20 décembre: les mendiants au chocolat

Traditionnel, on va se faire un vrai petit plaisir de noël aujourd’hui sans culpabilité, après tout demain c’est l’hiver il faut se réchauffer et quoi de mieux que le chocolat pour apaiser le corps et l’esprit 🙃.

Je faisais récemment référence aux 13 desserts de noël sur le blog, cette tradition typiquement provençale dont les mendiants font partie. On les nomme mendiants car il tirent leur origine d’un ordre religieux du moyen âge 🏰 qui s’appelait l’ordre des mendiants et qui ne vivait que grâce à la charité et respectait pleinement le vœux de pauvreté que font les religieux dans les ordres. Quand aux différents fruits à coques et fruits secs utilisés pour orner les mendiants, ils représentent les couleurs des robes des ordres des mendiants du Christianisme. Ils font partie des 13 desserts provençaux qui eux représentent Jesus et ses 12 apôtres. Des gourmandises riches en signification donc et qui aujourd’hui se déclinent à l’infini, même si les fruits secs et à coques restent toujours des incontournables qui se marient parfaitement à cette gourmandise pas si mauvaises pour notre bien-être.

En effet, un bon mendiant nécessite un chocolat de grande qualité et bien noir. J’utilise du chocolat noir 100% et cru, c’est à dire non torréfié afin d’avoir la puissance des arômes qu’il offre. Associé à l’huile de coco, une touche de douceur s’invite, ce qui peut rassurer les plus réticents au chocolat pur. Les fruits secs et à coques apportent énormément de bienfaits, sachant qui plus est qu’il n’y a pas de cuisson, on peut également y apporter des huiles essentielles ( agrumes 🍊 🍋, gingembre, vanille, menthe poivrée,… tout en restant toujours vigilants sur ce qu’on utilise en tenant compte des précautions et contres indications). De bonnes raisons de se faire de temps en temps ce petit plaisir qui est toujours mieux à faire soi-même avec des ingrédients de qualité que vous aurez vous-même sélectionné.

Sans plus tarder ma petite recette de mendiants, qui après réajustement est un délice d’après la parole de mon expert goûteur 😅.

Les ingrédients pour une dizaine de mendiants:

– 60g de chocolat noir 🍫 cru 100%

– 20g d’huile de coco

– 1 c à s de sirop d’agave

– 7/8 gouttes d’huile essentielle de vanille bourbon

– des fleurs séchées comestibles ( bleuets, lavandes, roses, mauve,…), des épines vinettes, des amandes effilées, des copeaux de noix de coco, des noix de pecan, du gingembre confits, des orangettes, des raisins secs verts, de la pomme séchée… voilà ce que j’ai utilisé personnellement ici

Faites fondre au bain-marie le chocolat et l’huile de coco. Sortez le mélange fondu du feu et ajoutez-y le sirop d’agave et l’huile essentielle de vanille en remuant ( hors du feu). Sur un papier sulfurisé, a l’aide d’une petite cuillère faite des petits ronds de chocolat ( plus ou moins 😅) et garnissez avec les éléments cités plus haut ( voir photo ci-dessous ) ou autres si vous avez des préférences. Laissez refroidir et conservez au réfrigérateur.

C’est l’heure de m’inviter à boire un thé ou un café maintenant avec des petits mendiants et de refaire le monde ensemble 🙂. Les petits plaisirs simples de la vie à partager sont les meilleurs.

Belle dernière semaine avant noël 🎄.

Chloé

19 décembre: Nyponsoppa, la soupe aux cynorhodons

En cette dernière pleine lune 🌕 de l’année annonciatrice du passage au solstice d’hiver d’ici 2 jours, ainsi que du froid qui l’accompagne ( même si cette année on l’a vu venir plus tôt), il est primordiale de chercher à se renforcer mais aussi à se chouchouter 😊. Aussi en ce 19 décembre, je vous propose de remettre en lumière le cynorhodon dont j’avais déjà parlé, mais dans une recette typique de Suède 🇸🇪 qui se nomme Nyponsoppa ou la soupe aux cynorhodons ( ou encore soupe aux « gratte-cul ».

Le grand intérêt du cynorhodon est sa grande richesse en vitamine C et sa robustesse. En effet, le grand intérêt du cynorhodon est qu’il ne perd pas sa vitamine C lors de la cuisson, ce qui donne des possibilités infinies pour le consommer et bénéficier de ses nombreux bienfaits en cette saison. Je vous remets d’ailleurs l’article sur le cynorhodon ( l’églantier étant l’arbuste et le cynorhodon son « fruit ») et ses propriétés ici: Le cynorhodon.

On peut le consommer de diverses manières que ce soit en sucré ou en salé. Aujourd’hui je vous propose cette recette suédoise très hivernale qui vous offrira un instant de douceur associé aux bienfaits du cynorhodon, un plaisir sans culpabilité en somme 😊.

Cette soupe sucrée se déguste en dessert ou en goûter mais aussi comme une boisson en la diluant. Même si la recette est simple, elle prend un peu de temps à mettre à l’œuvre et nécessite de faire tremper les cynorhodons au préalable afin qu’ils soient plus facile à travailler ensuite.

Pour réaliser cette soupe 🥣 il vous faudra:

– 100g de cynorhodon séchés ( frais c’est possible aussi, pas besoin de faire tremper)

– 4 cuillère à café de sucre muscovado

– 1 l d’eau

– 1 cuillère à soupe de fécule de pomme de terre 🥔

– 4 gouttes d’huile essentielle de vanille

Rincez vos cynorhodons puis laissez-les tremper pendant 4/5h ( étape importante) dans une casserole, puis sans jeter l’eau faites les chauffer pendant 30 minutes. Il faut qu’ils soient bien tendres, si ce n’est pas le cas laissez-les encore un peu sur le feu. Récupérez les cynorhodons avec un écumoire sans jeter l’eau et mixez les afin d’obtenir une purée. Utilisez un tamis pour ôtez les graines. Remettez les cynorhodons dans l’eau restante de la casserole et ajoutez-y la fécule de pomme de terre en remuant puis le sucre et portez à ébullition en remuant bien pendant quelques minutes. Sortez la préparation du feu et ajoutez-y 4 gouttes d’huile essentielle de vanille en mélangeant le tout . Votre soupe 🥣 est prête, c’est assez fort en goût, le goût de rose ressort bien.

Cette soupe peut accompagné de la glace, être servit avec des croquants aux amandes, des petits gâteaux secs, macarons, des noisettes,… les idées ne manquent pas. Ce qui est sûr c’est que le plein de vitamine C sera fait. Cette soupe aide à adoucir la gorge aussi. Une gourmandise utile 🙂.

Bon dimanche,

Chloé

18 décembre: Jus de kaki

C’est le fruit d’automne par excellence, aussi à quelques jours de l’hiver, j’en profite pour faire un focus sur le kaki, dont c’est encore la saison jusqu’en janvier. On le nomme le « mets des dieux »ou « le fruit bénit des dieux » et pour cause, voici tout ce qu’il apporte.

Le kaki et ses bienfaits

Le kaki est originaire de Chine mais est surtout très apprécié au Japon où il est le symbole de la force. On le trouve maintenant de diverses provenances, il en existe de ce fait une multitude de variétés. Ceux que nous trouvons sur nos étals viennent en général d’Italie, d’Espagne ou du sud de la France ( j’envisage d’ailleurs de planter un kaki 🙃). Au niveau du goût, s’il est bien mûr il se rapproche de l’abricot en plus doux, plus sucré. Même s’il perd un peu de vitamine C en mûrissant, je vous conseille de le manger mûr avec une peau bien orangée.

Avec moins de 70 calories aux 100 grammes, le kaki a pourtant énormément de micronutriments à nous offrir. Il est très riche en vitamine C et en bêta carotène, de quoi nous donner la pêche tant au niveau du teint que de l’énergie. Il est également pourvus d’une bonne quantité de magnésium et de potassium. Ainsi il remplit pleinement sa mission de fruit d’automne/hiver qui aide à renforcer l’organisme, et fait ainsi partie des fruits à manger pour passer un hiver en forme, dont l’article est ici: Un hiver en forme

Il a qui plus est l’avantage de se consommer avec du salé ou du sucré, cru ou cuit. D’ailleurs à ce sujet, j’avais parlé du kaki dans ma recette de couscous revisitée, à retrouver ici: le couscous

A savoir que cru, il aide à lutter contre la constipation, alors qu’à l’inverse cuit , il aide contre la diarrhée.

Je vous propose de le découvrir dans un jus coup de fouet à prendre le matin pour faire le plein de vitamine C et de bêta carotène et ainsi rayonner toute la journée 😊. Dans ce jus j’ajoute du céleri branche pour la touche de verdure équilibrante, j’y apporte aussi une pomme verte pour donner une note acidulée à ce jus très doux, ainsi qu’un peu de gingembre et de cannelle pour le côté épices de noël qui s’accordent parfaitement bien avec la cannelle. Le kaki est un peu visqueux ce qui apporte une certaine épaisseur à ce jus un peu velouté, qui de ce fait est assez rassasiant.

Les ingrédients pour un verre:

– 1 kaki mûr

– 1 branche de céleri branche

– 1 petite pomme verte

– 1 carotte couleur

– 1 petit morceau de gingembre frais (2cm)

-1 pincée de cannelle en poudre

Lavez bien votre kaki, coupez l’extrémité de celui-ci et coupez le reste en fines tranches . Faites de même avec le céleri branche et la carotte. Ôtez la peau de votre gingembre et mettez petit à petit chaque ingrédient dans l’extracteur de jus. Une fois terminé, servez dans un verre et ajoutez-y la poudre de cannelle à votre guise en mélangeant. C’est prêt, dégustez.

Un jus vitaminé qui donne un coup de fouet et du réconfort pour terminer l’automne en beauté avec ce fruit évoquant la force suite au bombardement de Nagasaki, dont il aurait été le seul survivant… voilà qui en dit long.

Je vous souhaite un très bon beau week-end en forme.

Chloé

17 décembre: Se tourner vers le soleil

Je n’avais pas encore abordé le yoga dans mon calendrier de l’avent 2021, alors qu’il est pourtant présent chaque jour dans ma vie. J’en profite pour vous proposer de gagner une panoplie de yogini sur ma page Instagram clolenae comprenant un tapis confort dans son joli sac de transport, accompagné d’une sangle et de deux briques en mousse 🧱 pour vous aider à aller au plus loin de vos possibles. Le concours a lieu aujourd’hui uniquement, vendredi 17 décembre, et le gagnant sera donné demain , toutes les instructions pour y participer sont sur mon compte instagram Clolenae.

Revenons sur le sujet du jour, je vous avez déjà parlé dans un article de la salutation au soleil que je pratique chaque jour, il y a quelques années en arrière. Cette routine n’a pas changé, c’est devenu une habitude, un rituel, après le lever c’est la première chose que je fais , pour étirer et réveiller le corps.

Il existe plusieurs variantes de la salutation au soleil ☀️ , dont celle-ci que j’avais apprise avec une de mes professeurs de yoga ( que je remercie pour ce bel enseignement). Cette salutation, est assez physique et se pratique sur 12 cycles, je ne la pratique pas tous les jours mais si vous avez du temps et l’envie de la faire chaque matin, il est certains que vous serez bien réveillé et que vous n’aurez pas froid 😉.

Au delà d’être tonique elle est puissante d’un point de vue vibratoire puisqu’elle est associée à des mantras ( que vous pouvez dire ou non, chacun fait selon son ressenti).

Voici comment mettre à l’œuvre cette salutation et la signification des mantras.

Surya Namaskar

Surya Namaskar ☀️, signifie salutation au soleil ( Surya= soleil et Namaskar= salutation). Je ne rentrerai pas dans les explications purement védiques, si ce n’est que dans cette tradition indienne le soleil représente la connaissance, l’éveil, l’illumination,… cette salutation se pratique 12 fois, en lien avec l’astrologie, car le soleil passe dans les 12 signes du zodiaque. Les mantras représentent les 12 aspects du soleil et les 12 rayons. La symbolique est donc forte.

La salutation au soleil se pratique toujours tourné vers l’est, là où le soleil se lève. Cette pratique amène à la recherche d’unité, d’ancrage mais aussi à l’harmonie du corps, en étant bénéfique pour les articulations, les systèmes digestifs, cardiovasculaires et nerveux. L’expérimenté c’est l’adopter, tant on en ressent les bénéfices rapidement.

Pour mettre à l’œuvre cette salutation, on commence debout pieds joints, les bras pliés à 90 degrés devant soi avec les paumes des mains vers le ciel ( c’est à ce moment là qu’on dit le mantra, mais je fais le choix de ne pas le mettre en sanskrit, toutefois je vous noterai les 12 phrases en français), ensuite on joint les mains au-dessus de la tête les bras tendus en étirant bien le dos.

Puis on vient poser les mains au sol, jambes tendues. On envoie la jambe gauche en arrière tendue tout en pliant la jambe gauche à 90 degrés à l’avant. Dans la posture on joint les mains au-dessus de la tête sur une inspiration puis sur l’expiration on descend en planche bras tendus puis bras pliés ( comme une pompe) avant de se relever sur une inspiration en chien tête en haut. On passe ensuite dans la posture du chien tête en bas, et on ramène la jambe gauche pliée cette fois en laissant la jambe droite tendue à l’arrière, après quoi on ramène les deux pieds joints, jambes tendues tout en gardant les mains au sol. Enfin sur une inspiration , on revient les mains jointes devant soi ( en añjali). Un cycle est terminé ✅ il en reste 11 autres à faire 🙃. Le prochain cycle se fait en miroir, c’est à dire avec la jambe droite en arrière pour commencer, et on continuera en alternant chaque cycle. Les cycles impaires sont au départ de la jambe gauche et les cycles paires à droite.

Si les mouvements peuvent paraître simples, ce vinyasa ( enchaînement) est assez rythmé, d’autant qu’on veille à relier la respiration à ses mouvements pour l’harmonie du souffle et des mouvements.

Je fais le choix de ne pas mette les phrases en sanskrit ici, mais voici la traduction des mantras en français pour que vous puissiez en avoir conscience.

« Salutations à l’Ami universel, Salutations à Celui qui brille, Salutation au Seigneur des cieux, Salutation à celui qui éclaire, Salutations à l’Oiseau du ciel, Salutation à celui qui nourrit, Salutations au Germe d’or, Salutations à Celui qui est Rayonnant, Salutations eu Fils de l’Infini, Salutations à Celui qui génère la vie, Salutations à Celui qui brille ».

En ces jours qui sont les plus courts de l’année, se relier au soleil ☀️ permet de prendre le maximum d’énergie et de bien démarrer la journée.

Je vous souhaite une lumineuse journée ☀️

Chloé