14 décembre: Le Coquelicot

« Gentil coqu’licot, Mesdames, gentils coqu’licot nouveau »… même si ce n’est clairement pas la saison d’admirer le coquelicot,  il est intéressant que celui-ci figure dans le calendrier étant donné les propriétés qu’il possède, qui sont elles tout à fait de saison, comme vous allez vite le voir.

 

 

Sa carte d’identité: 

Le coquelicot, papaver rhoeas, appartient à la famille des papavéracées ( vous l’aurez compris on l’entend au nom, cette famille rassemble notamment toutes les sortes de pavot). Cette plante est annuelle, ce qui signifie, que le coquelicot est actuellement mort, seules ses graines laissées, germeront au printemps, pour nous offrir de merveilleux champs colorés. Il contient du mucilage, des tanins et des alcoloïdes ( rhoeadine et papavérine). En phytothérapie, on utilisera ses fleurs, ses graines et ses feuilles.
IMG_E3308.jpg

Ses actions: 

Le coquelicot, gentil comme il est ;), est apaisant et adoucissant, aussi il permet d’apaiser la toux et adoucir les maux de gorge. Bien sûr, il possède aussi des effets sédatifs et apaise stress et anxiété.  Il fait partie de la composition de la tisane adoucissante appelée  » Tisane des 4 fleurs », qui contient à l’origine 7 fleurs,  notamment pour lutter contre les refroidissements.

 

Son utilisation:

En infusion, 10g de fleurs séchées pour un litre d’eau à laisser infuser 10minutes.

Pour la « Tisane des 4 fleurs », vous pouvez effectivement la faire avec 4 fleurs que vous mélangerez à parts égales. A savoir de la mauve, de la violette, du bouillon-blanc et du coquelicot. A laisser infuser 10minutes.

Le coquelicot est aussi utilisé en cuisine, ses graines ont un petit goût de noisette qui peuvent être utilisées pour parfumer des plats aussi bien sucrés que salés et même être moulues ou grillées pour accommoder divers plats.

On veillera à ne pas utiliser de coquelicot chez l’enfant de moins de 3 ans, ainsi que chez la femme enceinte et allaitante.

 

Dans une de ses symboliques, le coquelicot représente le repos et la tranquillité, c’est une fleur pour consoler d’un chagrin. Il est d’ailleurs associé à la mémoire des personnes décédées lors de la Première Guerre mondiale.

Aussi éphémère soit-il, ce joli coquelicot nous invite à savourer le moment présent, car demain il sera peut-être trop tard, il aura peut-être fané.

Profitez bien de votre samedi, à demain.

Chloé

6 décembre: l’Aubépine

En cette Saint Nicolas, si chère à mon coeur, nous allons nous attarder sur la belle Aubépine, qui comme le Saint Nicolas,  qui est un protecteur des enfants, symbolise la  protection et la pureté. Elle est notamment connue, pour éloigner la foudre.

 

Sa carte d’identité:

L’Aubépine, Crataegus laevigata, appartient à la famille des Rosacées. Son nom grec vient du grec Kratos, qui signifie force et fait référence à sa robustesse, elle peut vivre plusieurs siècles (500ans) . On la trouve sous les noms d’aubépine épineuse, d’épine blanche ou même d’épine de Mai. Elle est elle aussi  ( comme l’Achillée Millefeuille hier) assez commune, on la retrouve dans les sous-bois, en bord de chemin. Dans son entièreté elle contient notamment des flavonoïdes ( effets hypotensifs, sédatifs et anti-spasmodiques), des acides triterpéniques ( anti-inflammatoire), des procyanidines ( maintient de l’homeostasie), des acides phénol ( protecteurs et antioxydants). Un beau programme en perspective donc, quand à ses propriétés.

 

IMG_4076.jpg

Ses actions:

Elle est reconnue comme étant tonique du coeur et antispasmodique. Elle a une action sédative sur le système nerveux central par conséquent elle est utile aussi pour calmer l’anxiété et les éventuelles insomnies qui y sont liées. Elle aide à rétablir une tension artérielle normale, ainsi qu’à diminuer la tachycardie. Enfin, en diminuant la température, elle prépare au sommeil. Elle a le gros avantage de n’avoir aucune contre-indication particulière et même si ce sont ses fleurs qui sont le plus souvent utilisées, ses feuilles, ses bourgeons et ses fruits le sont aussi, une plante zéro déchet en somme ;).

 

Son utilisation:

Pour ses effets protecteurs et sédatifs, vous pouvez utiliser l’extrait de plantes standardisé ( solution à faire préparer en pharmacie qui permet de maintenir les principes actifs des plantes) à raison d’une cuillère à café par jour.

En infusion, 20 grammes de fleurs pour un litre d’eau bouillante à faire infuser 10minutes. A prendre 2 à 3 fois par jour ( dont une avant le couché en cas d’anxiété et insomnies) en cure de 3 semaines, l’aubépine étant active sur la durée.

Il existe de nombreuses autres possibilités, notamment en association avec d’autres plantes, que je mettrai plus loin dans le calendrier sur la présentation des fameuses autres plantes pour ne pas « spoiler » ;).

 

Cette douce plante est pleine de secrets et de symbole tout en étant un excellent classique de la phytothérapie. D’après une légende de Lorraine, l’odeur de ses fleurs serait resté  des langes de Jésus que Marie avait étendu sur des branches d’aubépine…  il existe plusieurs autres légendes sur le sujet si cela vous intéresse, mais celle-ci est celle qui me parle le plus :).

Bonne Saint- Nicolas et à demain,

 

Chloé