Bowl de blettes

Récemment j’ai partagé sur Instagram une photo avec de belles feuilles de blettes très colorées, très jolies à voir, mais aussi très faciles à cuisiner. Les blettes, longtemps délaissées, sont depuis quelques années à nouveaux sur le devant de la scène, et offrent une possibilités de recettes innombrables ( ce n’est d’ailleurs pas la première fois que j’en parle ici, et pour cause je suis une grande fan). Mais tant qu’à faire je voulais profiter de cet article pour parler des bénéfices qu’apporte ce légume et en maximiser les effets grâce à une recette totalement crue qui permet ainsi de garder les nutriments intacts et les belles couleurs annonciatrices des beaux jours. Je vous propose une recette savoureuse, vegan,sans gluten, sans aucune huile, le tout permettant de profiter pleinement des saveurs dégagées par chacun des aliments sans que cela soit dénaturé par l’ajout d’une huile.

Avant cela, je vous propose le petit focus sur la blette tout de même, car il s’agit d’un légume dont les bienfaits sont nombreux et méritent d’être connus.

La blette

Elle appartient à la famille des Amaranthacées ( comme la betterave)et est aussi appelée bette ou poirée, elle est originaire du bassin méditeranéen. Elle se décline en plusieurs couleurs: orange, jaune, rose, blanc,rouge. Elle est faible en calories ( 21 calories au 100g) mais riche en vitamines A et C, en potassium et en magnesium. Sa richesse en fibres facilite bien sûr le transit intestinal, elle est aussi diurétique et son apport en polyphenols protège nos cellules des radicaux libres. Elle contient un acide aminé, le glutamine, qui aide à la récupération musculaire et aide le corps à se régénérer. Bref elle a tout bon et en plus, colorée elle donne vraiment des notes de printemps dans nos assiettes!

C’est partie pour la recette crue de la blette, car oui j’ai toujours partagé des recettes cuites sur celle-ci, mais pour garder tout ses précieux bienfaits intacts, il vaut mieux privilégier le cru. Faites-moi confiance sur cette recette intuitive, le goût est là, le plat est nourrissant et vous aurez la forme.

Bowl de blettes

Les ingrédients pour 2 personnes:

  • 6 belles branches de blettes colorées
  • 1 avocat mûr
  • 1/2 racine de curcuma fraiche
  • 1 pincée de sel de guérande
  • 1 petite poignée d’épines vinettes (facultatif, c’est pour la note acidulée)
  • 3 tiges d’ail des incas
  • 1 c à s de jus de citron au gingembre ( sinon juste du jus de citron)

Et c’est tout 😉

Après avoir lavé vos blettes, coupez les côtes en petits dés et les feuilles en fines lanières. Placez les dans un récipients où vous ajouterez une pincée de sel de guérande. Et là, l’étape importante, c’est de bien malaxer à la main les blettes et le sel. Essorez bien le tout et videz le surplus d’eau et de sel qui s’en dégagent. Réservez.

Après avoir ôté la peau et le noyau de votre avocat, coupez le en petits dés et ajoutez le à vos blettes en le mélangeant délicatement à la main avec le reste.

Rapez par dessus votre racine de curcuma et ajoutez-y les tiges d’ail des incas finement ciselées. Terminez par la cuillère à soupe de jus de citron au gingembre et régalez-vous.

Chaque ingrédient apporte juste ce qu’il faut en goût pour que chacun soit reconnaissable au palais sans qu’il soit masqué par un autre aliment, un délice. Assurément ma recette qui annonce le printemps 2021.

Bon appétit

Chloé

Gaufres d’amour au cresson

En cette période où le romantisme est un peu plus à l’honneur (enfin, cela devrait être toujours le cas, n’est-ce pas?), où on parle beaucoup de crêpes et beaucoup moins de gaufres, beaucoup plus de saveurs sucrées que de saveurs salées, je me la joue Verseau qui bouscule les codes ( coucou l’ascendant ;)), dont c’est d’ailleurs la belle saison en ce moment, pour vous proposer une recette de gaufres salées, vegan, sans gluten, légère et digeste, bien que nourrissante. Je les appelles gaufres d’amour évidemment en raison de la forme en coeurs qu’elles ont, grâce à mon moule, mais aussi car nous allons le voir, le cresson était utilisé par Dioscoride comme aphrodisiaque, et est un légume tellement riche en bienfaits, que même si vous n’êtes pas accompagné, consommer du cresson c’est se donner de l’amour et quoi de plus fort que cela?

Pour cette recette, vous commencez à me connaitre je pense, il n’y aura donc ni oeuf, ni beurre, ni lait animal mais également aucune forme de gluten. Aussi, on pense à tout le monde ici, la recette devrait convenir à une majorité de personnes.

Mais avant de rentrer dans le coeur de la recette, quelques présentations sur les ingrédients utilisés s’imposent.

Le cresson Nasturtium officinale aussi appelé cresson de fontaine ou cresson officinale appartient à la famille des Brassicacées comme le colza par exemple. C’est un excellent stimulant celui-ci étant riche en vitamines, tel que la vitamine B6 et la vitamine C mais aussi en minéraux notamment: fer, zinc, magnesium et calcium. Il possède des propriétés dépuratives et va ainsi contribuer au bon fonctionnement du foie et diurétiques également. Il a également des propriétés expectorantes, pas mal en cas de troubles de la sphères ORL, tant en préventif qu’en soutient des voies respiratoires ( je rappelle que ces conseils sommaires ne se substituent en aucun cas à l’avis d’un médecin).

Evidemment pour bénéficier de ces nombreux bienfaits, il faudra le consommer cru, voilà pourquoi je recommande pour cette recette de conserver du cresson pour le déguster avec sa gaufre, qui elle en contiendra mais cuit, donc sans les propriétés citées ci-dessus.

Pour ma pâte à gaufres sans gluten j’utilise également 2 farines que vous trouverez facilement en magasin biologique, à savoir la farine de riz semi-complet et la farine de teff. Faisons un petit focus sur la farine de Teff qui est originaire d’Ethiopie et que j’ai déjà utilisé dans mes recettes revisitées des succulents Lamingthon ( à retrouver ici) et également dans l’Hortopita ( à retrouver ici).

Le teff est la plus petite céréale du monde et présente l’intérêt d’être assez riche en protéines végétales de qualités puisque contenant tous les acides aminées essentiels et également de ne pas contenir de gluten. Sous forme de farine, il est intéressant car il apporte tout de même une certaine élasticité et permet ainsi une bonne tenue pour réaliser des pâtes végétaliennes et sans gluten.

C’est partie pour la recette de ces gaufres qui pourront être servit en apéritif avec un peu de tapenade par exemple, ou en entrée avec une belle salade de cresson par exemple.

Gaufres au cresson

Pour 8 gaufres:

  • 125g de farine de riz semi-complète
  • 125g de farine de teff
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 300ml de lait de riz
  • 100g de cresson
  • 1 gousse d’ail
  • 1 belle pincée de sel
  • 2/3 branches de persil ou à défaut une belle c à s de persil surgelé
  • 1 peu d’huile de coco pour le moule

Dans un saladier mélangez les farines, le sel, la poudre à lever. Puis ajoutez-y le lait de riz en remuant afin d’obtenir une pâte homogène.

En parallèle, dans un blender, et après avoir lavé vos ingrédients verts, ajoutez le cresson, le persil, la gousse d’ail sans le germe ( plus digeste)et l’huile d’olive. Mixez-les jusqu’à que tout soit bien haché et incorporez ce mélange avec la pâte à gaufres en les mélangeant bien.

Votre pâte à gaufre est prête, huilez ( à l’huile de coco de préférence) votre moule à gaufres et mettez la pâte en refermant l’appareil. Comptez entre 2 et 3 minutes pour chaque « fournée »,bien que cela dépende de votre matériel. Il devrait y avoir 2 fournées si vous avez un appareil pour 4 gaufres.

C’est prêt!

Il n’y a plus qu’à déguster, que vous soyez seul ou accompagné, peu importe, le tout c’est de passer un bon moment et ce même en sa propre compagnie en se chouchoutant.

Très belle suite,

Chloé

Fan de fanes

La carotte, ce légume que l’on consomme toute l’année, un incontournable riche en bétacarotène qui nous donne un si beau teint, probablement le légume le plus apprécié même chez les enfants grâce à son petit goût sucré qui permet de l’incorporer à tout un tas de recettes. Mais l’autre gros avantage de la carotte, c’est qu’elle contient une partie verte, le dessus de l’iceberg et pas des moindres, puisqu’il s’agit de ses fanes que je vous invite vivement à ne pas jeter. Et pour cause, les fanes regorgent de vitamines et minéraux et permettent d’élaborer de délicieuses recettes. Néanmoins, pour les consommer je vous conseille de les choisir impérativement de qualité biologique, on évitera ainsi toute contre productivité pour notre vitalité, et je rappelle par la même occasion, qu’idéalement tout vos produits frais devraient être bio, surtout par les temps qui courent… sachant que lorsque l’on consomme de saison et local il n’y a que très peu d’incidence sur le prix, quand à la carotte, il n’y a pas trop d’excuse, je crois que c’est le légume le plus accessible.

Les fanes de carottes sont riches en vitamines A (vision, peau, cicatrisation,…) ,C (défenses de l’organisme, métabolisme des acides aminés,…) et K (coagulation du sang,…).Elles sont également riches en minéraux tel que le magnesium (Mg)( fonctions nerveuses et musculaires, lutte contre stress,…), le potassium (K) ( métabolisme des glucides,maintient du rythme cardiaque, contraction musculaire,…) , le calcium (Ca) ( solidité os et dents, métabolisme du fer,…)

Contrairement aux idées reçues elles ne sont pas toxiques et se révèlent même être délicieuses, ce qui me pousse à vous proposer une recette que j’affectionne particulièrement, qui est très simple et rapide, qui ne nécessite aucune cuisson, est totalement végétalienne, sans gluten et contient seulement 4 ingrédients. Il s’agit d’une pâte de fanes style « pesto » que vous pouvez ajouter à une belle assiette de légumes, comme une sauce, à incorporer dans des rouleaux de printemps, à tartiner en apéritif sur du pain des fleurs par exemple, ou même pour garnir des lamelles de courgettes,… Bref, de multiples possibilités pour cette recette anti-gaspillage. Sans plus tarder la recette:

Ingrédients:

  • Un bouquet de fanes de carottes fraiches bio
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • Une poignée de noix de cajou
  • Une gousse d’ail sans le bulbe

Otez le bulbe de votre gousse d’ail, toujours mieux pour la digestion. Détachez les fanes de votre botte de carottes et mettez les dans un blender, avec l’ail, l’huile d’olive et les noix de cajou. Mixez afin d’obtenir une pâte assez homogène. Si vous le souhaitez, il est possible d’y ajouter des pignons, je le précise car j’avais prévu de le faire, voilà pourquoi vous voyez un bocal de pignons sur la photo, mais n’arrivant pas à ouvrir celui-ci, j’ai capitulé, et au final sans regret puisque c’était tout à fait délicieux même sans ;). Le plus important est de bien choisir sa botte de carottes avec de belles fanes vertes et fraiches pour éviter l’amertume et bénéficier au mieux des micronutriments.

Je vous souhaite une bonne dégustation et une belle soirée.

Chloé

Risalamande

Nous y sommes! Ce soir c’est le Réveillon de Noël et à cette occasion je vous propose un tour dans le pays réputé être le plus heureux du monde: le Danemark! Avec le fameux style de vie à la cool qu’on appelle Hygge, les danois ont de nombreuses recettes à déguster dans de belles ambiances comme ils savent si bien les créer. Je me suis penchée sur une recette traditionnelle servit à Noël là-bas qui est le risalamande ( riz à l’amande), une sorte de riz au lait haut de gamme que je revisite biensûr en remplaçant le lait de vache par du lait d’amande, douceur assurée. La particularité de ce dessert de Noël est que dans la préparation une amande entière doit être glissée à l’intérieur et que celui qui tombe dessus à la chance de recevoir un cadeau, et ce coup-ci c’est moi qui l’ai eu 😉 ( j’attend mon présent d’ailleurs ;)). Un dessert facile, pas trop lourd et convivial à proposer pour les fêtes, le tout dans une ambiance chaleureuse. Ma version est donc végétalienne et ce dessert ne contient pas de gluten quelque soit la version proposée.

Risalamande

Ingrédients pour 4 belles coupes de Risalamande:

  • 70g de riz rond
  • 50cl de lait d’amande sans sucres ajoutés
  • Une gousse de vanille
  • 80g d’amandes concassées
  • 3 c à s de sucre de coco
  • 20cl de crème d’amande
  • quelques cerises griottes surgelées
  • du coulis de cerise

Faites chauffer le riz à la casserole dans un fond d’eau avec le lait d’amande, la gousse de vanille et 2 c à s de sucre de coco. Laissez cuire à feu doux une vingtaine de minutes en remuant.

A côté de cela concassez grossièrement les amandes dans un blender, sauf une qui sera à mettre dans la préparation comme une fève.

Versez la crème d’amande, la dernière cuillère à soupe de sucre de coco ( vous pouvez aussi ajouter 2/3 gouttes d’huile essentielle de vanille) dans un récipient et avec un batteur montez ce mélange en une mousse. Dans un saladier mélangez le riz avec la mousse d’amande, l’amande entière et les amandes concassées et réservez au frais. Au dernier moment, vous pourrez faire votre présentation individuelle et ajouter une à deux cerises griottes ainsi que le coulis de cerise.

Un excellent dessert de Noël, qui avec cette amande cachée révèle toujours les grands enfants qui sommeillent en chacun de nous, et c’est aussi cela que l’on recherche dans l’esprit de Noël. Je vous souhaite de très belles fêtes, remplies de joies et d’amour.

A très vite

Chloé