19 décembre: l’Ortie

Souvent mal aimée, cette « mauvaise herbe », puisque c’est ainsi qu’elle est souvent nommé n’a pourtant pas grand chose de mauvais… voilà qui donne à réfléchir quand a la notion de bien ou de mal, les choses étant le plus souvent nuancés et les plantes en sont un très bon exemple. L’une des plus connue dans le genre, est l’Ortie, et nous allons ici lui rendre ses lettres de noblesses.

 

Sa carte d’identité: 

L’Ortie, Urtica Dioica, appartient à la famille des urticacées. On l’appelle aussi grande ortie ou ortie piquante. Son nom vient du latin Urtica qui signifie brûler… on comprend pourquoi lorsqu’on s’y frotte. En effet, ses grandes feuilles vertes renferment un suc irritant pour la peau. On rencontre l’Ortie un peu partout, telle une mauvaise herbe,  mais surtout dans les endroits tempérés. L’ortie est riche en chlorophylle, en potassium, manganèse, soufre, zinc, ainsi qu’en fer, silice et magnesium. Elle est aussi riche en stérols et apporte vitamines A, B,C, ainsi que des protéines complètes contenant des acides aminés essentiels ( donc de qualité équivalente à celle que l’on trouve dans la viande). Je pense que rien qu’avec cela, on oublie déjà le terme de mauvaise herbe. Je parlerai ici de l’usage des feuilles, et non de la racine qui peut aussi être utilisé mais est indiqué principalement chez les hommes adultes.

 

IMG_E3628.jpg

Ses actions:

L’ortie est reminéralisante et est efficace en cas d’arthrose ou de rhumatisme. Elle permet également de lutter contre la fatigue, en régularisant le sommeil, diminuant l’anxiété et améliorant l’attention. Elle est efficace contre les ongles cassants, favorise la repousse des cheveux en limitant la chute ( très souvent utilisé en lotion ). Elle est également interessante en cas de problèmes de peau ( acné, eczéma, psoriasis,…). Elle est bien sûr diurétique et aide l’organisme à lutter contre les affections urinaires.

C’est un peu une plante tout terrain, au vue des nombreux bienfaits qu’elle apporte et qui plus est elle ne possède pas de contres-indications et peut aussi être utilisée chez les enfants.

Son utilisation:

Laisser infuser 30 grammes de feuilles d’ortie séchées dans un litre d’eau pendant 10minutes, à boire avant chaque repas.

Vous pouvez faire vos propres lotions pour les cheveux, une des plus simples à réaliser est d’utiliser 100g de feuilles d’orties, 20 cl de vinaigre de cidre et de l’eau de source. Il suffit alors de faire chauffe l’eau avec les feuilles d’ortie pendant 20 minutes, filtrer et ajouter le vinaigre de cidre. Il est également possible d’y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de romarin1,8 cinéole.

En cuisine outre la connue et délicieuse soupe d’orties, vous pouvez les utiliser dans des risottos, des purées, des omelettes, du poisson,…  Elle s’accorde avec beaucoup de choses.

Si vous cueillez vos orties, préférez le début du printemps et prenez vos précautions pour ne pas vous piquer.

Il est reconnue, et nous l’avons bien testé cet été en montagne ;), que fouettez ses articulations avec des orties permet de soulager ces dernières et faire circuler le sang.

Voilà pour l’anecdote de cette plante surprenante autant détesté que bienfaisante.

Douce journée,

Chloé

 

Une réflexion au sujet de « 19 décembre: l’Ortie »

  1. Ping : 23 décembre: le Bouillon-blanc – Clolenae

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s