Nouveau départ

Voilà quelques jours que nous retrouvons une pseudo « liberté », mais que quelque chose cloche tout de même. Je ne vais pas parler de la distancation sociale, des masques et autres mesures dîtes « barrières » dans le contexte actuel mais de l’état mental qui fait suite à ces 55jours de confinement. Que l’on soit content de reprendre une vie dîtes à peu près « normale » ( bien que cela soit illusoire, que la normalité est subjective et que le monde d’avant n’était déjà pas très « safe »,… bref une parenthèse bien longue pour finalement dire, revenir au travail ou le continuer avec plus de monde,… vous m’aurez compris), ou justement angoissé par ce qui nous attend après. En effet, si certains, on repris apparemment le court de leur vie, ce n’est pas le cas de beaucoup qui gardent certaines séquelles de ce qui vient d’être amorcé. Il y a plusieurs possibilités, cela peut-être dû à la peur de ce nouveau protagoniste invisible, à l’angoisse de toutes ces mesures restrictives qui en fin de compte ne donnent plus envie, de la peur de l’autre dans son jugement ( l’isolation sociale n’ayant pas forcément amélioré les rapports humains, et la peur de quelques choses engendrant la haine, merci Maître Yoda!), … bref quoi qu’il en soit il y a forcement eu un avant et un après confinement, et même si on entend beaucoup de critiques sur le fait que les gens ont repris comme avant, pas sûre que ce soit pour une grande majorité.

Bref, cessons de ruminer le mauvais, ce n’est pas le but de l’article, au contraire, je dirai que le but est de trouver ou retrouver du sens, de reprendre un bon départ quelque soit notre situation, l’essentiel étant vraiment de se sentir bien dans le moment présent et de continuer à avancer, il est vrai avec moins de projections sur l’avenir. C’est justement, ce point clé que je souhaite aborder, la notion de moment présent dont on parle souvent et qui pouvait sembler alors difficile à palper, peu désormais par la force des choses être beaucoup plus simple à appréhender. Même si la vie à « repris son cours  » il y a tout de même beaucoup moins de distractions possibles, l’organisation des éventuelles vacances, n’est pas possible à l’heure actuelle compte tenue des restrictions liées à la fin du confinement. Aussi est-ce un moment idéal pour commencer à revenir à soi, ici et maintenant, à apprécier ce que l’on est.

 

Si au départ cela peut être difficile, et c’est parfaitement normal, commencer à apprécier simplement, les détails de votre quotidien, cela peut simplement être faire son ménage ( oui oui d’après des études scientifiques grâce à la libération d’endorphines, le ménage a des vertus anti-stress et donne un sentiment de satisfaction, donc messieurs pourquoi vous en priver? ;))  et apprécier ce soin apporter à son logis, cuisiner plus, même des gourmandises, histoire de retrouver l’essentiel des choses faites avec amour, en famille, ou seul, à partager ou pas,.. bref redonner du temps et de l’amour à chaque chose que l’on fait. Voilà une bonne amorce pour revenir à l’instant présent. Outre, cela c’est un bon moment pour se mettre à une activité artistique dont on a toujours rêvé mais qu’on procrastinait à l’infini, par manque de temps ( notion purement subjective, car c’est nous qui accordons la valeur du temps à chaque action selon nos priorités… à nous de bien choisir), manque de motivation,… l’avantage quand on appui sur un bouton « Reset », c’est qu’on peut commencer une partie de manière différente, donc oubliez vos échecs, et allez de l’avant, créez, dansez, chantez, jouez, peignez, écrivez, dessinez, … tout cela reste possible, et qui dit moins de distractions de l’esprit, dit plus de concentration et donc de créativité.

 

Néanmoins, je peux comprendre, que mettre la première pierre puisse être difficile, lorsque le mental est sans dessus dessous, aussi si vous vous sentez fatigué, avez du mal à vous motiver à faire les choses et souffrez d’anxiété, vous pouvez utiliser les oligoéléments en cure avec l’association Cuivre, Or, Argent à retrouver en magasin biologique. Bien sûr, cela va de paire avec un régime alimentaire équilibré riche en fruits et légumes frais bio de qualité  et des aliments riche en oméga3 comme les petits poissons, vitamine B9 ( acide folique) que vous trouverez principalement dans les légumes verts ( épinard, cresson, persil, petits pois,…) mais aussi dans les oeufs, les noix,…

IMG_5781

 

Bien sûr quand on parle de moment présent, on ne peut omettre de parler de la méditation, qui est l’illustration même du moment présent. Certes, la méditation va demander un effort au mental au départ, mais plus vous la pratiquerez, plus les choses deviendront limpides et simples, et plus vous serez connectez au moment présent et ne pourrez plus vous en passer, une bonne addiction si je puis dire :). Je vous remet l’article sur la méditation ici: La méditation 

IMG_6409

En outre, pour donner du sens, reprendre confiance en la vie, être présent plus fort à soi et aux autres amène le bonheur, et cette notion de présence réelle sans son nez sur le téléphone, ou l’instant d’après, ou même l’instant d’encore après et la clé de la beauté de la vie. Vivre des moments plus simples mais plus intenses, voilà ce qui est au programme.

Bien sûr, la présence à cette nature qui a souffler pendant deux mois, est extrêmement bénéfique, d’ailleurs l’avantage du déconfinement, c’est qu’on peut pratiquer sport, méditation, yoga, randonnée, auprès d’elle et dans son respect toujours. Sortir d’une vie à cent à l’heure, remplie de futilités aussi illusoires que fatigantes et revenir à la connexion aux choses simples de la vie et de la nature, à soi, à ses proches, échanger autour de vraies choses, renaître à soi, découvrir de nouveaux talents ( nous en avons pleins), dormir mieux, vivre en vrai. Alors oui je sais que cela parait utopique et pourtant il est important de penser qu’il n’y a pas que les maladies ou les mauvaises choses qui sont contagieuses. Visez les étoiles pour au moins atterrir sur la lune, est une bonne façon d’entreprendre ce chemin. Donc pour cet après, vivons mieux et diffusons de belles ondes.

 

A bientôt,

 

Chloé

Journal de confinement J+42

Lundi 27 avril, soit le 42ème jour de confinement, le temps d’avoir passé en revue tout un panel de choses plus ou moins confortables, le temps de prendre vraiment soin de soi, le temps de préparer de bons repas sains et délicieux, le temps d’envisager un changement de cap, le temps d’admirer une fleur pousser, le temps de réfléchir à ce qui se prépare, le temps de commencer à amorcer cette nouvelle « rentrée » du 11 mai,… bref du temps qu’on utilise probablement différemment pour beaucoup et qui permet d’infinis possibles. Bien sûr, il faut utiliser ce temps pour soi sans se laisser dépasser par celui-ci, et bien utiliser son temps ne veut pas dire être une personne hyper productive pour autant mais savoir équilibrer, sa journée ou sa semaine, en gardant à l’esprit la phrase très connue: Il y a un temps pour chaque chose.

Et en parlant de temps, j’avais envie de vous parler aujourd’hui de quelque chose qui est facile à trouver, non transformé, peu onéreux, utile pour presque tout, naturel il va s’en dire, que tout le monde connait plus ou moins et qui est utilisé depuis l’antiquité. Il s’agit de l’argile dont la place n’est pas que dans les masques de beauté où il faut le reconnaitre elle excelle.

IMG_7143.jpg

Qu’est ce que l’argile? 

C’est une terre glaise composée de silicate d’alumine hydraté ( oh le mot barbare),  qui contient des minéraux. Ainsi on lui confère des propriétés d’oligo-metallo thérapie. Les argiles  sont classées selon leurs richesses en silice toujours et aussi en alumine, en magnesium ou en fer. L’argile peut être verte, jaune, rouge, blanche selon le gisement. On dit de l’argile qu’elle dirige son action là où se trouve le mal, sachant qu’elle est à la fois absorbante, antibactérienne et a un pouvoir couvrant, notamment lorsqu’elle est utilisée comme un pansement gastrique.

 

Aussi, si vous ne l’utilisez pas encore ou que partiellement c’est peut-être le bon moment de prendre le temps de la découvrir plus en détail.

 

La plus connue est l’argile verte dont la meilleure variété est la Montmorillonite ( plus riche en silice et en magnesium que l’illite). L’argile verte est réputée pour être désintoxiquante et reminéralisante grâce notamment à sa richesse en silice, en magnesium, en oxydes de fer et en chaux. Elle peut être utilisée en externe sous forme de cataplasme ou en boisson sous forme d’eau argileuse. Parmi son large panel d’utilisations, elle convient aux peaux normales à grasses en masque, elle est utile en cataplasme sur les brûlures,… en boisson argileuse pour les problèmes digestifs.

L’argile blanche, la kaolinite contient de la silice et de l’alumine, elle est anti-bactérienne, anti-inflammatoire, cicatrisante. Elle protège les muqueuses gastriques et intestinales en empêchant les fermentations et absorbant les toxines. Elle est utile en cas de ballonements, intoxications alimentaires, elle protège la muqueuse intestinale, lorsqu’elle est prise en cure d’eau argileuse, mais elle est également remarquable en masque pour les peaux sensibles.

Il existe d’autres argiles tel que l’argile bleue, l’argile rose, l’argile jaune,… surtout utilisée pour leur vertus beauté, l’argile jaune étant notamment idéale pour les peaux ternes, mixtes à grasse, je fais un focus sur celle-ci car c’est celle que j’utilise. Je ne m’étalerai pas plus sur ces argiles qui sont surtout utiles pour entretenir la peau et les cheveux, (elles peuvent même pour certaines être utilisées pour ce maquiller) et qui sont remarquables. En revanche, arrêtons nous aussi sur l’argile rouge qui sera utile pour les peaux mâtures et celles justement sujettes au rougeurs en utilisation externe et très utile en cas d’anémie en eau argileuse grâce à sa teneur en fer.

IMG_7145.jpg

Donc entrons dans le sujet des cures d’argiles: comment utiliser l’argile en interne et en externe?quelle argile choisir?

En interne

Pour préparer de l’eau argileuse, il vous suffit de mettre dans un verre une cuillère à café d’argile surfine en poudre et d’y ajouter une eau pure de source. Mélangez avec une cuillère en bois ou plastique, mais pas de métal. Laissez reposer plusieurs heures, au soleil si cela est possible. Il ne vous reste plus qu’a boire l’eau après quelques heures, en laissant le dépôt argileux au fond. Lorsque vous vous êtes habituée, après quelques jours( pour éviter la constipation), vous pouvez boire le lait d’argile, c’est à dire remuer l’eau et l’argile dans le verre et tout boire.  Vous pouvez boire cela soit au lever, soit au coucher, soit avant les repas ( 30 minutes avant, et à distances de toute prise de médicaments ou compléments alimentaires).

En externe

Pour faire un cataplasme, placez dans un récipient ( pas de métal surtout) l’argile concassée à écraser avec de l’eau de source et laissez reposer afin d’obtenir une substance assez ferme. Il ne vous reste alors qu’à placer sur un linge votre pâte et le placer sur la zone à traiter, comme un petit bandage, à laisser agir de quelques minutes à quelques heures selon ce que l’on recherche.

Par exemple pour revitaliser un organe en profondeur comme le foie, on pourra chauffer au préalable notre cataplasme au soleil ou prèt d’une source de chaleur ( pas de micro-onde!) et le laisser poser plusieurs heures.  En revanche, si le cataplasme est pour  une inflammation, il faudra le poser frais.

Une fois terminer, retirer délicatement et rincez votre peau à l’eau tiède. Jetez votre cataplasme, ce dernier étant plein de toxines, on ne le réutilise jamais.

 

L’argile est utile pour énormément de maux, et selon ce que l’on recherche certaines argiles seront plus appropriées que d’autres. Dans les grandes lignes on notera que les attapulgites sont idéales pour les pansements gastriques et les colliques, que les illites, sont parfaites en cataplasmes car sont plus absorbantes et collent plus à la peau, les kaolinites sont recommandées pour les fermentations intestinales, les bentonites aussi appelées montmorillonites qui favorisent la pénétrations des principes actifs et sont très puissantes. Chaque problématique aura alors une argile plus adaptée et diverses recettes possibles, certaines pouvant même être additionnées d’huiles essentielles ( attention toutefois aux précautions d’emploi sur ces dernières).

Concernant ce qui se passe en ce moment, je ne souhaite volontairement pas entrer dans les détails, vous verrez en cherchant sur youtube qu’il y a des effets bénéfiques quand à l’utilisation de l’argile. A vos recherches ;).

Pour l’heure, avec le confinement, si vous êtes sujet aux migraines et aux maux de tête, voici ce que vous pouvez faire:

Avec de l’illite ou de la montmorillonite, vous pouvez faire des cataplasmes comme indiqués ci-dessus à appliquer frais sur le front et la nuque et à changer dès qu’ils se réchauffent. En parallèle, vous pouvez vous préparez des tisanes de reine des près.

 

C’est le moment de prendre du vrai temps pour soi, de ralentir et de trouver du réconfort dans des choses simples et saines, qui en plus vous rendront en meilleure forme et exalteront votre beauté.

Douce semaine,

Chloé

Journal de confinement J+36

Mardi 21 avril,  trente sixième jour de confinement, ici dans le sud le temps est maussade, mais la météo n’a en réalité pas grand chose à voir avec la difficulté qui surgit après un mois de confinement. En effet, comme je l’ai énoncé précédemment, « l’acceptation de la situation » dans le sens  » normalité » ( mot inadéquat, mais c’est pour être claire dans ce que je veux expliquer), est mise en place grâce à un rythme pris, une accommodation. En revanche, ce qui arrive avec le temps et le hasard a fait que le passage du mois de confinement tombait pour Pâques, traditionnellement fêté entouré de ses proches, est le manque lié au gens que l’on aime qui devient difficile à combler, mais aussi le questionnement sur « l’après », les remises en questions de ce que l’on fait, ne fait pas, devrait changer, … l’émotionnel en prend un coup, même si la période est plus ou moins bien vécu, ce temps avec le mental et cette diminution des relations humaines imposée, amène son lot d’émotions parfois difficiles à comprendre et à accepter.

 

Concernant les émotions, diverses possibilités naturelles s’offrent à nous, et je ne cesserai jamais de rappeler les nombreux bienfaits apportés par la pratique du yoga et de la méditation . 

Néanmoins, je n’en n’ai encore jamais parlé ici, bien que cela fasse partie intégrante de ma formation et que j’en conseille très souvent, mais d’autres choses, naturelles toujours, peuvent nous accompagner au niveau émotionnel et cela sans aucune contre-indication qui plus est. Il s’agit des élixirs floraux, plus connu sous le nom des fleurs de Bach.

 

Les fleurs de Bach

Le Dr Edward Bach est à l’origine de cette méthode qui consiste à utiliser des plantes, majoritairement des fleurs.  Les élixirs floraux sont fabriqués à partir de la résonance énergétique et la fréquence vibratoire d’une fleur dans de l’eau pure, voilà ce qui en ôte toutes contre indication à la différence des huiles essentielles qui elles sont très concentrées des actifs propres à chaque plante utilisée.

Le Dr Bach a crée 39 « remèdes », mais d’autres ont travaillé avec diverses plantes, qu’on appelle alors de façon générale des élixirs floraux. La discipline se nomme la leibothérapie qui vient du grec leibo, qui signifie goutte, et qui correspond au mode d’utilisation des élixirs dits floraux mais tous ne proviennent pas de fleurs. Mais pour faire simple, tout le monde est plus à l’aise avec le terme fleurs de Bach, alors nous resterons sur celui-ci, d’autant que je ne vais vous présenter que quelques fleurs  et ce  sont bien des fleurs de Bach.

 

Je vais vous parler du complexe RESCUE, le plus connu, c’est souvent par son biais que beaucoup rencontrent les fleurs de Bach. L’intérêt de Rescue, qui est presque « tout terrain », et que d’une part j’en possède un flacon à la maison et donc je peux vous le présenter en photo, mais  aussi que les plantes que ce complexe contient sont chacune intéressantes à utiliser en individuelle. De façon générale, les fleurs de Bach se présentent sous forme de pipettes, que vous pouvez prendre jusque 6 fois par jour à raison de 4 gouttes par prises, soit diluées dans un verre d’eau, soit à mettre directement sur la langue comme l’indique clairement chaque compte-gouttes sur le paquet.

Rescue est conseillé pour les chocs émotionnels intenses, et je pense qu’en ce moment le changement radical et soudain de mode de vie, peut en affecter certains à plus haut niveau, aussi ce mélange peut être un grand soutient pour retrouver calme et sérénité et vivre mieux ce moment.

Le mélange RESCUE contient 5 fleurs, que je vais détailler ci-dessous et que vous pouvez vous procurer individuellement chacune selon les problématiques émotionnelles que vous rencontrer.

Cherry Plum, le prunier mirobolan ( Prunus cerasifera) est particulièrement intéressant si vous avez la sensation de perdre le contrôle, d’avoir du mal à maîtriser votre impulsivité qui peut vous pousser à faire des choses embarrassantes ( violence par exemple).

Clematis, la clématite ( Clématis vitalba) est utile pour vivre pleinement le moment présent, intéressante à utiliser avec la pratique de la méditation. En effet, en ce moment, il peut y avoir un désintérêt pour le moment présent et beaucoup de rêveries poussant la personne concernée à être déconnectée d’elle même, rêver sa vie mais ne rien faire…

Impatiens, l’impatience ( Impatiens glandulifera) son nom dévoile son champs d’action à savoir l’impatience. Particulièrement utile pour les personnes trop speed, qui ne peuvent attendre, s’énervent vite,  et qui de ce fait s’isolent des autres. En période de confinement avec d’autres personnes, elle peut être d’un grand soutient.

Rock Rose, l’héliantème ( Helianthemum nummularium) qui est clairement pour la peur extrême, les angoisses, les terreurs et paniques qui peuvent s’accompagner de pleurs, de cris,… En cette période peut-être certains ressentent cette peur incontrôlable les envahir, aussi Rock Rose sera d’excellente compagnie.

Star of Bethlehem, la dame de onze-heure ( Ornithogale Umbellatum) va agir au niveau du découragement, du désespoir qui peut nous bloquer. Cela fait suite à un choc, rien n’arrive à consoler la personne, ces chocs entravent dans l’avancement.

 

Vous aurez compris pourquoi RESCUE est si connu, il rassemble 5 plantes qui balaie un large spectre d’émotions. Ce complexe est, il me semble, un incontournable à avoir chez soi, surtout en ce moment, et pour le coup je pense surtout aux personnes en activité comme les soignants qui vivent des situations dramatiques chaque jour. A avoir sur soi pour les urgences, car l’avantage de RESCUE est que quelques gouttes sur la langue suffisent pour se calmer.

 

 

 

FLEUR DE BACH

Je tiens aussi à parler de Wild Oat, la folle avoine ( Avena fatua) qui elle touche au domaine de l’incertitude et du découragement. En ce grand changement de vie, car tout sera forcément différent, de nouvelles et nombreuses possibilités vont s’offrir à nous. Néanmoins, il peut être difficile de faire des choix, l’esprit peut être confus et les ambitions rester sans actions concrètes. Wild Oat va aider à y voir plus clair et à avancer vers de nouvelles opportunités sans confusion.

Enfin, je vous propose de peut-être associer à la prise de fleurs de Bach oral, l’utilisation d’un roll-on à appliquer au creux des poignets qui lui contient un complexe de fleurs de Bach et d’huiles essentielles. Il va agir un peu comme RESCUE dans l’urgence mais à respirer et non à ingérer. Ce complexe  comprend les fleurs de Bach que l’on trouve dans RESCUE mais aussi  Scleranthus et Crab Apple.

Scleranthus, le Scleranthe ou alène ( Scleranthus annuus) a également un impact sur l’incertitude et le découragement comme Wild Oat mais va plutôt s’adresser aux personnes hésitantes, qui changent rapidement d’avis et qui ne savent pas choisir entre deux choses, une fleur pour les balances ;).

Crab Apple, le pommier sauvage ( Malus pumila) intervient sur le découragement notamment d’une personne qui n’est pas en accord avec elle-même, qui a un sentiment de honte, parfois même de souillure. Cette fleur peut aider à purifier sa propre image.

 

Ces deux dernières sont donc ajoutées aux cinq autres fleurs de Bach du complexe RESCUE et associées à 4 huiles essentielles, aussi soyez attentif aux contres-indications de chacunes dans ce genre de complexes puisque là il peut y en avoir.

Je vous présente sommairement les huiles essentielles que contient le Roll-on en question:

La Sauge sclarée ,cliquez sur le lien

La verveine exotique, cliquez sur le lien

La menthe sauvage, Mentha spicata, elle est ici utilisée pour ses propriétés relaxante sur le système nerveux pour limiter les angoisses et l’anxiété. En raison des cétones qu’elle contient, cette huile essentielle ne doit pas être utilisée chez l’enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte et allaitante.

Le lavandin, cliquez sur le lien

 

Voilà donc un petit tour d’horizon autour des fleurs de Bach que je vous conseillerez pour la période. Bien sûr, comme toujours chacun est différent, et peut-être que d’autres fleurs serez plus adaptés à vous, mais cela nécessite un bilan plus complet. Néanmoins, je pense qu’il y a ici un bon panel d’émotions qui pourront être soutenues.  Dernière chose, les fleurs de Bach sont le plus souvent diluée dans de l’alcool, mais vous en trouverez sans, n’hésitez pas à demander.

Belle et douce soirée,

 

Chloé

Journal de confinement J+30

Mercredi 15 avril 2020, trentième jour de confinement en France. Je n’avais pas particulièrement prévu d’écrire ici aujourd’hui, puis le fait qu’il s’agisse d’une part de la date « anniversaire » si je puis dire des un mois, couplé au fait qu’il s’agisse du 15 avril, jour de l’anniversaire de ma maman, m’ont poussé à marquer ce jour avec un article toujours positif associé à un partage qui pourra je l’espère un peu plus égayer votre quotidien de confiné ou pas d’ailleurs.

Avant toute chose faisons le point sur la situation en ce 15 avril. Lundi à 20H02 nous avons appris que le confinement durerai au moins jusqu’au 11 mai ( 2020…), on s’y attendait mais tout de même l’humain à cette capacité merveilleuse ( et mon propos n’est pas ironique) a espérer, un miracle ou quelque chose de cet ordre là; il n’en n’est biensûr rien et de ce fait nous acceptons plus ou moins bien depuis hier, lendemain de l’annonce, qu’il y en a donc encore pour au moins un mois, tout en sachant que l’après risque de ne pas tout à fait ressembler à l’avant… Plutôt que de spéculer, sur ce qui nous attend après, restons plus que jamais focaliser sur l’instant présent, le seul qui existe, le seul sur lequel nous devons nous attarder pour tirer le meilleur de cette situation. Une des choses fantastiques pour savourer l’instant présent, est de cuisiner, non pas dans le stress après une journée de travail épuisante, en faisant à la va vite un plat de pâtes mais de manière consciente, en prenant le temps et en s’attelant à rendre ce que l’on va manger joli. En effet, lorsqu’un plat est joli on se prépare déjà à passer un bon moment et à encore plus apprécier et déguster ce que l’on a dans l’assiette. C’est un peu comme au restaurant, lorsque notre assiette arrive,on apprécie davantage lorsque la présentation est jolie et colorée et on a tendance à manger plus lentement qui plus est, comme si on ne voulait pas trop défaire la présentation :). Au bout du compte le résultat est le même mais avec le plaisir des yeux en plus.

Récemment j’ai publié une des recettes que je fais en ce moment et on m’a pas mal demandé de la partager; voilà qui appuis mon propos du dessus, c’est que rien qu’à la vue des mets, beaucoup en ont déjà salivé et c’est une excellente chose, étant donné qu’il ne s’agit que de bons aliments en plus!

 

Sans plus tarder je vous partage mes rouleaux de printemps arc en ciel, qui apporterons le printemps et ses nombreux cadeaux chez vous et ce même si vous êtes confinés en appartement, grosse pensée pour vous d’ailleurs. La recette est vegan et sans gluten et constitue un plat complet avec tous les nutriments nécessaires.

 

Pour 4 grand rouleaux de printemps ou 6 petits (en fonction des feuilles de riz que vous utilisez)

Les ingredients bio colorés au choix, car il y a plusieurs possibilités: 

  • Feuilles de riz bio
  • eau
  • 5/6 radis tranchés à la mandoline
  • 3/4 tranches de betterave crue ( chiogga ou rouge) tranchées à la mandoline
  • une poignée de feuilles d’épinard
  • 1 poignée de germe d’haricots mungo ( lien pour faire des graines germées ici)
  • 2 tranches de chou rouge
  • la moitié d’un concombre tranché
  • 2 carottes rapée
  • quelques feuilles de menthe fraiche
  • huile d’olive ou de sésame
  • optionnelle des graines de tournesol, gomasio, graines de sésames, curcuma frais rapé ou en poudre… selon vos goût , ici c’est tout ce que j’ai mis dans la photo ci-dessous
  • un houmous rose fait maison, dont je vous mets la recette ci-dessous , il vous faudra   200g de pois chiche, 2 cuillères à soupe de tahin ( purée de sésame), une betterave rouge cuite cette fois, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, le jus de la moitié d’un citron, de la coriandre fraiche, j’aime également y ajouter de l’ail des ours séchée ou de l’ortie séchée aussi, selon vos goûts.

IMG_E6857.jpg

Vous n’êtes pas obligé de mettre tous les ingrédients, vous faites avec ce que vous avez de disponible sous la main dans cette liste en ayant toujours au moins un légume à feuilles ( épinard, batavia,mâche,…), un légume croquant ( radis, concombre, chou rouge,…) et un légume sucré ( carottes, tomates, betteraves c’est mieux crue pour garder toutes ses propriétés,…) et une protéine ( houmous, haricots mungo, haricots rouge…)

IMG_E6404.jpg

 

Première étape on prépare ses légumes dans de petits plats afin que tout soit prêt et plaisant lorsqu’on arrivera à l’étape de l’assemblage dans le rouleau de printemps.  Ensuite on va préparer son houmous, sachant que si vous utilisez des pois chiches sec, il faudra les avoir fait tremper au moins 12 heures avant et les faire cuire 45 minutes, sinon vous pouvez optez pour des pois chiche bio en boite de conserve si vous n’avez pas anticiper ( ou juste la flemme).

Dans un mixeur, mélanger pois chiche, la betterave, l’huile d’olive, le jus de citron,le  tahin, coriandre, ail des ours ou ortie. Mixez jusqu’à obtenir une pâte homogène que vous présenterez dans un petit saladier en suivant, si besoin, vous pouvez rajoutez un peu d’huile d’olive après.

 

Maintenant que tous vos ingrédients sont prêt il vous suffit, de mettre un peu d’eau dans un plat à tarte et de faire tremper quelques secondes votre feuille de riz, une fois que celle-ci est correctement humidifiée il vous suffit de l’étaler sur votre plan de travail et d’assembler chacun des ingrédients selon votre goût. Ce qui est joli souvent c’est de mettre au départ  les ingrédients plutôt plats et colorés, car en roulant votre rouleaux ce sont eux que l’on verra. Exemple mettre en priorité les feuilles de menthe et radis pour un joli rendu. Je vous mets le lien d’une video tutoriel que j’ai filmé si besoin. L’important est de bien humidifier sa feuille de riz, se placer au centre de celle-ci pour y déposer vos aliments en les superposants. Après cette étape, il vous suffit de rabattre les côtés de la feuille de riz puis de la rouler délicatement en serrant bien votre feuille et de la fermer.

Présentez dans une jolie assiette avec le reste des crudités qu’il vous reste, assaisonnez et appréciez les couleurs  et les saveurs qui vous attendent.

Si vous voulez voir le tutoriel en vidéo c’est ici: Rainbow tuto 

Pour bien préparer votre feuille de riz c’est ici : Humidifier la feuille de riz

 

Sur ce je vous souhaite un bon appétit et une douce soirée, et petit message personnel pour ma maman : Joyeux anniversaire!

2A631511-B495-46D3-B066-E35124C1DC18.jpg