Au cœur du printemps

Un bond dans le temps, nous passons de l’épiphanie au cœur du printemps,… je sais mon assiduité laisse à désirer, mais ce site est assez étoffé maintenant pour que vous y trouviez des articles pour chaque saison ☺️. Néanmoins il y a toujours beaucoup à dire surtout au printemps qui est, s’il n’y en avait qu’une à choisir, la saison où l’on a tout sous la main pour prendre encore plus soin de soi. A l’heure où je publie cet article, nous sommes au cœur de la saison printanière et comme je l’avais fait pour l’hiver (l’article ici: L’hiver) je vais pas mal m’intéresser à l’ayurveda qui est rythmée par le cycles des saisons. Bien sûr comme toujours sur mon site, les idées développées ici n’ont aucune visées médicales et ne se substituent en aucun cas à l’avis d’un médecin.

Entrons donc dans le vif du sujet, avec ce qui nous intéresse en ce moment la saison du printemps. Cette dernière succède à une saison, l’hiver, où bien souvent les excès sont nombreux et par conséquent sources de dépôts dans nos tissus ( l’Ama, si vous vous souvenez sinon voici l’article qui explique ces termes propres à l’ayurveda : L’élément feu).

Voilà pourquoi on entend communément parler de « detox » à ce moment là particulièrement, ce n’est pas une question de perte de poids, de restriction ou autre mais plutôt de nettoyage de cette accumulation d’ama. En cette période printanière c’est le dosha Kapha qui domine ( si besoin voir article sur les doshas ici: Les doshas ). En effet, le temps encore assez frais et en principe plus humide est caractéristique de ce dosha et c’est en ayant une alimentation plus légère que nous pouvons diminuer Kapha afin d’être plus équilibré d’un point de vue ayurvedique. Oui mais comment procéder?

Voici quelques pistes pour bien vivre ce printemps:

Pour Kapha, au niveau de l’alimentation, les épices sont des alliés qui viendront soutenir le système digestif. Vous avez l’embarras du choix dans ce domaine: cardamome, coriandre, cumin, curcuma, poivre noir, piment, gingembre, cannelle,…

De manière naturelle on va manger de façons plus légère avec l’arrivée des beaux jours, il sera intéressant de diminuer la consommation de viandes et de produits laitiers et d’éviter la friture, les glaces et les saveurs acides, sucrée et salée ( les saveurs sont au nombre de 6 en ayurveda, et par exemple la saveur acide englobe aussi des aliments qui deviennent acides dans le corps , comme la viande, les produits laitiers, les céréales).

En cette saison, il y aura aussi le retour des salades composées, là on évitera d’avoir la main lourde sur les assaisonnements en restants simple; pour l’huile c’est l’huile d’olive de bonne qualité ( idéalement directement chez un producteur , car il y a beaucoup de « fausses huiles d’olives) qui est à privilégier, pour le vinaigre seul le vinaigre de cidre est intéressant. Pour diminuer Kapha, on se tournera vers des aliments relevés, amers et âpres ( voir les saveurs ici: Saveurs hivernales) . Voici quelques aliments à privilégier au printemps: Ail, ail des ours, artichauts , asperges, betteraves, carottes, choux, céleris, courgettes, endives, légumes à feuilles vertes, pommes, pamplemousses roses, groseilles, fraises, framboises, myrtilles,…Sarrasin, millet, quinoa, orge, amarante, miel, ghee, huile d’olive, huile de moutarde, petits pois, pois chiches, haricots, lentilles, œufs, poulet, dinde, poissons, persil, basilic, thym, … La liste est non exhaustive mais assez complète. Pour aider à la digestion vous pouvez vous faire des infusions de gingembre ou de cardamome, ou même ( mais c’est moins sympa) un mélange de vinaigre de cidre avec de l’eau tiédie et du miel à prendre avant le repas.

En parallèle, un petit complément naturo pour aider à « nettoyer en douceur » est la sève de bouleau. Pour ma part j’ai commencé plus tardivement aussi cette année, il y a un peu plus d’une semaine et les effets sont toujours aussi bluffants, toutes les infos sont ici si cela vous intéresse: Winter is coming ( ne tenez pas compte du nom de l’article ☺️).

Mais encore…

Vous le savez bien 😌, l’alimentation ne fait pas tout et si elle impacte le corps, les sens, le mental et la conscience tout cela peut être court-circuité par de mauvaises pensées, de la tristesse, de la peur, de la colère. Il suffit d’une mauvaise nouvelle pour altérer notre équilibre, il est donc important de veiller à notre environnement lorsque nous mangeons et à mettre des actions en place afin que notre équilibre soit maintenue et que notre état mental (« mana ») soit « sattvique » c’est à dire en paix. A ce sujet, chaque déséquilibre va être rattaché à un dosha. On notera que la colère correspond à un un excès de Pitta qui peut mener à des problèmes de respiration par exemple. L’excès de Kapha lui est lié à la tristesse et donne une sensation de lourdeur en général. Quand à l’excès de Vata il est lié à la peur et peut poser des blocages tant physique que psychique. Ce qui est intéressant c’est que c’est avant tout l’alimentation en fin de compte qui va aider à garder un équilibre et également au niveau émotionnel. En ayurveda on l’appelle la nourriture sattvique et elle rejoint tous les conseils que vous retrouvez sur ce site dont les grandes lignes sont: pas d’aliments transformés, des produits frais et bio, un maximum de végétaux, limiter les viandes et les laitages, se modérer dans son alimentation, idéalement on vide avant de remplir, limiter les excitants.

S’ajoute à cela les conseils classiques pour maximiser son bien-être, mais toujours bon à relire à savoir: avoir un sommeil suffisant et de qualité ( de plus en plus difficile celui-ci avec tous les stimulis, un vrai travail est à faire, je parle aussi pour moi ) passer du temps dans la nature et au printemps c’est même à faire encore plus, en humant les délicates odeurs florales du moment ( moins évident en cas d’allergies je vous le concède), en faisant appel à ses sens, sinon olfactifs au moins visuels et auditifs, entre les chants des oiseaux et les merveilleuses couleurs printanières, il n’y a rien de tel pour savourer le moment présent. D’ailleurs en parlant de moment présent, le mode de vie sattvique inclu également des temps de méditation et de yoga, si vous pouvez le faire en extérieur dans le cadre printanier décrit ci-dessus c’est encore mieux mais on peut aussi chez soi évoquer ce genre de paysage mentalement. Enfin il est essentiel d’être aligné avec soi et de cultiver sa bienveillance envers les autres, d’avoir des pensées positives le plus possible, de ne pas sombrer dans le jugement, le rejet,… ces derniers points devenants de gros points à travailler ces derniers temps, la société devenant de plus en plus individualiste. Je rajouterai d’ailleurs, que tout ce qui pousse à travailler sur soi inclus automatiquement le rapport à l’autre, et c’est malheureusement trop souvent mis de côté. Il est nécessaire de cultiver compassion, pensées positives sans ignorer les négatives mais en les traitant sans les ressasser pour avancer, et enfin l’amour inconditionnel ❤️.

Je terminerai par un des Sutras que l’on retrouve dans les Yoga Sutras de Pathanjali qui nous parle d’équilibre. Il s’agit du Sutra 2.38 : « Être établi dans la modération donne une bonne énergie de vie ». Et le commentaire en-dessous stipule que « les excès, les extrêmes provoquent le déséquilibre et consomment notre énergie. »…

Vous souhaitant un beau printemps. A très bientôt.

Chloé

Couronne des rois et vœux

Le 1er article de 2023 fait enfin surface et il surfe sur l’ambiance royale qui accompagne chaque mois de janvier. Bien que tardif, il est encore temps de fêter l’épiphanie qui dure sur tout le mois de janvier ( et pourquoi pas après) et célébrer ainsi dignement la lumière journalière grandissante chaque jour. La date du 6 janvier correspond d’ailleurs au fait que la durée du jour commence à augmenter plus significativement ( d’après la tradition romaine) que celle du 21 décembre où certes les jours recommencent à rallonger mais très peu. Aujourd’hui je vous propose une recette inspirée de notre tradition provençale pour accueillir Balthazar, Gaspard et Melchior ☺️ (d’après la tradition chrétienne) . Ajoutons à ces traditions, la couronne des rois 🤴 à la fleur d’oranger, tradition de Provence, qui m’a inspiré. J’ai donc revisité une couronne (ou brioche des rois), plus légère et surtout sans gluten et sans lactose ( de plus en plus de personnes ayant des difficultés avec ces deux là).

Bien sûr, je respecte la tradition provençale en prévoyant une vraie fève (légume) à mettre dans ma couronne 👑 et un sujet, j’ai choisi un petit hérisson 🦔 symbole de protection , de victoire sur le mal et de sagesse avec une grande capacité adaptative,… un tas de légendes passionnantes existent autour de ce petit animal et j’ai personnellement une affection envers celui-ci, qui me renvoie à de beaux souvenirs d’enfance et de jeunesse. Voilà pour les petites histoires qui accompagnent ainsi mes vœux les plus sincères, chaleureux , joyeux et les plus bénéfiques envers chacun pour cette année 2023, dont le premier mois s’achève déjà.

Maintenant faisons place à la gourmandise avec cette recette revisitée encore de saison, oui oui 👍.

Couronne des rois 👑 sans gluten, sans lactose

Ingrédients:

– 125g de farine de riz semi-complet

– 2 c à s de fécule de pommes de terre

– 30g de farine de millet

– 30 g de farine de souchet

– 10g de mix gum ( a retrouver en magasin bio avec le sans gluten)

– 50g de sucre complet muscovado

– 1 oeuf 🥚

– 1 c à s d’huile d’olive

– 1 sachet de levure de boulanger sèche sans gluten ( j’ai utilisé celle de chez Rapunzel) + eau tiède

– 1 pincée de sel

– 2 c à s d’eau de fleur d’oranger

– 2 c à s d’oranges confites

Il n’y a plus qu’à mélanger tous les ingrédients secs ensembles, ajoutez ensuite la levure que vous aurez préalablement dilué dans 10cl d’eau tiède. Incorporez l’œuf et l’huile d’olive et pétrir pendant 5 minutes. Ajoutez les écorces confites en pétrissant à nouveaux en essayant de bien les disperser. Il ne reste plus qu’à former une boule que vous laisserez gonfler au moins 2h30 à couvert dans un four maintenu aux alentours de 50 degrés ( après l’avoir préchauffé puis éteint). Placez une petite coupelle d’eau a l’intérieur du four, pour éviter que la pâte soit trop sèche.

Une fois le temps écoulé et la pâte levée, formez un pâton et façonnez le, de manière à faire un cercle ⭕️ pour la couronne. Et surtout n’oubliez pas de glisser votre fève et votre sujet par dessous avant de la dorer avec de l’eau et du sucre et d’enfourner à 170C pour 20 minutes.

Après refroidissement, il est temps de déguster une délicieuse couronne 👑 entouré des gens avec qui on a envie de vivre cette nouvelle année et de partager un moment convivial. Bien sûr pas de triche pour les fèves, le plus jeune doit dire à qui va chaque part sans les voir 😃 ( on vous vois les gourmands et les intéressés de la fève 😂).

Sur ce je vous souhaite une joyeuse et heureuse année, teintée d’un peu de douce folie.

Chloé

Le vinaigre des 4 voleurs

Ce 23 décembre à la veille du réveillon de Noël je vous propose de miser sur la prévention surtout avec tout ce qui courent en ce moment, d’autant que le temps humide n’arrange rien. Je souhaite vous parler aujourd’hui d’un breuvage qui daterait du XVIIeme siècle, je parle au conditionnel car comme souvent avec les histoires assez anciennes, beaucoup de versions existent. Celle que je connais est qu’à cette époque 4 brigands dépouillaient des morts pendant une épidémie de peste sans jamais être touchés par celle-ci. Quand on leur demanda leur secret, ils avouèrent qu’il buvaient et se frictionnaient le corps avec un élixir à base de plantes et épices macérées dans du cidre qui les protégeaient. Voilà comment suite à cette révélation cet élixir entra dans la pharmacopée de l’époque. Voyons de plus près ce que contient cette boisson surprenante.

Le vinaigre des 4 voleurs que l’ont trouve aisément dans la plupart des magasins bio, peut avoir quelques variations dans la recette, le plus connu, et celui que j’utilise, est à base de vinaigre de cidre dans lequel ont retrouve: du vinaigre de cidre, de l’ail, de la cannelle, du clou de girofle, de la lavande, de la menthe poivrée, de l’ortie, du romarin, de la sauge sclarée, du thym, de l’absinthe, de la chicorée, de la muscade, du camphre.

Ce joyeux mélange de merveilleuses plantes et épices va avoir diverses propriétés. En effet, c’est un excellent stimulant naturel contre la fatigue qui renforce notamment les défenses naturelles tout en étant dépuratif et détoxifiant ( rien qu’avec cela, vous comprenez pourquoi j’en parle à cette période). C’est aussi utile pour combattre champignons et bactéries. En gargarisme pour les maux de gorges aussi,…

Il est conseillé d’en prendre en interne en prévention à raison d’une cuillère à soupe pure ou diluée dans de l’eau chaque jour. Si vous souhaitez une action plus forte vous pouvez prendre 2 cuillère à soupe par jour. Attention néanmoins le vinaigre des 4 voleurs contient du camphre qui est contre indiqué aux enfants en dessous de 7ans ainsi qu’aux personnes sensibles au camphre ou
souffrant de troubles cardiaques. On ne l’utilisera pas non plus en cas de grossesse.
C’est un complément alimentaire, ainsi il ne se substituent pas à une alimentation saine ni à un traitement. Ces conseils n’ont aucunes visées médicales, en cas de doutes consultez un professionnel de santé.

Concernant son goût, il est surprenant car le mélange de vinaigre, d’ail et de menthe poivrée n’est pas commun et mélangés ensemble c’est les trois saveurs que l’on sent le plus. Je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas ce que je préfère mais passée la première impression, ce n’est pas si terrible et ça ne dure vraiment pas longtemps, c’est un peu comme prendre une cuillère de vinaigrette mais en mieux et sans huile.

Le vinaigre des 4 voleurs peut aussi servir en friction ou en compresses pour atténuer une douleur, des démangeaisons, une piqûre d’insecte,… mais aussi en inhalation pour dégager les voies respiratoires. En gargarisme il sera utile contre les maux de gorge.

On ne peut que constater le couteau Suisse que représente ce breuvage qui peut d’ailleurs aussi servir à faire briller les cheveux, à éliminer les poux et même contre les tiques des animaux. Un conseil il est bon d’en avoir une bouteille chez soi, c’est un tout terrain 100% naturel qui vous sera probablement utile. On peut aussi faire son propre vinaigre des 4 voleurs soi-même.

En espérant que vous vous portez bien, belle journée en forme.

Chloé

Le temps de l’hiver

Le 21 décembre est là, et avec lui c’est le solstice d’hiver qui s’annonce, même si on le pensait déjà présent, il ne commence officiellement qu’aujourd’hui. Donc qui dit hiver dit autre rythme à prendre et quelques mesures pour que celui-ci se passe sans encombre ou presque.

Vivre au rythme des saisons comme les animaux le fonds est une approche holistique qui nous permet de mieux nous adapter au milieu dans lequel nous évoluons. Même si notre société ne s’y prête pas forcément, nous avons tout de même quelques marges de manœuvres possibles pour être en adéquation avec chaque saison. Concernant l’hiver, nous l’avons vu récemment c’est la saison liée à Kapha en ayurveda ( l’article sur le sujet ici), où il faut prendre grand soin de son feu digestif 🔥 ( Agni). Mais on peut aller encore un peu plus loin pour bien vivre cette saison, que beaucoup redoutent car un peu plus rude que d’autres.

Je vous propose pour commencer de rester focus sur les aliments de saisons, si ils sont là en cette période, c’est que c’est le moment où nous en avons besoin. Pour les fruits c’est la saison des citrons 🍋, des clémentines 🍊 , des kiwis 🥝, des poires 🍐, des pommes 🍎, des châtaignes 🌰,…. Pour les légumes ce sera la betterave, le céleri, le chou, l’endive, l’épinard, la mâche, le navet, le poireau, le potiron, le topinambour,…

Voilà un bon début pour passer un hiver en forme, qui est encore meilleur si les fruits et légumes sont de qualité biologique et même local quand cela est possible.

En outre, l’hiver est lié aux reins qu’il faut surveiller, il est alors très important de porter une attention particulière à son hydratation. Pour se faire, on favorisera les soupes chaudes, les légumes verts, les protéines végétales plutôt qu’animales ( les protéines animales en excès surchargent les reins),… on limitera le sel 🧂 dont vous avez une bonne alternative ici ,… Mais il sera aussi important d’avoir un bon sommeil, de s’aérer suffisamment en faisant de longues marches, …

Pour se prémunir d’éventuelles maladies dites hivernales souvent liées à la sphère ORL, pensez au cynorhodon. Riche en vitamine C et en provitamine A et vitamines du groupe B, il est connu comme étant un antiseptique et un fortifiant, tout ce dont on a besoin en cette saison froide. Pour aller plus loin sur ce dernier je vous renvoie vers des articles le concernant: ici et ici. Mais voici deux petites choses simples que vous pouvez faire en ce moment avec le cynorhodon. Tout d’abord avec une poignée de cynorhodons dans 1 l d’eau bouillante laissez infuser 5 min. Vous pouvez boire cela 2/3 fois par jour pour vous renforcer, vous pouvez aussi ajouter du miel 🍯et/ou du thym avec pour maximiser ses bienfaits. De quoi aider en cas de rhume ou problèmes de transit. Je rappelle que toutes les informations que vous trouvez ici ne se substituent en aucun cas à l’avis d’un médecin, ni à un traitement.

On oubliera pas naturellement de se renforcer en faisant peut être du yoga plus posturale, plutôt que du sport trop violent, la saison froide favorisant le risque de blessures et la récupération étant parfois plus difficile. Qui plus est le yoga et la pratique de respirations auront également des bénéfices sur le moral et l’humeur.

Néanmoins gardons à l’esprit ceci: « Un mot d’amour peut réchauffer trois mois d’hiver ». Proverbe japonais et ceci: « La gaieté, la santé changent l’hiver en été ». Antoine Desaugiers.

En cette semaine qui annonce fêtes et retrouvailles, c’est peut-être cela qu’il faut le plus mettre à l’honneur sur ce passage au solstice d’hiver: recréer plus de liens, partager de la joie et de l’amour, c’est ce que l’hiver a de plus merveilleux à nous offrir, savourons ce moment.

Beau solstice à chacun.

Chloé