18 décembre: Jus de kaki

C’est le fruit d’automne par excellence, aussi à quelques jours de l’hiver, j’en profite pour faire un focus sur le kaki, dont c’est encore la saison jusqu’en janvier. On le nomme le « mets des dieux »ou « le fruit bénit des dieux » et pour cause, voici tout ce qu’il apporte.

Le kaki et ses bienfaits

Le kaki est originaire de Chine mais est surtout très apprécié au Japon où il est le symbole de la force. On le trouve maintenant de diverses provenances, il en existe de ce fait une multitude de variétés. Ceux que nous trouvons sur nos étals viennent en général d’Italie, d’Espagne ou du sud de la France ( j’envisage d’ailleurs de planter un kaki 🙃). Au niveau du goût, s’il est bien mûr il se rapproche de l’abricot en plus doux, plus sucré. Même s’il perd un peu de vitamine C en mûrissant, je vous conseille de le manger mûr avec une peau bien orangée.

Avec moins de 70 calories aux 100 grammes, le kaki a pourtant énormément de micronutriments à nous offrir. Il est très riche en vitamine C et en bêta carotène, de quoi nous donner la pêche tant au niveau du teint que de l’énergie. Il est également pourvus d’une bonne quantité de magnésium et de potassium. Ainsi il remplit pleinement sa mission de fruit d’automne/hiver qui aide à renforcer l’organisme, et fait ainsi partie des fruits à manger pour passer un hiver en forme, dont l’article est ici: Un hiver en forme

Il a qui plus est l’avantage de se consommer avec du salé ou du sucré, cru ou cuit. D’ailleurs à ce sujet, j’avais parlé du kaki dans ma recette de couscous revisitée, à retrouver ici: le couscous

A savoir que cru, il aide à lutter contre la constipation, alors qu’à l’inverse cuit , il aide contre la diarrhée.

Je vous propose de le découvrir dans un jus coup de fouet à prendre le matin pour faire le plein de vitamine C et de bêta carotène et ainsi rayonner toute la journée 😊. Dans ce jus j’ajoute du céleri branche pour la touche de verdure équilibrante, j’y apporte aussi une pomme verte pour donner une note acidulée à ce jus très doux, ainsi qu’un peu de gingembre et de cannelle pour le côté épices de noël qui s’accordent parfaitement bien avec la cannelle. Le kaki est un peu visqueux ce qui apporte une certaine épaisseur à ce jus un peu velouté, qui de ce fait est assez rassasiant.

Les ingrédients pour un verre:

– 1 kaki mûr

– 1 branche de céleri branche

– 1 petite pomme verte

– 1 carotte couleur

– 1 petit morceau de gingembre frais (2cm)

-1 pincée de cannelle en poudre

Lavez bien votre kaki, coupez l’extrémité de celui-ci et coupez le reste en fines tranches . Faites de même avec le céleri branche et la carotte. Ôtez la peau de votre gingembre et mettez petit à petit chaque ingrédient dans l’extracteur de jus. Une fois terminé, servez dans un verre et ajoutez-y la poudre de cannelle à votre guise en mélangeant. C’est prêt, dégustez.

Un jus vitaminé qui donne un coup de fouet et du réconfort pour terminer l’automne en beauté avec ce fruit évoquant la force suite au bombardement de Nagasaki, dont il aurait été le seul survivant… voilà qui en dit long.

Je vous souhaite un très bon beau week-end en forme.

Chloé

Préparer sa peau au soleil naturellement

Enfin, cette fin mai nous rappelle que l’été arrive d’ici moins d’un mois et le soleil tape déjà très fort. En profiter et prendre un maximum de vitamine D ( voir l’article sur le sujet ici) pour renforcer son système immunitaire et je ne vous apprend rien quand à l’importance de protéger en parallèle sa peau, mais aussi de la préparer.

Il faut bien l’avouer, il est compliqué d’être complètement tranché concernant les bienfaits ou les méfaits du soleil. Comme je l’écris régulièrement ici, c’est très souvent la dose qui fait le poison, mais aussi son mode d’utilisation si je puis dire. Ceci étant il existe tout de même des moyens naturels de prendre soin de sa peau avec une protection et surtout un moyen d’obtenir une belle mine estivale. Si cela vous tente, nous partons à la découverte de l’urucum et de ses propriétés et je vous propose de fabriquer vous même votre lotion avant et après soleil.

L’Urucum

Cet arbuste, qu’on appelle aussi le Roucou, nous vient d’Amazonie, son nom latin est Bixa orellana, et la partie qui nous intéresse est à l’intérieur du fruit, ce dernier n’étant pas comestible. En revanche, ses graines sont elles moulues et nous offrent certains bienfaits. En effet, très riche en bêtacarotène ( la bixine), l’urucum devance aisément la carotte 🥕 puisqu’il en contient beaucoup plus ( 100 fois plus!). Pour rappel le bêta-carotène est la forme la plus répandue de carotène qui est un pigment orange qui est synthétisé par le foie uniquement lorsque l’organisme en a besoin ( converti en vitamine A si nécessaire) et qui protège nos cellules des radicaux libres qui sont responsables du vieillissement de la peau et qui sont décuplés lors des expositions prolongées au soleil, d’où l’intérêt. La bixine, que contient l’urucum s’apparente au carotène et est un pigment naturel utilisé en cuisine. D’ailleurs, c’est excellent en cuisine, un peu comme du safran pour colorer vos plats en en saupoudrant dessus et leurs donner ainsi cette saveur ensoleillée, tout en bénéficiant des propriétés de l’Urucum.

Donc, venants en à son utilisation, vous pouvez le trouver en gélules ou en poudre. Je préfère la seconde option qui permet une utilisation plus naturelle à la fois en cuisine et en cosmétique.

C’est sur ce second point que nous allons nous arrêter particulièrement. Il semblerait que les Indiens utilisaient depuis longtemps l’urucum pour protéger leur peau et également se protéger des moustiques ( c’est un autre bienfait de l’urucum et pas des moindres!) et ce serait ainsi l’utilisation de ce pigment qui leur aurait valu le nom de « Peaux rouge ». En effet, selon comment on l’utilise, l’urucum colore bien la peau ( photo à l’appuie :)). Mais je vous rassure, j’ai forcé le trait volontairement pour l’exemple, mais la recette que je vous propose ne donnera pas du tout cet effet ;).

Lotion soleil bonne mine:

Il vous faudra:

– 1 contenant en verre propre

– 15 ml d’huile d’amande douce

– 25 ml d’aloe vera

– 5 ml d’huile de pépins de framboises

-1/2 c à c d’Urucum

Mélangez le tout dans votre contenant et laissez reposer 1 ou 2 jour à l’abris de la lumière pour éviter l’effet granuleux de la poudre.

L’huile d’amande douce riche en oméga 6 et 9, contient de la vitamine E et va ainsi nourrir la peau asséchée , l’apaiser et la réparer. L’aloe vera tout est dans l’article ici 😉 et l’huile de pépins de framboises quand à elle contient des oméga 3 et 6 et du bêta carotène (encore lui). Ainsi cette dernière est parfaite pour une utilisation avant et après soleil, elle est assouplissante, anti-âge, réparatrice et illuminatrice ( effet bonne mine). Il est aussi intéressant de noter qu’elle possède un indice de protection solaire ( SPF) allant de 28 à 50, mais protège surtout des UVB et ne suffit malheureusement pas à elle seule. Pour créer une vrai protection solaire il faut ajouter de l’oxyde de zinc ( sans nano particule). Vous pouvez conserver votre lotion 1 mois. Un teint hâlé naturel avec une mine estivale vous attendent :).

À côté de cela on veillera à avoir une alimentation riche en fruits et légumes gorgés de bêta carotène comme les abricots, la patate douce, la carotte bien sûr,… et on veillera à avoir une bonne hydratation. Le soleil reste un ami qui nous veut du bien si on ne le laisse pas nous envahir et qu’on écoute son corps.

Belle et lumineuse journée,

Chloé