Crumble chou romanesco et potimarron

A quelques jours de Noël, voilà une recette qui pourrait faire un bel accompagnement de fête, à la fois sain et gourmand.

Il s’agit d’une version revisité du crumble que l’on est plus souvent habitué à manger dans sa version sucrée.

Deux légumes de saison sont à l’honneur dans ce plat, le chou romanesco et le potimarron.

Le chou romanesco, outre sont esthétisme indéniable, est une variété ancienne de chou. Comme tous les choux, c’est un aliment très riche d’un point de vue nutritionnel pour très peu de calories ( environ 25calories aux 100grammes), il favorise la formation des globules rouges et apporte notamment des vitamines (B6, B9,C) , du sélénium et du magnésium. A mi-chemin entre le brocoli et le chou-fleur, il se démarque par un subtil goût de noisette.

Le potimarron que l’on a déjà vu ici  contient peu de calories également et viendra équilibrer le goût de ce crumble avec sa saveur légèrement sucrée.

J’utilise un mélange de farine de khorazan ( aussi appelé kamut) et de flocons de quinoa afin de rendre le croustillant plus digeste.

Cette recette contient aussi de la crème de chanvre ( oui il y en avait déjà avant-hier au menu, mais sous une autre forme 😉 ), qui est parfaite en remplacement de la crème fraiche et apporte des oméga 3. Et pour le crumble, j’utilise de la purée de cacahuètes à la place du beurre, qui se travaille très bien  et apporte davantage de protéines et de fibres, du gras certes mais dont une bonne partie est insaturés,  et donne un goût divin.

La recette est vegan mais contient du gluten puisque j’utilise de la farine de khorazan ( qui est un blé ancien), si vous souhaitez la réaliser sans gluten vous pouvez mettre de la farine de sarrasin en remplacement.

AfterlightImage (30).jpg

Pour 4 personnes, ils vous faudra:

  • 1 chou romanesco
  • 1 potimmaron ( environ 800G)
  • 20cl de crème de chanvre
  • 50g de farine de khorazan
  • 30g de flocons de quinoa
  • 1 cuillère à cafe d’arrow-root
  • 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète
  • sel, poivre

 

Faites préchauffer votre four à 180°C.

Après avoir coupé et épluché votre potimarron, coupez le en gros dés et faites le cuire à la vapeur 20min. Lavez votre chou romanesco et coupez les petits bouquets pointus puis ajoutez le pour les 10 dernières minutes à la cuisson vapeur du potimarron.

Disposez les dans un grand plat à gratin puis ajoutez-y la crème de chanvre mélangée au préalable avec l’arrow-root, le sel, le poivre.

Dans un mixeur, mélangez farine de khorazan, flocons de quinoa,et purée de cacahuète, puis disposez sur les légumes.

Enfournez pour 45min à 180°C ( thermostat 6).

Bon appétit,

Velouté de céleri rave aux châtaignes et graines de chanvres

A la veille du solstice d’hiver qui arrive dès demain, on se réchauffe avec un velouté, à la fois réconfortant et réchauffant  pour les froides soirées d’hiver.

Le céleri rave est très peu calorique et est riche en fibres qui contribuent à avoir un bon transit. Il a des vertus diurétiques (augmente la sécrétion urinaire) et dépuratives ( favorise l’élimination des toxines). Plutôt intéressant au vu de ce qui se profile d’ici quelques jours pour beaucoup d’entre nous ;).

Je l’associe à de la patate douce pour limiter l’index glycémique ( en comparaison à la pomme de terre) tout en apportant une petite note sucrée qui se marie bien avec le céleri rave.

La châtaigne va apporter du croquant et rendre ce velouté plus rassasiant grâce à l’amidon qu’elle contient. Elle apporte de bonnes proportions de potassium, de fer, de magnésium, de manganese et de cuivre.

Les graines de chanvres quand à elles apporteront un équilibre intéressant en oméga 3 et oméga 6 ( contribuent notamment  à faire baisser le taux de cholestérol), elles sont aussi sources de protéines.

Ce plat pourra tout à fait constituer un repas à lui seul. Cette recette est vegan et sans gluten.

 
AfterlightImage (28).jpg

Pour 2 portions:

  • 1 céleri rave ( environ 250g)
  • 1 patate douce ( de taille moyenne)
  • 10cl de lait de coco
  • 1 poignée de graines de chanvres
  • 1 gousse d’ail
  • 6/8 châtaignes cuites (selon la taille)
  • 1 fève tonka
  • sel, poivre

Epluchez le céleri rave et la patate douce que vous couperez en gros dés. Mettez les dans une casserole remplie d’une partie d’eau et ajoutez y le lait de coco avec l’ail passé au presse-ail au préalable. Faites cuire en surveillant pendant 30min.

Puis transposez le tout dans un mixeur en y ajoutant sel, poivre et en râpant un peu de fève tonka.

Présentez le velouté dans un bol et ajoutez les châtaignes et les graines de chanvres.

Bon appétit!

 

Pain d’épices au sirop d’érable

Je ne pouvais pas faire ce calendrier de l’avent sans le fameux pain d’épices. Bien qu’il soit quelques peu revisité afin de le rendre plus digeste, on retrouve bien le goût du pain d’épices traditionnel.

J’ai notamment utilisé de la farine de petit épeautre pour ses qualités nutritionnelles, notamment son faible taux de gluten ( néanmoins il n’est pas adapté aux personnes allergiques au gluten) qui le rend très digeste. Originaire des hautes alpes, le petit épeautre apporte des protéines de qualités ( il contient les 8 acides aminés essentiels) et est également riche en fibres.

Afin de rendre cette recette moins sucrée tout en préservant le goût j’ai remplacé le sucre par du sucre de coco et le miel par du sirop d’érable. Les principaux intérêts de ces deux ingrédients étant que le premier possède un index glycémique plus bas  ( il ne faut pas en abusé pour autant) et le second est une source de polyphénols ( qui sont des antioxydants, utile pour lutter contre le stress oxydatif) il est également riche en manganèse ( aussi antioxydant) et contient moins de fructose ( ce dernier étant rapidement capté par le foie). Le sirop d’érable conviendra également au vegans.

Cette recette est donc vegan, elle contient du gluten mais celui-ci  est plus digeste que celui du blé notamment.
AfterlightImage (27).jpg

Il vous faudra:

  • 250g de farine de petit épeautre
  • 30g de sucre de coco
  • 70g de sirop d’érable
  • 1 sachet de poudre à lever sans gluten
  • 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices ( cannelle, anis, gingembre, cardamome, girofle)
  • 2/3 morceaux de gingembre confits à couper en petits morceaux
  • quelques zestes d’oranges
  • 300ml de lait de riz

Faites préchauffer votre four à 180C° ( thermostat 6).

Dans une casserole, portez le lait végétal à ébullition, puis ajoutez y le sirop d’érable et le sucre de coco en mélangeant .

Dans un récipient, mélangez la farine de petit épeautre, la poudre à lever, les épices, le gingembre confit, les zestes d’oranges. Mélangez le tout.

Lorsque la pâte a un aspect lisse, mettez là dans un moule préalablement huilé à l’huile de coco, et enfournez pour 40min.

On commence à sentir Noël avec cette recette de saison. Bonne dégustation.

Dahl de lentilles aux légumes

En ce 18 décembre, je vous propose un voyage culinaire en Inde avec un Dahl.

Un dahl est un plat indien végétarien à base de légumineuses ( généralement des lentilles) et d’épices. Ce plat à accompagner avec un bol de riz réchauffera vos soirées d’hiver.

La lentille, ingrédient principal du dahl, possède de nombreux atouts. La lentille corail présente l’avantage de cuire plus rapidement que la lentille verte et de pouvoir obtenir un effet un peu plus « pâteux » souvent plus apprécié notamment chez les enfants.

Les lentilles sont réputées pour leur teneur en protéines, en zinc, en magnesium et en fer ( c’est un des végétaux  les plus riche en fer). C’est un aliment important dans le cadre d’une alimentation à dominante végétarienne ainsi que pour les personnes cherchant à limiter leur consommation de proteines animales.

Cette recette est vegan et sans gluten et se consomme idéalement accompagné de riz semi-complet biologique.

AfterlightImage (26).jpg

Pour 3/4 personnes il vous faudra:

  • 200g de lentilles
  • 1 gousse d’ail
  • 1 ou 2 cm de de gingembre ( selon que vous vouliez plus ou moins épicer ce plat)
  • 1 ou 2 cm de racine de curcuma
  • 5/6 tiges de blettes ( selon la grosseur)
  • 4/5 carottes
  • 1 ou 2 feuilles de lauriers sauce
  • une pincée de garam massala
  • 10 cl de lait de coco
  • huile de coco

Après avoir rincé vos lentilles, mettez les dans un wok , préalablement huilé avec l’huile de coco  ( en mettre à peine sur un essuietout , et l’étendre dans le wok) avec la gousse d’ail écrasé, le gingembre et le curcuma coupé  en petit morceaux, faites frémir 1 à 2 min.

Recouvrez les lentilles d’eau en mélangeant régulièrement, pendant 15 à 20 min. Ajoutez-y les carottes coupées en longueurs ainsi que le lait de coco.

En parallèle dans une casserole d’eau, faites chauffer 10 min les cardons de blettes dans de l’eau avec la feuille de laurier puis ajoutez les feuilles de blettes pour 10min de plus. Après les avoir égoutté vous pouvez les ajouter au reste de la préparation dans le wok.

Salez et poivrez et ajoutez-y le garam masala. Mélangez puis enfin dégustez.

Butternut au quinoa et chou kale

Rappelons-nous que nous sommes toujours en automne le 17 décembre et que la famille des courges est encore largement disponibles sur les étals.

C’est pourquoi aujourd’hui j’avais envie de mettre le butternut à l’honneur avec cette recette complète, puisqu’elle apporte tous les macronutriments nécessaires ( glucides, lipides, protéines).

Le butternut à un petit goût de noisette d’où son nom. Il est faible en calories et est une bonne source de vitamine A qui est utile dans la lutte contre les infections entre autres.

Grâce au béta-carotene qu’il contient il est antioxydant  et permet notamment de limiter le stress oxydatif.

Ici je l’accompagne de quinoa qui est riche en protéines végétales. Il contient des acides aminés essentiels et apporte fer et zinc. C’est une bonne alternative végétale pour limiter les apports de protéines animales.

Cette recette peut convenir au plus grand nombre puisqu’elle est vegan et sans gluten et très simple à réaliser.
AfterlightImage (25).jpg

Pour 2 personnes, il vous faudra:

  • 1 butternut
  • 100g de quinoa
  • 1 branches de chou kale
  • 1 demi gousse d’ail
  • 3/4 noisettes
  • 1 filé d’huile d’olive
  • sel, poivre

Préchauffez votre four à 180°C.

Après avoir lavé ou brosser le butternut, coupez le en 2 dans le sens de la longueur, et coupez le bout. Evidez les pépins avec une cuillère.

Puis placez les deux parties sur une plaque et mettez les au four pour 40min.

Pendant ce temps, faites cuire votre quinoa dans de l’eau salé ( vous pouvez ajouter une feuille de laurier sauce à l’eau de cuisson) 20min.

Prenez votre branche de chou kale, dont vous ôterez la tige et récupérez la feuille que vous découperez en fines lanières. Mélangez les dans un récipient contenant un fond d’huile d’olive, pour les ramollir.

Une fois le butternut cuit, mettez un peu d’ail au creux de chaque moitié et remplissez le de quinoa. Dessus disposez votre chou kale cru, concassez des morceaux de noisettes par dessus. Salez et poivrez, et arrosez d’un filet d’huile d’olive.

Voilà un plat complet et très digeste. Bon appétit!

Arc en ciel de patates douces et brocolis

Pour réchauffer ce mois de décembre je vous propose une recette à base de patates douces de couleurs ( même si sur la photo c’est la violette qui ressort, il y en a bien 3 de 3 couleurs différentes) dont la saison dure d’octobre à mars, donc profitons en.

Un des grands avantages de la patate douce est qu’elle possède un index glyécémique plus bas que la pomme de terre classique, on dit qu’il est modéré ( environ 46). Mais attention, en la consommant sous forme de purée, celui-ci sera augmenté, car plus un aliment cuit, plus sa charge glycémique augmente.

Outre cela, la patate douce apporte également  des fibres, des vitamines tel que la vitamine A, B6, B9, C.

Accompagné du brocoli, le mariage de couleurs est assez surprenant et invite déjà à la dégustation ( ce qui a aussi son importance).

Délicieux, malgré la mauvaise presse qu’il a ( comme beaucoup de choux, pourtant les choux c’est la vie 😉 ), il apporte fibres, vitamine C ( en quantité) et potassium ( ce dernier étant utile dans la récupération musculaire). Il est faible en calories et permettrait de diminuer le taux de mauvais cholestérol.

Cette recette très simple et nourrissante est alcalinisante, sans gluten et vegan. En outre, grâce à ses jolies couleurs, elle peut constituer un point de départ pour faire découvrir ces saveurs aux enfants ( au moins la patate douce).

 
AfterlightImage (24).jpgPour 2/3 personnes, il vous faudra:

  • 3/4  patates douces( selon la taille) de couleurs différentes
  • 1brocoli
  • 1 filé d’huile d’olive
  • 2 graines de cardamone évidées
  •  gingembre
  •  curcuma
  • sel/poivre

Après avoir lavé et épluché vos patates douces, coupez les en gros dés irréguliers. Puis mettez les à chauffer dans une casserole remplie d’eau portée à ébullition 15min; avec la cardamome. En parallèle, lavez et découpé les petits bouquets de votre brocoli, et dans une autre casserole remplie d’eau portée à ébullition, faites le cuire 12min.

Egouttez les, servez dans une assiette en disposant en priorité les patates douces, au-dessus desquelles vous râpez un peu de gingembre et de curcuma. Puis disposez les brocolis dessus à votre guise, arrosez d’un filé d’huile d’olive, salez et poivrez.

Vous pouvez accompagner cette recette avec un poisson tel que la sardine riche en oméga3 par exemple.

Bon appétit,

J-10 Jus detox saisonnier

Nous sommes déjà à 10jours de Noël, l’occasion pour moi de vous proposer un jus  » detox »aujourd’hui.

En prévision des festivités pourquoi ne pas mettre au repos son système digestif, en consommant des jus de légumes ( dépourvus de fibres, le système digestif n’est pas activé). En faisant vos propres jus de légumes bio vous pourrez consommer une plus grande quantité de légumes rapidement en bénéficiant pleinement des micro-nutriments qui seront intactes puisqu’il n’y a pas de cuisson préalable ( la cuisson détruisant une partie des nutriments).

Pourquoi pas remplacer de temps en temps un repas solide, par un jus de fruits et légumes, n’ayant pas de digestion à faire, vous aurez en plus une plus grand énergie.

Le jus de saison que je vous propose est à base de betterave qui soutient le foie,  de céleri  qui à un effet basifiant ( très intéressant en cette période où l’alimentation est très acide), de carotte qui a un effet hypocholesterolémiant, de gingembre et de curcuma pour leur effet anti-inflammatoire.

J’y ajoute du citron et de l’orange pour la note acidulée. Le jus de citron a un effet détoxifiant , et l’orange est protectrice ( notamment grâce à son apport en vitamine C).

Ce jus est un concentré de vitamines et minéraux, qui nettoie l’organisme tout en boostant le système immunitaire. Un bouclier pour l’hiver.

Cette recette est bien sur vegan, sans gluten et crudivore.

 

AfterlightImage (23).jpg

Pour 2 verres ( 20cl):

  • 1 betterave rouge cru
  • 2 branches de celeri
  • 2 carottes
  • 1 orange
  • 1 demi citron
  • 1cm de racine de curcuma
  • 1 cm de racine de gingembre

Après avoir nettoyé et  épluché vos aliments, passez les à l’extracteur de jus.

Dégustez aussitôt et revitalisez-vous 😉