Endives acidulées

Ce 20 décembre, j’ai opté pour une recette anti gaspillage ayant 2/3 choses qui allaient se perdre en cuisine, dont des endives. Aussi je me suis dit que mettre ce légume d’hiver à l’honneur aurait du sens, car l’endive est loin de faire l’unanimité à cause de sa saveur amère . Ce qui est dommage d’ailleurs car la saveur amère favorise la digestion d’après l’ayurveda ( voir l’article sur le sujet ici: Saveurs hivernales. Néanmoins, un bon moyen d’adoucir l’endive est de la faire braiser en l’agrémentant d’autres saveurs. Ainsi j’avais une bergamote qui allait se perdre dans mon panier de fruits et quelques airelles en boîte que j’ai décidé d’incorporer à cette recette qui allie ainsi des notes acidulées et sucrées pour atténuer l’amertume de l’endive. Peut-être une recette qui en réconciliera certains avec elle.

La recette:

Pour deux personnes il vous faudra:

– 6 endives ( 4 si elles sont grosses)

– 1 c à c de sirop d’agave

– 1 bergamote

– huile de coco

– 1 à 2 c à s d’airelles

– romarin

– sel

Faites préchauffer votre four à 200 degrés au préalable.

Commencez par presser votre bergamote et réservez le jus, puis épluchez la. Coupez les endives en 2 ou en 4 selon leurs tailles et dans un roaster huilé à l’huile de coco, ajoutez le sirop d’agave et ajoutez les endives avec un léger fond d’eau et faites les revenir. Arrosez avec le jus de bergamote pressé et parsemez d’airelles et de romarin avec une pincée de sel. Ajoutez les morceaux de bergamote que vous avez coupé dessus. Enfin enfournez le roaster fermé pendant 20minutes à 200 degrés. Humez la douceur subtilement sucrée qui se dégage du four. Bon appétit.

Pour un peu plus de douceur vous pouvez associer les endives avec des patates douces 🍠 au goût naturellement sucré.

Riche en vitamines et minéraux comme le manganèse, l’endive est très faible en calories, seulement une quinzaine au 100 grammes! Elle est riche en fibres et a des propriétés diurétiques. Cela peut être intéressant de la mettre au menu des fêtes pour équilibrer un peu tout cela et favoriser un peu l’élimination.

Belle journée,

Chloé

Consommer moins de sel

Entrons dans le vif du sujet en ce vendredi 16 décembre qui annonce les vacances de Noël et donc probablement pour beaucoup le début des retrouvailles en famille impliquants souvent des repas plus copieux plus gras, plus salés et plus sucrés . Sur ce trio je choisis aujourd’hui de vous parler du sel 🧂. Avant d’en venir aux choses qui fâchent un peu, n’oublions pas que ce dernier est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Il est constitué de chlorure de sodium (NaCl) et participe au fonctionnement du système nerveux. Le sodium a un rôle sur les cellules en déclenchant la contraction musculaire, en permettant une bonne répartition de l’eau et en aidant à la régulation de la pression sanguine. Néanmoins comme souvent c’est la dose qui fait le poison, en effet la recommandation est de consommer au maximum 5grammes par jour, soit 2,4 grammes de sodium, alors que la moyenne observée est plutôt une consommation aux alentours de 10 grammes par jour! Voilà qui est problématique pour des raisons que vous connaissez probablement: hypertension, risques cardiovasculaire, rétention d’eau,…et qui m’amènent à vous partager une solution pour diminuer sa consommation de sel sans vraiment s’en priver et en découvrant de nouvelles saveurs.

Il existe diverses possibilités pour diminuer sa consommation de sel 🧂 en gardant le plaisir et associant de nouvelles saveurs, je vous propose de partir sur un gomasio épicé fait maison. Avec seulement 3 ingrédients de qualité vous aurez un assaisonnement aux notes subtiles de noisettes rehaussées par le curcuma, le tout avec peu de sel. L’intérêt de ce mélange est qu’en gardant vos habitudes d’assaisonnement sans vous en rendre compte vous aurez la main moins lourde sur le sel pour une même quantité. Pour se faire vous aurez besoin de:

– 1 c à c de fleur de sel de Guerande

– 60g de graines de sésames noirs

– 1 c à s de poudre de racine de curcuma

Pour commencer, dans une poêle 🍳sans aucun ajout de matière grasse faites toaster vos graines de sésames quelques minutes et retirez du feu dès que cela commence à sauter ( attention ça continue un petit peu après avoir ôter la poêle du feu 😁). Dans un mixeur transvasez vos graines de sésames toastées, ajoutez le sel et le curcuma et mixez le tout. Récupérez la poudre obtenue dans un contenant en verre hermétique. Vous avez votre gomasio ( la couleur verte résulte du mélange des graines noires mélangées au jaune du curcuma).

Quels sont ses avantages?

Tout d’abord vous constaterez la faible quantité de sel présente pour la quantité obtenue, il est évident que cela aura un impact sur votre consommation au quotidien. En prime les graines de sésames noirs toastées ont l’avantage d’être riche en fibres et en phytosterols ( qui permettraient selon diverses études de diminuer le taux de cholestérol). Quand au curcuma je ne présente même plus ses propriétés anti-inflammatoires. Donc même si on en abusera pas non plus ( d’ailleurs grâce au sésame vous pouvez diminuer vos sauces et huiles aussi ) , ce changement dans vos repas va d’une part permette de diminuer votre consommation de sel mais aussi d’aller vers d’autres saveurs, ce mélange là étant assez fort, si vous souhaitez un goût moins prononcé optez pour le sesame blond et vous pouvez aussi enlevez le curcuma si ce n’est pas à votre goût. Dernière petite chose veillez à bien choisir votre sel, ne prenez pas de sel raffiné, fluoré ou iodé.

Il y a tellement de choses possibles pour trouver des alternatives en alimentation, c’est souvent simplement par habitudes, facilités, routines, manque de temps aussi… que nous ne cherchons pas plus, d’où le but de ces petits articles d’ailleurs ☺️.

Je vous souhaites de belles vacances de noël 🎄

Chloé

Douceur de chou

Encore du chou 🥬 Que voulez-vous c’est la belle saison pour les choux 🥬 et il en existe tellement qu’en ce moment j’ai toujours quelque chose à cuisiner avec et surtout j’adore cela. Après le chou romanesco, en ce dimanche 11 décembre je vous propose une recette très simple et rapide à base de chou rouge. Avec une saveur un peu sucrée le chou rouge est très doux et un peu plus adouci encore dans cette recette. En outre il a de nombreux atouts à commencer par sa faible teneur calorique ( environ 38 calories pour 100g) , il est riche en fibres, en vitamines C, en vitamine K et vitamines B1 et B6, ainsi qu’en fer et en manganèse. Sa jolie couleur pourpre est liée à un flavonoïde (la cyanidine) qui lui confère des vertus antioxydantes. Même si on le trouve plus ou moins tout au long de l’année, c’est la meilleure saison pour le consommer, celui-ci grâce à la vitamine C qu’il contient stimulant le système immunitaire. Qui plus est comme cette recette va le prouver, il est très simple à cuisiner. On peut le manger cru ou cuit, mais il est évident que j’opte pour une recette cuite en cette période Kapha 😉 ( voir article du 7 décembre ici).

Dans cette recette, j’associe le chou rouge au croquant de la noisette de saison aussi et qui apportera de la vitamine E, de la protéine végétale, la noisette ayant l’avantage d’être alcaline qui plus est.

Plutôt rassasiante, cette recette peut se suffit à elle-même, sinon vous pouvez l’accompagner d’un peu de quinoa en gardant les mêmes épices. La recette est totalement végétale et sans gluten.

Voici la liste d’ingrédients dont vous aurez besoin pour 2 personnes:

Ingrédients biologiques:

– la moitié d’un chou rouge bio 🥬

– la moitié d’un oignon rose 🧅

– 1/2 c à c d’ huile de coco

– quelques feuilles de coriandres fraîches 🌿 ou surgelés si vous n’en trouvez pas

– 1 c à c de poudre de cumin

– une vingtaine de noisettes

– sel

Coupez votre chou en fines lamelles ainsi que l’oignon. Mettez l’huile de coco dans une grande poêle ajoutez l’oignon et faites revenir rapidement. Ajoutez votre chou en le mélangeant bien et ajoutez 40cl d’eau. Ajoutez le cumin, le sel et la coriandre fraîche ciselée. Couvrez et laissez cuire pendant 15min en remuant de temps en temps. Il n’y a besoin de rien de plus, la texture est fondante le petit goût doux et sucré naturel du chou est accentué grâce à l’huile de coco, les épices viennent relever délicatement le plat, et la noisette apporte croquant et équilibre. Quand à la beauté de la couleur dans l’assiette 💜, c’est un cadeau de la nature.

En vous souhaitant un très bon appétit et un beau dimanche.

Chloé

16 décembre: la déshydratation

Je ne vais pas parler de déshydratation nous concernant qu’on cherche à éviter, mais de la déshydratation des aliments qui elle s’avère bien utile en revanche.

En effet, cette technique ancienne et revenue sur le devant de la scène grâce notamment à l’alimentation sans cuisson et autres naturopathes, dont je fais partie, qui partagent pas mal autour de cela et c’est tant mieux. Mais à quoi cela sert-il? Pourquoi et comment déshydrater ses aliments? Avec ou sans déshydrateur?

La première chose interessante concernant la déshydratation est que celle-ci permet de conserver plus longtemps des fruits et légumes qui risquent de se perdre. Ainsi si vous voyez que des aliments ne seront pas mangés à temps, c’est une super astuce anti gaspillage. Vous pouvez conserver vos aliments plusieurs mois en veillant à bien les conserver, dans des bocaux en verre par exemple ( ce que je fais).

Vous l’avez sûrement déjà vu, on peut même déshydrater de la viande ou du poisson, je ne l’ai personnellement jamais fait, car ce n’est pas mon type d’alimentation , mais si cela vous tente soyez très vigilant à ce que ce soit bien déshydrater pour éviter tout risques de germes ou autres et conservez les maximum 3 mois.

Un autre intérêt à déshydrater des aliments et notamment des fruits est qu’ils peuvent constituer un encas sain pour les enfants ( et même les grands), et remplacer les bonbons et autres sucreries. C’est à la fois économique, écologique, sans aucun additif et meilleur pour la santé.

Comment déshydrater ses aliments?

On commence par laver et sécher son aliment et idéalement on vient couper de fines tranches à la mandoline les plus fines possibles pour écourter le temps de séchage. Pour les pommes et les poires vous pouvez utiliser un vide-pomme, mais si vous n’en avez pas, simplement veillez à bien ôter les pépins. Quand un fruit ou un légume est bien mûr, il sèche plus rapidement. Cette information à son importance, car les temps de déshydratation peuvent être long ( jusque 12h, cela varie en fonction des aliments).

On peut déshydrater sans appareil spécifique mais l’utilisation d’un déshydrateur est toujours plus confortable, que ce soit pour l’installation de ses aliments, il y a souvent beaucoup de plateaux, mais aussi pour la gestion de la température, de la visibilité des aliments,… En effet en dessous de 46 degrés vos aliments gardent tous leurs nutriments et vitamines, ce qui n’est pas un détail. Pour choisir un déshydrateur je vous conseille surtout de ne pas le prendre en plastique et avec une puissance aux alentours des 500watts, et vous verrez que c’est bien souvent là que l’on trouve la différence de prix ( entre 50 et 300euros). Sinon il nous reste la bonne vieille méthode du four. Pour se faire on installe une feuille de papier cuisson sur une plaque où l’on va venir disposer des aliments finement coupés, sans qu’elles se touchent. Au niveau de la température on jauge entre 40 et 50 degrés maximum ( à peine plus que le thermostat 1) et au niveau du temps tout dépend des aliments, cela peut aller de 5h à 12h ( oui il vaut mieux faire ça un dimanche à la maison, je vous l’accorde 😊). Si un fruit a tendance à noircir au contact de l’air, ajoutez-y un peu de jus de citron 🍋

A vos pommes 🍏 , poires 🍐,mangues 🥭 , oranges 🍊kiwis🥝,… dont c’est la saison. On peut profiter de les déguster séchés mais aussi les utiliser en décoration, notamment avec les oranges qu’on peut mettre en guirlande, dans une couronne ou suspendre dans le sapin individuellement. Les idée sont infinies quand on déshydrate ses aliments. Sachant qu’ensuite il est possible de les réhydrater par exemple pour faire une tarte au pommes. Et cet été pensez à faire vos propres tomates 🍅 séchées, en les mettant au soleil ☀️ par temps bien sec, le four naturel 😊.

Enfin de nombreuses recettes sont possibles avec des aliments séchés, on en reparlera sûrement par ici.

Très belle journée ☀️

Chloé