21 decembre: De la couleur dans nos vies

En ce premier jour de l’hiver, il n’est pas question d’être d’humeur morose et de se laisser aller à broyer du noir. C’est pourquoi aujourd’hui j’avais envie de parler du pouvoir des couleurs, de leurs énergies, et comment en tirer le meilleur partie pour avoir une vie plus joyeuse et sereine. Je ne suis pas experte, mais ce sujet m’a toujours interpellé, que ce soit dans la mode, en décoration, dans l’assiette, dans l’art,… il est indéniable que la couleur joue un rôle important dans nos choix au quotidien et peut même aider.

L’œil de Dieu, symbole de protection

La couleur est constituée d’atomes qui ont une vibration depuis la lumière et d’où émane des rayons de couleurs, que l’on voit dans l’arc en ciel 🌈. C’est notre système nerveux qui accueille le message lumineux que l’on voit ainsi comme telle ou telle couleur. Mais nous ne percevons qu’une partie du « message » coloré, notre vibration étant trop basse pour percevoir tout les « codes » qui en émanent.

Souvent lorsqu’on porte un vêtement d’une certaine couleur, on se sent plus ou moins bien et elle peut renvoyer une certaine image que l’on en soit conscient ou non. Notons d’ailleurs qu’ en cette période de fêtes 🎉 , le noir est souvent à l’honneur, smokings, petite robe noire,… la société en a fait une couleur chic, or le noir est pourtant la couleur de la peur, de la dissimulation, du deuil ( ce qui peut devenir positif pour un nouveau départ ensuite),… aussi est-il plus important de se fier à son ressenti profond lorsqu’on porte un vêtement plutôt qu’aux codes dictés par la société ( dans la mesure du possible bien sûr, la tenue de clown 🤡 peut poser problème je vous l’accorde 😅). Néanmoins pour rebondir sur la notion du deuil, je vous partage cette citation:

« La clarté ne nait pas de ce qu’on imagine le clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur. »C.G. Jung — L’Âme et la vie

Il existe des thérapies par les couleurs proposées par des chromathérapeutes mais aussi par certains médecins qui par l’utilisation de couleurs visent à harmoniser le corps et l’esprit et aident dans le traitement de certaines affections. Je n’ai pas ces compétences mais nous allons faire un tour d’horizon sur le pouvoir des couleurs notamment en étant au plus proche de la nature.

En effet, la nature nous offre tout un panel de couleurs même en hiver ❄️ et c’est aussi l’une des raisons qui fait que nous nous sentons mieux au grand air. En effet, on retrouve les couleurs froides notamment le bleu ( ciel, lacs,…) , qui apporte de la sérénité et de l’apaisement . Il symbolise le calme, la paix. Selon ses nuances les bienfaits diffèrent, en effet le bleu clair aide à la relaxation, un peu plus soutenu c’est plutôt l’intuition ( bleu lapis-lazuli représente d’ailleurs le 3ème œil). Le vert très présent dans la nature est quand à lui source de concentration, d’apaisement également, de calme et de recentrage. Quand au violet que l’on aperçoit dans le ciel entre chien et loup, il est synonyme d’intuition, de spiritualité, d’élévation.

Les couleurs chaudes sont aussi présentes dans la nature. Que ce soit le jaune, l’orange ou le rouge. Le jaune revitalise, évidemment le soleil ☀️ est source de vitalité, d’énergie. Le orange lui incite à la créativité et à la joie, un soleil couchant est toujours très stimulant. Le rouge lui va de la passion à la colère en passant par le pouvoir et le plaisir, c’est une couleur qui a beaucoup de symboliques de la rose rouge 🌹 au sang 🩸, voilà qui image bien la particularité de cette couleur a dompter.

Le sujet est très vaste, la couleur étant présente et influente dans tous les domaines de notre vie. Tout d’abord nos vêtements, notre décoration et ce que nous mangeons aussi. Je dis souvent qu’il faut du vert à chaque repas, mais si celui-ci est accompagné de jaune, d’orange, de rouge, de violet,… vous aurez alors l’assurance d’avoir une assiette avec un maximum de micro nutriments et ainsi avoir le bon indicateur pour créer une assiette joyeuse qui vous nourrisse le corps et l’esprit.

En cette saison, que l’on qualifie à tort de triste, l’hiver est le temps pour se reposer, pour recharger ses batteries, faire le point mais aussi pour partager de bons moments chaleureux autours de belles tables colorés, faire preuve de créativité, prendre soin de son intérieur pour s’y sentir bien. Ainsi profitez de cette saison pour colorer même par petites touches votre vie et soyez vigilant aux effets que vous procurent chaque couleur, parfois on réalise qu’une couleur que l’on porte ne nous convient pas ou plus.

Je vous souhaite un bel hiver, haut en couleurs et en bonheurs.

Chloé

20 décembre: les mendiants au chocolat

Traditionnel, on va se faire un vrai petit plaisir de noël aujourd’hui sans culpabilité, après tout demain c’est l’hiver il faut se réchauffer et quoi de mieux que le chocolat pour apaiser le corps et l’esprit 🙃.

Je faisais récemment référence aux 13 desserts de noël sur le blog, cette tradition typiquement provençale dont les mendiants font partie. On les nomme mendiants car il tirent leur origine d’un ordre religieux du moyen âge 🏰 qui s’appelait l’ordre des mendiants et qui ne vivait que grâce à la charité et respectait pleinement le vœux de pauvreté que font les religieux dans les ordres. Quand aux différents fruits à coques et fruits secs utilisés pour orner les mendiants, ils représentent les couleurs des robes des ordres des mendiants du Christianisme. Ils font partie des 13 desserts provençaux qui eux représentent Jesus et ses 12 apôtres. Des gourmandises riches en signification donc et qui aujourd’hui se déclinent à l’infini, même si les fruits secs et à coques restent toujours des incontournables qui se marient parfaitement à cette gourmandise pas si mauvaises pour notre bien-être.

En effet, un bon mendiant nécessite un chocolat de grande qualité et bien noir. J’utilise du chocolat noir 100% et cru, c’est à dire non torréfié afin d’avoir la puissance des arômes qu’il offre. Associé à l’huile de coco, une touche de douceur s’invite, ce qui peut rassurer les plus réticents au chocolat pur. Les fruits secs et à coques apportent énormément de bienfaits, sachant qui plus est qu’il n’y a pas de cuisson, on peut également y apporter des huiles essentielles ( agrumes 🍊 🍋, gingembre, vanille, menthe poivrée,… tout en restant toujours vigilants sur ce qu’on utilise en tenant compte des précautions et contres indications). De bonnes raisons de se faire de temps en temps ce petit plaisir qui est toujours mieux à faire soi-même avec des ingrédients de qualité que vous aurez vous-même sélectionné.

Sans plus tarder ma petite recette de mendiants, qui après réajustement est un délice d’après la parole de mon expert goûteur 😅.

Les ingrédients pour une dizaine de mendiants:

– 60g de chocolat noir 🍫 cru 100%

– 20g d’huile de coco

– 1 c à s de sirop d’agave

– 7/8 gouttes d’huile essentielle de vanille bourbon

– des fleurs séchées comestibles ( bleuets, lavandes, roses, mauve,…), des épines vinettes, des amandes effilées, des copeaux de noix de coco, des noix de pecan, du gingembre confits, des orangettes, des raisins secs verts, de la pomme séchée… voilà ce que j’ai utilisé personnellement ici

Faites fondre au bain-marie le chocolat et l’huile de coco. Sortez le mélange fondu du feu et ajoutez-y le sirop d’agave et l’huile essentielle de vanille en remuant ( hors du feu). Sur un papier sulfurisé, a l’aide d’une petite cuillère faite des petits ronds de chocolat ( plus ou moins 😅) et garnissez avec les éléments cités plus haut ( voir photo ci-dessous ) ou autres si vous avez des préférences. Laissez refroidir et conservez au réfrigérateur.

C’est l’heure de m’inviter à boire un thé ou un café maintenant avec des petits mendiants et de refaire le monde ensemble 🙂. Les petits plaisirs simples de la vie à partager sont les meilleurs.

Belle dernière semaine avant noël 🎄.

Chloé

18 décembre: Jus de kaki

C’est le fruit d’automne par excellence, aussi à quelques jours de l’hiver, j’en profite pour faire un focus sur le kaki, dont c’est encore la saison jusqu’en janvier. On le nomme le « mets des dieux »ou « le fruit bénit des dieux » et pour cause, voici tout ce qu’il apporte.

Le kaki et ses bienfaits

Le kaki est originaire de Chine mais est surtout très apprécié au Japon où il est le symbole de la force. On le trouve maintenant de diverses provenances, il en existe de ce fait une multitude de variétés. Ceux que nous trouvons sur nos étals viennent en général d’Italie, d’Espagne ou du sud de la France ( j’envisage d’ailleurs de planter un kaki 🙃). Au niveau du goût, s’il est bien mûr il se rapproche de l’abricot en plus doux, plus sucré. Même s’il perd un peu de vitamine C en mûrissant, je vous conseille de le manger mûr avec une peau bien orangée.

Avec moins de 70 calories aux 100 grammes, le kaki a pourtant énormément de micronutriments à nous offrir. Il est très riche en vitamine C et en bêta carotène, de quoi nous donner la pêche tant au niveau du teint que de l’énergie. Il est également pourvus d’une bonne quantité de magnésium et de potassium. Ainsi il remplit pleinement sa mission de fruit d’automne/hiver qui aide à renforcer l’organisme, et fait ainsi partie des fruits à manger pour passer un hiver en forme, dont l’article est ici: Un hiver en forme

Il a qui plus est l’avantage de se consommer avec du salé ou du sucré, cru ou cuit. D’ailleurs à ce sujet, j’avais parlé du kaki dans ma recette de couscous revisitée, à retrouver ici: le couscous

A savoir que cru, il aide à lutter contre la constipation, alors qu’à l’inverse cuit , il aide contre la diarrhée.

Je vous propose de le découvrir dans un jus coup de fouet à prendre le matin pour faire le plein de vitamine C et de bêta carotène et ainsi rayonner toute la journée 😊. Dans ce jus j’ajoute du céleri branche pour la touche de verdure équilibrante, j’y apporte aussi une pomme verte pour donner une note acidulée à ce jus très doux, ainsi qu’un peu de gingembre et de cannelle pour le côté épices de noël qui s’accordent parfaitement bien avec la cannelle. Le kaki est un peu visqueux ce qui apporte une certaine épaisseur à ce jus un peu velouté, qui de ce fait est assez rassasiant.

Les ingrédients pour un verre:

– 1 kaki mûr

– 1 branche de céleri branche

– 1 petite pomme verte

– 1 carotte couleur

– 1 petit morceau de gingembre frais (2cm)

-1 pincée de cannelle en poudre

Lavez bien votre kaki, coupez l’extrémité de celui-ci et coupez le reste en fines tranches . Faites de même avec le céleri branche et la carotte. Ôtez la peau de votre gingembre et mettez petit à petit chaque ingrédient dans l’extracteur de jus. Une fois terminé, servez dans un verre et ajoutez-y la poudre de cannelle à votre guise en mélangeant. C’est prêt, dégustez.

Un jus vitaminé qui donne un coup de fouet et du réconfort pour terminer l’automne en beauté avec ce fruit évoquant la force suite au bombardement de Nagasaki, dont il aurait été le seul survivant… voilà qui en dit long.

Je vous souhaite un très bon beau week-end en forme.

Chloé

15 décembre: Makis celeri rave

Je vous propose aujourd’hui une petite recette crue et saine à servir pour vos apéritifs de fête, de quoi changer des mignardises souvent très riches. Cette recette a qui plus est l’avantage d’être totalement végétale sans féculent non plus, car le riz habituellement utilisé pour les makis est ici remplacé par du céleri rave finement râpé.

Dans cette recette j’associe également le persil frais au céleri rave, tout deux se mariant parfaitement et étant de la même famille qui plus est, tout comme la carotte 🥕 qui est aussi un des ingrédients que j’utilise ici . En effet tout trois appartiennent à la grande famille des apiacées.

Le céleri rave que l’on consommes en automne/ hiver a le grand avantage d’être très peu énergétique (18 calories aux 100 gramme). Il est riche en sodium et en fibres et apporte potassium, calcium , fer et des minéraux tel que le chrome, le sélénium et le phosphore . C’est un légume racine aux propriétés antioxydantes, diurétique et dépuratives. Le seul bémol est que sa richesse en sodium convient peu aux personnes qui contrôle leurs apports en sel 🧂( ceci étant ça reste toujours mieux que les mignardises, pas de fausses excuses 🙃). Sinon c’est un légume excellent tant au niveau du goût, qu’il soit cru ou cuit, que de ses bienfaits. Aussi voilà le genre d’apéritif par lequel on peut se laisser tenter sans être frustré. Voici donc la recette sans gluten, végétalienne, sans huile mais de saison et pleine de minéraux, d’oligo-éléments et de fibres.

Ingrédients pour environ 18 makis:

– 3 feuilles d’algues Nori

– un beau céleri rave

– 1/2 botte de persil frais

– 1 carotte 🥕

– 1 petite pomme reinettes

– jus de citron 🍋

– gingembre frais

– sel

Pelez et râpez votre céleri rave finement. Hachez votre persil et mélangez les deux. Coupez votre carotte en tout petits bâtonnets et la pomme également . Ajoutez le jus d’un demi citron 🍋, une pincée de sel et mélangez bien. Coupez en petits dés 1cm de gingembre frais. Avec une natte spéciale makis, disposez votre feuille d’algue dessus, étalez le céleri mélangé au persil dessus bien à plat. Au milieu disposez vos bâtonnets de carottes 🥕, de pommes 🍎 ainsi que les dès de gingembre. Vous pouvez ajoutez une goutte d’huile essentielle de citron et une de mandarine ( facultatif). Enfin roulez délicatement votre natte en serrant bien afin de former un boudin. Après avoir placé vos 3 préparations ( les 3 boudins) au réfrigérateur 15minutes, pour durcir un peu ceux-ci, coupez en petit rondins de 2 cm chacun. Vos maquis sont prêts et aussi simple que ça puisse paraître, ils sont exquis. De quoi bien commencer les festivités, sans se sentir trop lourd dès l’apéritif.

Bonne dégustation,

Chloé