Taboulé libanais

Très largement inspiré du taboulé libanais que j’affectionne énormément, je vous propose une version à peine revisiter de ce dernier dans une version sans gluten. Aussi j’y vois l’occasion de faire un focus sur le persil qui constitue en grande majorité ce plat frais, très appréciable encore en cette fin d’été.

Le persil:

À feuilles plates ou frisées, le persil reste toujours aussi séduisant, que ce soit gustativement bien sûr, mais aussi de par ses constituants qui en font une herbe remarquable, dont on aurait tort de se priver. De la famille des apiacées, ses feuilles vertes sont riches en vitamine C et E, en chlorophylle, en bêta carotènepolyphenols dont les flavonoïdes ( apigenine, quercetine,…), … autant de caractéristiques qui auront des effets diurétiques, hypotenseurs, très anti-inflammatoires et antioxydants qui lui conférerait notamment un rôle important, d’après certaines études menées, sur certains cancers…

Sachez que vous pouvez utiliser des feuilles en cuisine évidemment mais aussi en décoction à utiliser en externe ( après avoir laisser refroidir en infusion votre décoction une dizaine de minutes) avec un coton sur votre visage pour éclaircir le teint. Les feuilles peuvent aussi soulager les piqûres d’insectes.

Pas mal pour une des herbes les plus connues et les plus faciles à se procurer. Néanmoins, il est à éviter pendant la grossesse et l’allaitement ( abortif et diminution de la lactation ) ainsi qu’en cas d’insuffisance rénale.

Après cette présentation sommaire, de celui sans lequel ce taboulé ne serait pas, je vous propose cette recette vegan et sans gluten, aux notes herbacées. Petit spoil, il contient de la Grenade dont vous retrouverez les bienfaits juste ici.

Les ingrédients ( pour une personne):

– 1/2 bouquet de persil frais

– 1 tomate 🍅 noire de Crimée

– 1 petit concombre Noa

– 1/4 d’oignon rouge

– une dizaine de feuilles de menthe

– 40g de semoule de pois cassés

– une grenade

-huile de basilic sacré

– quelque graines de nigelle

– jus de citron

– sel aux herbes

Portez de l’eau à ébullition dans une casserole, puis versez la sur la semoule de pois cassés afin de la faire gonfler, 6/7 minutes suffisent. Égrenez la semoule est mettez la dans votre plat/ assiette de présentation. Découpez en petits dés le concombre, la tomate, l’oignon, hachez le persil, la menthe, décortiquez la grenade et ajoutez tout cela à votre semoule réhydratée. Assaisonnez avec raison, avec l’huile et le jus de citron en y ajoutant une pincée de sel aux herbes et mélangez. Pour la présentation, gardez un petit brin de menthe et enfin saupoudrez de graines de Nigel.

Fraîcheur, légèreté, saveurs et arômes qui dansent tour à tour dans la bouche et nous transporte le temps d’un repas en orient. Je vous souhaite un bon appétit.

Chloé

Le pollen

A l’approche du changement de saison, et notamment avec l’arrivée de la saison automnale très bientôt, il est toujours intéressant de se tourner vers les produits de la ruche 🐝 . Je pense que chacun a déjà au moins une fois dans sa vie pris du miel ne serait-ce que pour adoucir sa gorge ( a ce sujet je vous remets l’article sur le miel de Manuka juste ici) , certains ont déjà dû tester la propolis ou encore la gelée royale 👑, mais avez-vous déjà utilisé le pollen? Ses bienfaits sont nombreux et remarquables et c’est un tout aussi grand plaisir gustatif que le miel, si ce n’est plus, à mon goût. Alors qu’est-ce que le pollen, quels sont ses bienfaits, quand et comment le consommer?

C’est partie!

Le pollen:

Le pollen est produit par les étamines ( éléments reproducteur mâle de la fleur), et représente donc la semence mâle de la fleur. Ces micro grains sont alors transportés par nos chères abeilles 🐝 pour que la reproduction puisse se faire ( la pollinisation). Le pollen transporté par les abeilles est entomophile, contrairement à celui transporté par l’air et qui peut susciter des allergies qui lui est anémophile; le premier destiné à la consommation n’est pas allergisant contrairement au second qui par voix respiratoire peut s’avérer l’être. En cas de doute, car des réactions allergiques peuvent arriver, même si elles sont rares, mettez un ou deux grains de pollen sur la langue pour tester, s’il n’y a pas de réaction, ces que tout va bien et vous pouvez attaquer votre cure :). Mais pourquoi au fait?

Les bienfaits du pollen

Les abeilles s’en nourrissent et elles ont bien raison ( toujours regarder ce que font les abeilles 🐝). C’est un fortifiant, qui renforce le système immunitaire, car très riche en glucides et en protéines mais aussi en acides aminés essentiels ( 20 sur 27) , en magnésium, phosphore, selenium, vitamines ( notamment du groupe B) , fibres,… un vrai cadeau de la nature. Grâce à cette composition de haut niveau le pollen est d’une grande aide pour lutter contre la fatigue physique et intellectuelle, contre les désordres intestinaux, c’est bien sûr un antioxydant, il est bénéfique pour avoir de beaux cheveux et une belle peau, il stimule l’appétit ( idéal en cas de convalescence) et est bien sûr hautement recommandé pour les sportifs. Chaque pollen aura plus ou moins d’effets, par exemple le pollen de cerisier sera particulièrement efficace sur la beauté de la peau et des cheveux en raison du zinc qu’il contient. Quoi qu’il en soit pour faire une cure je vous conseille de choisir du pollen local et bio si possible, mais surtout pas provenant de Chine, ce serait contre-productif. Vous trouverez facilement votre bonheur en magasin biologique.

Vous pouvez faire une cure d’un mois à raison d’une grosse cuillère à soupe par jour que ce soit sous forme de pollen sec en bocal ou frais à garder au congélateur. Sinon vous pouvez en trouver en gélules si vous n’appréciez pas le goût. Personnellement, je l’adore, et le mets dans des salades sucrés/salés, dans des smoothies bowl, des compotes,… car idéalement pour profiter pleinement du potentiel du pollen il faut le consommer avec des fruits. Ça tombe bien en ce moment il y a de bonnes grenades par exemple, je trouve que l’association des deux est divine!

Enfin sachez que vous pouvez aussi le consommer sans faire une cure simplement en vous faisant plaisir au quotidien.

Je vous souhaite une belle fin d’été, pensez à vous équiper au naturel pour vous renforcer et passer un automne 🍂 hiver ❄️ en forme et de bonne humeur.

Belle soirée,

Chloé

Le Ledon du Groenland

Cela fait un moment que je n’ai pas parlé d’huile essentielle, alors qu’elles font pourtant pleinement partie de mon quotidien. Aussi je souhaite mettre en lumière aujourd’hui une huile essentielle dont on entend peu parler et qui a pourtant tant à nous offrir. Il s’agit de l’huile essentielle de Ledon du Groenland 🇬🇱, qui est certes un peu plus coûteuse que la plus part des huile essentielles, notamment du fait de sa provenance lointaine ( Canada) et de sa rareté, mais qui a beaucoup à offrir pour notre bien-être.

Le Ledon du Groenland (Ledum groenlandicum) appartient à la famille des ericaceae ( comme le bleuet par exemple). Cette plante qui peut mesurer jusqu’à 1m50, était très appréciée par les peuples amérindiens, qui utilisaient les feuilles sous formes de tisanes ou comme une épice pour agrémenter leurs préparations culinaires. Le Ledon du Groenland est très aromatique et pousse dans les sols humides et riches en matières organiques du Groenland, du nord des Etats-Unis et du Canada, on l’appelle aussi thé du labrador. C’est le rameau fleuri qui est distillé pour obtenir son huile essentielle. Cette huile essentielle contient notamment du limonène sabinène ( un monoterpène)) et du bêta sélinène ( un sesquiterpène). Son huile essentielle peut être utilisée par voie cutanée et/ou par voie orale. Néanmoins avant de passer à ses propriétés, comme toutes les huiles essentielles il y a des contre- indications. Cette huile essentielle est déconseillée aux enfants de moins de 8 ans , ainsi que chez la femme enceinte et allaitante. En outre, privilégiez l’avis d’un thérapeute pour toute utilisation prolongée notamment en interne, sachant qu’on utilise pas les huiles essentielles plus de 3 semaines consécutives. Dernière petite chose, les conseils qui suivent ne se substituent en aucun cas à un avis médical.

Ses propriétés:

L’huile essentielle de Ledon du Groenland est très réputée pour drainer et désintoxiquer le foie, notamment en cas d’intoxication hépatique, d’entérite, de flatulences,… Pour bénéficier de ces propriétés drainantes, prendre 3 gouttes dans une cuillerée de miel le matin pendant 3semaines. Il peut aussi être intéressant de l’utiliser en synergie avec l’huile essentielle de citron et d’estragon par exemple, à raison d’une goutte chacune. Pourquoi pas faire une cure de 21 jours en ce sens là à l’équinoxe d’automne ou de printemps.

Autre propriété très intéressante de cette huile essentielle, surtout dans nos époques actuelles, est qu’elle est considérée comme antidépressive et calmante. En effet, elle est précieuse en application cutanée pour aider à l’endormissement et lutter contre les insomnies, calmer stress et anxiété, ainsi que les spasmes. Pour cet usage dans un peu d’huile végétale, mettre 3 goutes d’huile essentielle de Ledon du Groenland et massez le plexus solaire, la colonne vertébrale, les faces internes des poignets et les voûtes plantaires le soir.

Peu connue en France, on en entend pas assez souvent parler mais cette huile essentielle gagne vraiment à être connue et fait partie pour moi, des essentiels justement à avoir dans sa trousse aroma. Je vous conseille bien sûr de ne pas lésiner sur la qualité, surtout lorsqu’il s’agit d’un usage en interne. Choisissez bien des huiles essentielles pures et naturelles, biologiques, botaniquement et biochimiquement définies, dont la provenance est clairement indiquée. J’utilise pour cette huile essentielle , celle de chez Florihana dont la distillerie est à Caussols dans les Alpes Maritimes, si cela vous intéresse voici leur site très bien fournis: Florihana

Avec cette huile essentielle je vous souhaite légèreté du corps et de l’esprit, calme et optimisme.

À bientôt,

Chloé

L’aloe vera

Qui n’a jamais entendu parler de l’Aloe Vera? Il me semble qu’une majorité de personnes la connaissent, au moins de nom et d’aspect. Comme vous devez vous en douter, si j’écris quelques mots sur cette jolie plante, c’est qu’elle a de nombreux bienfaits à nous prodiguer et est facilement trouvable en magasin biologique toute l’année.

L’aloe vera aussi appelée aloes barbadensis, originaire d’Egypte se trouve dans les régions chaudes et est donc présente entre autres chez nous dans le sud de la France. Ses grandes feuilles vertes rigides contiennent du latex, à ne surtout pas consommer à cause de l’aloïne très irritant qu’il contient. En revanche, la feuille contient aussi un gel, le gel d’aloé qui est la partie qui nous intéresse pour bénéficier de ses bienfaits. Ce gel mucilagineux, qui s’utilise en interne et en externe, va lui nous offrir le meilleur de l’aloe vera, notamment grâce à sa richesse en vitamines A,C et E, ainsi que phosphore, potassium, calcium, zinc.

Les bienfaits:

En utilisation externe, dont je ne peux me passer au quotidien dans ma routine visage, elle apporte hydratation et stimule la production de collagène. Elle est adoucissante, à un petit effet tenseur, est apaisante, notamment sur les légères brulures type coup de soleil, ainsi que pour les problèmes d’eczéma, d’acné et de psoriasis ( pas de miracle mais une vraie aide ). Elle est aussi utile en cas de piqure d’insecte. Personnellement je l’utilise comme sérum avant ma crème hydratante ou mon huile végétale chaque jour.

Cette plante est adaptogène, c’est à dire qu’elle stimule et augmente les défenses naturelles de notre organisme. Elle est remarquable au niveau du confort digestif, et apaise de ce fait de nombreux maux associés à celui-ci ( intestin irritable, constipation,…) grâce à ses vertus antioxydantes, antibactériennes et détoxifiantes,. En interne, mieux vaut l’utiliser en cure sur maximum 3 mois, si vous souhaitez faire un nettoyage, en l’associant à une alimentation légère et en buvant beaucoup d’eau. On la consomme plutôt en dehors des repas. Son usage est en revanche déconseillée aux femmes enceintes, ainsi qu’aux personnes fragiles. Comme toujours, il s’agit de conseils sans visées médicales et je vous encourage en cas de doute à demander l’avis de votre médecin. Autre précision, si vous avez des aloe vera décoratifs à la maison, ne les consommez pas, il en existe une multitude de variétés et toutes ne sont pas comestibles. Aussi je vous encourage vivement à vous procurer les feuilles en magasins bio clairement identifiés comme comestibles.

Et donc pour finir, je vous propose un petit jus à base d’Aloe Vera frais, qui nécessite un peu de patience, notamment au niveau du nettoyage de votre extracteur ;), il faut ce qu’il faut.

Les ingrédients pour 2 verres:

  • 50g de gel d’aloe vera
  • 1 bol de jeunes pousses d’épinards frais
  • 1 poignée de persil frais frisé
  • 1 citron vert
  • 1 kiwi
  • 30 cl d’eau de coco ( l’article sur l’eau de coco est ici)

Dans votre extracteur vous pouvez mettre tous les ingrédients hors aloe vera préalablement lavés et épluchés pour ceux qui le nécessitent.

Ensuite changez votre filtre, mettez celui qui est un peu plus gros, car l’aloe vera a du mal à passer avec le filtre classique ( oui j’en ai fait l’expérience, j’ai pu récupérer ma mixture, mais ça a été un chantier culinaire, j’ai donc appris de mes erreurs :)). Ajoutez l’eau de coco à la fin directement dans votre verre ou bouteille et mélangez avec un petit fouet électrique.

Votre potion magique est prête,

À bientôt,

Chloé