7 décembre: Douceur de camomille

Besoin de douceur et de calme, en cette période agitée tant au niveau des fêtes que du reste… En ce 7 décembre, je vous propose donc de parler de cette belle et grande plante 🌱 la Camomille qui offre de multiples bienfaits. Je m’attarderai principalement sur la camomille romaine ou camomille noble, et notamment sur son huile essentielle, mais je vais faire un bref rappel des deux autres camomilles bien connues, la grande camomille et la camomille matricaire.

La grande camomille ou partenelle Chrysanthemum parthenium se rencontre en bord de chemin, elle a une odeur balsamique. Elle contient un composé chimique le parthénolide qui lui confère des propriétés contre la migraine. Elle a malheureusement pas mal de contre indications, elle est déconseillée chez les femmes enceintes ( peut provoquer l’accouchement), et en cas de prise d’antidépresseurs, d’anti-inflammatoires et anticoagulants également.

La camomille matricaire ou camomille allemande Chamomilla recutia se trouve également en bords de chemin et est également très aromatique. Elle est anti-inflammatoire, apéritive et elle favorise le sommeil. En usage locale, elle aide à donner de jolis reflets aux cheveux blonds, je l’avais moi-même utilisée quand j’avais éclaircie mes cheveux, dans une pommade faite maison que j’appliquais sur mes cheveux pour les éclaircir 😊.

La camomille romaine ou camomille noble Anthemis nobilis pousse plutôt dans les endroits humides. Elle est plus amère et dégage une odeur proche de la pomme. Elle a des vertus apéritives et digestive, notamment en cas de crampes d’estomac, de coliques, de nausées. Elle aide également en cas de douleurs de règles Elle soulage les maux de tête, de dents, les courbatures,… Elle calme les peaux irritées en application externe. Bref elle est tout terrain j’ai envie de dire et surtout utilisable par tous. Une bonne infusion chaude de camomille romaine le soir est un bon moyen de prévention pour la saison et très apaisante.

J’ai alors envie de parler de son huile essentielle qui est à avoir dans sa trousse aroma familliale. Seulement déconseillée dans les 3 premiers mois de grossesse, elle peut-être utilisée par toute la famille. Et autant vous dire que les indications sont très larges, bien sûr pour lutter contre stress, insomnie et anxiété, (mais aussi parasites intestinaux) 1 goutte dans une cuillère de miel ou d’huile à laisser fondre sous la langue matin et soir. En massage sur le plexus solaire 3 gouttes dans une huile végétale ( noyau d’abricot, amande douce,…) pour apaiser l’anxiété et le stress également ( possible de faire les 2 en interne et en externe). En cas de problème de peau eczéma, psoriasis, couperose,acné,… 2 gouttes dans une huile végétale à appliquer localement. Elle peut s’utiliser en interne de la même manière en cas d’aphtes, de nausées et vomissements.

En clair, si vous ne voulez acheter qu’une seule huile essentielle qui puissent être utilisé par le plus grand nombre, et ayant beaucoup d’indications, je dirai que c’est celle-ci qu’il vous faut 😊 ou une idée cadeau utile🎁

Tous ces conseils ne remplacent jamais avis d’un médecin et qu’il s’agisse des plantes 🌱 ou de leurs huiles essentielles, leurs composés sont actifs et peuvent avoir des interactions, il faut donc être très vigilant et demander conseil en cas de doute.

Concernant cette douce camomille, je tenais à la faire figurer dans ce calendrier, car je n’en avais encore jamais trop parlé et qu’elle est essentielle il me semble dans l’ambiance anxiogène d’époque.

Un petit jeu, sur la photo ci-dessous de quel camomille s’agit-il 😉?

Camomille matricaire, grande camomille ou camomille romaine?

Je vous souhaite une journée douce et sereine et si ce n’est pas le cas vous savez vers quoi vous diriger 😊.

Belle journée,

Chloé

Quelques mots contre les maux d’hiver

La saison des petits maux est là, le retour vers l’intérieur aussi avec la chute du thermomètre. Aussi je voulais vous parler de quelque solutions simples et naturelles pour la période qui ne remplace en aucun cas un avis médical qui reste indispensable lorsque vous ressentez divers symptômes.

Biensûr, l’idéal est de n’avoir besoin que du préventif, mais la météo de la semaine passée ayant été totalement imprévisible (entre 30 et 7 degrés sur la même journée), nous avons du jongler entre climatisation et chauffage… sans parler de la tenue vestimentaire plus que compliquée à choisir le matin. Bref, il a bien fallu composer avec et quelques maux hivernaux se sont également invités pour certains. Ne nous apitoyons pas sur notre sort, voici des solutions naturelles qui aideront à retrouver rapidement la forme. Que ce soit en aromathérapie ou en phytothérapie, il y a du choix pour pallier à ces petits maux, en revanche si ceux-ci sont plus importants ( forte fièvre, ou cela fait plus de 48heures que vous n’avez strictement aucune amélioration, je vous invite à consulter un médecin rapidement, cela peut être plus grave).

 

Côté aromathérapie 

Il existe une multitude d’huiles essentielles que vous pouvez utiliser contre les maux de l’hiver. Actuellement, j’utilise principalement 4 huiles essentielles qui sont remarquablement efficaces.

  • La fameuse star de l’hiver, un basique de l’aromathérapie à avoir absolument, l’huile essentielle de Ravintsara: une incontournable, d’autant qu’elle convient également aux enfants. Elle est antivirale, stimule le système immunitaire, décongestionnante , antibactérienne. Elle a de nombreuses autres propriétés mais  c’est celles-ci qui nous intéresseront pour notre sujet actuel. Pour ma part je l’utilise en diffusion (pas de risque pour les enfants) associée à du niaouli dont je parlerai ci-dessous, afin d’assainir l’air et (tenter) de mieux respirer. Il est aussi possible de mettre 1 goutte de chacune de ces deux huiles dans une cuillère de miel, à prendre 2 à 3 fois par jour. Enfin, vous pouvez diluer 3 gouttes d’huile essentielle de ravintsara dans de l’huile végétale et masser le thorax pour dégager les voies respiratoires, idéale le soir pour bien dormir. Vous pouvez aussi masser  ( ou vous faire masser ;)) la plante des pieds et la colonne vertébrale.

 

  • La seconde huile essentielle incontournable contre les maux d’hiver, est celle de Niaouli. Elle aussi est un basique de l’aromathérapie et possède de nombreuses propriétés. Elle est antivirale, antimicrobienne, fongicide, expectorante entre autre. Elle pourra être associée avec le Ravintsara comme proposé ci-dessus ou utilisée seule.

 

  • Elle est surement moins connu, j’utilise l’huile essentielle de manuka sauvage. Elle à des points commun avec l’huile essentielle de tea tree, en encore plus puissante grâce à sa teneur  en tricétones ( si elle est de qualité évidemment je vous conseille celle-ci à retrouver ici ). Elle aussi aura des vertus antibactérienne, antivirale, assainissante et sera idéale pour renforcer les défenses naturelles. Elle peut être utilisé de la même manière que les deux autres huiles essentielles mais pas chez les enfants ni les femmes enceintes ( concernant ces dernières l’avis du médecin est toujours indispensable avant d’utiliser des huiles essentielles).

 

  • Enfin, je recommande d’avoir une boite ( ou flacon, mais je trouve les capsules très pratiques et le dosage est parfait) d’avance d’huile essentielle d’Origan chez soi à prendre en ingestion. Une cure de cinq jours, en prévention, en début d’automne pour renforcer le système immunitaire ( ce que je n’ai pas fait bien entendu). Sinon si le mal est déjà là, à prendre dès les premiers symptômes ( ce que j’ai fait donc). C’est très efficace et rapidement. Pas chez les femmes enceintes, ni les enfants. De plus elle est dermocaustique.

Voilà donc une très bonne trousse aroma hivernal à prévoir.

 

 

AfterlightImage.jpg

 

Côté phyto

J’ai associé quatre plantes aux multiples bienfaits, tant pour leurs goûts que pour leurs propriétés intéressantes pour les voies respiratoires à déguster en infusion, un délice.  Les voici:

  • La Guimauve: j’utilise la racine, elle est adoucissante et antitussive.

 

  • La Mauve: j’utilise la jolie fleur violette, elle calme la toux sèche  et apaise la gorge en cas d’irritation.

 

  • Le thym: il stimule le système immunitaire, calme la gorge irritée, est expectorant, un allié de taille en cas de sinusite, bronchite, grippe,…

 

  • La camomille: elle apaise et est efficace contre les maux de gorge.

 

Cette tisane 2 fois par jour en dehors des repas sera très réconfortante, vous pouvez y ajouter une cuillère de miel surtout si vous avez la gorge très irritée.

 

AfterlightImage (1).jpg

 

Côté ayurvéda 

Il existe une recette issu de la médecine ayurvédique qui permet de renforcer les défenses immunitaires et possède des vertus antioxydantes et anti-inflammatoire exceptionnelles.

Il s’agit du lait d’or qui est à base de curcuma , de poivre noir, de gingembre et de cannelle de Ceylan et qui est à mettre dans du lait ( végétal de préférence) mais qui peut être agrémenté en plus avec d’autres saveurs ( vanille, cacao, …) pour plus de gourmandise. Il est essentiel de mélanger le curcuma dans un corps gras ( le lait) et non de l’eau. Vous pouvez le faire vous-même ou acheter la préparation en poudre en magasin biologique. Il suffit de mélanger l’équivalent d’une cuillère à café rase de ces ingrédients dans une tasse avec votre lait végétal et de le réchauffer. Une tasse chaque jour vous assurera énergie et réconfort, pour une belle saison hivernale en pleine forme.

 

Bonne dégustation!

 

AfterlightImage (3).jpg

Voilà quelques pistes pour prendre soin de vous par des méthodes naturelles que vous pouvez facilement mettre en place. Il en existe bien d’autres, la naturopathie nous offrant cette chance d’être très riche.