L’Avent 2022

Est-ce que je me lance dans cette 7eme édition du calendrier de l’avent sur le blog? Je dois avouer que jusqu’à la dernière minute quasiment je me suis questionnée, après cette année très remuante pour moi. Mais à la veille du mois de décembre, je ne peux abandonner cette tradition que j’affectionne particulièrement et qui fête l’anniversaire du blog par la même occasion, puisque mon tout premier article était la présentation du calendrier de l’avent autour du yoga en 2016. Ce blog que j’ai créé pendant que j’étais étudiante en naturopathie, m’a permis de partager énormément de choses tout en me permettant d’apprendre encore et encore. Aussi même si cela implique toujours beaucoup de travail sur le mois de décembre, ce que m’apporte ce partage est inestimable et je décide donc d’ouvrir cette 7eme éditions.

Comme l’année dernière, il n’y aura pas de thème défini mais chaque jour un article autour du bien-être et de la nature qui est un puis infini à explorer, et où l’intérêt sera de passer un mois de décembre cosy ensemble avec des partages pour être bien dans sa tête et dans son corps et donc avec les autres ( ça peut être pas mal en cette saison de retrouvailles 😉). Cette période de fêtes qui peut être une grande source de bonheur pour les uns peut aussi être plus difficile à vivre pour les autres. Dans la tradition de l’image offerte chaque jour avant Noël aux enfants, humblement je vous propose des petits articles chaque jour avec peut-être quelques surprises aussi 😉. Pour le matérialiser, cette année j’ai créé un calendrier circulaire que j’ai agrémenté de branches d’oliviers 🌿 du jardin, l’olivier symbolisant la paix ☮️ et serait le don le plus utile à l’humanité d’après une légende grecque, voilà qui devrait être de bon augure pour nous accompagné durant cette période ✨.

Ce que je sais, c’est que je ressens toujours une immense joie à partager autour des thèmes qui me tiennent à cœur ici♥️ et l’impression d’être avec vous pendant presque tout le mois de décembre est très stimulante et me permet d’approfondir certaines questions au quotidien. En espérant que ce mois s’annonce doux et paisible, je vous donne rendez-vous dès demain ici, pour le premier article de cette édition 2022 du calendrier de l’avent.

« Le pardon, la paix, la joie et la justice: l’expression des 4 bougies 🕯 de l’avent. »

À très vite,

Chloé

Salade asperges/fraises

En mai, mange de bonnes asperges 🌱 et de belles fraises 🍓!

C’est leur saison, et vue les températures de ce mois de mai c’est un bonheur d’avoir ces végétaux frais gorgés d’eau à notre disposition, dont la récolte est particulièrement excellentes je trouve cette année.

Salade d’asperges et de fraises

Commençons par présenter ces deux végétaux qui vont si bien ensemble.

La fameuse Asparagur officinalis qui appartient à la famille des Aspargacées est un légume de printemps dont on peut profiter en avril, mai et juin. Elle peut être blanche, verte ou violette, cette dernière ayant un goût un peu plus fruité. On veillera à toujours la consommer cuite.

Riche en minéraux tel que le zinc, le manganèse, le calcium, le potassium elle apporte aussi des vitamines notamment A, C, E et de la vitamine B9. Peu calorique, elle est diurétique et dépurative, elle est un drainant rénal, hépatique et bronchique. Néanmoins, attention car elle contient des substances azotées nommées purines qui génèrent de l’acide urique. De ce fait, elle est à éviter en cas de goutte, d’arthrose, de cystite, d’insuffisance rénale,…

J’associe l’asperge avec le fruit que la plupart des enfants adorent: la fraise 🍓 fragaria vesca qui appartient à la famille des rosacées. Fruit du printemps qui peut, selon les variétés, durée jusqu’en automne, la fraise est riche en vitamine C ( 50mg au 100g! de quoi avoir du peps! C’est sûrement un des secrets de l’énergie des enfants :)) en vitamin B9 et apporte calcium, potassium et est très riche en fibres ( légèrement laxative) . Elle est également diurétique et en phytothérapie ses racines et ses feuilles sont utilisées pour lutter contre les calculs rénaux et la goutte, intéressant pour contrebalancer l’asperge. La fraise est riche en fer, peu calorique et est un fruit qui peut convenir notamment au diabétiques. En revanche attention en cas de sensibilité à l’histamine, qu’elle libère, qui peut provoquer de l’urticaire, sinon tout va bien. Saviez-vous qu’en usage externe elle est réputée pour donner un bel éclat au teint ( petite recette maison à faire ☺️).

Voici donc ma petite recette fraîcheur du moment avec ces deux cadeaux printaniers!

Recette pour 2 personnes:

  • 250g de fraises 🍓 bio
  • 500g d’asperges bio 🌱
  • 1 poignée d’amandes émondées 🌰
  • 1 poignée de menthe fraîche bio🪴
  • 1 poignée de pignons
  • 1 c à s d’huile d’olives
  • 1/2 citron bio 🍋
  • ( bonus facultatif, des fleurs de capucine 🌺 )

Portées une casserole d’eau salée à ébullition et ajoutez-y les asperges lavées dont vous aurez préalablement coupez les parties dures à l’économe. Laissez-les cuire pendant 10 minutes et passez les de suite sous l’eau froide après. Pendant la cuisson de ces dernière lavez et coupez vos fraises 🍓 en fines tranches. Dans un saladier associez vos fraises et vos asperges, ajoutez l’huile d’olive, le jus de citron, la menthe ciselée les amandes et les pignons. Un peu de poivre si besoin, mais il n’est pas forcément utile de saler. La touche finale est la capucine du jardin si vous en avez. Je les avez semés l’année dernière et j’ai eu la joie de les retrouver cette année, bien que mon jardin ai déménagé 😆. Pour plus d’infos sur la capucine c’est ici: https://clolenaearth.com/2021/02/10/la-capucine/

Je vous souhaite une bonne dégustation si vous tentez cette petite recette et une belle soirée.

Chloé

Le Mélèze commun

Le mélèze commun ce majestueux conifère 🌲 de la famille des pinaceae a la particularité d’être caducifolié, c’est à dire de perdre ses aiguilles contrairement aux autres conifères d’Europe. Cette particularité en fait un arbre particulièrement fabuleux à contempler au fil des saisons, puisqu’il offre un paysage très différent tout au long de l’année. Ayant la chance de faire assez régulièrement des randonnées sous les mélèzes, j’admire ses variations saisonnières tout au long de l’année avec plaisir. Du vert vif printanier, aux tons dorés et cuivrés de l’automne en passant par le vert foncé rafraîchissant en été pour finalement se dénuder en hiver et ainsi accueillir la neige fraîche sur ses branches, il y a toujours une nouvelle parure à découvrir sur un mélèze. Ce bel arbre se plaît au soleil et dans un sol humide, c’est pourquoi les Alpes du sud sont un lieu où il se plaît beaucoup. Il est orné de petits cônes mâles qui pendent et de petits cônes femelles d’un joli rose qui brunissent une fois à maturité, relativement petits, qui eux sont droits sur les rameaux. On connaît le Mélèze commun sous divers noms, tel que: mélèze d’Europe, pin de Briançon, épinette rouge et même manne de Briançon ( ça en dit long sur les nombreuses vertus de cet arbre).

Le mélèze, Larix Decidua, en plus d’être magnifique à contempler, offre diverses utilisations possibles aux multiples propriétés. En effet comme nous allons le voir ici, il peut être utilisé en phytothérapie, aromathérapie bien sur mais aussi en gemmothérapie et en élixirs floraux.

Aromathérapie :

Grâce à l’huile essentielle extraite de ses aiguilles, le mélèze offre des propriétés expectorantes, anti-inflammatoires, diurétiques, emménagogues et vermifuges. Cette huile essentielle est donc utile en cas de bronchites, d’asthme,… également en cas de cystites, de douleurs musculaires et articulaires, de rhumatismes,..

Pour les douleurs musculaires, articulaires, les rhumatismes, les cystites ajoutez 2 gouttes à une huile végétale de massage. Pour les voies respiratoires utilisez cette huile essentielle en diffusion.

Cette huile essentielle aide également en cas de fatigue nerveuse, de manque de confiance en soi,… vous pouvez ajoutez une goutte à une huile végétale et masser le plexus solaire, l’intérieur des poignets où la voûte plantaire.

Sous forme d’hydrolat, il est à vaporiser sur le visage pour nettoyer la peau, vous bénéficierez de son action antiseptique. Il est utile en cas d’acné, eczéma, psoriasis et sent divinement bon.

On l’utilise par voie cutané et/ou en diffusion, à éviter chez les enfants de moins de 3 ans et chez la femme enceinte. Toujours demander l’avis d’un thérapeute en cas de doute. Toujours à diluer dans une huile végétale pour un usage cutané.

Hydrolat de mélèze

Phytothérapie:

En phytothérapie, on l’utilise principalement sous forme d’extrait de plantes fraîches ( EPF) qu’on obtient par la macération de la plante fraîche dans de l’eau faiblement minéralisée et de l’alcool afin de conserver au mieux les substances actives de la plante.

Cet EPF aide à renforcer l’immunité et à lutter contre la fatigue nerveuse, à raison de 15 gouttes 2 fois par jour avant les repas, sur 3 semaines. Attention, cet EPF ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans et aux femmes enceintes. Également, soyez vigilant en cas d’allergie bien sûr. En cas de doutes , demandez toujours l’avis de votre médecin.

Gemmothérapie:

La cueillette des bourgeons s’est terminée début mars, ce sont ces derniers qui sont utilisés en gemmothérapie. On l’utilise alors principalement pour ses bienfaits aux niveaux du système artérielle ( hypertension) , veineux et lymphatique. Grâce à son effet tonique, il est utile aussi contre la fatigue. Comme avec l’extrait de plante fraîche, entre 15 et 20 gouttes avant les repas, deux fois par jour. Ne convient toujours pas aux enfants de moins de 6 ans et aux femmes enceintes.

Élixirs floraux:

Si vous connaissez un peu les fleurs de Bach 🌷, le nom anglais Larch vous parle probablement, il s’agit de l’élixir florale de mélèze qui porte le numéro 19. Les élixirs floraux ont pour but d’aider au niveau psychique et émotionnel, et ont le grand intérêt d’être dépourvu de contres d’indications ( il y en a avec et sans alcool). Larch est recommandé pour les personnes qui ont peur de l’échec, doutent, ont du mal se faire confiance et s’enferment peu à peu dans l’isolement,… Le mélèze est à la fois doux ( ses épines ne piquent pas elles sont d’une grande douceur) et robuste, il est très résistants et ce malgré son changement au fil des saisons, une belle métaphore de notre capacité à affronter diverses situations et apprendre à se faire confiance. D’un point de vue plus subtil et énergétique, le mélèze est aussi appelé l’arbre de lumière 💡 car il laisse passer la lumière du soleil ☀️ à travers son feuillage et symbolise l’immortalité…

Vous pouvez mettre 4 gouttes de fleurs de Bach sous la langue, 2 fois par jour ou 4 gouttes sous la langue pour gagner en confiance en vous. Pour les enfants et les femmes enceintes et allaitantes, choisissez les versions sans alcool bien sûr.

Enfin, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, en cuisine aussi on peut retrouver le mélèze, ici sous forme de vinaigre, mais aussi sous forme de gelée,… tout ces bons produits issues des Hautes-Alpes, que je vous conseille et que j’ai personnellement dégusté et grandement apprécié, de quoi profiter du bon goût du mélèze.

Toutes ces informations n’ont pas de valeurs médicinales et ne remplacent pas un mode de vie sain et équilibré.

Je vous souhaite un bon week-end, en forme, avec confiance et entouré de la beauté et des bienfaits de la nature.

Chloé,

L’hysope

Ce n’est pas encore sa saison, mais justement pour anticiper les éventuelles cueillettes de cet été et penser à la taille qui se fait en ce moment, mieux vaut en parler dès maintenant, sachant que sous sa forme séchée, il n’y a plus de saison qui tiennent évidemment 😊. L’herbe sacrée chez les Hébreux que l’on retrouve dans la bible mettant en lumière les propriétés purificatrice de l’hysope, est une plante qui pousse dans les milieux arides. On la trouve beaucoup dans les hautes Alpes de Hautes provence et les Hautes Alpes ( d’où provient mon hysope d’ailleurs). En été on peut profiter pleinement de ces jolies fleurs violettes aux notes épicées.

L’hysope, Hyssopus officinalis, appartient à la famille des Lamiacées ( même famille que la menthe poivrée par exemple), elle contient des flavonoïdes, de la marrubine de marribiine, du pinocamphone et du thuyone ( huile essentielle). On utilise principalement ses sommités fleuries.

L’hysope séchée

Cette plante médicinale ancestrale dont on admire les épis fleuris en été , serait utilisée depuis toujours, puisqu’elle figure dans la bible où l’on peut lire qu’elle était utilisée par le roi Salomon comme purifiante et notamment contre la lèpre… bon je ne m’aventurerai pas sur ce sujet mais aujourd’hui de nombreuses autres propriétés font leurs preuves. En effet l’hysope est très utile en cas d’affection des bronches, elle aide à apaiser la toux et a aussi des vertus expectorantes. Elle est utile en cas d’asthme et de baisse de tonus. Elle possède en prime des propriétés digestives.

On peut l’utiliser de diverses façons, dont en voici quelques unes:

  • En gargarisme en cas de maux de gorges
  • En cataplasme en cas de bleus, de blessures
  • En sirop à se préparer pour calmer la toux
  • En infusion pour se réchauffer, en cas d’infection des bronches, pour retrouver un peu de tonus
  • Sous forme d’huile essentielle, c’est une des huiles essentielles les plus puissantes, notamment anti bactérienne, anti virale et anti fongique, mais sa vente nécessite une ordonnance, compte tenu du risque de toxicité de celle-ci et des nombreuses contres-indications qu’elle a
  • Sous forme de liqueur pour se faire plaisir
  • Sous forme d’eau florale pour purifier la peau, calmer la toux,….
  • Et bien d’autres encore…

Une fleur qui me fait penser au romarin, du fait qu’elle n’a besoin que de peu d’eau, supporte le froid, les terrains arides,… et qui en fin de compte de par sa grande résistance, nous offre un panel de bienfaits incalculables et inestimables. Pensez-y cet été si vous en voyez, elle vous offrira le meilleur d’elle même.

Belle soirée,

Chloé