Le kéfir de fruits à la fève tonka

L’univers des bactéries, celui dont rien que le nom peut faire peur mais sans lequel nous ne pouvons pas vivre, notamment les bactéries saprophytes, qui nous protègent contre différents agents pathogènes en se nourrissants des déchets. Nous y voilà, bonjour le microbiote, le second cerveau là où en cas de déséquilibre, beaucoup de choses vont de travers dans notre corps et même notre esprit d’ailleurs. Un sujet vaste sur lequel je reviens fréquemment et qui est au cœur de tout rendez-vous en naturopathie, qu’on se le dise ;).

L’été s’annonce d’ici quelques jours , et en cette saison j’aime faire diverses boissons maison pour me rafraîchir tout en bénéficiant de certains bienfaits. Il y a quelques jours, en préparant mon kefir de fruits , j’ai constaté que je n’avais jamais abordé ce sujet ici, ni même partagé de recette autour de celui-ci. De ce fait le voici, avec ma recette de kefir 2021 ( je varie les recettes ) les bienfaits du kefir, comment le faire, etc,…

Qu’est-ce que le kefir?

Il existe 2 sortes de kefir: le kefir de lait ressemblant à du yaourt et celui dont je vais vous parler ici le kefir de fruits. Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, le kefir est composé de microorganismes dont l’aspect diffère mais dont les effets sont similaires. Ne consommant pas de lait de vache, j’ai bien sûr une préférence pour le kefir de fruits, d’autant que cette boisson est désaltérante. En général, les graines de kefir se donnent entre connaissances, il y a quelques choses de très conviviale dans cette manière de faire, qui donne encore plus d’intérêt à cette boisson. Néanmoins, et ce fût mon cas, vous pouvez trouver des graines à repiquer jusque 8 fois en magasin biologique, de la marque Nature et Aliment qui est vegan et sans gluten et qui vous permettra de faire 8 litres de kefir au final grâce au repiquage.

Pour repiquer il suffit de récupérer le dépôts blanc que vous aurez au fond de votre boisson de kéfir.

Quels sont les bienfaits du kéfir?

Le microbiologiste russe Elie Metchnikoff prix Nobel de médecine a découvert lors de ses recherches sur les probiotiques les bienfaits du kéfir. Il a mis en lumière le fait que le kéfir empêchait les putréfactions des aliments qui passent dans l’intestin, renforçant ainsi le système immunitaire. En effet, le kéfir permet de rééquilibrer et nettoyer le système digestif, améliorant grandement le transit intestinal et le confort digestif. Par lien de cause à effet, de nombreux autres bienfaits peuvent être notés: sur les problèmes de peaux comme l’eczéma, le système biliaire, les allergies, un mauvais sommeil… l’essayer c’est assurément l’adopter, le goût étant très agréable qui plus est.

Kefir de fruits venant d’être préparé

Recette de kefir de fruits à la fève tonka

Les ingrédients:

– Un contenant d’un litre en verre

– 1 litre d’eau de source

– 1/2 citron bio 🍋

– Quelques figues sèches ( j’ai mis 4 petites figues)

– 1 fève tonka

– Des graines de kefir

Mettre vos graines dans le bocal en verre ajoutez les rondelles de citron 🍋, les figues, 1 fève tonka coupée en 4 et un peu râpée ( éventuellement 1 c à c de sucre roux si vous le souhaitez ) , et ajoutez l’eau de source. Fermez le bocal hermétiquement et laissez à température ambiante pendant 48h. Après ce temps, vous pouvez ôter les fruits de votre boisson et conserver votre bouteille au frais. En principe, elle doit être un peu pétillante, c’est le processus de fermentation qui est stoppé une fois la bouteille au frais.

Il vaut mieux le consommer à jeun ou avant le repas, à raison d’un verre par jour en petite cure.

Kefir de fruits à la fève tonka le soir même ( les fruits sont en train de monter)

Pourquoi citron, fruits secs, sucre?

Le citron permet d’abaisser le pH et conserver votre kéfir avec une note acidulée très appréciable. La figue séchée, grâce au sucre, permet aux bactérie de bien se développer. Le sucre est nécessaire pour le développement des bactéries qui s’en nourrissent. Il y en a toujours un peu lorsque vous achetez le sachet mais vous pouvez en ajoutez une petite cuillère si vous voulez.

Kefir de fruits à la fève tonka filtré après 48h

Mon petit plus la fève tonka qui donne un goût suave avec des notes de vanille et d’amandes. En outre elle aurait des propriétés antispasmodiques, un petit plus que l’on peut noter. En revanche elle est à éviter chez la femme enceinte et allaitante.

Je vous souhaite à quelques jours du solstice, un très bel été, en forme et remplie de joie!

Chloé

L’aloe vera

Qui n’a jamais entendu parler de l’Aloe Vera? Il me semble qu’une majorité de personnes la connaissent, au moins de nom et d’aspect. Comme vous devez vous en douter, si j’écris quelques mots sur cette jolie plante, c’est qu’elle a de nombreux bienfaits à nous prodiguer et est facilement trouvable en magasin biologique toute l’année.

L’aloe vera aussi appelée aloes barbadensis, originaire d’Egypte se trouve dans les régions chaudes et est donc présente entre autres chez nous dans le sud de la France. Ses grandes feuilles vertes rigides contiennent du latex, à ne surtout pas consommer à cause de l’aloïne très irritant qu’il contient. En revanche, la feuille contient aussi un gel, le gel d’aloé qui est la partie qui nous intéresse pour bénéficier de ses bienfaits. Ce gel mucilagineux, qui s’utilise en interne et en externe, va lui nous offrir le meilleur de l’aloe vera, notamment grâce à sa richesse en vitamines A,C et E, ainsi que phosphore, potassium, calcium, zinc.

Les bienfaits:

En utilisation externe, dont je ne peux me passer au quotidien dans ma routine visage, elle apporte hydratation et stimule la production de collagène. Elle est adoucissante, à un petit effet tenseur, est apaisante, notamment sur les légères brulures type coup de soleil, ainsi que pour les problèmes d’eczéma, d’acné et de psoriasis ( pas de miracle mais une vraie aide ). Elle est aussi utile en cas de piqure d’insecte. Personnellement je l’utilise comme sérum avant ma crème hydratante ou mon huile végétale chaque jour.

Cette plante est adaptogène, c’est à dire qu’elle stimule et augmente les défenses naturelles de notre organisme. Elle est remarquable au niveau du confort digestif, et apaise de ce fait de nombreux maux associés à celui-ci ( intestin irritable, constipation,…) grâce à ses vertus antioxydantes, antibactériennes et détoxifiantes,. En interne, mieux vaut l’utiliser en cure sur maximum 3 mois, si vous souhaitez faire un nettoyage, en l’associant à une alimentation légère et en buvant beaucoup d’eau. On la consomme plutôt en dehors des repas. Son usage est en revanche déconseillée aux femmes enceintes, ainsi qu’aux personnes fragiles. Comme toujours, il s’agit de conseils sans visées médicales et je vous encourage en cas de doute à demander l’avis de votre médecin. Autre précision, si vous avez des aloe vera décoratifs à la maison, ne les consommez pas, il en existe une multitude de variétés et toutes ne sont pas comestibles. Aussi je vous encourage vivement à vous procurer les feuilles en magasins bio clairement identifiés comme comestibles.

Et donc pour finir, je vous propose un petit jus à base d’Aloe Vera frais, qui nécessite un peu de patience, notamment au niveau du nettoyage de votre extracteur ;), il faut ce qu’il faut.

Les ingrédients pour 2 verres:

  • 50g de gel d’aloe vera
  • 1 bol de jeunes pousses d’épinards frais
  • 1 poignée de persil frais frisé
  • 1 citron vert
  • 1 kiwi
  • 30 cl d’eau de coco ( l’article sur l’eau de coco est ici)

Dans votre extracteur vous pouvez mettre tous les ingrédients hors aloe vera préalablement lavés et épluchés pour ceux qui le nécessitent.

Ensuite changez votre filtre, mettez celui qui est un peu plus gros, car l’aloe vera a du mal à passer avec le filtre classique ( oui j’en ai fait l’expérience, j’ai pu récupérer ma mixture, mais ça a été un chantier culinaire, j’ai donc appris de mes erreurs :)). Ajoutez l’eau de coco à la fin directement dans votre verre ou bouteille et mélangez avec un petit fouet électrique.

Votre potion magique est prête,

À bientôt,

Chloé

Bouchées de tomates noires

Grâce à la récente réédition du roman de Fanny Flagg « Beignets de tomates vertes » ( sorti initialement en 1985), j’ai découvert cette histoire touchante qui se passe en Alabama dans les années 30 au Whistle Café, lieu de vie où tout le monde se retrouve d’où qu’il vienne, et où l’on peut déguster la spécialité de la maison, à savoir, les beignets de tomates vertes! En parallèle nous sommes en 1985 et écoutons le récit passionnant d’une octogénaire ayant vécu ces histoires au travers d’une quinquagénaire qui a un peu perdu goût à la vie et va aller de l’avant grâce à ce beau partage… je n’en dit pas plus sur l’histoire, qui se lit facilement et mets du baume au coeur. Dans ce roman généreux, les recettes du livre nous sont offertes et m’ont ainsi donné l’envie de m’en inspiré. Une manière pour moi de rester un peu plus dans l’histoire, en y participant d’une certaine façon, et l’occasion de vous partager une lecture plaisante et une recette originale, saine et gourmande à la fois.

Tomates noires de Crimée

Vous vous en doutez, il n’est pas question pour moi de faire de la friture, que je déconseille constamment dans mes articles, mais restant gourmande on peut toujours s’inspirer d’une recette et l’explorer à sa manière.

La recette que je vous présente sera sans gluten, vegan, sans huile et nécessite très peu d’ingrédients. Pour cette proposition je me suis inspirée de la spécialité Azerbaïdjane que je vous avez présenté dan mon calendrier de l’avent 2020, le kuku que vous pouvez retrouver ici et donc des fameux beignets de tomates vertes du même titre de l’oeuvre de Fanny Flagg.

Voici donc ma recette:

Les ingrédients:

  • 7 tomates noires de Crimée
  • 100g de farine de pois-chiche
  • 12cl d’eau de source
  • 2 c à s d’ail des ours séché ou frais
  • sel, poivre

Commencez par couper vos tomates en rondelles et étalez-les sur un papier sulfurisé avec un peu de sel pour les faire dégorger. Dans un récipient mélangez l’eau de source, la farine de pois-chiches et l’ail des ours ainsi qu’un tour de moulin à poivre afin d’obtenir un mélange homogène. La farine de pois-chiche étant un excellent liant, elle remplace à merveille les oeufs. Dans un plat à gratin, préalablement huilé avec un peu d’huile d’olive, présentez vos rondelles de tomates que vous viendrez couvrir avec le mélange à base de farine de pois-chiches. Enfournez pour 20minutes à 180c°( thermostat 6).

Une fois la cuisson terminée, sortez le plat du four et découpez en rectangles d’environ 3 par 4 cm. C’est prêt, servez avec une salade d’endives, avocats,concombres, graines de courge et imaginez-vous en Alabama au Whistle Stop café, dans une chouette ambiance que vous pouvez vous créer, un moyen de voyager et manger au restaurant en ce moment ;). J’allais oublié, pour ceux qui se laissent porter par cette histoire, une suite est parût cette année ( je ne l’ai pas lu) sous le nom de « Retour à Whistle Stop ». Belles lectures.

Je vous souhaite un bon appétit et une douce soirée.

Chloé

Le brossage à sec ( visage)

Il y a quelques temps déjà, je vous avais présenté le brossage à sec ou brossage lymphatique, avec ses bienfaits sur le corps et la méthodologie pour le faire, je vous remets l’article en question en lien direct ici .

En effet ce grand émonctoire qui est la peau nécessite la plus grande attention comme précisé dans l’article en question mais aussi dans celui concernant les émonctoires, que vous retrouverez ici, et qui permet quand à lui de présenter nos 5 grands émonctoires avec leurs fonctions respectives et comment en prendre soin.

Pour compléter ces deux articles essentiels, je vous propose aujourd’hui de nous intéresser au visage, qui concerne également l’émonctoire de la peau, mais étant plus petit et fragile que le reste du corps a quelques spécificités concernant le brossage .

Les bienfaits du brossage à sec sur le visage, seront vite identifiables, notamment avec un teint plus lumineux, une peau avec un côté plus « glowy » ( je sais que ce terme est vendeur, mais ça résume bien l’effet obtenu et assez rapidement), une peau plus lisse, et biensûr un nettoyage plus en profondeur, intéressant pour les peaux à tendance acneique.

La peau du visage étant plus sensible, il sera nécessaire d’utiliser une brosse plus douce, de préférence en poils naturels. Comme pour le corps j’utilise la brosse de chez Anae, dont j’apprécie la qualité, mais dans un plus petit format ( voir photo), avec un poil plus doux et mieux adapté pour nettoyer la surface plus petite du visage. Si votre peau est sensible, brossez-vous sans mettre trop de pression, très légèrement.

La technique

On partira toujours du bas du visage, comme dans le brossage du corps ( on commence du bas du corps, vers le haut). Par des petits mouvements circulaires, remontez depuis le menton vers les tempes, puis du nez vers l’extérieur du visage et enfin du bas du front vers le haut. Des petites rougeurs sont normales, et témoignent de l’action sur la circulation sanguine, elle ne perdurent pas, sauf si vous y êtes aller trop fort. Le brossage ne doit pas durer trop longtemps, 2 minutes suffisent.

Après cela, procédez à votre routine visage habituel ( hydrolat, eau purifiée, huile végétale,…) et veillez à bien vous hydrater tant de l’intérieur que de l’extérieur.

Vous constaterez rapidement les effets positifs du brossage à sec, et même si au début une routine de plus à mettre en place, très vite vous aurez du mal à vous en passer :).

C’est le printemps, moment des grands nettoyages, un moment idéal pour s’y mettre, et faire rayonner la peau.

Belle soirée,

Chloé