Le pin

Les températures qui descendent petit à petit et offrent ainsi un environnement plus propice au développement des maladies dites « hivernales », les arbres qui commencent à perdre leur feuillage flamboyant doucement, les jours qui se raccourcissent et qui peuvent affecter le moral de certains,.., bref le temps de parler des plantes 🌱 de la fraîche saison est arrivé, et je commence ce chapitre de l’automne/hiver 2021 avec le très connu pin 🌲 et plus particulièrement le pin sylvestre.

Le Pin Sylvestre, Pinus sylvestris, appartient à la grande famille des pinacées. Je parle principalement du pin sylvestre dans cet article mais tout les pins peuvent être utilisés, simplement concernant les bourgeons, il semblerait que ceux du pin sylvestre soient les plus volumineux. On utilise tant les bourgeons que les aiguilles en phytothérapie et en aromathérapie. Je parlerai ici surtout de l’utilisation des bourgeons que j’utilise personnellement. En général, la récolte se fait début mars, si vous avez des pins chez vous pensez à faire votre récolte pour la saison suivante :). Les recherches sur le pin sont nombreuses et récemment une étude ( Plants- juin 2021) aurait notamment prouvé qu’il maximiserait l’effet antioxydant en ajout dans les jus frais mais qu’il serait aussi un excellent conservateur naturel, affaire à suivre donc, mais en attendant voici les usages et propriétés connus depuis très longtemps que ce conifère nous offre.

Bourgeons de pin sylvestre

Pourquoi est-il si intéressant en automne 🍂 hiver ❄️ ? C’est parce qu’il est est très utile en cas d’inflammation des muqueuses avec écoulement et toux grasse. En effet, celui-ci possède 3 grandes propriétés, à savoir, il est: antiseptique et permet donc de désinfecter, c’est un fluidifiant bronchique et il est expectorant. Très intéressant donc pour les affections pulmonaires, bronchiques, la grippe, le rhume,…

Mais ce n’est pas tout les bourgeons de pin ont un autre grand intérêt, car étant également diurétique, il est intéressant d’en utiliser en cas d’inflammation de la vessie, comme la cystite ( voir aussi mon article sur la bruyère qui est de saison et est en lien avec ce sujet ici), mais aussi pour la goutte, et même en externe en cas de rhumatismes.

Comment utiliser les bourgeons et les aiguilles de pin🌲 ?

Pour une utilisation en externe il faut utiliser les bourgeons afin d’obtenir un maximum de résine, vous pouvez créer votre macérât huileux en faisant macérer pendant environ 5 semaines dans une huile de tournesol 🌻 par exemple vos bourgeons de pin 🌲 que vous pourrez ensuite utiliser en application locale notamment en cas de douleurs musculaires et rhumatismales.

En interne, une infusion de 25g de bourgeons par litre d’eau de source pour tout ce qui concerne donc la sphère ORL, ainsi que les inflammations de la vessie. Encore mieux en décoction, en faisant bouillir l’eau et les bourgeons 5 minutes puis en les laissant infuser 10minutes ensuite, vous pouvez tout à fait y ajouter un peu de miel 🍯 pour atténuer l’amertume et adoucir la gorge, même si malheureusement cet usage fait perdre les propriétés du miel .

Vous pouvez aussi utiliser un tout petit peu d’alcool fort comme le rhum ( l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération) et laisser macérer les bourgeons quelques heures avant de faire infuser vos bourgeons imbibés dans de l’eau chaude 10minutes, cela aura pour effet de maximiser le potentiel de vos bourgeons.

Huile essentielle de pin sylvestre

Bien sûr, l’huile essentielle de pin sylvestre sera tout aussi intéressante, avec ses propriétés expectorantes et mucolytiques. Elle est également tonique, notamment grace à l’alpha- pinene qu’elle contient ( qui est cortisone like). Je l’utilise plutôt en diffusion car elle est très bien pour assainir une pièce grâce à son action antiseptique. Mais comme souvent avec les huiles essentielles il y a les précautions suivantes à prendre:

Attention il y a des risques d’irritation pour la peau, cette huile est dermocaustique à l’état pure , et agit comme de la cortisone ( attention donc si vous avez certaines pathologies) , elle ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6ans.

Aussi mon conseil avec le pin 🌲 est d’utiliser les bourgeons ou les aiguilles en interne qui ont moins de contre indications et sont très efficaces, le tout associé à son huile essentielle en diffusion afin d’assainir l’air et ainsi maximiser les effets du pin.

Ces conseils ne remplacent pas une consultation médicale et ne se substituent pas à un traitement. En cas de doutes, n’hésitez pas à vous faire accompagner.

Enfin choisissez des plantes 🌱 et huiles essentielles de qualités c’est à dire biologiques ou non traités si c’est dans votre jardin pour les aiguilles et bourgeons et biologique et chemotypées pour les huiles essentielles.

Enfin, comme le dit Sylvain Tesson: « L’énergie déborde des êtres comme les larmes de résine perlent du tronc d’un pin »… voilà une belle parabole qui corrobore les bienfaits cités plus haut de ce bel arbre :).

Je vous souhaite une douce soirée.

Chloé

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s