Gaufres d’amour au cresson

En cette période où le romantisme est un peu plus à l’honneur (enfin, cela devrait être toujours le cas, n’est-ce pas?), où on parle beaucoup de crêpes et beaucoup moins de gaufres, beaucoup plus de saveurs sucrées que de saveurs salées, je me la joue Verseau qui bouscule les codes ( coucou l’ascendant ;)), dont c’est d’ailleurs la belle saison en ce moment, pour vous proposer une recette de gaufres salées, vegan, sans gluten, légère et digeste, bien que nourrissante. Je les appelles gaufres d’amour évidemment en raison de la forme en coeurs qu’elles ont, grâce à mon moule, mais aussi car nous allons le voir, le cresson était utilisé par Dioscoride comme aphrodisiaque, et est un légume tellement riche en bienfaits, que même si vous n’êtes pas accompagné, consommer du cresson c’est se donner de l’amour et quoi de plus fort que cela?

Pour cette recette, vous commencez à me connaitre je pense, il n’y aura donc ni oeuf, ni beurre, ni lait animal mais également aucune forme de gluten. Aussi, on pense à tout le monde ici, la recette devrait convenir à une majorité de personnes.

Mais avant de rentrer dans le coeur de la recette, quelques présentations sur les ingrédients utilisés s’imposent.

Le cresson Nasturtium officinale aussi appelé cresson de fontaine ou cresson officinale appartient à la famille des Brassicacées comme le colza par exemple. C’est un excellent stimulant celui-ci étant riche en vitamines, tel que la vitamine B6 et la vitamine C mais aussi en minéraux notamment: fer, zinc, magnesium et calcium. Il possède des propriétés dépuratives et va ainsi contribuer au bon fonctionnement du foie et diurétiques également. Il a également des propriétés expectorantes, pas mal en cas de troubles de la sphères ORL, tant en préventif qu’en soutient des voies respiratoires ( je rappelle que ces conseils sommaires ne se substituent en aucun cas à l’avis d’un médecin).

Evidemment pour bénéficier de ces nombreux bienfaits, il faudra le consommer cru, voilà pourquoi je recommande pour cette recette de conserver du cresson pour le déguster avec sa gaufre, qui elle en contiendra mais cuit, donc sans les propriétés citées ci-dessus.

Pour ma pâte à gaufres sans gluten j’utilise également 2 farines que vous trouverez facilement en magasin biologique, à savoir la farine de riz semi-complet et la farine de teff. Faisons un petit focus sur la farine de Teff qui est originaire d’Ethiopie et que j’ai déjà utilisé dans mes recettes revisitées des succulents Lamingthon ( à retrouver ici) et également dans l’Hortopita ( à retrouver ici).

Le teff est la plus petite céréale du monde et présente l’intérêt d’être assez riche en protéines végétales de qualités puisque contenant tous les acides aminées essentiels et également de ne pas contenir de gluten. Sous forme de farine, il est intéressant car il apporte tout de même une certaine élasticité et permet ainsi une bonne tenue pour réaliser des pâtes végétaliennes et sans gluten.

C’est partie pour la recette de ces gaufres qui pourront être servit en apéritif avec un peu de tapenade par exemple, ou en entrée avec une belle salade de cresson par exemple.

Gaufres au cresson

Pour 8 gaufres:

  • 125g de farine de riz semi-complète
  • 125g de farine de teff
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 300ml de lait de riz
  • 100g de cresson
  • 1 gousse d’ail
  • 1 belle pincée de sel
  • 2/3 branches de persil ou à défaut une belle c à s de persil surgelé
  • 1 peu d’huile de coco pour le moule

Dans un saladier mélangez les farines, le sel, la poudre à lever. Puis ajoutez-y le lait de riz en remuant afin d’obtenir une pâte homogène.

En parallèle, dans un blender, et après avoir lavé vos ingrédients verts, ajoutez le cresson, le persil, la gousse d’ail sans le germe ( plus digeste)et l’huile d’olive. Mixez-les jusqu’à que tout soit bien haché et incorporez ce mélange avec la pâte à gaufres en les mélangeant bien.

Votre pâte à gaufre est prête, huilez ( à l’huile de coco de préférence) votre moule à gaufres et mettez la pâte en refermant l’appareil. Comptez entre 2 et 3 minutes pour chaque « fournée »,bien que cela dépende de votre matériel. Il devrait y avoir 2 fournées si vous avez un appareil pour 4 gaufres.

C’est prêt!

Il n’y a plus qu’à déguster, que vous soyez seul ou accompagné, peu importe, le tout c’est de passer un bon moment et ce même en sa propre compagnie en se chouchoutant.

Très belle suite,

Chloé

Houmous de betterave jaune

La période des fêtes est d’autant plus propice aux apéritifs et donc à certains excès. Je vous propose aujourd’hui  un mets à la fois économique, sain et nutritif qui fera en principe l’unanimité auprès de vos convives.

Il s’agit d’un houmous à la betterave jaune qui est vegan et sans gluten.

Cette recette à base de pois chiches, est riche en protéines végétales, en manganèse, en cuivre ( tout deux protecteurs contre les radicaux libres) et en vitamine B9. Bien que les pois chiches soient assez caloriques ( environ 180 calories au 100grammes), il est intéressant d’en consommer car ils favorisent la satiété et ont un faible index glycémique. Donc mêmes si vous contrôlez votre poids, ne vous en privez pas.

La betterave jaune, un légume oublié moins connue que la betterave rouge n’en est pas moins interessante d’un point de vue nutritif. Elle est moins sucrée que la betterave rouge mais plus tendre ( notamment dans un houmous, son goût plus doux se marie mieux aux pois chiches). Elle est notamment riche en fibres, en vitamines C et B9, ainsi qu’en magnésium.

La purée de sésame aussi appelée « tahin » ou « tahini » qui entre dans la composition de ce mets est notamment très riche en protéines et en fibres.

C’est facultatif, mais j’ajoute quelques graines de chanvre en présentation sur ce houmous qui sont particulèrement riches en omega-3 et en oméga-6 ( réputés entre-autre pour faire baisser le taux de cholestérol).

Cette recette riche et saine permet de déguster un aliment très nutritif lors d’un apéritif ( et d’éviter tout ce qui est nutritivement pauvre comme les chips et autres biscuits apéritifs) qui apportera rapidement le sentiment de satiété.
AfterlightImage (19).jpg

Pour 300g de houmous:

  • 2 betteraves jaunes
  • 200g de pois chiches
  • 2 cuillèrse à soupe de purée de sésame
  • 1 gousse d’ail ( petite la gousse, sinon une demi)
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Jus d’un demi citron
  • Quelques feuilles de coriandres
  • sel/poivre
  • Facultatif: quelques graines de chanvres

Les pois chiches, s’ils sont secs, devront être trempés 12heures dans de l’eau avant de les faire cuire à la vapeur 45min. Sinon si vous les utilisez en boîte ( si vous êtes pressés et n’avez pas anticipé à l’avance), vous pouvez les mettre tel quel dans un mixeur.

La betterave jaune, une fois épluchée et coupée en morceaux est à faire cuire dans de l’eau salée 20min.

Dans le mixeur, déposez en plus des pois chiches, les betteraves cuites, l’ail, la purée de sésame, l’huile d’olive, le jus de citron, la coriandre, le sel et le poivre.

Mixez le tout en commençant doucement puis plus rapidement. Quand la texture est lissée, récupérez votre préparation que vous pourrez présenter à votre guise, en l’arrosant d’un filé d’huile d’olive. Ma suggestion de présentation ici, avec quelques graines de chanvres et du cresson tout autour, que chacun pourra mettre sur sa tartine de houmous.

Bon appétit

Les graines germées

Je vous entend d’ici… une naturopathe ça mange que des graines, il n’y a pas de notion de plaisir, etc (pour ne pas dire blablabla), …! Eh bien pas du tout, mais effectivement les graines font partie de l’alimentation comme beaucoup d’autres choses et je tenais à écrire cet article pour justement éclaircir le sujet des graines qui peuvent sembler inutiles pour certains ou même être considérées comme un effet de mode. J’espère pouvoir rendre justice à ces chères graines et plus précisément aux graines germées, qui ont pourtant tout pour plaire ;).

Qu’est-ce que les graines germées?

 

Ce sont des graines en cours de germination que vous pouvez faire vous même ( je vous explique comment plus bas dans l’article). Elles sont donc vivantes, et c’est là tout l’intérêt, car elles contiennent de ce fait l’énergie du vivant ce qui  en accroit la qualité nutritive. Elles sont généralement riches en vitamines, minéraux et fibres et pour certaines une vraie source de protéines végétales . Elles se consomment crus, leurs vertus nutritives sont donc intactes et parfaitement assimilables par l’organisme. Elle peuvent même aider à mieux digérer certains aliments grâce à leurs enzymes.

Il en existe de plusieurs sortes, chacune ayant un intérêt nutritif différent. Elles peuvent appartenir à diverses familles: céréales, légumineuses, herbes, légumes,… Elles se consomment facilement puisqu’elles peuvent agrémenter une salade ou un plat, mais aussi se savourer seule, ou parsemer sur des tartines d’avocats ( un délice) ou autres.

 

IMG_8331.jpg

 

 

 

Parmi les graines germées, en voici une petite sélection:

  • L’alfalfa ou luzerne, son nom ( alfalfa) est tiré de l’arabe est signifie »père de toutes les nourritures »… c’est assez parlant, surtout lorsque l’on sait que cette graines germée est idéale pour lutter contre la fatigue. Elle est riche en protéines, en vitamines du groupe B, notamment la B9, mais aussi en vitamine A et D. Elle est donc idéale pour renforcer le système immunitaire et lutter contre le vieillissement des cellules. Son gout est subtil est doux, c’est une valeur sur qui se marie très facilement avec beaucoup d’aliments. La faire tremper 4heures, et rincez avant de commencer sa germination qui dure 6/7 jours.

 

  • Le fenugrec,  riche en protéines, est réputé pour fortifier l’organisme et stimuler l’appétit, mais aussi pour réguler la glycémie  ( intéressant pour les diabétiques en parallèle d’un suivi médical) et le taux de graisse dans le sang. Il facilite aussi la digestion et est recommandée en cas d’anémie. Cette graine est riche en minéraux, et vitamines du groupe B, ainsi qu’en acides aminés essentiels. Son goût est plutôt amer. La faire tremper une nuit la rincez  avant de commencer sa germination qui dure environ 5 jours.

 

  • Les lentilles , sont une source incontestable de protéines ( d’autant plus germées) et de fer, elle sont aussi riches en vitamines A, B1, B2, B3, B6, C ainsi qu’en magnesium, manganese et phosphore. Elles sont donc utiles pour un apport d’énergie complet et recommandées en cas d’anémie. La saveur varie en fonction du type de lentilles, les lentilles corail étant plus douces en goût. Les faire tremper une nuit, les rincer avant de commencer la germination qui dure 2 jours.

 

  • Les haricots mungo ( appelés aussi « pousses de soja » à tort, ce n’en n’est pas), comme les graines précédemment vues, les haricots mungo sont riches en protéines, acides aminées, minéraux et oligoéléments, et donc reminéralisants ( intéressant après une cure détoxifiante entre autre 😉 ).  La saveur du haricot mungo est légère et fraiche. Les faire tremper 4heures puis les rincer avant de commencer sa germination qui dure 2 jours.

 

  • Le quinoa est riche en protéines et en fibres, il accroit la vitalité et l’energie. Très digeste et sans gluten, cette graine apparentée aux céréales est un des aliments les plus nutritifs sans pour autant être calorique. Sa saveur est douce est croquante. Le faire tremper 2 heures avant de commencer la germination qui dure de 1 à 2 jours.

 

  • Le cresson,  est une graine aux vertus détoxiquante, drainante et tonifiante. Elle est riche en vitamines A, B, C, E, en calcium, fer et magnesium. Sa saveur est piquante. Le faire tremper 15minutes avant de commencer sa germination qui dure une dizaine de jours.

 

Ceci n’est qu’une liste  succincte et absolument pas exhaustive de toutes les graines que l’on peut trouver et/ou faire germer. J’aurais pu citer ici les graines de brocoli, de chia, de chou rouge, de millet, d’épeautre, de radis, de trèfle, et bien d’autres encore.

 

IMG_8330.jpg

Pour faire germer vos graines

 

Toutes les graines ne peuvent pas êtres germées notamment  celles de rhubarbe, d’aubergine, de tomate, de poivron et  de soja jaune qui sont toxiques. Il faut de préférence les prendre de qualité biologique et veiller à faire attention à la température de la pièce ou les graines vont germer. En effet, il ne faut pas qu’il fasse trop chaud et/ou humide pour éviter les moisissures, auquel cas les graines seraient impropres à la consommation.

Il est important d’éviter toutes bactéries, donc l’hygiène doit être irréprochable.

Au préalable rincez vos graines sous l’eau puis laissez-les tremper dans un verre d’eau ( voir les temps de repos selon les graines ci-dessus) . Dans un germoir, étalez les graines à plat sur la grille et remplissez le récipient dessous afin que les graines touchent l’eau. Chaque jour humidifiez les graines et changez l’eau du récipient. Au bout de quelques jours ( selon les graines choisis, toutes n’ont pas le même temps de germination), c’est l’heure de la récolte, découpez les graines germées à leur base au ciseaux. Par précaution vous pouvez lavez votre récolte dans un peu d’eau vinaigré afin d’éviter tout risque de contamination par des bactéries.

Il ne reste plus qu’à nettoyer votre germoir pour commencer une nouvelle germination et dégustez votre récolte à votre guise.

Bon appétit!