Petite cure d’automne

Chaque saison possède ses spécificités et est propice à une forme de renouveau sur tous les plans. Le passage à l’équinoxe d’automne qui aura lieu ce dimanche 23 septembre, invite à ralentir la cadence, se recentrer sur soi-même et préparer doucement mais surement  le corps à affronter l’hiver qui arrivera d’ici 3mois.

L’automne dernier j’avais fais un article sur la cure de sève de bouleau, qui bien qu’elle soit surtout préconisée avant le printemps ( période où la récolte se fait et permet donc d’avoir de la sève fraiche) peut aussi se faire à l’entrée de l’automne ( vous pouvez retrouver le lien de l’article ici). 

Aujourd’hui je vous propose de faire une cure très douce, facile à suivre et peu couteuse. Il s’agit de la cure d’Aubier de Tilleul.

IMG_9201.JPG

 

L’aubier de tilleul

Tout le monde connait au moins de nom le tilleul, qui est une des infusions ( avec la verveine) les plus couramment utilisées. Ici, il sera question d’une utilisation  différente et surtout concernera une autre partie de l’arbre de tilleul.

Dans l’arbre de tilleul on peut consommer les fleurs pour leurs propriétés sédatives ( la fameuse infusion pour se détendre le soir) mais aussi l’aubier.

L’aubier correspond à la deuxième écorce du tilleul, il se trouve en dessous de l’écorce et est plus tendre que celle-ci.

A la différence des fleurs ( qui restent très intéressantes aussi), l’aubier sera utilisé pour ses propriétés drainantes.

En naturopathie, vous le savez probablement si vous suivez mes articles ou d’autres naturopathes, il est important de nettoyer ses émonctoires ( article à retrouver ici), afin d’avoir une bonne énergie vitale. Les deux saisons idéales pour réaliser ces nettoyages sont le printemps et l’automne, d’où l’arrivée de cet article aujourd’hui!

Un des gros avantages de l’aubier de tilleul est qu’il va drainer en douceur notamment le foie et les reins grâce a ses actions dépuratives ( meilleur métabolisme des dechets) et diurétiques (augmentation de la sécrétion urinaire, permettant notamment d’éliminer l’acide urique), sans pour autant causer d’effets secondaires, comme ça peut être le cas avec l’artichaut par exemple.  Un autre avantage de l’aubier de tilleul est qu’il est antispasmodique et permet un confort digestif.

 

L’aubier de tilleul étant doux, il peut aussi être utilisé dans d’autres périodes pour lutter contre les excès alimentaires, la goutte, les coliques néphrétiques. 

IMG_0502.jpg

Comment le consommer?

Il peut se consommer en ampoules que vous retrouverez en magasin bio, ou bien en copeaux pour en faire des décoctions, ce que je préfère conseiller car permet de s’hydrater.

Recette pour faire la décoction d’aubier de tilleul: Faites bouillir environ 40grammes d’aubier de tilleul dans un litre d’eau pendant 20min. Vous pouvez la boire chaude ou froide, à boire au long de la journée sur 10 jours pour une cure que vous pourrez renouveler si besoin est.

 

Les copeaux se trouvent très facilement en magasins bio ou herboristeries.

 

Ceci est une première étape, si vous souhaitez un accompagnement personnalisé et complet afin de passer un hiver en forme et en évitant les tracas saisonniers, vous pouvez prendre rendez-vous ici.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bel automne et de prendre soin de vous.

Chloé

 

 

 

 

Publicités

Winter is coming

En naturopathie, on retrouve souvent la notion de cure detox. Il en existe beaucoup comme la cure de raisin par exemple que j’ai présenté ici. Je vais vous parler de l’une d’entre elle que je suis moi-même en ce moment. Il s’agit de la cure de sève de bouleau. 

Cette cure est souvent conseillée au printemps du fait de la récolte de la sève qui se fait à cette période, ( et qui permet d’avoir un jus frais, ce qui est effectivement mieux pour bénéficier de tous les bienfaits de la sève) mais elle est également interessante pour purifier et renforcer l’organisme avant l’hiver.

IMG_5168.jpg

 

Qu’est-ce que la sève de bouleau?

 

Issu d’un arbre, le bouleau blanc, la sève de celui-ci est récoltée au printemps avant que les bourgeons s’ouvrent. Cette sève est très intéressante pour nous, en tant qu’être humain, car elle est riche en silicium organique notamment, ainsi qu’en vitamine C,  phosphore, potassium, calcium, magnesium, zinc et selenium.

 

Les vertus de la sève de bouleau

 

Elle va permettre de drainer et purifier l’organisme, étant diurétique et dépurative. Mais elle sera aussi remineralisante et donc interessante pour nous préserver des maux de l’hiver.  On pourra également l’utiliser en complément d’un traitement, pour lutter contre la goutte, l’arthrose, les rhumatismes ou le rhume.

La sève de bouleau qui contient du silicium organique va également être utile pour prévenir l’ostéoporose et agir sur les douleurs articulaires. Grâce à la vitamine C et le magnesium elle aura une action tonifiante, antioxydante et limitera la fatigue.

Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, elle aide aussi dans les cures amaigrissantes grâce à son action drainante notamment.

Enfin, cette boisson aura une action purifiante sur la peau ( si des boutons sortent en début de cure, rien d’inquiétant, il s’agit du processus de detoxification) en redonnant de l’éclat au teint.

 

AfterlightImage (7).jpg

 

 

Comment la consommer?

Sur une durée de 3 semaines, en automne et/ou au printemps, on peut consommer la sève de bouleau à raison d’une cuillère a soupe diluée dans de l’eau avant chaque repas ( à jeun avant le petit déjeuné pour plus d’efficacité), ou la consommer tout au long de la journée diluée dans une bouteille d’eau.

Vous pouvez en trouver en magasin bio, je vous mets ici le lien de celle de chez Fée Nature : www.fee-nature.fr

 

Il est aussi possible d’envisager une cure detox après les fêtes de fin d’année 😉

 

Je vous souhaite un bel hiver en forme.

 

Chloé

 

 

Un automne pas monotone

L’équinoxe d’automne est arrivé et avec lui certains d’entre nous peuvent ressentir baisse de tonus et de moral ! Pourtant cette belle saison où la nature se pare de ses plus belles couleurs nous offre un retour vers nous-même, la possibilité de se recentrer et se rééquilibrer comme les jours le sont en ce début de saison (égalité entre le jour et la nuit). Ces quelques conseils pourront, je l’espère, vous aider à passer une belle saison d’automne!8F8BA1A2-52AF-4B16-9C65-1DC09C1C6C33.jpg

 

L’alimentation

Comme toujours, l’alimentation va jouer un rôle essentiel dans la recherche de vitalité. En premier lieu, consommer des végétaux de saison. En effet, la nature étant bien faite, les fruits et légumes disponibles à chaque saison, seront adaptés à nos besoins en nutriments et minéraux. En automne vous pouvez consommer:

LEGUMES: Betterave, brocoli, carotte, céleri et céleri branche, choux, citrouille, courge, cresson, épinard, fenouil, panais, poireau, pomme de terre, potimaron, potiron, topinambour

FA3B320E-240B-41FB-81DE-BD9E1A3ECF7D.jpg

FRUITS: Avocat, banane, châtaigne, citron, coing, datte, figue, kaki, mandarine, mangue, marron, noisette, noix, poire, pomme, prune, quetsche, raisin

 

E0D4C64D-A061-4A7F-B192-5635623FED79.jpg

En privilégiant ces aliments, plutôt issus de l’agriculture bio ou raisonnée, et en évitant de manger des aliments trop acide ( je ferai un article je pense sur le sujet), le corps devrait bénéficier déjà d’une belle énergie.

Ce qui peut être très bénéfique en parallèle, c’est d’expérimenter une cure et notamment la cure uvale (la cure de raisins). Il s’agit d’une monodiète, pour commencer vous pouvez l’expérimenter sur une journée par semaine ( un jour où vous ne travaillez pas par exemple) puis si vous le sentez et que vous n’avez aucune contre indication physique vous pouvez le faire sur deux ou trois jours pour un effet dépuratif garantie. Une bonne préparation au jeûne ;). Il faut impérativement que le raisin soit biologique pour éviter tout désagrément. Vous pouvez en consommer entre 1 kg et 4 kg ( vous ne risquez pas d’avoir faim en principe avec 4kg, si c’est le cas ce sera de l’attirance pour un autre aliment et donc de la gourmandise 🙂 ). Vous pouvez le consommer en jus également. Mon conseil est d’écouter sa faim réelle et de ne pas forcément manger les 3/4kg possibles qui peuvent écœurer et vous pousser à abandonner la cure.

AF2F5EF3-035F-4A18-A6BD-90DE92D28AD1.jpg

Outre cela, c’est aussi un bon  moment pour commencer une cure de spiruline riche en protéine et en fer qui va protéger et renforcer le système immunitaire ( voir article  Les super-aliments ). La gelée royale est interessante aussi en cette période.

 

L’exercice Physique extérieur

Ce second point, va nous aider à prendre soin de notre tonus mais aussi de notre moral. En effet, la luminosité commençant à décliner tout doucement, le moral peut-être en baisse. Mais l’automne offrant encore de belles journée, il est plus que recommandé de s’aérer au maximum dans la nature. Marcher régulièrement à allure rapide ( entre 6 et 8 km/h) au moins 40min dans un lieu apaisant et naturel, en étant attentif à votre respiration et à ce qui vous entoure, va  aider à dégager la sérotonine et la noradrénaline, et donc contribuer à avoir un meilleur moral (et à brûler les graisses ;)). La course à pied est tout indiqué en automne où le climat est idéal! Le yoga en plein air sera vraiment régénérant tant au niveau physique que psychique. S’il y a du soleil ne vous privez pas de vous recharger en vitamineD chaque jour.

 

Prévention 

L’aromathérapie peut venir aider en prévention des affections dîtes hivernale. En diffusion ou en inhalation vous pouvez mélanger à part égale: huile essentielle d’eucalyptus radiata, huile essentielle de citron, huile essentielle de ravintsara, huile essentielle de lavande officinale. Comme toujours veillez bien à vérifier les contres-indications des huiles essentielles que vous utilisez et choisissez les chémotypées et de qualité biologique.

 

Je vous souhaite donc un bel automne, tonique et joyeux.

Chloé