J-10 Jus detox saisonnier

Nous sommes déjà à 10jours de Noël, l’occasion pour moi de vous proposer un jus  » detox »aujourd’hui.

En prévision des festivités pourquoi ne pas mettre au repos son système digestif, en consommant des jus de légumes ( dépourvus de fibres, le système digestif n’est pas activé). En faisant vos propres jus de légumes bio vous pourrez consommer une plus grande quantité de légumes rapidement en bénéficiant pleinement des micro-nutriments qui seront intactes puisqu’il n’y a pas de cuisson préalable ( la cuisson détruisant une partie des nutriments).

Pourquoi pas remplacer de temps en temps un repas solide, par un jus de fruits et légumes, n’ayant pas de digestion à faire, vous aurez en plus une plus grand énergie.

Le jus de saison que je vous propose est à base de betterave qui soutient le foie,  de céleri  qui à un effet basifiant ( très intéressant en cette période où l’alimentation est très acide), de carotte qui a un effet hypocholesterolémiant, de gingembre et de curcuma pour leur effet anti-inflammatoire.

J’y ajoute du citron et de l’orange pour la note acidulée. Le jus de citron a un effet détoxifiant , et l’orange est protectrice ( notamment grâce à son apport en vitamine C).

Ce jus est un concentré de vitamines et minéraux, qui nettoie l’organisme tout en boostant le système immunitaire. Un bouclier pour l’hiver.

Cette recette est bien sur vegan, sans gluten et crudivore.

 

AfterlightImage (23).jpg

Pour 2 verres ( 20cl):

  • 1 betterave rouge cru
  • 2 branches de celeri
  • 2 carottes
  • 1 orange
  • 1 demi citron
  • 1cm de racine de curcuma
  • 1 cm de racine de gingembre

Après avoir nettoyé et  épluché vos aliments, passez les à l’extracteur de jus.

Dégustez aussitôt et revitalisez-vous 😉

 

Petite cure d’automne

Chaque saison possède ses spécificités et est propice à une forme de renouveau sur tous les plans. Le passage à l’équinoxe d’automne qui aura lieu ce dimanche 23 septembre, invite à ralentir la cadence, se recentrer sur soi-même et préparer doucement mais surement  le corps à affronter l’hiver qui arrivera d’ici 3mois.

L’automne dernier j’avais fais un article sur la cure de sève de bouleau, qui bien qu’elle soit surtout préconisée avant le printemps ( période où la récolte se fait et permet donc d’avoir de la sève fraiche) peut aussi se faire à l’entrée de l’automne ( vous pouvez retrouver le lien de l’article ici). 

Aujourd’hui je vous propose de faire une cure très douce, facile à suivre et peu couteuse. Il s’agit de la cure d’Aubier de Tilleul.

IMG_9201.JPG

 

L’aubier de tilleul

Tout le monde connait au moins de nom le tilleul, qui est une des infusions ( avec la verveine) les plus couramment utilisées. Ici, il sera question d’une utilisation  différente et surtout concernera une autre partie de l’arbre de tilleul.

Dans l’arbre de tilleul on peut consommer les fleurs pour leurs propriétés sédatives ( la fameuse infusion pour se détendre le soir) mais aussi l’aubier.

L’aubier correspond à la deuxième écorce du tilleul, il se trouve en dessous de l’écorce et est plus tendre que celle-ci.

A la différence des fleurs ( qui restent très intéressantes aussi), l’aubier sera utilisé pour ses propriétés drainantes.

En naturopathie, vous le savez probablement si vous suivez mes articles ou d’autres naturopathes, il est important de nettoyer ses émonctoires ( article à retrouver ici), afin d’avoir une bonne énergie vitale. Les deux saisons idéales pour réaliser ces nettoyages sont le printemps et l’automne, d’où l’arrivée de cet article aujourd’hui!

Un des gros avantages de l’aubier de tilleul est qu’il va drainer en douceur notamment le foie et les reins grâce a ses actions dépuratives ( meilleur métabolisme des dechets) et diurétiques (augmentation de la sécrétion urinaire, permettant notamment d’éliminer l’acide urique), sans pour autant causer d’effets secondaires, comme ça peut être le cas avec l’artichaut par exemple.  Un autre avantage de l’aubier de tilleul est qu’il est antispasmodique et permet un confort digestif.

 

L’aubier de tilleul étant doux, il peut aussi être utilisé dans d’autres périodes pour lutter contre les excès alimentaires, la goutte, les coliques néphrétiques. 

IMG_0502.jpg

Comment le consommer?

Il peut se consommer en ampoules que vous retrouverez en magasin bio, ou bien en copeaux pour en faire des décoctions, ce que je préfère conseiller car permet de s’hydrater.

Recette pour faire la décoction d’aubier de tilleul: Faites bouillir environ 40grammes d’aubier de tilleul dans un litre d’eau pendant 20min. Vous pouvez la boire chaude ou froide, à boire au long de la journée sur 10 jours pour une cure que vous pourrez renouveler si besoin est.

 

Les copeaux se trouvent très facilement en magasins bio ou herboristeries.

 

Ceci est une première étape, si vous souhaitez un accompagnement personnalisé et complet afin de passer un hiver en forme et en évitant les tracas saisonniers, vous pouvez prendre rendez-vous ici.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bel automne et de prendre soin de vous.

Chloé

 

 

 

 

Les compléments alimentaires

Je parle souvent de compléments alimentaires que ce soit dans le cadre d’une consultation en naturopathie ou sur mes supports de communication ( blog, Facebook, Instagram) et des questions reviennent très régulièrement sur le sujet:

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire? Pourquoi en consommer?

Si on peut les retrouver dans notre alimentation à l’état brut dans le cadre d’une alimentation (jugée) saine et équilibrée ( si ce n’est pas le cas, la réponse devient évidente :)), alors, est-ce vraiment utile?

 

1. Qu’est-ce qu’un complément alimentaire?

 

Un complément alimentaire a pour but de venir compléter ( et non substituer) une alimentation qui devra déjà être saine et équilibrée. Le but est d’apporter des nutriments ou micronutriments ( vitamines, minéraux, oligoéléments,…) de manière concentrée afin de couvrir les besoins de l’organisme en ayant un effet nutritionnel ou physiologique.

Il est important de retenir qu’en aucun cas, ils ne remplaceront une alimentation saine et équilibrée et que leur efficacité ne pourra être optimale que dans ces conditions là.

 

2. Des raisons agricoles

 

Le premier constat que l’on peut soulever concernant notre alimentation actuelle, est que malheureusement l’agriculture intensive a appauvrit nos sols qui ne sont plus aussi fertiles qu’il y a 50ans et que par conséquent les fruits, légumes, céréales qui y poussent sont beaucoup moins nutritifs qu’autrefois ( exemple de la pomme qui contenait 400mg de vitamine C  il y a  50ans et seulement 4mg aujourd’hui…. d’après Philippe Desbrosses, docteur en science de l’environnement). Il faudrait en consommer d’énormes quantités pour avoir nos apports journaliers en oligoéléments, minéraux et vitamines. Voilà pourquoi il peut être intéressant de se supplémenter de temps en temps.

Par exemple, la papaye fermentée sous forme de complément alimentaire ( image ci-dessous) sera 100 fois plus concentrée en vitamine C qu’une papaye fraîche, ce qui lui confèrera des vertus protectrice contre le stress oxydatif et renforcera le système immunitaire, intéressant en cette période de rentrée.

IMG_9990.jpg

 

3. Le mode de consommation

 

Il est souvent recommandé de manger au moins 5 fruits et légumes par jour, encore faut-il que ceux-ci soient issus de l’agriculture biologique et qu’ils soient consommés de la bonne manière. En effet, certains modes de cuisson par exemple, vont altérer l’intérêt nutritif d’un aliment. Pour reprendre l’exemple de la vitamine C, qui est souvent très rechercher pour gagner en vitalité, c’est  une des vitamines les plus fragile. Elle est sensible à la chaleur ( détruite à la cuisson ) et à la lumière, ainsi qu’a l’oxygène de l’air. Aussi lorsque nous achetons des aliments dont on ignore le transport, le stockage,…il se peut que certaines vitamines soient déjà  altérées par de mauvaises conditions.

Là encore, des compléments alimentaires dont les dosages, modes de conservations, provenances, … sont stricts seront utiles.

 

IMG_9684

 

Vous l’aurez compris, nous vivons avec notre temps et certaines choses qui n’étaient pas nécessaires il n’y pas si longtemps que cela, le deviennent maintenant. Il est cependant important de garder à l’esprit que tout les compléments ne se valent pas, qu’il faut rester vigilant à la qualité des produits que vous utilisez. Si besoin n’hésitez pas à demander conseil.

Je connais quelques laboratoires fiables, dont le laboratoire Natural Nutrition situé dans le lubéron avec lequel je vous fait bénéficier en ce moment d’une promotion de 30% sur tout leur site avec le code promotionnel CHLOE30 à ajouter en fin de commande jusqu’au 16 septembre 2018 ( après cette date ce sera 20% avec le code CHLOE20).

Je vous mets le lien direct de leur site ici  

 

Prenez soin de vous.

Chloé

 

 

Le brossage à sec

Suite à mon dernier article sur le nettoyage des émonctoires ici, j’ai évoqué une technique très utile concernant le nettoyage de la peau: le brossage à sec. Je vous encourage à lire l’article sur les émonctoires avant de lire celui-ci, afin de mieux comprendre le mécanisme de chacun de ces « grands nettoyeurs naturels » et plus particulèrement celui de la peau dont il sera question dans cet article.

Qu’est-ce que le brossage à sec? Comment le pratiquer? Quels sont ses vertus sur notre corps et notre santé? Toutes les réponses à ces questions sont ci-dessous!

IMG_8169.jpg

La peau évacue les déchets de deux manières. Les déchets cristaloïdaux sont évacués par la sueur ( glandes sudoripares) et les déchets colloïdaux sont éliminés par le sebum ( glande sébacées). Aussi il est important que cet émonctoire soit « disponible » afin de fonctionner correctement. Des cellules mortes peuvent rendre l’évacuation des déchets difficile et donner lieu à des problèmes de peau tel que psoriasis, acné, eczéma,…) mais aussi favoriser stockage de graisse sous forme de cellulite. En étant obstrué, et donc pas opérationnel, cet émonctoire va d’autant plus solliciter et encrasser les autres émonctoires qui seront en surcharge de toxines.

Aussi le brossage à sec est une technique qui va grandement contribuer au nettoyage de l’émonctoire de la peau. Cette technique va:

  • éliminer les peaux mortes
  • faciliter le renouvellement cellulaire
  • rendre la peau douce et éclatante
  • tonifier et vivifier
  • diminuer significativement la cellulite
  • stimuler la circulation sanguine
  • stimuler le système lymphatique ( pour drainer et évacuer les toxines)
  • renforcer le système immunitaire

C’est une routine simple et efficace à mettre en place qui à l’avantage d’être peu couteuse, rapide (5 minutes suffisent) et de prouver son efficacité plutôt rapidement ( dès le 1er mois).

Comment et quand se brosser?

Idéalement il faut se brosser le matin et le soir , mais déjà si vous mettez en pratique cette technique le matin ou le soir, ce sera bénéfique.

Le matin va être énergisant, juste avant la douche et le soir paradoxalement procurera un moment de détente avant une douche chaude.

La technique: il en existe plusieurs mais une chose ne change pas il faut toujours partir du bas vers le haut, donc des pieds vers le coeur. Attention à ne pas pratiquer le brossage à sec sur des plaies, varices, ou une peau irritée.

De bas en haut, vous pouvez passer la brosse en mouvements circulaires ou de manière verticale ( à votre convenance, personnellement je pratique le brossage simplement à la verticale au niveau des jambes et des bras). On brossera les jambes de bas en haut , le ventre de manière circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre, les bras toujours de bas en haut, le dos de manière circulaire. Ci-dessous un petit dessin explicatif qui était fournit avec ma brosse.

IMG_8178.jpg

Il est normal d’avoir un léger échauffement de la peau lors du brossage, sans pour autant que cela vous mette en souffrance. En outre, on évitera de brosser les seins.

Après votre brossage une bonne douche suivi d’un massage du corps avec une huile végétale pour hydrater, parferont ce moment de bien-être et sublimeront la peau.

Concernant le choix de la brosse, il vaut mieux la prendre en poils naturels et en bois. La mienne vient de la marque Anaé  et est un mélange de crin de cheval et de fibres d’agave pour les poils et est en bois de hêtre. Il y a une lanière en tissus pour faciliter la prise en main ( il s’agit de la brosse sur la photo du haut). Vous pouvez la trouver sur internet ou en magasins bio. Il en existe beaucoup, mais favorisez la qualité du poil , même s’il parait un peu dru au départ, il s’assouplira à force de massages et vous pourrait garder une brosse en bon état pendant plus longtemps. Pour compléter votre geste de beauté, il existe aussi des brosses plus petites et plus douces  spécialement conçues pour le visage, elles seront utiles notamment en cas d’acné.

Pour avoir une peau rayonnante et qui joue pleinement son rôle d’émonctoire ( ce qui permet de ne pas surcharger les autres), il est donc important d’avoir une activité physique régulière, de boire suffisamment et de se brosser chaque jour. Les résultats seront rapidement visibles et cette routine est facile à mettre en place au quotidien ( si si je vous assure).

Bon brossage 😉