Taboulé libanais

Très largement inspiré du taboulé libanais que j’affectionne énormément, je vous propose une version à peine revisiter de ce dernier dans une version sans gluten. Aussi j’y vois l’occasion de faire un focus sur le persil qui constitue en grande majorité ce plat frais, très appréciable encore en cette fin d’été.

Le persil:

À feuilles plates ou frisées, le persil reste toujours aussi séduisant, que ce soit gustativement bien sûr, mais aussi de par ses constituants qui en font une herbe remarquable, dont on aurait tort de se priver. De la famille des apiacées, ses feuilles vertes sont riches en vitamine C et E, en chlorophylle, en bêta carotènepolyphenols dont les flavonoïdes ( apigenine, quercetine,…), … autant de caractéristiques qui auront des effets diurétiques, hypotenseurs, très anti-inflammatoires et antioxydants qui lui conférerait notamment un rôle important, d’après certaines études menées, sur certains cancers…

Sachez que vous pouvez utiliser des feuilles en cuisine évidemment mais aussi en décoction à utiliser en externe ( après avoir laisser refroidir en infusion votre décoction une dizaine de minutes) avec un coton sur votre visage pour éclaircir le teint. Les feuilles peuvent aussi soulager les piqûres d’insectes.

Pas mal pour une des herbes les plus connues et les plus faciles à se procurer. Néanmoins, il est à éviter pendant la grossesse et l’allaitement ( abortif et diminution de la lactation ) ainsi qu’en cas d’insuffisance rénale.

Après cette présentation sommaire, de celui sans lequel ce taboulé ne serait pas, je vous propose cette recette vegan et sans gluten, aux notes herbacées. Petit spoil, il contient de la Grenade dont vous retrouverez les bienfaits juste ici.

Les ingrédients ( pour une personne):

– 1/2 bouquet de persil frais

– 1 tomate 🍅 noire de Crimée

– 1 petit concombre Noa

– 1/4 d’oignon rouge

– une dizaine de feuilles de menthe

– 40g de semoule de pois cassés

– une grenade

-huile de basilic sacré

– quelque graines de nigelle

– jus de citron

– sel aux herbes

Portez de l’eau à ébullition dans une casserole, puis versez la sur la semoule de pois cassés afin de la faire gonfler, 6/7 minutes suffisent. Égrenez la semoule est mettez la dans votre plat/ assiette de présentation. Découpez en petits dés le concombre, la tomate, l’oignon, hachez le persil, la menthe, décortiquez la grenade et ajoutez tout cela à votre semoule réhydratée. Assaisonnez avec raison, avec l’huile et le jus de citron en y ajoutant une pincée de sel aux herbes et mélangez. Pour la présentation, gardez un petit brin de menthe et enfin saupoudrez de graines de Nigel.

Fraîcheur, légèreté, saveurs et arômes qui dansent tour à tour dans la bouche et nous transporte le temps d’un repas en orient. Je vous souhaite un bon appétit.

Chloé

Gâteau cru myrtilles/lavande

La saison de la myrtille, ce petit raisin des bois, est à son comble en ce moment pour notre plus grand plaisir, puisqu’elle court de juin à septembre. Aussi pour en profiter pleinement, je vous propose une petite présentation de celle-ci accompagnée d’une recette qui conservera tout les bienfaits de la myrtille.

Présentation

Ce petit fruit de la famille des ericacées est riche en eau, en glucides ainsi qu’en anthocyanes ( le fameux pigment naturel qui donne sa couleur bleutée à la myrtille) qui ont des vertus tonifiantes au niveaux des vaisseaux sanguins et sont donc intéressants en cas de problèmes de circulation ( jambes lourdes, hémorroïdes,…). La myrtille contient aussi des acides organiques tel que l’acide malique, l’acide citrique et l’acide ascorbique (vitamine C), ainsi que des proanthocyanidols ( un polyphenol) qui lui confère des vertus antioxydantes.

Il est alors important de garder intact tout ces précieux bienfaits, en évitant la cuisson. Voilà pourquoi sans plus tarder je vous propose une recette crue, très rapide à réaliser, sans sucre ajouté, sans farine sans produits d’origine animale et sans gluten ( mais que reste-t-il alors? 😉 beaucoup de choses promis :)) , mais riche en saveur je vous le promets :). Idéale si vous avez des myrtilles à passer ( en frais on les conserve pas plus d’une semaine au réfrigérateur), mais sachez que vous pouvez aussi utiliser des myrtilles congelées bio ( j’ai d’ailleurs fait un mix des deux pour ma part).

La recette

Ingrédients ( pour 4 personnes):

– 100g de noix de cajou sans sel

– 40g de pâte de dattes

– 1 pincée de sel

– 1 c à c de sommités fleuries de lavande vraie bio

– 200ml de crème de coco ( j’utilise celle à fouetter de chez Base, mais une autre avec au moins 20% de matière grasse fera l’affaire)

– 150g de myrtilles fraîches ou congelées ( j’ai fait un mix des deux ici, en utilisant les fraîches surtout pour le décor, ces dernières étants plus craquantes avec une meilleure tenue)

– 5/6 gouttes d’huile essentielle de vanille

– pour le toping au choix, zeste de citron 🍋 , sommités fleuries de lavande🌸, feuilles de menthe bergamote fraîche coupées 🌱, copeaux de noix de coco 🥥 ,…

Dans un blender mixez les noix de cajou, le sel et la pâte de dattes. Il s’agira du fond de votre gâteau, on veillera donc à bien aplatir la pâte obtenue au fond d’un moule à manquer, qu’on gardera au frais en attendant d’élaborer le reste de la recette.

Ensuite toujours dans le blender préalablement nettoyé, ajoutez environ 100g de myrtilles, l’huile essentielles de vanille, la crème de coco et la cuillère à café de fleurs de lavande. Mixez afin d’obtenir un bel appareil que l’on viendra superposer sur la pâte qui reposait au réfrigérateur jusqu’alors. Ajoutez les myrtilles dessus ainsi que le toping de votre choix. Réservez le tout au minimum 6/8h au frais pour une bonne tenue du gâteau, avant de déguster.

Mélange de saveurs et de couleurs subtiles, peu sucrée , qui tout en gardant les nutriments intacts, offrent fraîcheur et originalité. Bon appétit!

Chloé 💜

Recette estivale de Wakamé

Dans les clichés sur la naturopathie vous connaissez bien sur les graines ( si si c’est très bon mais on ne mange pas que cela :)) , les cures saisonnières comme la sève de bouleau par exemple, et aujourd’hui autre ingrédient très « connoté naturo » nous allons parler des algues dont je suis très fan personnellement, et plus précisément le wakamé, hummm!

Alors évidement avant de commencer, il est évident que c’est une question de goût, mais si vous n’avez jamais goûté cela peut être l’occasion. . Concernant les algues, il en existe un né multitude mais les plus facilement trouvables en magasin bio outre le wakamé sont: le nori, la dulse, le kombu, la laitue de mer et le haricot de mer. Chacune possède une saveur, un aspect et un profil micro nutritionnel différent.

Le wakame ( Undaria pinnatifida) appartient à la famille des Alariacés qui regroupe les algues brunes ( environ 80 différentes de part le monde). Si le wakamé est originaire du Japon 🇯🇵, où les algues sont très consommées, cette algue est très souvent cultivée notamment en Bretagne. Vous la trouverez le plus souvent dans les commerces bio sous forme déshydratée, il suffit alors de la réhydrater quelques minutes dans de l’eau pour la consommer. C’est l’algue la plus apprécié en général car elle est tendre, iodée avec une très légère note sucrée qui sublime nombre d’aliments en cuisine.

D’un point de vue nutritionnelle, le wakamé est plus qu’intéressant notamment grâce à sa grande richesse en fibres ( 40g au 100g), en calcium, en potassium, en vitamine K, vitamine B9, en bêta carotène et bien sûr en iode. Le wakamé représente un apport intéressant en protéine aussi avec 14g pour 100g, intéressant dans une alimentation végétarienne. Grâce à l’alginate (un polysaccaride présent dans les algues brunes), le wakamé va permettre d’éliminer les toxines de l’appareil digestif. Cette algue aide à renforcer le système immunitaire, améliore le confort digestif et grâce au mucilage qu’elle contient permet d’obtenir rapidement la satiété ( très interessant lorsque l’on souhaite diminuer ses quantités alimentaires dans le cadre d’une perte de poids par exemple ).

Si elle regorge de bienfaits, attention néanmoins elle ne dois pas être consommée en cas de souci de thyroïde en raison de l’iode qu’elle contient. Pour les personnes très sensibles au niveau digestif ( exemple, syndrome du colon irritable, on en abusera pas pour éviter tout désordres intestinaux.

Il existe mille et une façons de cuisiner et d’accommoder le wakamé. Je vous propose une recette qui allie sucré et salé et surtout fraîche, réalisée avec ce qu’il me restait en cuisine. Cette recette conviendra tout à fait à un régime végétalien et sans gluten.

Wakamé bowl

Les ingrédients pour une personne:

– Une poignée de wakamé déshydraté ( marqué bord à bord ou marinoë)

– 2 abricots

– 1 ou 2 mangues séchée ( marque pépite)

– 1 betterave chioggia crue

– taboulé de lentilles corail ( Lazzareti)

– gommasio

– 1 c à c de vinaigre de riz

– 1 c à c d’huile de sesame

– 1 pincée de curcuma en poudre

Tout d’abord, dans un saladier, couvrez le wakamé avec le double d’eau et laissez gonfler 5 minutes. Une poignée suffit car vous allez voir que le wakamé triple de volume, et ce dernier étant satietogène ( coupe faim), vous en aurez suffisamment.

En parallèle , recouvrez d’eau bouillante la quantité que vous souhaitez de semoule de lentilles corail. Et laissez gonfler 2/3 minutes, après quoi vous égrainerez votre semoule.

Après voir enlevé l’eau des wakamé, coupez l’abricot et la betterave chioggia comme bon vous semble. Découpez de fines lanières de mangues séchées que l’on mélangera ensuite aux wakamé. Assaisonnez avec l’huile de sesame et le vinaigre de riz ainsi qu’un peu de gomasio et du curcuma . C’est prêt, bon appétit.

Un vrai moment de fraîcheur coloré et iodé. Les saveurs se marient très bien, après tout cela n’est qu’affaire de goût bien sûr.

Je vous souhaite un très bon week-end.

Chloé

Le kéfir de fruits à la fève tonka

L’univers des bactéries, celui dont rien que le nom peut faire peur mais sans lequel nous ne pouvons pas vivre, notamment les bactéries saprophytes, qui nous protègent contre différents agents pathogènes en se nourrissants des déchets. Nous y voilà, bonjour le microbiote, le second cerveau là où en cas de déséquilibre, beaucoup de choses vont de travers dans notre corps et même notre esprit d’ailleurs. Un sujet vaste sur lequel je reviens fréquemment et qui est au cœur de tout rendez-vous en naturopathie, qu’on se le dise ;).

L’été s’annonce d’ici quelques jours , et en cette saison j’aime faire diverses boissons maison pour me rafraîchir tout en bénéficiant de certains bienfaits. Il y a quelques jours, en préparant mon kefir de fruits , j’ai constaté que je n’avais jamais abordé ce sujet ici, ni même partagé de recette autour de celui-ci. De ce fait le voici, avec ma recette de kefir 2021 ( je varie les recettes ) les bienfaits du kefir, comment le faire, etc,…

Qu’est-ce que le kefir?

Il existe 2 sortes de kefir: le kefir de lait ressemblant à du yaourt et celui dont je vais vous parler ici le kefir de fruits. Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, le kefir est composé de microorganismes dont l’aspect diffère mais dont les effets sont similaires. Ne consommant pas de lait de vache, j’ai bien sûr une préférence pour le kefir de fruits, d’autant que cette boisson est désaltérante. En général, les graines de kefir se donnent entre connaissances, il y a quelques choses de très conviviale dans cette manière de faire, qui donne encore plus d’intérêt à cette boisson. Néanmoins, et ce fût mon cas, vous pouvez trouver des graines à repiquer jusque 8 fois en magasin biologique, de la marque Nature et Aliment qui est vegan et sans gluten et qui vous permettra de faire 8 litres de kefir au final grâce au repiquage.

Pour repiquer il suffit de récupérer le dépôts blanc que vous aurez au fond de votre boisson de kéfir.

Quels sont les bienfaits du kéfir?

Le microbiologiste russe Elie Metchnikoff prix Nobel de médecine a découvert lors de ses recherches sur les probiotiques les bienfaits du kéfir. Il a mis en lumière le fait que le kéfir empêchait les putréfactions des aliments qui passent dans l’intestin, renforçant ainsi le système immunitaire. En effet, le kéfir permet de rééquilibrer et nettoyer le système digestif, améliorant grandement le transit intestinal et le confort digestif. Par lien de cause à effet, de nombreux autres bienfaits peuvent être notés: sur les problèmes de peaux comme l’eczéma, le système biliaire, les allergies, un mauvais sommeil… l’essayer c’est assurément l’adopter, le goût étant très agréable qui plus est.

Kefir de fruits venant d’être préparé

Recette de kefir de fruits à la fève tonka

Les ingrédients:

– Un contenant d’un litre en verre

– 1 litre d’eau de source

– 1/2 citron bio 🍋

– Quelques figues sèches ( j’ai mis 4 petites figues)

– 1 fève tonka

– Des graines de kefir

Mettre vos graines dans le bocal en verre ajoutez les rondelles de citron 🍋, les figues, 1 fève tonka coupée en 4 et un peu râpée ( éventuellement 1 c à c de sucre roux si vous le souhaitez ) , et ajoutez l’eau de source. Fermez le bocal hermétiquement et laissez à température ambiante pendant 48h. Après ce temps, vous pouvez ôter les fruits de votre boisson et conserver votre bouteille au frais. En principe, elle doit être un peu pétillante, c’est le processus de fermentation qui est stoppé une fois la bouteille au frais.

Il vaut mieux le consommer à jeun ou avant le repas, à raison d’un verre par jour en petite cure.

Kefir de fruits à la fève tonka le soir même ( les fruits sont en train de monter)

Pourquoi citron, fruits secs, sucre?

Le citron permet d’abaisser le pH et conserver votre kéfir avec une note acidulée très appréciable. La figue séchée, grâce au sucre, permet aux bactérie de bien se développer. Le sucre est nécessaire pour le développement des bactéries qui s’en nourrissent. Il y en a toujours un peu lorsque vous achetez le sachet mais vous pouvez en ajoutez une petite cuillère si vous voulez.

Kefir de fruits à la fève tonka filtré après 48h

Mon petit plus la fève tonka qui donne un goût suave avec des notes de vanille et d’amandes. En outre elle aurait des propriétés antispasmodiques, un petit plus que l’on peut noter. En revanche elle est à éviter chez la femme enceinte et allaitante.

Je vous souhaite à quelques jours du solstice, un très bel été, en forme et remplie de joie!

Chloé