondre avec la pratique de Vinyasas du même nom. Ashtanga, signifie « 8 membres » tout simplement :).

 

Nous allons donc nous pencher particulièrement sur le quatrième membre: Prànàyàma.

Pour une approche simple, nous dirons que le  pràna est une énergie et dans ce cas précis celle du souffle vital , aussi le Prànàyàma est la maîtrise du souffle.

Grâce à différentes techniques de respirations, le Prànàyàma, selon celui que l’on pratique aura différents effets. C’est un outils remarquable qui aura des actions sur le corps physique et sur le mental émotionnel.

Nous aborderons, ici ce thème de manière globale, car le sujet est vaste, néanmoins, les prànàyàmas étant très puissants, je trouve important d’en partager le sens et au moins une des techniques. Je vous mettrais à la fin de l’article un ouvrage de qualité sur le sujet.

 

 

Nâdi Shodana

Une des techniques est Nâdi Shohana. Ce prànàyàma est considéré comme le plus important, il est d’ailleurs pratiqué lors des séances  des nouvelles et pleines lunes.

Il s’agit d’une respiration alternée, dont le nom signifie « purification des nerfs ». Les nadis sont des canaux que nous avons dans le corps, il y en aurait 72000, dans lesquelles circule l’énergie ( prànà). Deux de ces nadis, sont considérés comme principaux, il s’agit d’Ida et Pingala. Ida est le flux d’énergie de la narine gauche et Pingala celui de la narine droite.

Ce prànàyàma a une action purifiante et équilibrante et apporte calme et clarté d’esprit ainsi qu’un regain d’énergie. En équilibrant la respiration de chaque narine nous rééquilibrons la communication des deux hémisphères du cerveau.

 

La technique:

Installé bien droit en posture assise soit en lotus ( Padma Asana) ou les jambes croisées, gardez votre main gauche sur votre cuisse en mettant le pouce et l’index en contact.

Portez votre main droite à vos narines, en repliant l’index et le majeur ( voir photo), seuls le pouce et l’annulaire feront pressions sur vos narines, le pouce sur la narine droite, et l’annulaire sur la narine gauche.

Fermez les yeux puis inspirez par la narine gauche en obturant la narine droite avec votre pouce  et expirer par la narine droite en obturant la narine gauche avec votre annulaire. A nouveau inspirez de la même manière mais avec la narine droite et expirez par la narine gauche. Cela représente un cycle, il faudra faire 6 cycles donc 12 respirations au total.

Idéalement, essayez de compter votre temps de respiration, d’une part cela vous aidera à l’allonger et d’autre part cela fixera le mental sur ce que vous êtes en train de faire et non sur le prochain repas à préparer ou la prochaine tâche à accomplir… Ici et maintenant, simplement 🙂

Pourquoi pas vous fixer un moment « rituel » chaque semaine ou chaque jour par exemple ( il suffit de quelques minutes).

IMG_E0563.jpg

 

Si le sujet sur les prànàyàma-s vous intéresse et que vous souhaitez approfondir vos connaissances et découvrir les autres techniques, je vous recommande le livre intitulé PRANAYAMA d’André Van Lysebeth. Un ouvrage très complet et très bien expliqué.

Les prànàyàma-s permettent de prendre conscience de notre respiration et de tous nos possibles notamment sur l’allongement de la respiration et la gestion des émotions mais pas que. Prànàyàma est le quatrième membre du yoga et chaque membre nous rapproche un peu plus de l’état d’unité le Samadhi.

Je vous souhaite une très belle soirée

Chloé

 

 

 

 

 

En route vers 2019

L’heure est aux bonnes résolutions et mieux vaut les prendre avant l’arrivée de la nouvelle année, afin de pouvoir s’y préparer et prévoir la mise en place de vos nouvelles habitudes.

Car oui quelques soient les résolutions personnelles que vous prenez, elles reposent principalement sur l’abandon d’anciens schémas qu’il faudra remplacer par de nouvelles habitudes. Or, changer une habitude, voire un automatisme parfois même, est très difficile au départ, il faut compter trois semaines pour pouvoir vraiment s’y faire et que cela devienne moins difficile.

Ceci étant, l’une des premières choses que je vous propose dans cet article c’est de changer votre angle de vue sur la résolution. Cette dernière n’a pas pour but d’être une contrainte mais bien de vous permettre de devenir une meilleure version de vous même, envers vous et envers les autres.

IMG_8744.jpg

Ma proposition est donc de vous donner des pistes pour trouver ce qui vous ai peut-être le moins inconfortable au départ pour pouvoir le mettre à l’oeuvre et de ce fait réussir à tenir sa ou ses résolutions pour 2019.

Premièrement, une résolution vise à se faire du bien à soi même ( même si votre résolution est altruiste, elle vise une retombée personnelle comme améliorer son karma, être une bonne personne,…), ce qui est quelque chose de positif auquel chacun aspire et qui demande paradoxalement une certaine discipline.

Pour prendre soin de soi, il est important de ne pas viser trop haut d’un coup, sous peine de se démotiver rapidement. Je vais prendre l’exemple de la cigarette, l’ayant déjà vécu personnellement  il y a quelques années. On dit souvent qu’il faut arrêter d’un coup et ne pas diminuer sa consommation de tabac. C’est à moitié vrai, car en général lorsqu’on prévoit d’arrêter de fumer ( hors cas de maladie, je ne parle ici que de volonté personnelle d’améliorer sa vie), on commence naturellement à diminuer sa consommation, en essayant de prendre conscience de ce geste que l’on souhaite arrêter un jour.

Cet exemple, nous montre que d’une part il faut une réelle motivation, on ne prend pas une résolution pour quelqu’un, c’est bien quelque chose de personnel et qui par ricochet améliorera la vie de notre entourage, et d’autre part, qu’il faut être honnête avec soi-même: « Suis-je capable, d’arrêter seul où ai-je besoin d’un accompagnement? Est-ce qu’à l’aube de cette année, je suis vraiment prêt pour arrêter, ou est-ce une année charnière pour diminuer considérablement ma consommation en vue d’un arrêt d’ici quelques mois?… »

L’honnêteté envers soi est primordiale pour réussir à tenir sa résolution, et la réussite des objectifs que l’on s’est fixé est stimulante, d’où l’intérêt de se mettre des choses réalisables pour nous et des échéances raisonnables ( perdre 10 kilos en un mois, n’en n’est pas une par exemple… plutôt en un an en évitant le régime drastique et en revoyant son hygiène de vie globalement).

Je tenais à faire cet article afin de partager avec vous quelques exemples de résolutions stimulantes, réalisables et bienveillantes.

Liste non exhaustive de résolutions pour 2019:

Pour se recentrer et revenir à l’essentiel de soi:

  • avec l’écriture : pour commencer écrire 3 pages par jour comme conseiller dans l’excellent livre de Julia Cameron  » Libérez votre créativité » ou en suivant des ateliers d’écritures, il y en a un peu partout.

 

  • avec la méditation: vous pouvez utiliser une application comme 7Mind  , être accompagné avec une méditation guidée ( j’en propose), ou/et vous exercer seul à la méditation ( exercice pas simple au début, je vous l’accorde mais pourquoi pas dans un second temps).

 

  • avec le yoga: si vous ne vous sentez pas prêt pour attaquer une année complète de yoga au départ, par manque de temps ou par peur que cela ne vous convienne pas, offrez-vous une retraite de yoga, je vous conseille les retraites de Tina Fleur, adaptés à tous les niveaux dont la prochaine disponible aura lieu en mars ( plus d’info ici: https://www.billetweb.fr/retraite-sepanouir-et-avancer-ensemble)

 

Pour prendre soin de son corps en douceur:

  • avec la marche: une marche dans un endroit plutôt naturel,  d’au moins 45min, 3 fois par semaine apporte entre autre tonicité, meilleur transit intestinal, une meilleure circulation sanguine, évacuation du stress, amélioration du sommeil,…

 

  • en revoyant son alimentation: pas question de régime hypocalorique ici, mais plutôt de manger en conscience, en se faisant plaisir, en cuisinant des aliments variés et de qualité. Mieux vaut manger en moins grande quantité des produits de très bonnes qualité, plutôt que des grosses quantités de produits bas de gamme… lorsqu’un aliment est riche en nutriments et micronutriments on ressent la satiété, alors que lorsqu’il n’y a que du sucre ajouté, de la friture, etc… effectivement, on a vite faim, car ce ne sont pas des aliments nourrissants, ils sont seulement caloriques ( exemple: entre manger des frites après lesquelles on a vite faim, et des pâtes qui contiennent des sucres lents et sont donc plus rassasiantes, il vaut mieux les pâtes).

 

  • en pratiquant quelques exercices qui musclent en profondeur: comme le pilate et même le yoga , qui apportent souplesse et musculature avec des exercices non violents.

 

Pour prendre soin de la nature et de soi:

  • en consommant des produits issu de l’agriculture biologique: les pesticides et résidus de pesticides étant néfastes pour l’environnement et pour nous même. Pour commencer votre transition vers le tout biologique, commencez par les fruits et légumes qui en étant biologiques, apportent plus de goût et de nutriments, puisque bien souvent leurs peaux est comestible, il suffit juste de les brosser au préalable.

 

  • en consommant de saison: en plus d’être en harmonie avec la nature, les produits de saison sont bien souvent moins chère et, la nature étant très bien faites, apportent bien souvent ce dont on a besoin au bon moment ( exemple: la vitamine C du kiwi et des courges, indispensable en hiver pour renforcer le système immunitaire).

 

  • en prenant conscience de nos addictions quelles qu’elles soient: en cherchant à diminuer dans un premier temps en vu d’un arrêt complet. Selon vos addictions, vous pouvez être accompagné ( c’est même recommandé) par un psychologue, un hypnothérapeute, un naturopathe,… ce premier pas de la prise de conscience et du passage à l’action pour essayer étant déjà très important.

 

Il ne s’agit là que de quelques exemples de résolutions envisageables, qui en fin de compte peuvent toutes être regroupées , puisque le bien-être de l’humain constitue un tout et qu’avec une approche holistique, l’équilibre se créer.

Je vous souhaite le meilleur en cette fin 2018, une belle préparation de vos résolutions pour 2019. Bon bout d’an, qu’il soit teinté de joies et d’amour.