Journal de confinement J+7

La nouvelle vie que nous découvrons officiellement depuis le mardi 17 mars 2020 midi m’amène à vous proposer une nouvelle forme d’articles spéciales « confinement ». Ces articles auront pour but d’échanger autour des vécus de la situation de chacun, chacune, de se soutenir, de s’entraider, de donner de l’espoir, de l’amour, de la solidarité, bref tout ce qui peut permettre de mieux vivre ensemble ce moment de vie unique en son genre.

En revanche, vous ne trouverez pas ici, de plaintes, de méchanceté envers qui que ce soit ou encore de jugement sur la situation actuelle ( politique, traitement,..) . Le but est bien de véhiculer du positif dans un contexte poussant plutôt vers la peur, le désespoir et même la haine de l’autre.

 

Voilà d’ailleurs l’objet de ce premier article en ce septième jour de confinement: la haine de l’autre.

Je crois que nous sommes tous au courant, qu’il ne faut pas sortir de chez soi, c’est ce qui est inhérent au mot confinement. Il est triste de constater qu’effectivement il y a des abus, et des personnes ne respectent pas cela. Néanmoins, la situation est que nous faisons face à un virus, virus qui a longtemps été sous-estimés par les autorités publiques et qui nécessite alors des mesures drastiques, étant donné le manque de moyens. Que l’on y adhère ou pas, il est obligatoire pour tous de suivre ces mesures. Jusque là, tout est simple.

Ce qui est déplorable, en revanche, c’est que cette période de confinement amène de la méchanceté et de la haine entre les gens, qui sont tous concernés par ce qui se passe. Mon message ici, vise à sensibiliser sur la notion d’union et de respect de l’autre. Nous vivons une période où s’entraider est primordial, aussi quand je lis des propos tel que: « jetez des cailloux au personnes dehors », « je vous propose de signer une décharge qui stipule que vous refusez d’avoir accès aux soins, puisque vous êtes dehors »,… cela m’attriste profondément. Bien que je ne souhaite pas me faire l’avocat du diable, il me semble que passer ses journées de confinement à critiquer l’autre n’est pas la meilleure occupation à avoir et augmente le côté anxiogène  de la situation, tant pour soi que pour les personnes qui peuvent se sentir viser alors qu’elles respectent les règles en vigueur. Ces comportement sont liés à la peur et à la panique qui amènent à systématiquement chercher un coupable à tort.

 

La premiere chose est que peut-être que la personne sort pour des raisons médicales, pour faire des courses, pour travailler aussi, ou tout autres raisons valables et légales, mais quand bien même si elle ne respecte pas la loi ( au passage on voit toute l’année des gens qui ne respectent pas la loi sans pour autant se ruer sur les réseaux sociaux pour en parler, par exemple brûler un feu rouge est aussi grave pour soi et pour autrui, …) ce n’est pas à nous de faire régner l’ordre dans le pays…

Chacun d’entre nous doit à plus forte raison en ce moment faire preuve de bienveillance, d’indulgence, de patience ( certains sont plus long que d’autres à comprendre, les discours ayant beaucoup évolués en quelques semaines, les plus jeunes se sentant moins concernés, …) et de courage. Par ce partage, je souhaite inviter à une communication plus positive et constructive plutôt que de rester dans l’éternel jugement de l’autre, oui cette situation est difficile, oui certains ne jouent malheureusement pas le jeu, mais je reste convaincu que ce n’est pas en propageant de la haine que ces mêmes personnes vont revoir leur copie d’autant que ce n’est pas notre rôle.

 

Le prochain article sera un peu plus léger, c’est promis,  mais je tenais à partager cela avec vous ici, car je trouve que cette violence ajoute de la difficulté à ce que nous vivons et augmente l’anxiété, ce dont personne n’a besoin. Apprenons à mieux vivre ensemble en étant éloignés les uns des autres.

Pour égayer chaque article, j’illustrerai ce dernier par une photo de nature que j’ai pu prendre, lorsque sortir se promener n’était pas considérer comme un luxe est pourtant… 🙂

 

Je vous laisse avec ce magnifique cerisier du Japon qui symbolise l’arrivée du printemps et la délicate beauté de la vie…

A très vite, prenez soin de vous

 

IMG_4666.jpg

2 réflexions au sujet de « Journal de confinement J+7 »

  1. annmy

    Très belle photo. Ici, les arbres ne sont pas encore en fleurs, cela me fait penser qu’il y a les mêmes en face de mon lieu de travail et que je ne les verrai sûrement pas cette année.

    J'aime

Répondre à annmy Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s