19 décembre: Nyponsoppa, la soupe aux cynorhodons

En cette dernière pleine lune 🌕 de l’année annonciatrice du passage au solstice d’hiver d’ici 2 jours, ainsi que du froid qui l’accompagne ( même si cette année on l’a vu venir plus tôt), il est primordiale de chercher à se renforcer mais aussi à se chouchouter 😊. Aussi en ce 19 décembre, je vous propose de remettre en lumière le cynorhodon dont j’avais déjà parlé, mais dans une recette typique de Suède 🇸🇪 qui se nomme Nyponsoppa ou la soupe aux cynorhodons ( ou encore soupe aux « gratte-cul ».

Le grand intérêt du cynorhodon est sa grande richesse en vitamine C et sa robustesse. En effet, le grand intérêt du cynorhodon est qu’il ne perd pas sa vitamine C lors de la cuisson, ce qui donne des possibilités infinies pour le consommer et bénéficier de ses nombreux bienfaits en cette saison. Je vous remets d’ailleurs l’article sur le cynorhodon ( l’églantier étant l’arbuste et le cynorhodon son « fruit ») et ses propriétés ici: Le cynorhodon.

On peut le consommer de diverses manières que ce soit en sucré ou en salé. Aujourd’hui je vous propose cette recette suédoise très hivernale qui vous offrira un instant de douceur associé aux bienfaits du cynorhodon, un plaisir sans culpabilité en somme 😊.

Cette soupe sucrée se déguste en dessert ou en goûter mais aussi comme une boisson en la diluant. Même si la recette est simple, elle prend un peu de temps à mettre à l’œuvre et nécessite de faire tremper les cynorhodons au préalable afin qu’ils soient plus facile à travailler ensuite.

Pour réaliser cette soupe 🥣 il vous faudra:

– 100g de cynorhodon séchés ( frais c’est possible aussi, pas besoin de faire tremper)

– 4 cuillère à café de sucre muscovado

– 1 l d’eau

– 1 cuillère à soupe de fécule de pomme de terre 🥔

– 4 gouttes d’huile essentielle de vanille

Rincez vos cynorhodons puis laissez-les tremper pendant 4/5h ( étape importante) dans une casserole, puis sans jeter l’eau faites les chauffer pendant 30 minutes. Il faut qu’ils soient bien tendres, si ce n’est pas le cas laissez-les encore un peu sur le feu. Récupérez les cynorhodons avec un écumoire sans jeter l’eau et mixez les afin d’obtenir une purée. Utilisez un tamis pour ôtez les graines. Remettez les cynorhodons dans l’eau restante de la casserole et ajoutez-y la fécule de pomme de terre en remuant puis le sucre et portez à ébullition en remuant bien pendant quelques minutes. Sortez la préparation du feu et ajoutez-y 4 gouttes d’huile essentielle de vanille en mélangeant le tout . Votre soupe 🥣 est prête, c’est assez fort en goût, le goût de rose ressort bien.

Cette soupe peut accompagné de la glace, être servit avec des croquants aux amandes, des petits gâteaux secs, macarons, des noisettes,… les idées ne manquent pas. Ce qui est sûr c’est que le plein de vitamine C sera fait. Cette soupe aide à adoucir la gorge aussi. Une gourmandise utile 🙂.

Bon dimanche,

Chloé

2 décembre: L’ Eglantier

Nous découvrons aujourd’hui le bel églantier dont le fruit est appelé cynorhodon ou églantine.

 

IMG_0879.jpg

Sa carte d’identité:

Le Rosa canina, appelé rosier sauvage, rosier des chiens, est aussi connu sous les charmants  noms de gratte-cul ou de poil à gratter, concernant son fruit ( si vous êtes fan de la Gloire de mon Père, cette anecdote doit vous parler). La raison est qu’à l’intérieur de ce petit  » fruit » ( ce n’en n’est pas tout à fait un) il possède des poils urticants. Il fait partie de la famille des rosacées, et la partie que l’on utilise en phytothérapie est donc son « fruit », qui est un petite baie rouge, le cynorhodon que l’on trouve entre août et octobre ( la photo date de début octobre). Ce dernier est  entre autre riche en sucres, en pectines, en tanins et résines et contient beaucoup de vitamine C.

 

Ses actions:

Au même titre que l’argousier et l’acérola, le cynorhodon étant très riche en vitamine C, il participe au renforcement des défenses de l’organisme. Mais il est aussi source d’autres vitamines, tel que la vitamine A, B1, B2 et K. Idéal en cas de carences vitaminiques et de fatigue.

Il est également astringent et aura des effets antidiarrhéiques.

Comment le consommer?

Il peut-être consommer en décoction à raison de 20 grammes de baies dans un litre d’eau à laisser bouillir 5minutes puis infuser 10minutes. A consommer plusieurs fois par jour, en dehors des repas. Il sera utile, notamment en cas de diarrhée.

En infusion, coupez une trentaine de baie pour un litre d’eau à infuser 5 minutes, jusque 3 tasses par jour.

Les plus gourmands pourront s’essayer à le consommer en sirop, en confitures et en dessert. Le cynorhodon à l’avantage de se consommer cru, cuit, macérés au vin rouge, pourquoi pas le tenter dans un vin chaud de Noël. Le petit plus, c’est qu’il semblerait que même en le chauffant, il ne perde pas sa teneur en vitamine C, de quoi se booster pour l’hiver tout en se faisant plaisir.

Il n’y a pas de toxicité particulière sur cette baie, en revanche mieux vaut rester raisonnable pour ne pas irriter l’estomac.

 

Pour la petite histoire, il semblerait que son nom de rosier des chiens, soit lié à l’utilisation de la racine d’églantier, à l’époque où la rage faisait des ravages sur son passage, lorsqu’une personne avait été mordu par un chien.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellent semaine, pleine de tonus.

A demain,

Chloé